Un cas suspect de fièvre Ebola détecté au Canada

Un homme développant les symptômes d’une fièvre hémorragique, comme celle provoquée par le virus Ebola, a été hospitalisé au Canada peu après son retour d’Afrique de l’Ouest, ont annoncé les services de santé lundi 24 mars.

Cette personne a voyagé très récemment dans des pays touchés par le virus, comme le Liberia, a indiqué Denise Werker, directrice adjointe de la direction de la santé de la province de Saskatchewan (Ouest du Canada). « Tout ce que nous savons à ce stade, c’est que nous avons une personne gravement malade qui a voyagé dans un des pays où ces maladies sont détectées », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse télévisée, en faisant référence aux cas mortels de fièvre hémorragique virale en Afrique.

Elle a également indiqué qu’« il y a une possibilité que cette personne souffre d’une autre maladie ». Si les tests de dépistage étaient négatifs mardi, il faudrait alors procéder à de nouvelles analyses, a-t-elle poursuivi.

Lundi, les services de santé du Liberia avaient indiqué que six cas suspects d’Ebola avaient été détectés, dont cinq mortels. Ces cas faisaient suite aux 87 cas recensés en Guinée.

Denise Werker a précisé que la personne hospitalisée avait été mise à l’isolement et ses proches placés en quarantaine en attendant les résultats des analyses. Cette personne a développé les symptômes une fois rentrée au Canada et n’était donc pas contagieuse pendant la période d’incubation et donc au cours de son voyage en avion, a indiqué Mme Werker. Cette responsable a noté que les risques de contagion sont faibles puisque la transmission du virus s’opère par le sang ou les secrétions du corps. Sans vouloir assurer qu’il s’agissait du virus Ebola dans l’attente des analyses en cours, Mme Werker a cependant indiqué que les symptômes sont identiques, comme les fortes fièvres et des saignements de la bouche.

Source: lemonde.fr

5 commentaires

  • lumpenproletariat

    Roselyne Au secours!!! Reviens !!!

  • Yanne Hamar

    Il y a sûrement un gentil labo qui a déjà fabriqué ce qu’il faut pour nous sauver. Je rappelle qu’il s’agit d’un cas « suspect » donc sans preuve mais le doute est lancé, le poison de la trouille est à la conquête des esprits faibles.
    Tous les ans, on nous apporte une histoire bien ficelée avec, au bout du compte, un labo vendeur de vaccins.

  • Lionel

    Yanne rassure-toi, Ébola est léthal à 90% ( c’est le seul ), sans aucun soin connu et donc pas de vaccin…