Deux nouveaux cratères géants apparaissent en Sibérie

Nous en sommes à 4 trous découverts en quelques jours seulement…

La nouvelle tombe une dizaine de jours après la découverte d’un premier gouffre dans la même région.

1354324585_B973238278Z.1_20140728180333_000_GRM2T1L46.1-0

La communauté scientifique est en émoi. Une dizaine de jours après avoir constaté l’apparition d’un mystérieux cratère dans la région de Yamal en Sibérie, deux nouveaux gouffres ont été découverts. L’intrigue autour de leur création est relancée. Météorite, farce, aliens ou cocktail à base de méthane, l’imagination des internautes fonctionne de nouveau à plein régime.

« Ça ne ressemble pas à l’œuvre d’hommes »

Le premier des deux nouveaux cratères a été découvert près de Bovanenkovo, une zone qui comprend de nombreux gazoducs. L’autre gouffre est apparu dans la région de Yamal (littéralement « bout du monde »), à une centaine de kilomètres du tout premier cratère découvert il y a une dizaine de jours. Selon le Siberian Times , géologistes, écologistes et historiens n’ont pas encore trouvé de consensus sur l’origine des gouffres : «  ça ne ressemble pas à l’œuvre d’hommes mais ça ne ressemble pas non plus à une formation naturelle  ».

Les conséquences du réchauffement climatique

À l’image du premier cratère, la question de la création de ces gouffres géants devrait vraisemblablement trouver une réponse du côté du réchauffement climatique. En grimpant, les températures provoquent la fonte du pergélisol (ou permafrost en anglais) qui libère du gaz, provoquant des explosions. Le permafrost désigne une partie du sol gelé, caractéristique des régions froides, comme la Sibérie. Si cette théorie est pour le moment plébiscitée, la communauté scientifique se refuse toutefois d’établir une conclusion ferme sans une étude plus approfondie.

Comme le souligne Slate.fr , la fonte de cette couche du sol est extrêmement préoccupante. En cause, le gaz libéré par le dégel, le méthane, qui possède un potentiel de réchauffement global 20 fois supérieur à celui du CO2. En somme, on assisterait à une sorte de cercle vicieux : le réchauffement climatique provoque le dégel du permafrost qui libère du méthane, qui lui-même participe au réchauffement l’atmosphère en explosant.

Article complet (vidéo) sur Le soir

 

 

50 commentaires

  • gnafron

    forcément des accès vers la Terre Creuse…

  • ledisciple

    Peut etre bien aussi une explosion de méthane..
    Est ce que quelqu’un a des infos sur la terre creuse? j’ai lu quelques trucs mais ca parrait fantasque

    • mirzabad mirzabad

      Salut Ledisciple

      A propos de la terre creuse, je te suggère de commencer par le hors-série du magazine « Top-secret », que tu peux télécharger ici:

      http://www.balderexlibris.com/index.php?post/2012/03/22/Top-Secret-Hors-serie-01-Roch-Sauquere-La-Terre-Creuse

      ainsi que de nombreux autres dossiers non-moins intéressants.

      Ensuite tu peux te rendre sur le foisonnant site de Fred Idylle, Artivision.fr, qui sera ravi de répondre par mail si tu as des questions à lui poser:
      http://www.artivision.fr

      Avec ces deux points de départ, tu pourras faire le tour de la question en suivant les liens qui sont associés à ces deux premières pistes.

      Tu peux aussi te rendre sur site d’Anton Parks, qui à mon sens est  » l’Auteur » (en majuscule) à lire pour vraiment comprendre ce qu’on essaye de nous cacher…
      En ce qui le concerne, commence ici:

      http://www.antonparks.com/main.php?page=mondes_creux

      Voilà, bonne recherche, l’ami…

      • mirzabad mirzabad

        Quant aux « trous » en question dans l’article, personnellement, je ne crois pas à l’hypothèse proposée par l’article, d’autant plus que ce genre de phénomène s’est multiplié ces derniers temps, qui plus est en des lieux, comme l’a fort justement souligné notre ami Kalon, qui ne cadrent pas avec cette explication.

        Je pense plutôt que ces « trous » comme tu en as eu l’intuition en posant la question, ont quelque chose en relation avec la théorie de la terre creuse.

      • Eddie

        J’ai lu les trois tomes « Des chroniques du Girku » d’Anton Parks. Tout s’explique après avoir lu ces livres.

  • Natacha Natacha

    Dans le silence et l’immensité des plaines glacées de Sibérie, des Shamans, intermédiaires d’autres mondes, œuvrent pour préserver la nature, pour purifier les eaux, pour que tous les hommes du monde trouvent une langue commune de l’amour et du respect, pour soigner et réunifier les corps de chacun, pour rééquilibrer et faire ressentir les liens avec l’univers.
    Là où l’esprit est nourri par le ciel toujours bleu, dans le silence et l’immensité des plaines glacées de Sibérie.

  • dredger

    Salut,
    C’est plutot cet article-ci : http://mouvida.com/siberie-les-trous-geants-apparus-soudainement-seraient-lies-au-rechauffement-climatique/ qui aurait été mieux adapté pour présenter le sujet

    Selon les C’s (pour les connaisseurs), info récente, il s’agirait de gaz qui explose suite à un éclair qui « allume » une poche de gaz et boum. Cela expliquerait tout les incendies qu’il y a eu malgré l’hiver, notamment en alaska, mais à plein d’autres endroits, tous n’ont pas provoqué de grands feux, mais y’en a eu plein.

    Ca commence à bouger et ca ne va pas s’arrêter tout de suite, ni se calmer. Ca va pétiller !

    • nootrope12

      Ces feus sont plutôt des feus de tourbe, très dangereux et très difficiles à maîtriser, ils brûlent sous la neige et se ravivent constamment, ils touchent ensuite les forêts, en particulier en début de printemps… En plus ils libèrent d’énormes quantité de gaz à effet de serre et le phénomène ne va aller qu’en empirant.

  • GROS

    Je ne suis pas convaincu, pour une raison simple :
    Moi aussi j’ai un trou qui dégage du méthane, et c’est pas du pergélisol.
    Je crois plutôt qu’on l’a enfin trouvé, le trou du cul du Monde.

  • Ouais, c’est clair, c’est le permafrost qui dégèle, qui libère du méthane qui, bien entendu, explose directement, et, en toute logique, forme des cratères cylindriques presques parfaits.

    Ah, et attendez.
    Regardez. Là, oui, là, juste en haut à gauche de l’image.
    Vous voyez ? Juste au bord du gouffre.
    Non ?
    Sérieusement ?
    Vous ne la voyez pas ?
    Comment ça, « quoi ? » ?

    Ben la Marmotte qui met le chocolat dans le papier d’alu !

    Comment des géologues peuvent décemment penser qu’une formation aussi « parfaite » ne serait pas le travail de l’homme… pfff !
    Encore un beau spectacle pour tout mettre sur le dos du réchauffement climatique, et financer à coup de milliards des projets louches pour soi-disant le contrôler (Chemtrails et j’en passe…)

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Un trou aussi circulaire ne peut être que d’origine humaine … !

    Faux ! Que fait-on des anciennes cheminées volcaniques ?

    • Certes, mais quand même, aussi nette sur les parois, ça fait peur !

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Seule l’étude de la paroi peut déterminer ce qui pourrait être à l’origine de sa formation !

      • Simsi

        La nature nous gratifie parfois de formes d’une symétrie et d’une géométrie tellement parfaites que ça peut laisser songeur et pourtant c’est tellement courant.

        2 petits exemples

        http://www.lesexplorateurs.org/spip.php?article271#voir_solution
        http://www.lesexplorateurs.org/spip.php?article270#voir_solution

      • eructite eructite

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Chauss%C3%A9e_des_G%C3%A9ants

        un autre exemple de ce que la nature ne peux apparemment pas faire.

        ne jamais sous estimer l’érosion de l’eau, du vent ou dans le cas de la terre, du feu.
        Certains conduits magmatiques ont déjà été découverts vides comme-ci la lave s’en était retirée. Quelques uns apparaissaient parfaitement lisses ou annelés en fonctions de la nature du sol dans lequel le magma est passé. En Bolivie certains trous du diables ayant quelques interconnections similaires des scientifiques penchent même pour la théorie d’une ancienne zone d’activités volcaniques intenses.
        De Surcroit l’eau fait également dans certaines régions le même travail approximativement rond et profond. les bétoires dans les plaines normandes ( trou ou l’eau s’engouffre dans le sous sol calcaire. ) mais aussi des grottes aux lacs souterrains ronds en Afghanistan, etc.
        Pour le vent, pas d’exemple d’érosion ronde sous la main mais regardez des images de l’aiguille percée ( tignes france ) vous verrez c’est bluffant.

        Ne jamais sous estimer la nature !

        ( Et Guatemala ? le trou qui s’était ouvert en ville ? toujours aucune théorie viable sur celui là par contre :P )

  • nootrope12

    Il s’agit plutôt d’un pingo effondré, fréquent en Sibérie, qui est une colline de glace sans glace dans notre cas… :
    http://content.answcdn.com/main/content/img/oxford/Oxford_Geography/0198606737.pingo.2.jpg
    Dû en effet au réchauffement et à la fonte des glaces.
    http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20140717.OBS4017/mysterieux-trou-geant-forme-en-siberie-et-si-c-etait-un-pingo.html

    • Eaglefeather Eaglefeather

      J’ai suite à la proposition de Voltigeur, soumis cette hypothèse des Pingos.

      Pour ces spécialistes et moi-même, il ne peut s’agir de cela, simplement pour deux raisons censées.

      -Un pingo se forme par la congélation par le bas de l’eau souterraine proche de la surface, dont la poussée de quelques mm/an se fait vers le haut. Avec un dégel il ne peut faire qu’une chose, s’effondrer sur lui-même.
      -En fonction de cet effondrement l’ex cavité ne peut pas être cylindrique, mais bien conique (cuvette) et de fait peu profonde.

      Or chacun de ces trous, présente les mêmes caractéristiques, diamètre de près de 100 m, profondeur de plus de 80 m, deux sur trois sont remplis d’eau dont un des derniers présente des remous (possible émanation de gaz).

      En parlant de gaz, la dernière phrase est totalement erronée « …qui libère du méthane, qui lui-même participe au réchauffement l’atmosphère en explosant. » Ce n’est pas en explosant que le méthane contribue au réchauffement, c’est sa propre présence dans l’atmosphère qui fait que. Par ailleurs, la Sibérie tout comme de très nombreuses zones boréales, devenues marécageuses, mais pas seulement, les fonts marins en sont également pour quelque chose. Tous ont depuis longtemps été pointés du doigt, considérés comme étant des puits naturels de méthanes. Malgré cette mise en garde, les « spécialistes » du réchauffement n’en ont « JAMAIS » tenu compte, alors qu’ils sont bien conscients que ces puits se situent essentiellement là où il y a une concentration d’éléments biologiques en décomposition. Les variations (des baisses) des niveaux marins, ont leur part de responsabilité dans le relâchement de ce gaz. Tant que la colonne d’eau au-dessus de ces puits reste suffisante, elle constitue un bouchon, la moindre insuffisance, entraine un dégazage naturel.

      La catastrophe de DEEP WATER HORIZON a et entraine toujours un dégazage non seulement de méthane mais d’autres gaz mortels, de par la fracturation et affaissement du plancher marin sur une 100taine de km autour du puits. Mais les atteintes médicales et les morts liés à ces gaz, ont été mis sur le compte du solvant utilisé. A propos de ce dernier personne ne parle des réactions gazeuses et chimiques qu’il produit au contact des composants de ce pétrole.

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Une nouvelle profession, le « géologiste ». http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Pierre L

    Ce que trouve le plus bizarre dans cette affaire d’effondrements des terrains, c’est que personne ne fait de rapprochement entre ce phénomène et l’extraction de gaz et de pétrole.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Je doute très sincèrement qu’il y ait un lien de cause à effet. D’autant que la péninsule n’est pas exploitée le premier puits d’exploitation, est de gaz à plus 160 km du lieu de ces trous. En revanche, cette partie a possédé un volcanisme très important.

  • PhildeFer

    Les essais d’une nouvelle arme laser depuis des satellites?
    Reste à savoir si elle est russe ou américaine….

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Comme je le disais plus haut, seule l’analyse de la paroi pourrait donner des indications, en voici les premières images du premier trou

    http://siberiantimes.com/science/casestudy/news/first-pictures-from-inside-the-crater-at-the-end-of-the-world/

    Autre endroit mais similarité de résultat, Grand Canyon
    http://www-tc.pbs.org/wnet/nature/files/2008/10/na_img_grand_intro.jpg
    http://www.outdoorsunlimited.com/images/gallery/lightboxes/grand-canyon-camping/43.jpg

  • steeve

    ce serai peut être les tunnels de gaza qui se prolonge comme ça , ça donnerai a mitomiaou le droit de bombarder le reste de la terre

  • paprika

    Certains météorologues disent qu’il n’y a plus de réchauffement depuis 15 ans. Tout ça m’échappe.

  • roro34

    Bonjour à toutes et à tous, tous le monde parlent de réchauffement climatique etc… Mais avez vous réfléchis à une autre logique? Celle de l’effondrement de la croute terrestre.
    Beaucoup de choses rentre en ligne de compte et entraine une suite d’évènement anormal.

    Prenez un exemple: l’orange est la terre et à l’intérieur le jus qui est toute sa vitalité si la terre perd ce jus à l’intérieur l’orange pourri et meurt. C’est ce qui se passe avec notre terre, elle en train de perdre toutes c vitalités. Ces cratères qui apparaissent, le mouvements des plaques, les tremblement de terre, les séismes etc… Toute cette suite d’évènement anormal provoquerons des dégâts considérable.

    • MiracleBoy

      héhé .. l’effrondrement de la croute maintenant loool ..
      bah si la croute elle s’effondre en forme de cercles quasiement parfaits .. sans laisser aucune crevasse ou faire vibrer un seul sismographe ..
      quand à l’idée de cheminée je rigole aussi car apparement il n’y a pas de débris .. donc l’idée d’une explosion même à trés haute température comme par exemple le méthane aurait fait voler des pierres à plusieurs kilomètres ..
      donc déja c’est pas une explosion , pas un effondrement .. et si c’était humain on aura des preuves assez vite , si c’est un passage vers la terre creuse bah il va falloir envoyer des kilomètres de cables et des aventuriers si ils ont pas peur de se faire cramer par la lave ou autres phénomènes donc soyons sans crainte on aura une réponse bien préparée vu le monde qu’il dois y avoir la bas à cette heure ci!!

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Tu rigoles avec l’idée de la cheminée !

        Mais tu omets le passé géologique lointain de la région, on a affaire à un Craton dit sibérien (plus spécifiquement appelé Proton) dont il y a intrusion basaltique Archéen (Archon). Ce qui implique un volcanisme généralisé en surface et ce, jusqu’à la Glaciation Varanger amorçant ainsi le commencement de la fin du Précambrien. Ce qui semble correspondre à la formation de ces cheminées sans cône volcanique.
        Cette ère géologique Archéenne est identifiable par la profusion de la plupart de tous les métaux extraits sous ces latitudes plutôt inhospitalières.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      @ Roro34
      Heu ! Petite question, comme ça en passant, et le magma tu sais cette matière en fusion permanente, il part où ?