L’Ukraine bascule dans la guerre civile

Alors que plusieurs provinces de l’est de l’Ukraine avaient déclaré leur indépendance en début de semaine et que des manifestants occupaient les locaux de l’administration régionale, comme à Donetsk, il semble que les autorités néo-nazis de Kiev aient décidé de réagir par la force.

Les milices de Praviy Sektor qui avaient été prépositionnées avec des éléments de la garde nationale et des mercenaires de Blackwater dans la semaine, sont passées à l’action pour déloger les autonomistes à Slaviank, dans la province de Donetsk où des tirs ont été entendus.

Le Conseil de la sécurité nationale et de la Défense de l’Ukraine a décidé d’entamer une opération anti-terroriste à grande échelle suite aux événements dans l’Est du pays, a indiqué Alexandre Tourtchinov, nommé par la Verkhovna Rada (parlement du pays) en tant que président par intérim du pays.

Les partisans de la fédéralisation ont pris le contrôle d’un certain nombre de bâtiments administratifs dans l’Est de l’Ukraine, notamment dans la ville de Slaviansk.

« Le Conseil de sécurité nationale et de la défense a pris la décision d’entamer une opération antiterroriste à grande échelle impliquant les forces armées de l’Ukraine », a indiqué Tourtchinov en s’adressant au peuple de l’Ukraine dimanche. Il a promis de ne pas entamer les poursuites envers tous ceux qui rendront les armes et quitteront les bâtiments occupés.

Source : La Voix de la Russie

De leur côté, les indépendantistes s’organisent : les habitants de Donetsk, qui ont été rejoints par les forces de l’ordre locales, ont formé des milices qu’ils ont envoyé en soutien aux insurgés de Slaviank.

Les forces anti-émeutes de Donetsk (Est de l’Ukraine) ont refusé d’obéir à leurs chefs et, après avoir mis les rubans orange et noir des partisans pro-russes, ont annoncé qu’ils soutenaient les revendications des protestataires.

« Nous refusons de disperser les manifestants pacifiques, car nous ne voulons pas qu’ils se comportent à notre égard comme les putschistes de Maïdan », a déclaré un membre des forces de l’ordre.

« Nous refusons d’obéir aux autorités de Kiev, car nous contestons leur légitimité », a ajouté son collègue.

Source : Ria Novosti

Les événements semblent s’accélérer vers une guerre civile sur le modèle Yougoslave, Moscou a demandé une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU pour tenter de trouver une solution politique…

La Russie a appelé dimanche les autorités de Kiev à cesser « la guerre contre leur propre peuple », se déclarant indignée par les menaces du gouvernement de recourir à l’armée pour mettre fin aux troubles dans l’est de l’Ukraine. « Nous exigeons des hommes de main de Maïdan, qui ont renversé le président légitime d’Ukraine, de cesser immédiatement la guerre contre leur propre peuple », a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch, selon des images de la chaîne de télévision russe Rossia 24.

« L’ordre criminel d'(Olexandre, NDLR) Tourtchinov de recourir à l’armée pour réprimer les protestations provoque l’indignation », a-t-il poursuivi, réagissant à l’annonce du président par intérim ukrainien du lancement d’une « opération antiterroriste de grande envergure » pour mettre fin aux troubles dans l’est de l’Ukraine. « Nous condamnons vivement les tentatives de recours à la force contre les manifestants et les militants avec l’aide de combattants du (parti nationaliste, NDLR) Secteur Droit et d’autres groupes armés illégitimes », a-t-il ajouté.

Moscou réclame une réunion « urgente » de l’ONU

La Russie appelle à la tenue « urgente » d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la crise en Ukraine. « La partie russe va porter la situation de crise dans le sud-est de l’Ukraine en urgence devant le Conseil de sécurité de l’ONU et auprès de l’OSCE », l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, a ainsi indiqué Alexandre Loukachevitch. « Actuellement, c’est de l’Occident que dépend la possibilité d’éviter une guerre civile en Ukraine », a poursuivi le porte-parole.

Une série d’attaques visiblement coordonnées a été lancée samedi dans des villes de l’Est russophone de l’Ukraine, région frontalière de la Russie, par des hommes armés, portant souvent des uniformes sans insignes.

L’Union européenne a sommé dimanche Moscou de cesser les « opérations visant à déstabiliser » son voisin et invité Kiev à continuer de faire preuve de retenue, tandis que Paris se prononçait pour de « nouvelles sanctions en cas d’escalade militaire ». Moscou dément toute responsabilité et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé à plusieurs reprises que Moscou n’avait aucune intention de rattacher à la Russie les régions orientales de l’Ukraine.

Source : Le Point

15 commentaires

  • laspirateur

    Guerre civile qui devrait se propager dans tous les pays d’Europe par la suite ce qui légitimera l’entrée en action de l’armée Russe là où elle souhaite reprendre ses « biens »!

  • BlueMan

    Ça commence à puer tout ça.

    Et ces salauds d’Américains qui envoient des mercenaires en Ukraine. C’est démentiel. Imaginez que les USA fassent la même chose en France, nous serions furieux.

    Les Russes risquent de réagir violemment.

    Qui vivra verra…

    • BugBreeder

      Quand tu dis « Américains » ne pas oublier que le peuple Américain n’y est pour rien, ce sont les politiciens qui sont responsables, Obama se vante d’être bon pour tuer les gens par des drones mais 98% des morts sont des civils, le peuple évidemment est totalement contre ça mais pendant encore 2 ans il fait ce qu’il veut.

  • nuronuro nuronuro

    Bonsoir

    En effet cela commence a sentir mauvais. On va voir , enfin , si en France quelqu’un va avoir le courage de réagir fermement a la détestable action des salopards mis au pouvoir par on ne sait qui , finalement.

    Les élections européennes s’annonçaient très mal pour les technocrates vendus a l’Amérique , et pour éviter une déroute et perdre sa place et ses généreux revenus: on nous propose une guerre et hop , l’europe ne pourra pas voter si elle est en guerre, allons allons , merde quoi ! quelle honte pour la France de faire partie de cette magouille de merde et a ceux qui l’on soutenue a donf …
    je vomis cette Europe dans laquelle je ne me reconnais pas.merde quand même.

  • kalon kalon

    Un peu hors sujet, quoique ?
    Une pétition circule pour interdire à BHL de parler au nom de la France.
    On ne peut faire grand-chose mais cà on peut le faire:
    http://reseauinternational.net/petition-en-vue-dinterdire-a-bhl-de-parler-au-nom-de-la-france/

  • kalon kalon

    Poutine vient de prendre le « Muppets show » en flagrant délit, les doigts dans le pot de confiture !
    la photo vaut la peine d’être vue !
    http://reseauinternational.net/ce-poutine-vraiment-dit-lue-negociez-sinon/

  • odin29

    Quelle tristesse!… Voir nos amis Ukrainiens s’entre-déchirer.
    C’est une guerre fratricide qui se prépare ( une de plus ) au coeur de l’Europe…
    Tout ça pour les intérêts de l’Empire Americano-sioniste…
    Les Ukrainiens ne comprennent-ils pas qu’ils sont manipulés ???
    Poutine pourra-t’il éviter, encore une fois, la confrontation armée ?
    Nous, les occidentaux, sommes dans le camp de ceux qui sont prêts à mettre le monde entier à feu et à sang pour imposer leur vision du monde.
    Je crois de plus en plus que seul Poutine pourra nous éviter un désastre.
    Si j’étais croyant je prierai pour que les hommes retrouvent un peu de bon sens…