Accueil » Actualité générale, Argent et politique, Réflexion » Comptes bancaires: SEPA arrive et le risque de fraudes s’accroît, estime l’UFC-Que Choisir ..

Comptes bancaires: SEPA arrive et le risque de fraudes s’accroît, estime l’UFC-Que Choisir ..

Pour ceux qui paient par prélèvements automatiques, il est important de surveiller vos comptes. C’est fou ce que les complications sont simples !! Vous croyez que les banques vont baisser leurs tarifs  « frais de gestion de(s) compte(s) »? . A se demander si c’est pire ou plus, mieux, bien .. Pour vous aider à y voir plus clair, en fin d’article un commentaire.

L’association alerte les consommateurs sur l’arrivée d’un nouveau règlement européen…

SEPA. Ces quatre lettres ne vous parlent sans doute pas et pourtant, elles annoncent une vraie révolution dans le monde de la banque… et dans votre quotidien. SEPA, pour Single Euro Payments Area, c’est un règlement qui vise à créer un «marché unique des paiements» à l’échelle européenne. Il concerne donc les paiements par carte bancaire, par virement et par prélèvement.

Il devait être mis en place le 1er février, mais sa généralisation a été repoussée au 1er août. Ce qui permet à l’UFC-Que Choisir de pousser «un grand ouf», car pour l’association, les banques ne sont pas prêtes et les risques sont donc grands pour les consommateurs. Principalement pour les prélèvements. Jusqu’à présent, lorsque vous régliez par prélèvement un fournisseur, par exemple GDF ou Orange, vous donniez un mandat à ce fournisseur mais aussi à votre banque. Avec SEPA, c’est terminé.

«Le fournisseur ira chercher directement l’argent sur votre compte»

«Le fournisseur ira chercher directement l’argent sur votre compte, sans que vous n’ayez donné le feu vert à votre établissement bancaire», détaille Maxime Chipoy, responsable des études à l’UFC-Que Choisir. De plus, le prélèvement, qui était jusqu’à présent limité au territoire national, va devenir européen. «Les fournisseurs de tous les pays d’Europe vont pouvoir venir chercher de l’argent sur votre compte, ce qui accroît les risques de fraude», poursuit Maxime Chipoy. «Pour un usager français, il sera en outre bien plus difficile de saisir la justice si le fraudeur est par exemple installé en Lettonie ou en Allemagne.»

L’UFC-Que Choisir s’attend donc à une hausse des fraudes. D’autant plus qu’avec la généralisation de systèmes de protection comme 3D Secure, les escrocs se détournent de plus en plus de la carte bancaire pour aller vers les prélèvements. «Et il devient très facile de récupérer les coordonnées bancaires des gens», assure Maxime Chipoy.

Autre inquiétude de l’association: les tarifs. «Nous soupçonnons les banques de profiter du passage à SEPA pour facturer certains services», avance Maxime Chipoy. Comme les «frais d’information sur le passage d’un nouveau prélèvement SEPA». Dix-sept banques les facturent déjà, par exemple en envoyant un courrier qui coûte au client… de 4 à 8,95 euros pièce.

Mettez en place vos listes noire ou blanche

L’UFC-Que Choisir s’inquiète enfin du manque d’information des banques auprès de leurs clients. Sur les 331 agences visitées par les équipes de l’association, moins de 3% ont placardé des affiches sur SEPA et seulement 8% proposent des brochures sur le sujet. «Et la plupart du temps, exception faite de BNP Paribas, elles ne donnent pas non plus d’information directe à leur client», ajoute Maxime Chipoy.

L’UFC-Que Choisir incite donc les consommateurs à bien surveiller leurs comptes bancaires et à mettre en place les outils prévus par le législateur européen pour limiter le risque de fraude: les listes noire ou blanche.

La liste noire permet au client de lister l’ensemble des fournisseurs dont il refuse les prélèvements (généralement ses anciens fournisseurs) et accepte que les autres prélèvements passent sur son compte. La liste blanche lui permet de lister l’ensemble de ses fournisseurs et d’interdire à sa banque de laisser passer les prélèvements des entités qui ne sont pas dans cette liste. A noter que ces services pourraient aussi être facturés par les banques…

Un article de Céline Boff pour 20Minutes

Commentaire de Ouarzazat

Entièrement d’accord avec Pirod, le passage au SEPA est au contraire un renforcement de la protection du consommateur par rapport au système actuel. Un mandat signé avec le fournisseur remplacera les autorisations de prélèvements actuelles.
De plus, il y a un allongement des délais afin que le consommateur puissent rejeter les prélèvements effectués sur leurs comptes jusqu’à 8 semaines après l’opération si le mandat signé est valide mais que le consommateur refuse la transaction. Si le mandat n’est pas valide, le consommateur peut contester le prélèvement jusqu’à 13 mois après l’opération.
Enfin, si aucun prélèvement n’a eu lieu depuis 18 mois avec votre fournisseur, le mandat est supprimé d’office ce qui n’est pas le cas avec les autorisations de prélèvements actuelles. Il serait bien de se renseigner avant de produire de tels articles.

Voir aussi:

Livret A, tarif EDF, tout ce qui change le 1er août

Electricité: Gel des tarifs confirmé au 1er août, impact de 500 millions d’euros pour EDF

Frais bancaires: Découvrez les établissements les moins chers

12 réponses à Comptes bancaires: SEPA arrive et le risque de fraudes s’accroît, estime l’UFC-Que Choisir ..

  1. La banque dans laquelle je travaillais, ne vérifiait plus les autorisations de prélèvement depuis longtemps et prenait le risque de payer à tort.

    Le délai de 2 mois pour demander le rejet de prélèvement ne change pas.

    En revanche en matière de prélèvement non justifié, sans l’accord initial du client, je pense que le délai de 13 mois est raccourci pour engager la responsabilité de la banque.

    Mais la meilleure précaution est de pointer ses comptes tous les mois.

    Donc globalement ça ne change pas grand chose.

  2. Oui, mais ça va simplifier les paiements dans les pays de la zone Euro, donc réduire les coûts et les délais, ce qui va favoriser les échanges commerciaux, relancer l’économie, résorber la dette, et nous apporter bonheur et prospérité pour les 500 prochaines années.

    Mais ça, vous oubliez de le dire, vous préférez vous focaliser sur ce qui ne va pas.

    • seulement 500 ans de bonheur et prospérité ?
      moins que le TAFTA alors ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    • Tu as raison, gros, en fait, ils sont gentils, ils veulent nous simplifier la vie !
      Nous, on bosse, et eux, ils s’occupent de notre pognon !
      Comme cà, le soir, on a le temps de regarder TF1 !
      Pas cool, cà ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • je n’arrive pas à savoir si tu es ironique ou si tu penses vraiment ce que tu dis.

      • Tu sais, lorsqu’on cite TF1 ici, cela ne peut être qu’ironique !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        • je parlais pour « Gros » je sais que toi tu es quelqu’un de sérieux avec de l’humour. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif *

          Par contre Gros je le vois troller sur presque tous les posts c’est pour ça..

  3. […] Pour ceux qui paient par prélèvements automatiques, il est important de surveiller vos comptes. C’est fou ce que les complications sont simples !! Vous croyez que les banques vont baisser leurs tarifs « frais de gestion de(s) compte(s) »? . A se demander si c’est pire ou plus, mieux, bien .. Pour vous aider à y voir plus clair, en fin d’article un commentaire.  […]

  4. J’avais déjà pas trop confiance aux prélèvements automatiques, mais là, c’est carrément pire!
    Je les aime bien ces TIP, mais avec les tarifs de la poste qui ne cessent d’augmenter, il y a de quoi réfléchir…

  5. […] SEPA. Ces quatre lettres ne vous parlent sans doute pas et pourtant, elles annoncent une vraie révolution dans le monde de la banque… et dans votre quotidien. SEPA, pour Single Euro Payments Area, c'est un règlement …  […]