Vaccination : le scepticisme touche (enfin) le grand public

developing_discernmentKathleen Wiederman, 42 ans, n’est pas une opposante farouche aux vaccins. Mais, à l’image d’un nombre croissant d’Américains, elle croit simplement aux vertus de la nature pour combattre les maladies et affiche son scepticisme.
« Les médecins ne savent pas tout », affirme cette diplômée de droit, qui préfère les médecines alternatives, naturelles, accoucher à la maison sans antidouleur et se dit réticente à faire vacciner sa fille âgée de 5 ans. Ce n’est qu’après l’insistance de son ex-mari qu’elle a accepté que sa fille soit vaccinée contre la varicelle et la rougeole, mais pas la polio, dit-elle.
« Le secteur médical est tellement tenu à la voie médicamenteuse », ajoute Mme Wiederman, qui travaille dans le recrutement et vit dans une banlieue aisée de Virginie (est).

Les Américains opposés à la vaccination ne forment plus une frange minoritaire radicale de la société mais sont au contraire de plus en plus nombreux, constatent les spécialistes.

Hésiter à se faire vacciner est devenu chose courante, et pas seulement quand il s’agit de s’immuniser contre des maladies de la petite enfance, selon eux.

Ainsi, deux Américains adultes sur trois refusent de se faire vacciner contre la grippe et la même proportion ne fait pas vacciner les jeunes adolescents contre le virus du papillome humain (HPV), qui peut générer des cancers, selon les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

« La population qui nous inquiète est celle qui hésite. Ce sont généralement des personnes diplômées et issues de la classe moyenne supérieure », relève Barry Bloom, professeur de médecine à l’université de Harvard. Et leur nombre « augmente partout », selon lui.

Crainte d’effets secondaires

De fait, ces dernières années, des informations faisant état d’un lien possible entre certaines vaccinations et l’autisme ou des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ont eu un large écho. Et la crainte d’effets secondaires méconnus jette de l’ombre sur les bienfaits des vaccins, selon les experts.

Commentaire : En ce qui concerne l’autisme, le lien est avéré et reconnu par le gouvernement américain lui-même. Quand à la SEP, le doute n’est également plus permis, avec, pour l’ensemble des vaccins, des effets secondaires bien réels.

D’autres s’inquiètent aussi de l’explosion du nombre des vaccins imposés notamment aux enfants, qui sont passés de 7 en 1985 à 14 aujourd’hui, selon les CDC.

« Je suis stupéfaite par le nombre de vaccins », raconte Alina Scott, chef de projet de 37 ans et mère d’un garçon de deux ans. Elle dit avoir lu tout ce qu’il y avait à lire sur le sujet, même avant la naissance de son fils, et a décidé que les vaccins n’étaient pas pour eux.

« Je ne crois pas que nous allons vacciner de sitôt », explique-t-elle.

Presque tous les États américains ont une liste de vaccinations recommandées pour les enfants avant l’entrée à l’école, mais admettent des exemptions pour des raisons religieuses et, pour plus d’une dizaine, pour des raisons personnelles.

« Aujourd’hui, vous pouvez échapper à la vaccination pour des raisons philosophiques, c’est complètement fou », estime pour sa part Anne Gershon, directrice du département des maladies contagieuses infantiles au centre médical de la Columbia University. « Ça fait du mal à beaucoup de monde. Pas seulement à vos enfants », car ne pas se vacciner réduit l’immunité de groupe, soutient-elle.

Commentaire : Ce qui est réellement fou, c’est de menacer les parents qui ne veulent pas vacciner leur nourisson. Pour ce qui est de « l’immunité de groupe », les officiels de la santé seraient dans l’impossibilité de justifier les vaccinations obligatoires de masse s’ils ne psalmodiaient à l’envi cette formule, consacrée entre toutes.

En ce qui concerne la rougeole, une des maladies les plus contagieuses mais généralement bénigne, une épidémie peut survenir tant que 94% de la population n’a pas été vaccinée, rappelle M. Bloom.

Commentaire : Encore une contre-vérité. La réalité, elle, est bien différente.

Certes, le taux de vaccination dans les crèches aux Etats-Unis approche les 95%. Mais une étude de 2011 publiée dans le journal Pediatrics a trouvé qu’un parent sur 10 ne respectait pas le calendrier des vaccinations pour leurs enfants, et qu’un quart doutaient de leur effet.

Selon les CDC, en février deux tiers des adultes âgés de 18 à 65 ans ne s’étaient pas vaccinés contre la grippe et les hospitalisations dans cette classe d’âge ont doublé l’an dernier.

Quant au vaccin contre le HPV, recommandé aux jeunes adolescents, seule une femme sur trois âgée de 19 à 26 ans en 2012 l’avait reçu, et seulement 2,3% des hommes, selon les CDC.

Pour M. Bloom, les vaccins sont peut-être victimes de leur succès.

« Tant qu’ils n’auront pas vu un enfant devenir aveugle par la rougeole ou retardé mentalement par la coqueluche, ce sera très dur de percevoir, dans ce monde joyeux, riche et merveilleux des jardins d’enfants, le rôle préventif des vaccins », dit-il.

Commentaire : Devrons nous établir ici la liste sans fin des personnes dont la vie est brisée par cette sur-vaccination forcée aux effets secondaires délétères?
Impossible, car trop à écrire, ne serait-ce que pour un seul de ces vaccins.Autres articles d’intérêt sur les vaccins :

Vaccin : ce que tout parent doit savoir
Virginie Belle en interview : alerte sur l’aluminium qui nous empoisonne
Aluminium et mercure des vaccins liés à des maladies neurologiques selon des scientifiques et des associations
La myofasciite à macrophages, une maladie qui serait liée à l’aluminium dans les vaccins
« Silence, on vaccine »
Les vaccins, mieux que la saignée ?
Pandémies : l’Union européenne accroît son pouvoir pour sonner l’alerte et imposer la vaccination
Les vaccins pourraient contenir une enzyme au pouvoir mutagène héréditaire
Vaccins : des médecins parlent…
30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour

Source: Le Point via Sott.net

36 commentaires

  • polemile

    Encore une qui devrait revoir la séquence d’avant la découverte des vaccins. Rage, variole, tétanos, diphtérie, polio….
    A mon souvenir, quel soulagement lorsque le vaccin contre la polio a été découvert. On vivait dans la peur de se réveiller estropié.

    Des gens qui militent contre la vaccination sont vraiment de mauvaise foi, ou alors endoctrinés et incapables de réfléchir un peu.

    Je souhaite que leurs enfants qui font les frais de leur mentalité irresponsable ne soient jamais frappés d’une maladie mortelle pour laquelle ont « donne » préventivement le remède.

  • polemile

    Pour votre gouverne, je me suis fait vacciner contre la grippe et contre les pneumocoques. Bien m’en a pris car je n’aurais pas voulu être à la place de certaines personnes de mon entourage qui se sont chopé une infection pulmonaire.
    Je me suis même fait vacciner contre la grippe aviaire….je n’ai constaté aucun effet secondaire….
    Il faut arrêter cette chasse aux sorcières digne du moyen âge.

    • Itsmie

      C’est bien, continue!

    • patator patator

      heureusement je suis assis pour lire polemile !!!
      c’est comme mon arrière grand père ! il est revenu de la guerre vivant donc la guerre ne tue pas !!! pfff

      • polemile

        On a de droit de ne pas être d’accord,
        Je constate sur ce site que toute initiative pour tenter d’améliorer la condition humaine dans son contexte actuel, est décrié, dénigré. Les scientifiques et les éminences grises sont critiquées, suspectées, dévalorisées, humiliées par des gens qui n’ont aucune compétence dans les sujets qu’ils décrient.
        Il faut voir le nombre d’opinions fausses présentées comme des vérités scientifiques et diffusées sans aucun contrôle. J’appelle sa de la propagande. De plus quand je vois les réponses violentes que certains se permettent d’émettre lorsque une réponse ne correspond pas à son idéologie, je ne peux m’empêcher de qualifier l’esprit de ce site de sectaire.
        C’est de la propagande sectaire qui ne repose que sur le désir de créer la peur par des publications mensongères.

    • Anbehik

      C’est pas une chasse aux sorcière, c’est de la prudence justifiée. Penses-tu vraiment etre a l’abri?

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Un vaccin contient souvent plus d’une substance toxique ou pouvant s’avérer telle. La toxicité d’une ne dépend pas seulement de sa concentration mais aussi de la présence ou non d’autres substances. Les différentes substances contenues dans un vaccin pourront avoir un effet délétère synergique bien plus grave que la somme des effets néfastes qu’aurait produit séparément chacune de ces substances.
    L’organisme peut être sensible à un mélange de substances, même faiblement dosées, alors qu’il ne réagirait peut-être pas à chacune de ces substances prises séparément.

    Jean PILETTE
    Docteur en médecine
    Membre du E.F.V.V. (European Forum for Vaccine Vigilance)
    MALADIES INFECTIEUSES ET VACCINS
    Analyse dans les détails,effets secondaires ,composition des vaccins 246 pages

    • polemile

      Et croyez- vous que les chercheurs en médecine et en médicaments ne le savent pas? Quel intérêt auraient-ils à mettre sciemment des produits toxiques synergiques dans les médicaments. Je pense que comme dans toute chose, rien n’est parfait, il s’agit bien souvent de faire le meilleur compromis. C’est le bilan entre le gain et la perte. Je pense au cancer de l’utérus et son vaccin. Vaut-il mieux avoir des milliers de morts et d mutilés par an ou vaut- il mieux prendre le vaccin et accepter quelques cas d’intolérance au vaccin?

      • Itsmie

        Tu ne viens pas souvent sur les Moutons Enragés toi, hein??

      • polemile

        Si, justement…
        Mais ce n’est pas parce que j’y viens que j’adhère aux propagandes mensongères et à l’esprit quelque peu sectaire de quelques zorros de ce site.
        J’exprime ce que je pense, je ne suis pas un mouton et j’enrage de voir le troupeau se faire manipuler et manipuler.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Vous regardez les problèmes du mauvais coté de la lorgnette.
        Ce n’est pas une fois dans le mur qu’il faut vérifier ses freins ,c’est trop tard.
        Comment peut ‘on vacciner contre des maladies qui ne sont pas virales,c’est du n’importe quoi?
        Cancer,parkinson,Sida … ne sont pas des maladies virales,mais ne sont que la conséquence de nos mauvais comportements et manières de vivre.
        Le corps a les moyens de se défendre,il suffit d’entretenir ses lignes de défenses, notre armée intérieure.
        Claude disait à Pasteur après de longues recherche infructueuses :
         » Tout est question de terrain »

      • Clovis

        Pasteur l’imposteur aurait reconnu sur son lit de mort : « Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout »
        Il est temps de se réveiller polemile…
        http://www.ateliersante.ch/bechamp.htm#histoire

      • polemile

        Tiens donc?
        Pourquoi le cancer de l’estomac est enrayé de nos jours?

        L’origine des cancers peut être microbienne, virale, chimique, électrochimique……

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Les produits toxiques comme l’aluminium,augmente l’action du vaccin,mais en contre partie, il fait partie des métaux lourds ,donc pas assimilable et toxique pour le corps.
        Il est aussi utilisé dans les produits de beauté ,anti rides par exemple ,effet garantie à court terme ,mais à long terme,c’est un empoisonnement assuré ,sans compter que la peau à l’arrêt est devenue un vrai champ de labours.
        La peau c’est notre protection ,notre écran qui nous séparent du monde extérieur. Les grands brûlés à 80% ont peut de chances de survivre sans protection(bulle)
        La aussi les conséquences ont peu d’importance pour les marchands.

      • polemile

        Les produits de beauténe sont pas des médicaments.

        Je pourrai dire, pour compléter tes propos, que presque tous les produits de consommation courante contiennent des matières toxiques…naturelles et même ajoutées.

        En ce qui concerne l’alu dans le vaccin, peut- être faut- il relativiser en prenant en compte les doses infinitésimales et la fréquence éphémère des vaccinations.
        Je pense qu’on bouffe de l’alu presque tous les jours par les emballages, papier alu, brics de lait ou jus de fruit, canettes, conditionnement des matières premières de l’agro alimentaire, traitement de l’eau potable etc etc…
        On parlera de traces, mais le cumule des trace finit par devenir une dose. Dose qu’il convient de comparer à la dose d’un vaccin…

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Un site sur la vaccination
    Santé
    http://www.info-vaccination.be/

  • firebird2

    polemile, c’est super comme source pour déterminer qu’un vaccin n’est pas dangereux: 1 personne, autrement dit toi. Il ne me semble pas que tu sois représentatif à toi tout seul du monde entier.

    Ensuite qui dit qu’il faut éradiquer tous les vaccins ? c’est toi qui extrapole ce que tu veux.
    Ce qui est dénoncé c’est la prolifération de vaccins parfois inutiles parfois dangereux et surtout le fait que ce soit devenu un acte banal, ce qui ne devrait jamais l’être. Je trouve qu’il est rassurant que de plus en plus de personnes se posent des questions sur le bien fondé de se vacciner.

    Oui certains vaccins nous protèges de maladies graves ou mortelles, mais il est vrai aussi que beaucoup présentes des dangers non négligeables.

    Toute la question est de connaître le VRAI rapport bénéfice/risque et on doit muni du maximum de bonnes informations décider en son âme et conscience, et ne pas se laisser influence par des propos comme les tiens du genre « moi je me suis vacciné, et avec ça j’ai pas eu telle maladie donc allez y vaccinez vous tous ». C’est réducteur et totalement partial.

    Je t’invite à mieux t’informer sur le sujet tu te rendra probablement compte que se vacciner n’est ni anodin, ni sans risques graves. Je ne te dis pas de ne pas te vacciner, je te dis simplement de ne pas énoncer un avis basé sur rien (ta seule personne comme argument, scientifiquement ça ne vaut rien)

    • polemile

      Oui moi!

      Mais moi dans une société la mieux protégée médicalement du monde.
      Moi, bénéficiant des meilleurs scientifiques, des meilleurs spécialistes, des meilleurs médecins.
      Moi, bénéficiant des meilleurs médicaments, des meilleures machines médicales, des meilleurs techniques opératoires, des meilleurs remèdes contre la douleur.
      Moi, bénéficiant d’une espérance de vie augmentant de quelques années chaque décennie.
      Moi bénéficiant d’organisme de contrôle du respect des règlementations, d’organismes de protection de la santé publique, d’autorités sanitaires.
      Moi, bénéficiant d’une sécurité sociale payant pour moi sans compter pour sauver ma vie.
      Moi, lorsque je regarde depuis la France ou je suis né et ou j’habite, tous les êtres humains qui ne disposent même pas d’un cachet d’aspirine.
      Moi, je me sentirais honteux de suspecter la malveillance dans le système que notre génie collectif a su créer avec l’appui de ses élites, pour offrir la meilleur santé possible à ses concitoyens.
      Ne nous laissons pas tirer vers le bas et honorons tous ceux qui contribuent au bien être de nos concitoyens.

  • Passetec Passetec

    polemile: je ne sais pas s’il y a un lien mais …
    http://www.polemil.net/
    Vente sur internet de matériel médical, paramédical, bien-être et puériculture

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Bien vu Passetec, …c’est surement lui, vu comme il prêche pour sa paroisse ! …T’es démasqué pauvre naze !

      • polemile

        Merci pour le pauvre naz,

        Mais en matière de naz, vous prouvez que vous êtes les mieux placés.
        Dans votre esprit sectaire, vous voyez la suspicion partout, le complot.
        Vous allez même gratter les noms des pseudos pour mieux confronter ceux qui ne sont pas dans le courant de votre endoctrinement.
        Je n’ose pas imaginer ce dont vous seriez capable si jamais vous réussissiez à trouver mes coordonnées.
        Vous êtes des paranoïaques dangereux, ce n’est pas une insulte, c’est un fait avéré par vos comportements.

        Vous avez déjà émis des suspicions sur mon pseudo alors que rien ne vous permet de le faire. Plus grave, vous mettez le nom d’une entreprise qui ne vous a rien demandé sur la place publique avec une propagande culpabilisatrice. En quoi une entreprise de vente de matériel médical est elle coupable.
        Cela démontre combien vous êtes déconnectés de la raison et vous obéissez à des réflexes paranoïaques.
        Mon pseudo, ne vous en déplaise n’a rien à voir avec cette entreprise.
        Je vous l’assure, je n’ai aucun intérêt quel qu’il soit dans un système commercial ou autre. J’ai ce qu’il me faut pour vivre, et j’aime vivre dans un monde de vérité.

    • polemile

      Peut- être que cette entreprise serait ravie d’apprendre ce que vous faites de son nom?
      Etes-vous prêt à assumer votre calomnie?

  • il y a comme ça ce que j’appelle les prêtres du Dieu Médecine… j’en ai aussi dans ma famille!
    Perso ma fille n’a reçu AUCUNE vaccination, grâce à notre médecin de famille qui a constaté que les enfants qui ne reçoivent pas de vaccination, eh bien elle ne les voit jamais… Amélioration des conditions de vie comme le dit Michel Georget, professeur de biologie. Très bien ce Monsieur. Intéressant de voir les journalistes qui tombent complètement des nues. C’est un sujet que j’évite d’aborder parce que beaucoup trop sensible. En effet, dans la discussion il y a toujours au moins un parent potentiellement criminel: soit moi qui ne fait pas vacciner, soit l’autre qui vaccine

    • polemile

      Heureusement que l’entourage s’est fait vacciner pour enrayer les épidémies. La protection de ta famille repose sur l’implication des autres.

  • @ Polemile:

    Il est malheureux que votre instinct de peur vous fasse accepter et préférer n’IMPORTE QUOI d’autres (même ce qui est bien pire mais que votre discernement peine à voir visiblement)que des maladies pour lesquelles il existe un vaccin mais qui ne sont pourtant ni certaines, ni forcément sources de complications. Les effets toxiques des composants des vaccins eux sont certains, on sait donc que cela ne fait de bien à personne, que l’aluminium ira d’office se stocker dans le cerveau, que cela chargera la barque toxique menant à des maladies incurables comme Parkinson, Alzheimer etc. là où, statistiquement, la majorité des maladies à prévention vaccinale seront aiguës, temporaires et donc réversibles…

    Quand on voit ce que des gens comme le Dr Saluzzo, Directeur de la Production des vaccins viraux chez Sanofi Pasteur et également consultant pour l’OMS, reconnaît dans un cours de vaccinologie en ligne aux médecins (vérifiez c’est sur youtube) à savoir qu’ils ne comprennent pas comment marchent les vaccins et que si on veut développer de nouveaux vaccins à l’avenir, il faudra commencer par étudier le système immunitaire (sic!), on se rend compte que ceux qui recommandent des vaccinations n’ont en réalité AUCUNE connaissance du domino morbide qui peut en découler en termes d’effets secondaires susceptibles de toucher TOUS les systèmes du corps (allez voir sur notre site, on a publié des documents confidentiels des fabricants de vaccins eux-mêmes que des employés de l’Agence belge du médicament nous ont fait fuiter et ces documents listent plus de 800 effets secondaires possibles dont épilepsie, autisme, diabète, mort subite etc). Et alors que ces gens ne savent rien, ils opèrent un glissement intellectuel qui est particulièrement malhonnête et lourd de conséquences consistant à affirmer « aucun effet secondaire n’est prouvé ». Et pourtant ce ne sont pas les études qui manquent: plus de 22 études plaident en faveur du lien autisme et vaccin, 5 attestent d’une causalité entre vaccin HB et scléroses en plaques, de rares enquêtes indépendantes ayant comparé des enfants vaccinés à des enfants non vaccinés montrent que les seconds sont en bien meilleure santé globalement donc à QUEL PRIX vaccinons-nous? Les vaccins jouissent de tas de passe-droits règlementaires: ils sont dispensés de tests sur leur potentiel cancérogène contrairement à tous les autres médocs et aux cosmétiques! Vaccin Engerix B (hépatite B)? Ses effets secondaires ont été évalués sur seulement 4 jours avant mise sur le marché (c’est dans la notice en preuve sur notre site) et pourtant cette vaccination est imposée. On marche sur la tête, c’est criminel et ça aura un impact sur l’ADN des générations futures!

    Si vous avez envie de contribuer à une bonne action dans le monde, commencez aussi par dénoncer la discordance criminelle entre le budget annuel gaspillé par l’OMS pour inonder les pays pauvres de vaccins et celui pour apporter de l’eau à ces populations (alors que plus d’1 milliard de gens n’ont pas accès à l’eau potable, 2,4 milliards même selon l’ONU…). Comment allez-vous donc expliquer à votre belle conscience et à tous les visiteurs de ce site que personne sur cette terre ne manque jamais de vaccin quand dans le même temps, 1 à 2 milliards de gens restent sans eau? Ça ne vous interpelle pas non, ça ne choque pas votre bon sens? Une Semaine européenne et maintenant même mondiale pour la vaccination mais une seule journée mondiale pour l’eau, vous allez nous expliquer ça comment, allez, venez répondre, on vous attend!! Pour la petite histoire, et ça ne fait que confirmer le discrédit total de l’OMS qui n’est vraiment plus à un mensonge/à une schizophrénie près: l’OMS prétend partout en fanfares et trompettes que les vaccins sauvent 2 à 3 millions de vies chaque année (un chiffre non vérifié et invérifiable au service d’une idéologie puisque sans vaccin, les gens n’auraient pas fait forcément la maladie ni subi une complication) alors que l’OMS prétend que les efforts pour fournir de l’eau aux pauvres ne sauvent que 400 000 personnes annuellement. Beau foutage de gueule là encore. Lisons donc le Pr Gentilini, un infectiologue qu’on ne peut soupçonner d’être hostile aux vaccins, ancien président de la Croix-Rouge française et ancien Président de l’Académie de l’Eau: « La priorité dans les pays en voie de développement, c’est l’eau potable. C’est une priorité encore plus importante que la vaccination. L’eau, c’est la vie » Et maintenant Virginie Belle, journaliste indépendante et auteure du livre « Faut-il faire vacciner son enfant? »: «La primauté donnée à la vaccination est incompréhensible. A tout le moins, ces deux objectifs pourraient être sur un pied d’égalité. On en est très loin. » Pour ceux que ça intéresse, on a réalisé un dossier de presse sur cette Semaine Européenne 2014 de la vaccination: http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Juin-2013/Dossier-de-presse-d-IC–Semaine-Europeenne-Mondiale-de-la-.pdf

    Voir aussi ici:
    http://www.initiativecitoyenne.be/article-l-amour-l-espoir-et-le-courage-de-karen-kain-pour-sa-fille-handicapee-apres-un-vaccin-123393729.html