En France comme en Belgique: y’a plus de sous pour nos armées

Plus de sous, d’un côté comme de l’autre, et des économies qui doivent être réalisées sur le dos des soldats, ceux-là même qui sont envoyés à l’étranger en étant toujours payés « au lance-pierre », plus pour défendre les intérêts d’entreprises privées que par humanisme. C’est vraiment de pire en pire, et si un jour nos armées doivent choisir entre obéir aux ordres et soutenir la population, il n’est pas garanti que nos politiques s’en sortent indemnes…

Pour la France, Xavier Bertrand, ancien ministre de Sarkozy (ex-président justiciable , représentant en or français et amateur de fuite de capitaux), le constat est sans concessions: « Pour des calculs de comptables, on est en train de sacrifier notre défense. C’est une remise en cause sans pareille de notre sécurité et de notre défense« . En effet, une coupe budgétaire de 2 milliards d’euros se rajoute à tout ce que l’armée à subit ces dernières années, et cette fois-ci, cela concernerait tout particulièrement l’armée de l’air, la marine et les forces nucléaires.

la-cocotte-minute

Car si pour la France, l’armée était un des symboles forts, voici que la grande muette est détruite au fil du temps, malmenée et saignée à blanc. Il n’y a qu’à voir, les chiffres parlent d’eux-même: en deux lois de programmation militaire, l’armée a vu son effectif réduire de 80000 postes, dont 34 000 sont encore à venir.

Ce n’était qu’une rumeur, c’est désormais une certitude : en pleine chasse aux 50 milliards d’euros d’économies promises par François Hollande, Bercy envisage, un an après une première tentative infructueuse, une véritable saignée financière pour les armées. Les Echos avançaient ce matin le chiffre de 2,3 milliards d’euros de coupes d’ici à 2017. Le député UMP Xavier Bertrand assurait, lui, dimanche que le gouvernement envisageait des coupes de « 1,5 à 2 milliards par an pendant trois ou quatre ans », soit une facture totale de 4,5 à 8 milliards.

Si le ministre des Finances Michel Sapin a assuré ce mardi après-midi lors des questions au gouvernement que ces chiffres « n’ont rien à voir avec la réalité », les premiers échanges entre la Défense et Bercy laissent augurer un véritable tsunami financier: « Certains à Bercy défendent des coupes qui font exploser en vol la loi de programmation militaire (LPM) votée il y a cinq mois, assure-t-on de très bonne source. Avec certaines hypothèses, on est même au-delà du «scénario Z» défendu par le ministère du Budget en octobre 2012. »

Une catastrophe sans précédent

Ce fameux « scénario Z » –un budget passant en deux ans de 31,4 milliards d’euros à 28 milliards- semblait pourtant bien mort et enterré. François Hollande lui-même avait annoncé sur France 2, le 29 mars 2013, que le budget de la défense allait rester stable à 31,4 milliards d’euros durant les prochaines années. La LPM votée en décembre dernier avait confirmé cette stabilité, prévoyant même une légère augmentation en volume à la fin de la programmation.

La mise au point présidentielle avait coupé court au scénario honni des armées, qui se serait traduit, selon les calculs de l’époque, par 50.000 nouvelles suppressions d’emploi au ministère et 30.000 dans l’industrie de défense.

Ejecté par la porte, le « scénario Z » semble donc revenir par la fenêtre. « On pensait le pire passé, il est finalement peut-être devant nous », souffle un industriel de la défense. Le retour de ce plan d’économies sanglant serait une catastrophe sans précédent pour un outil de défense français déjà durement mis à contribution.

« On est vraiment à l’os »

La LPM prévoit 33.675 suppressions de postes sur la période 2014-2019, après 44.000 départs lors de la précédente LPM. Le général Vincent Desportes rappelait récemment que la défense encaisse 60% des suppressions de postes de la fonction publique en 2014, alors qu’elle représente seulement 10% des effectifs.

Au total, les effectifs de la défense auront fondu de 25% entre 2008 et 2020! « On est vraiment à l’os, alors que les missions ne cessent de s’élargir, entre le Mali, la Centrafrique, et la lutte contre Boko Haram annoncée par François Hollande », explique-t-on au ministère.

Article complet sur Challenges.fr

Pour la Belgique, la situation est tellement tragique que des militaires sont mis en congé de force pour pouvoir économiser sur le chauffage, entre autres économies puisqu’elles sont aussi réalisées sur les douches et l’électricité…

Les syndicats de la Défense se montrent particulièrement inquiets vis-à-vis des nouvelles mesures d’économies prises sur des « besoins de base », comme l’eau et l’électricité.

« Des militaires sont même obligés de prendre congé, comme ça la Défense peut fermer pendant au moins une semaine le chauffage lorsqu’il fait froid« , affirme Erwin De Staelen du SLFP Défense mardi dans Het Laatste Nieuws. « Les militaires ont pourtant les mêmes droits que les autres travailleurs dans ce pays. Mais on écrase ces droits sous prétexte qu’ils ne ‘peuvent pas faire grève’. Ce n’est plus possible. »

Les soldats sont nombreux à se plaindre de problèmes d’hygiène parce que les douches sont fermées. Selon les militaires, les seuls endroits accessibles pour qu’ils se lavent sont de plus en plus souvent dans les complexes sportifs, avec des files d’attente à la clé. Dans d’autres lieux, il serait également impossible d’allumer la lumière car la Défense souhaite faire des économies sur sa facture d’électricité.

Source: Rtbf.be

 

11 commentaires

  • Norbert

    Pas de sous,pas de sous,on se fout de nous.

    Il y en aurait des sous si on avait pas a payer des interets exhorbitants a des banquiers prives(60 milliards par an)ni a verser 21 milliards chaque annee a l’UE et en pure perte.
    Mais aussi ,si l’UE n’autorisait pas les delocalisations au profit des multinationales qui nous apportent le chomage et la ruine.

    N’en doutez pas,TOUT CELA N’A QU’UN SEUL BUT:

    Desarmer les peuples,pour embaucher des milices etrangeres privees a la solde des multinationales.
    Ces miliciens ,ces soldats sans aucune attache dans le pays et recrutes partout dans le monde,entraines et formates pour obeir au doigt et a l’oeil et tuer ,
    N’hesiteront pas une seconde a tirer sur le peuple et le massacrer puisque paye pour cela.

    Voyez ce qui se passe en Ukraine et partout dans le monde.
    Comme les Banques,comme l’economie,la sante….ect…Ce sont les prives et multinationales qui prennent le controle de la defense de leurs interets face au soulevement eventuel et presque certains des populations .
    Ils essaye de tout prevoir pour que le pouvoir ne puisse leur echapper.

  • Chegoku Chegoku

    Mais c’est tout bon.
    L’armée se détachera ainsi progressivement du gouvernement qui les saigne. Ce sera plus facile quand ils seront face à nous.
    Et puis, je trouve qu’avant de payer des militaires et des armes, il y a des priorités comme les écoles et les profs par exemple. Les écoles se transforment progressivement en container aménagés, les classes de 30 élèves, disparition de cours de piscine à l’école primaire, plus aucune excursion éducative… Voilà à quoi ressemble l’enseignement moderne.

    Pour les militaires belges qui partent à l’étranger, ils sont loin d’être payés au lance-pierre. On parle de 10.000 euros brut mensuels pour les missions en Afghanistan ou au Congo.

    • engel

      Chegoku,
      Je comprend pas.
      De toute évidence, tu es quelqu’un d’intelligent.
      Et pourtant, tu restes bloqué à ton initial bourrage de crane idéologique type années 50, anti-militarisme, lutte des classes et tout le saint-frusquin.

      Certes, il y a matière à réflexion, mais malheureusement les événements des 20 dernières années te donnent entièrement tord.

      Sans armée un pays n’est rien, ou tout au plus une pute!

      Et les derniers événements horribles d’Ukraine sont là pour nous le rappeler.
      Que serait les USA sans leurs armées?
      Un vulgaire empire décrépit qui n’exsanguerait plus les peuples depuis belle lurette.
      Oui mais voilà, les « méchants » eux, s’arment toujours!
      …Et c’est mêmes leur priorité.

      Alors face à ça,
      -Soit tu t’armes aussi.
      -Soit tu fais pute et tu pactises avec le diable, mais au final, tu finiras dévoré,…seulement un peu plus tard.
      -Soit tu refuses la soumission de ton peuple, par mort lente(cas des aborigènes australiens, entres autres)ou rapide(le plus courant).
      Et dans ce cas, tu l’armes pour assurer sa défense.

      Et là, je peux t’assurer que les profs ne sont, mais alors, pas du tout du tout utile,.. voir plutôt totalement contreproductifs!

      Et va expliquer aux russes, en ce moment, que la priorité est à l’éducation!!!

      Comme quoi, la vie est simple,..et la mort aussi.

      PS: moi aussi, je préfère voir mes rues envahies de profs plutôt que de soldats, mais…

      • jaleo46 jaleo46

        D’accord avec toi Engel.

        C’est tellement évident que je n’arrive pas à croire que « nos » dirigeants puissent nous trahir de la sorte et brader allègrement le pays.

        C’est tellement énorme qu’on en reste les bras galants et que seulement une petite minorité réalise vraiment ce qui nous arrive.

        Et ce dans l’indifférence générale.

        Il me semble que pour bien moins que ça Louis XVI….

      • Chegoku Chegoku

        engel: Pour ce qui concerne la Belgique, il vaut mieux mettre en stock des armes individuelles qui pourront être distribuées en cas d’invasion. Car notre armée même sur-équipée ne tiendrait pas deux jours face à une grosse puissance.
        Il faut donc se poser la question du service obligatoire où une grande majorité est formée aux bases du combat plutôt qu’une armée professionnelle sur-équipée.

        Par contre l’histoire récente nous enseigne qu’il est quasi impossible de prendre et tenir un pays si le peuple est armé et résistant (ou terroriste selon le camp).

        Et puis, en cas de véritable déchainement de puissance, que peuvent faire des soldats et leur matériel pour protéger le pays d’une attaque bactériologique ou nucléaire? Sachant qu’une arme bactériologique n’a même pas besoin d’un missile pour atteindre son objectif.

        L’éducation pourrait empêcher les moutons de suivre les plans belliqueux que ceux qui les gouvernent leur imposent pour leurs intérêts personnels. Car jamais la guerre n’a profité aux gens comme nous.

        Et puis, tu sais comme moi que l’armée est le chien de garde du pouvoir. Donc autant qu’ils soient en slip. ;)

      • engel

        Certes, si elle est en slip, la sodomie sera plus aisée!

  • xeos839

    Plus de sous pour nos armée !!??tellement plus qu’à côté de sa il font de la pub a la tv pour engager du bonhomme bien servile pour 10000 poste a pourvoir et sa fait plus d’un ans qu ils en font de la pub mais on va me répondre que c’est pour remplacer les départ en retraite !!!

    • mirzabad mirzabad

      Salut à tous,

      Xeros, à mon avis, le recrutement actuel est le corollaire du conditionnement et de la débilisation de notre jeunesse par les jeux videos de type « shoot them up »;
      De plus c’est tout benef pour eux, car en virant les plus anciens, ils diminuent d’autant la masse salariale tout en embauchant de la main d’oeuvre bon marché assoiffée de gloire… D’où les campagnes de pub tv… CQFD.

    • engel

      Non on va pas te répondre que c’est pour remplacer les mises en retraite.

      Mais bien, totalement le contraire.
      C’est pour pas en payer,.. de nouvelles ou futur retraites.

      Ils virent les personnels avant qu’il puissent posséder assez d’annuités pour ouvrir un droit à la retraite.
      De plus, les jeunes recrues se font rares.
      Difficile de recruter, l’armée française n’a plus la côte.

      On se demande bien pourquoi.. ;))