Manipulation du cours des devises : la guerre monétaire mondiale est à un tournant

Eric Toussaint, du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde, affirme dans Le Monde que 95% des échanges de devises sur le marché des changes sont de type spéculatif. De quoi, par exemple, comprendre la récente chute du Rouble ou encore celles des monnaies des pays émergents, comme le Peso argentin.

Les banques sont les principaux acteurs sur le marché des devises et elles entretiennent une instabilité permanente des taux de change. Plus de 95 % des échanges de devises sont de type spéculatif. Une infime partie des transactions quotidiennes en devises concerne des investissements, du commerce de biens et de services liés à l’économie réelle, des envois de migrants.

Le volume quotidien des transactions sur le marché des devises tournait, en 2013, autour de 5 300 milliards de dollars (3799 milliards d’euros) ! Les banques qui disposent, comme les fonds de placement mutuel, de très importantes liquidités en usent et en abusent en poussant des monnaies à la baisse ou à la hausse afin d’obtenir des gains sur les différentiels de taux de change.

Les banques jouent également de manière déterminante sur des dérivés de change qui peuvent provoquer des pertes considérables, sans compter les méfaits de l’instabilité des monnaies pour l’ensemble de la société. A partir de mai 2013, les monnaies de grands pays dits émergents (Inde, Brésil, Afrique du Sud, Russie, Turquie, Argentine…) ont été soumises à des attaques spéculatives et ont perdu dans certains cas jusqu’à 20% de leur valeur.

Source : Le Monde

Les grands banques mondiales, et principalement anglo-saxonnes, sont donc parfaitement en capacité de livrer une véritable guerre monétaire suivant les intérêts géopolitiques. Guerre malheureusement déjà perdue par l’Europe (mais est-ce vraiment une surprise tant que l’UE reste le cheval de Troie des intérêts états-uniens sur le continent ?) mais qui fait rage actuellement entre le roi dollar et le Yuan, et accessoirement le Rouble.

Ce jeu de stratégie militaire financière a pris une intensité particulière du fait qu’il a eu lieu au beau milieu de la panique boursière fin 2008-début 2009. Sans rentrer dans les détails, je dirais juste que l’Equipe Russie a annoncé qu’elle accepterait uniquement de l’or en échange de son pétrole et de son gaz — pas de dollars. Puis l’Equipe Chine a elle aussi tenté de son côté de « resserrer le noeud autour du cou du dollar américain ».

Lors du second et dernier jour du jeu de stratégie, la Russie de Vladimir Poutine a déclaré à propos du dollar, « l’unique monnaie de réserve est devenue un danger pour l’économie mondiale : c’est à présent évident pour tout le monde ».

Selon Rickards, la véritable guerre monétaire présagée par Poutine a commencé début 2010. Il l’a nommée la Guerre monétaire III

Source : La Chronique Agora

C’est dans cette perspective qu’il faut lire certaines décisions récentes d’importance, comme le rachat massif par Pékin d’or physique de manière à asseoir le Yuan comme monnaie de réserve internationale de substitution au dollar.

A ce train-là, la Chine devrait devenir, d’ici 2017, le pays ayant les premières réserves au monde, devant les Etats-Unis. Cela fait sens, affirment plusieurs économistes : les dirigeants chinois sont à la manœuvres pour préparer l’après-règne du dollar. La Chine possède en effet plus de 5.000 milliards de dollars, dont la valeur ne cesse depuis cinq ans, de baisser, suite aux opérations d’émissions massives (le « Quantitative Easing ») lancées par la Réserve fédérale.

Elle remplace donc petit à petit ses réserves de dollars par des réserves d’or, plus stables, et plus aptes, le jour où sa monnaie, le Yuan (appelé aussi Renminbi), sera convertible… et donc en mesure de faire concurrence à la devise de son principal rival économique. Récemment, l’agence de presse officielle Xinhua, appelait d’ailleurs à une « désaméricanisation du monde ». Elle prévoit d’ailleurs que le Yuan remplacera à terme le dollar dans les transactions sur les matières premières.

Source : Challenges

Dans le même temps, l’Allemagne a bien du mal à récupérer le stock d’or qu’elle avait confié à la Fédéral Réserve, comme si le stock annoncé par les autorités US ne correspondait pas à l’état des réserves réelles…

Le dernier round de cette guerre monétaire pourrait se jouer actuellement. Le président Russe Vladimir Poutine vient en effet de déclarer que la Russie pourrait sortir du système monétaire basé sur le dollar en imposant le Rouble pour toutes ses transactions internationales !

La Russie, « contrainte et forcée » par les sanctions internationales, crée un système indépendant du dollar. Moscou annonce qu’elle vendra (et achètera) ses produits et matières premières, comme le pétrole, en roubles et non plus en dollars. Cela fait un certain temps que Poutine prépare cette transition, avec la création d’un système de paiement en roubles complètement indépendant et protégé du dollar et des spéculations meurtrières des grandes institutions financières occidentales.

Source : mondialisation.ca

Pour compléter le tableau, il faut signaler l’accord intervenu la semaine dernière entre la bourse de Francfort et Pékin afin de constituer une chambre de compensation euro/Yuan pour tous les échanges entre la Chine et la zone euro.

Après son séjour en France et avant sa visite à Bruxelles, à partir du dimanche 30 mars, le président chinois, Xi Jinping, s’est rendu durant quarante-huit heures en Allemagne, vendredi et samedi : à Berlin pour des entretiens politiques, puis en Rhénanie-du-Nord – Westphalie, où 800 entreprises chinoises seraient installées.

L’annonce économique la plus importante est sans doute le choix de Francfort pour créer une chambre de compensation de la devise chinoise, le yuan. Deux accords, l’un entre les banques centrales allemande (Bundesbank) et chinoise, l’autre entre la Bourse de Francfort et la Bank of China, ont rendu possible cette création, qui devrait faciliter les transactions en yuans effectuées à partir de la zone euro.

Actuellement, les conversions entre le yuan et l’euro ne peuvent se faire qu’à Shanghaï ou Hongkong. Et nombre de transactions s’effectuent en dollars avec un double taux de change.

Source : Le Monde

Tous ces éléments convergeant montrent que la chute du « roi » dollar pourrait s’accélérer…

24 commentaires

  • leprixdelavie leprixdelavie

    Attention, je suis débutant en économie.

    Donc si ce sont des attaques purement spéculative ils comptent sur la ré-appréciation du Peso Argentin, donc c’est peut-être le moment d’acheter du peso Argentin ?

    En tout cas il y a des volume d’achats et de vente qui me semblent extraordinairement élevés. (1)

    Pour gagner beaucoup de sous il faut faire quoi ? Acheter après le grand trait rouge et vendre après le grand trait vert ?

    (1) :
    http://www.zonebourse.com/zbcache/charts/ObjectChart.aspx?Name=2356552&Type=Custom&Intraday=1&Width=360&Height=360&Cycle=NONE&Duration=3&Render=Candle&ShowCopyright=2&ShowVolume=0&ShowName=0

  • tarzan

    Ces remarques relèvent d’une vrai méconnaissance du fonctionnement du marché du FOREX (marché monétaire).

    Sur ce marché non seulement la spéculation n’est pas un problème pour l’économie réelle, mais elle est souhaitable pour l’économie réelle.

    Ce serait trop long et trop compliqué de vous expliquer pourquoi, mais pour résumer, plus il y a de spéculateurs sur le marché monétaire, plus il y a de liquidité et plus il y a de liquidité, plus il est possible à l’économie réelle de trouver une contrepartie.

    Pour bien comprendre ce mécanisme, il faut bien comprendre les notions de « contrepartie » pour un marché financier et la notion de « liquidité » de même pour un marché financier.

    Eric Toussaint ne comprend pas ces concepts, ce qui induit des sophismes et de fausses conclusions.

    En sommes, plus les banques prennent des paries à la hausse ou à la baisse sur les monnaies, plus il y a d’argent en circulation sur le marché des monnaies et plus les entreprises peuvent alors facilement se financer pour l’économie réelle.

    Je vais essayer de prendre un exemple pour ceux qui auront le courage de me lire jusqu’ici :

    Imaginez qu’à Rungis, le plus grand marché de fruits et légumes d’Europe, dans lequel tous les supermarchés et les restaurants viennent s’approvisionner, imaginez donc que dans ce marché il y ait très peu d’offres, que les fruits et légumes y soient rarissimes parce que les grossistes échouent à produire puis à livrer la marchandise.

    Dans ce cas, il y aurait une pénurie et les prix exploseraient à la hausse.

    C’est là que doit intervenir la spéculation.

    A ce moment là, vous avez des acteurs qui vont stocker des marchandises dans des entrepôts pour les revendre plus cher quelques jours après et avec le profit de la vente, ils vont investir dans de nouveaux outils de production pour alimenter le marché et ainsi résorber indirectement la pénurie.

    Cela fonctionne pareil sur le marché des monnaies.

    En fait la spéculation n’est pratiquement jamais la cause, mais pratiquement toujours la conséquence de l’évolution du prix d’une monnaie.

    Accusez la spéculation d’être à l’origine de la ruine du Pesos Argentin, c’est donc un sophisme, une erreur magistrale, car c’est tout l’inverse, c’est parce que le Pesos Argentin est une monnaie mal gérée et parce que cette monnaie court vers la ruine, qu’il y a de la spéculation dessus.

    Vous voulez une preuve plus tangible ?

    Regardez par exemple le cours du Franc Suisse ou de la Couronne Suédoise depuis plusieurs décennies !

    Voilà deux monnaies qui ne fluctuent pratiquement pas, qui sont d’un ennui mortel, sur ces deux monnaies il n’y a pratiquement pas de spéculation, tout simplement parce que ces deux monnaies sont bien gérées !

    Ces deux monnaies fluctuent à 95% au moins en fonctions des aléas de l’économie réelle !

    La spéculation est complètement chassée de ces monnaies, tout simplement parce que ces monnaies étant bien gérées, la spéculation ne peut rien gagner sur ces monnaies !

    La spéculation s’installe lorsqu’il y a déjà des problèmes, c’est d’ailleurs sa fonction dans l’économie, elle permet la ré-allocation des actifs, mais elle ne crée pratiquement jamais les problèmes.

    C’est ainsi que le marché s’auto-régule lui-même.

    Lorsqu’il y a un problème quelque part, la spéculation vient amplifier le problème pour faire du profit ou de la perte sur le problème et s’il y a un profit, alors le profit est réinvesti directement ou indirectement dans l’économie réelle, pour corriger le problème initial.

    Les banques font cela tous les jours, lorsque le profit qu’elles font avec la spéculation est réinvestit sur les actions ou les fonds d’investissement, c’est à dire sur l’économie réelle !

    Le problème, c’est lorsqu’elles font cela avec l’argent des épargnants…

    D’où la nécessité de séparer les banques d’affaires des banques de dépôts, ce que Hollande visiblement n’est pas près de faire !

    D’où la tentation de commettre l’erreur de voire un lien de cause à effets là où il n’y en a pas.

    Je sais que je vais essuyer des critiques suite à ce commentaire, mais j’assume tout ce que je dis ici, car tout cela est vrai et logique.

    Et surtout, pendant qu’on accuse la spéculation, on ne parle pas des vrais problèmes économiques et des vrais solutions qu’il faudrait mettre en place, à commencer par la légalisation des monnaies privées, des monnaies communautaires et des monnaies associatives, car de là peut venir la vrai solution contre la mauvaise gestion monétaire par les politiciens et contre la fusion des banques d’affaires avec les banques de dépôts.

    Par ailleurs, l’annonce de la création d’une chambre de compensation entre l’euro et le yuan est une excellente nouvelle, que cette chambre de compensation soit de surcroit à Franckfurt et pas en Asie est par ailleurs encore une autre bonne nouvelle.

    Une chambre de compensation il faut comprendre que sa évite presque totalement les magouilles, sa fonctionne exactement comme priceminister par exemple, sauf qu’au lieu de vendre des objets d’occasion, vous achetez et vous vendez des monnaies, avec la garantie que vous serez payés.

    Et cette garantie est apportée par la chambre de compensation.

    Et comme pour priceminister, la chambre de compensation prend une commission pour le service rendu qui est payé sur les frais de courtage par les clients.

    Maintenant, même si cette création est une bonne nouvelle, le problème est là encore que les chambres de compensation ont le monopole octroyé par les politiciens, par l’Etat.

    Cela veut dire, comme Clearstream par exemple (qui est la plus grosse chambre de compensation), que les politiciens peuvent utiliser les chambres de compensation pour leurs magouilles mafieuses, sans que personne ne le sache.

    Cela veut dire que les politiciens peuvent truquer le marché avec la complicité de la chambre de compensation et voler quelques centimes sur chaque transaction par exemple, pour financer de vastes détournements.

    Le seul moyen d’éviter cela, serait de libéraliser les chambres de compensation.

    Si priceminister et ebay par exemple ou les autres sociétés et associations privées pouvaient elles-aussi devenir des chambres de compensation en concurrence les unes avec les autres, le vols des politiciens et les affaires Clearstream seraient beaucoup moins nombreuses et beaucoup plus difficiles !

    Mais au lieu de cela vous constaterez que les politiciens et les économistes préfèrent détourner l’attention sur les paradis fiscaux, sur la spéculation ou sur les subprimes, alors que les vrais problèmes ne sont pas là.

    On vous manipule, on vous spolie, mais pas comme vous croyez.

    Il y a de gros problèmes dans la finance, mais ils ne sont pas ceux qu’on donne en pâture au peuple pour détourner son attention et pour éviter qu’il ne s’intéresse aux vrais solutions qui sont les suivantes :

    – Libéralisation des monnaies privées.
    – Libéralisation des chambres de compensation.
    – Séparation des banques d’affaires des banques de dépôt.

    Ces 3 solutions, toutes les PME demandent à ce qu’elles soient mises en place, mais ne vous ne verrez jamais aucun politicien ni aucun journaliste de plateau TV en parler, ni même aucun économiste officiel ou aucun universitaire en parler et pour cause !

    Car ces 3 solutions mettraient fin à 80% des magouilles de nos politiciens et des financiers escrocs qui travaillent pour ces derniers.

    • franckysmith

      la spéculation n’est effectivement qu’une conséquence….mais une fois là elle devient aussi une cause : le serpent se mord la queue…il faut comprendre les « jeunes » lecteurs car aujourd’hui la spéculation fait partie du problème : vous savez très bien que ce n’est pas la bonne ou mauvaise gestion d’un établissement qui va empêcher une attaque spéculative !!! vous avez un savoir mais il vous manquer le savoir-faire : soyez moins « mandarin » et plus à l’écoute de vos détracteurs…
      amicalement

    • Thierrydechambre

      Cher Tarzan,
      à l’origine je gardais ce commentaire au chaud pour quelqu’un d’autre. Mais, d’une certaine manière il peut vous convenir aussi donc :
      Le problème n’est pas tant la nature de l’argent mais plutôt sa provenance. Quand l’argent provient de la production de biens, tout va bien. Mais si l’argent provient de l’argent, tout peut s’arrêter en un claquement de doigts. C’est le chaos et des milliards de gens meurent. C’est cruel, n’est-ce pas ?

    • Fenrir

      Mon cher Tarzan,

      ainsi que d’habitude, vous inversez toutes les données, et les réalités économiques.

      D’un postulat, vous posez une preuve.

      C’est particulièrement révélateur…

      L’un de vos contradicteurs évoque votre utilisation simpliste du sophisme.

      Je ne vais même pas insister sur le fait, mais vous devriez comprendre un peu à qui vous vous adressez ici.

      Le terme de Moutons Enragés n’est pas dénué de sens, car dans cette société où l’expression des citoyens est limité à l’élection d’oligarques issus d’un système aristocratique, nous sommes effectivement des Moutons.

      La rage provient de notre impuissance momentanée à faire évoluer les choses vers plus de justice et d’équité pour la majorité du troupeau.

      Vos perpétuelles arguties concernant le libéralisme, voire l’ultra-libéralisme n’ont aucune chance de trouver un écho favorable auprès d’individus informés, et ayant un esprit critique aiguisé, tel que celui des Moutons Enragés qui interviennent ici.

      Vous perdez votre temps, et nous faîtes perdre le notre.

      Quoique, vos interventions nous permettent de mieux comprendre la vénalité et l’insanité d’individus tels que vous.

      La spéculation n’est que l’exploitation de la richesse créée par les autres.

      C’est une démarche de parasite, et c’est elle qui aura tué son hôte, à savoir l’économie réelle.

      Oser comparer le commerce à la spéculation n’est qu’une insanité de plus, et elle ne m’étonne pas, venant d’un individu qui prône la spéculation et la privatisation à outrance afin de mieux vous gaver sur notre dos.

      J’ai hâte de voir les citoyens prendre le pouvoir afin de collectiviser vos biens injustement gagnés, de vous faire passer en jugement pour l’ensemble des torts que vous avez causé au corps social par votre spéculation et l’exploitation des individus qui en découle.

      Ceci est valable pour vous et l’ensemble de la minorité des individus qui nous volent, nous spolient, nous exploitent, et en plus se foutent de notre gueule, ainsi que vous vous autorisez à le faire par vos propos.

      Pour votre information, je vous invite à prendre le temps de suivre les liens ci-dessous, que je diffuse régulièrement auprès des Moutons Enragés ou non :
      http://libertesinternets.wordpress.com/2013/10/10/petit-guide-a-lusage-des-dissidents-comment-le-pouvoir-seme-la-pagaille-dans-les-forums-pour-les-rendre-moins-dangereux/
      http://lesmoutonsenrages.fr/nous-sommes-manipules/les-techniques-de-manipulation-des-masses-2/
      http://cortecs.org/
      http://cortecs.org/la-zetetique/730-sophismes-une-petite-collection/
      http://cortecs.org/effets-sophismes-biais-techniques/151-moisissures-argumentatives/
      http://reflets.info/trucage-de-sondage-sur-france-3-la-presse-decouvre-lastroturfing/
      http://www.dailymotion.com/video/xmk5jy_humanite-en-danger-les-10-strategies-de-manipulation-des-masses_news?start=146

      Ceux-ci devraient vous permettre de mieux concevoir notre capacité à décrypter et détecter les commentateurs tels que vous.

      Eventuellement, à améliorer vos tentatives pitoyables pour nous vendre votre soupe ultra-libérale.

      Ce libéralisme économique qui n’est qu’une perversion linguistique qui dénature la philosophie libérale et humaniste.

      Monsieur, je ne vous salue point, vous jette mon gant, et vous invite à le relever quand vous voudrez. Je suis à la disposition de vos témoins…

      • tarzan

        @Fenrir :

        La redistribution des richesses n’est-elle pas pour ceux qui la souhaitent un moyen de piller et de voler ceux qui produisent des richesses, pour ne pas avoir soi-même à en produire ?

        Finalement, accuser les spéculateurs et les commerçants de ne pas produire de richesses et les accuser de voler la richesse qu’ils possèdent, ce n’est qu’un moyen pour justifier que ces gens soient mis en esclavagisme.

        La lutte contre la spéculation, contre le commerce, la redistribution des richesses, le revenu de base, tout cela c’est l’esclavage, mais un esclavage inversé.

        Au lieu que se soient les ouvriers qui sont tenus en esclavage par les élites, vous voudriez que se soient les élites qui soient tenues en esclavage par les ouvriers.

        Ni l’un, ni l’autre ne sont souhaitable et un équilibre doit être trouvé, ce qui suppose de plus délégitimer les richesse produite et administrée par les génies, par les élites, par les commerçants, par la spéculation…

        Ensuite avec paranoia vous me parlez de manipulation.

        Mais si je voulais vous manipuler, je ferais comme Etienne Chouard, comme Mélanchon, comme Besancenot, comme tous ces millionnaires qui ont bien compris qu’il suffisait de faire croire à certains qu’on allait couper la tête des commerçants, pour s’assurer la docilité de meutes enragées de moutons.

        Si je voulais vous manipuler, je tiendrais justement le même discours, un discours de haine comme celui que vous tenez, un discours pour aller chercher des bouc-émissaires, un discours pour demander de couper la tête des commerçants, des spéculateurs, des banquiers… pour justifier qu’on redistribue la richesse qu’il produisent, un discours qui promettrait même le contrôle des prix et la gratuité…

        Alors je deviendrais aussi populaire que Etienne Chouard, que Mélanchon, que d’autres et j’obtiendrais même de me faire payer par vous pour cela.

        Ensuite, dès que j’obtiendrais le pouvoir, je m’empresserais de faire tout le contraire…

        Donc vous voyez qu’en réalité, il serait très facile de vous manipuler.

        Mais la recherche de la vérité et l’acceptation que toute révolution commence avant tout par soi même, cela c’est autre chose !

        Accepter que certains par leur génie produisent plus de richesses que d’autres et doivent en administrer plus que d’autres, cela c’est autre chose !

        Maintenant je vais ralentir mes publications sur les commentaires, d’une part parce que toute cette haine du succès, du bonheur, de la richesse m’éreinte et d’autre part parce que les pleurnicheries de privilégiés qui se croient pauvre et exploités alors qu’ils sont libre et opulent, sont indignes.

        Il n’y a pas de pauvres en France.

        Personne ne meurt de faim en France.

        Personne n’a le droit de se plaindre en France.

        La pauvreté, la vraie, elle est en Pologne, en Hongrie, en Ukraine, en Russie, en Chine, en Afrique… là oui, eux, ils auraient le droit de se plaindre… et de leur point de vu, même un quelqu’un qui touche le RSA en France est un millionnaire.

  • Ender Ender

    « Sur ce marché non seulement la spéculation n’est pas un problème pour l’économie réelle, mais elle est souhaitable pour l’économie réelle »
    Mon cher Tarzan, vous êtes décidément extraordinaire… Point n’est donc besoin de vous lire plus avant pour savoir quelle eau coule de votre robinet. Finalement votre persévérance dans le portnawak économique a quelque chose qui relève de la foi :)
    Aller, encore un petit coup pour la route :
    « La spéculation s’installe lorsqu’il y a déjà des problèmes, c’est d’ailleurs sa fonction dans l’économie, elle permet la ré-allocation des actifs, mais elle ne crée pratiquement jamais les problèmes. »
    Les connaisseurs apprécieront !

    • tarzan

      @Ender :

      Votre mépris et vos injures sont d’une immense tristesse.

      J’ai fais montre de beaucoup de générosité pour vous exposer mes arguments que je crois rationnels et justes, cela aurait mérité un peu plus de respect de votre part.

      J’ai fais l’effort pour partager avec vous de publier ce commentaire, pour vous démontrer que vous vous trompez.

      Au lieu de participer intelligemment au débat et de contredire les preuves que j’apporte, vous préférez marquer votre mépris.

      Votre réaction ne fait que servir le nouvel ordre mondial et l’abolition de la démocratie, car, comment la démocratie pourrait-elle être viable si le peuple prétend que la terre est plate alors qu’on lui démontre qu’elle est ronde ?

      Comment la démocratie pourrait-elle être possible si les citoyens comme vous opposent le mépris pour la rationalité et la raison ?

      Comment la démocratie pourrait-elle être possible, si les citoyens comme vous refusent même de participer au débat et qu’ils sont hermétiques à tout argument rationnel ?

      De plus en plus le peuple éclairé soutient qu’il faut abolir la démocratie :

      http://www.youtube.com/watch?v=6UTlYJ3xM6g

      Moi même, je ne suis plus certain que la démocratie soit encore possible lorsque je constate à cause de la crise, que c’est l’irrationalité qui partout domine et que les réalités complexes ne sont pas comprises.

      Non, la spéculation n’est pas le problème, pas plus que les juifs n’étaient le problème avant la 2ème guerre mondiale !

      Il y a des problèmes en finance, j’ai exposé certaines de ces problèmes dans mon précédent commentaire, mais la spéculation non seulement n’est pas un problème, mais elle est souhaitable et j’ai démontré pourquoi dans mon précédent commentaire.

      Aussi vrai que la terre est ronde, la spéculation n’est pas le problème de la finance !

      Alors, si le peuple prétend bêtement que la terre est plate, que pouvons-nous faire ?

      Nous allons attendre de tomber en ruine, comme en Argentine, comme à Chypre, comme en Grèce, sans rien faire ?

      Nous avons un peuple ignorant doublé d’une classe politique incompétente et corrompue.

      La démocratie est le moins pire des systèmes à l’exclusion de tous les autres, pour cette raison elle est précieuse, mais si les moutons enragés ne font pas preuve de plus de discernement et d’ouverture pour autre chose que la colère, alors il est possible que la démocratie puisse ne pas tenir.

      • leprixdelavie leprixdelavie

        La spéculation n’est pas un problème HAHAHAHA !

        Arrêtons tous de travailler et spéculons à la place, le problème c’est qu’on finira tous avec des billets dans notre assiette !!

        Bon appétit !

      • tarzan

        @leprixdelavie :

        Ta remarque est très pertinente, même si tu m’accuses, en fait ta remarque est très constructive, elle même la plus pertinente de toutes et je suis totalement d’accord avec ce que tu dis ici !

        Avant toutes choses il faut donner une définition de ce qu’on nomme la spéculation.

        On s’aperçoit alors que ce terme recouvre en fait un très grand nombre de comportements et d’activités.

        C’est pourquoi j’ai été volontairement provocateur lorsque j’ai dis que « la spéculation n’est pas le problème », car en fait c’est le mot « spéculation » qui ne veut rien dire et qui sert simplement à monter les gens les uns contre les autres au services de la haine.

        La spéculation n’est effectivement pas le problème, mais à la condition qu’on sache de quoi nous parlons et nous n’avons certainement pas la même définition de la spéculation.

        Donc pour commencer je veux émettre de grandes réserves sur le caractère imprécis et idéologique de ce mot.

        C’est comme pour les races.

        Certains disent que les races existent et d’autres disent que les races n’existent pas.

        Mais en fait, c’est simplement parce qu’on utilise pas les bons mots.

        Au lieu de parler de race il faudrait plutôt parler du génotype ou du phénotype, ainsi il n’y aurait plus de confusion.

        C’est pareil pour le mot spéculation.

        Au lieu de parler de la spéculation, il vaut mieux parler de l’avidité, de la cupidité, de l’investissement en actions, du stockage des produits en vu de les revendre plus tard, de l’endettement monétaire pour jouer sur le taux de change des monnaies etc.

        Vous voyez donc que le mot spéculation est en fait un sac fourre tout idéologique très dangereux, aussi dangereux que le mot race ou le mot « sionisme », car tous ces mots sont des mots imprécis, idéologisés et politisés.

        Alors maintenant, je vais revenir sur ta conclusion.

        Tu nous dis que si on arrêtait tous de travailler pour spéculer à la place, on finira tous alors avec des billets dans nos assiettes.

        Et c’est justement pour cela que la « spéculation » est un travail et que tout le temps il y a plein de spéculateurs qui font faillite.

        D’ailleurs, rien ne vous empêche d’ouvrir un compte en bourse et de spéculer vous-même, même avec des produits financiers très complexes comme les contrats à terme ou les options, qui sont ouverts aux particuliers.

        Mais vous pouvez aussi spéculer en faisant un stock de boites de conserves en été, pour les revendre à vos voisins en hiver.

        Il y a milles façons de « spéculer ».

        Spéculer cela veut dire prévoir, anticiper.

        Alors, non seulement la spéculation n’est pas le problème, mais elle est la solution.

        Sans elle, les stocks de marchandises n’existeraient pas, les sociétés ne feraient jamais faillite et il n’y aurait donc aucun progrès technologique, l’automobile n’aurait jamais été inventée etc.

        Spéculer, c’est acheter un stock de marchandises (ou de produits financiers), en espérant le revendre plus cher plus tard ou dans d’autres conditions.

        Spéculer, c’est donc faire du commerce.

        Et effectivement, si tout le monde se mettait à spéculer, donc à faire du commerce de la même façon, alors ce ne serait plus rentable et cela ferait faillite.

        Et c’est justement ce qui se passe en permanence avec la loi de l’offre et de la demande !

        Chaque jour 10000 français perdent leur emploi et chaque jour 10000 français sortent du chômage et signe un contrat d’embauche.

        Chaque année des dizaines de milliers de sociétés font faillite et des dizaines de milliers d’autres sont créées.

        Lorsque des spéculateurs donc des commerçants flaires un bon business qui peut rapporter de l’argent, très vite il y a de la concurrence et plus il y a de concurrence, plus l’argent que rapporte ce « bon business » est partagé entre tous les concurrents et moins il rapporte pour chacun d’entre eux.

        C’est le principe de l’offre et de la demande, de la régulation automatique du marché, qui est en fait une redistribution automatique des richesses.

        Donc, oui, plus il y a de spéculation, plus il y a de concurrence, moins il y a de profit et plus il faut alors aller trouver un nouveau business à monter sans quoi effectivement on finirait tous avec des billets dans notre assiette.

      • Ender Ender

        Le problème, cher Tarzan c’est que j’aimerai bien justement que vous apportiez quelques arguments voir des « preuves », afin de pouvoir, comme vous dites, « débattre ».
        Le problème de vos commentaires c’est justement que vous ne démontrez rien mais vous contentez de répéter des sophismes et affirmations dénuées de fondement. Ce n’est pas en répétant éternellement des inepties qu’elles se transforment en argument.
        Parfois le genre de commentaire que vous publiez ici mais qu’on retrouve un peu partout sur le net et qui ne font que reprendre des affirmations dénuées de tout fondement, me donnent l’impression d’être générées automatiquement…
        Bon soyez sérieux et arrêtez 5 min vos idioties sur le « côté positif » de la spéculation si vous voulez qu’on vous prenne un peu au sérieux ! Même les monétaristes n’osent pas raconter de telles idioties !

      • Je doute personnellement qu’un debat puisse être constructif avec quelqu’un comme tarzan, de toute façon. .. Autant laisser parler plutot qye de pousser à participer à cette personne complètement déconnectée des réalités.

      • Itsmie

        Hier, tarzan a apporté un éclairage intéressant sur la face cachée de notre bon Dieudo!!!
        Avec preuves…

      • kalon kalon

        Faut le garder, Benji car, quelque part, il nous ramène souvent à une dure réalité que je ne veut nommée ici :-( !

      • kalon kalon

        « mes arguments que je crois rationnels et justes »

        Tu les crois justes, ok, mais ils sont complétement faux !
        Pour t’en convaincre, essayes d’appliquer ton raisonnement à ta propre économie ménagère qui n’est, finalement, que la représentation à petite échelle de l’économie mondiale et tu verra ou ton raisonnement te mène !

      • Fenrir

        AHAHAHAHAHAHA !!!!!

        Hé ! Les Copains ! Vous avez lu comme moi !

        « J’ai fais montre de beaucoup de générosité pour vous exposer mes arguments que je crois rationnels et justes,/… »

        Désolé Mon cher Tarzan, mais ta générosité (puisque tu oses employer ce terme), tu peux te la garder.

        Un spéculateur ultra-libéral « généreux »……

        Décidément, j’aurai tout lu sur ce site.

        Merci en tous cas de me faire rire ainsi.

        Il est vrai que les ploutocrates savent faire un peu de charité en redistribuant royalement une infime partie de ce qu’ils volent à leurs victimes…

        Ils appellent cela « être généreux », sinon, ils envoient leurs dames participer « aux bonnes oeuvres »…

        Pour les pauvres…

        Qui le sont de par le fait…

        CQFD

        ;0D

    • leprixdelavie leprixdelavie

      Je m’en doutait TARZAN aimer trop banane du coups TARZAN vouloir plus de banane qu’il ne peut en manger.

      TARZAN être fou dans sa tête !

  • leprixdelavie leprixdelavie

    En tout cas je ne fais pas trop confiance dans l’avis des experts du monde, car ils confondent dévaluation et dépréciation ! Même moi qui suit débutant je connais la différence.

    Ce qu’il c’est passé en argentine c’est une dépréciation et pas une dévaluation. C’est en fait au mois de Janvier une attaque d’un groupe pétrolier qui a acheté de grandes quantités de dollars et qui a bradé ses pesos argentins à 1$ pour 8,40 pesos.

    http://fr.exchange-rates.org/Chart.aspx?iso_code=ARS&base_iso_code=EUR&mode=G&filter=180

    http://www.menara.ma/fr/2014/01/29/997814-d%C3%A9valuation-du-peso-la-pr%C3%A9sidente-argentine-d%C3%A9nonce-des-attaques-sp%C3%A9culatives.html

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/01/24/brutale-devaluation-du-peso-argentin-en-pleine-incertitude-economique_4353705_3222.html

  • confucius

    Bonjour,

    Ouais…! Soros, après son attaque sur la £, est devenu « bisounours », comme tous les autres spéculateurs, ouais… sûr !
    Par contre la BNS avait précisé, en 2011 que le franc suisse ne devait pas descendre sous les 1,2FCH pour 1€, et pour y parvenir ne se priverait pas d’intervenir massivement en rachetant du franc suisse. Pari tenu, le cours du franc suisse n’est pas descendu sous les 1,2FCH pour 1€. Certes, ce n’est pas une manipulation, rien qu’un ajustement !
    1er temps janvier 2011, constat, lien :
    http://www.lefigaro.fr/tauxetdevises/2011/01/07/04004-20110107ARTFIG00421-la-suisse-en-alerte-sur-sa-monnaie-qui-flambe.php
    2ème temps sept 2011, réaction, lien :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_suisse#Taux_de_conversion_avec_l.27Euro
    Sûr ! Manipulation ?
    Non, complotistes !?

  • kalon kalon

    Faire de l’argent avec de l’argent est comme vouloir faire de l’électricité avec de l’électricité !
    C’est une opération à somme nulle sauf en introduisant dans l’équation de la création de fausse monnaie.
    Ce qui est quasi toujours le cas lorsque la spéculation provient d’un acteur financier et non d’un acteur industriel.