Vol MH370: deux nouveaux objets détectés lors des recherches

On fait un « petit » suivi ici de la situation pour cet avion disparu sans pour autant relayer toutes les infos circulant sur le sujet, puisqu’au final, depuis le jour de la disparition, l’évolution est toute relative puisque ni l’avion ni les passagers n’ont été retrouvés, et que chaque découverte ouvre ou confirme une hypothèse qui au final reste ce qu’elle est, une simple hypothèse. Peut-être un jour une bonne nouvelle sera annoncée sur le sujet, mais en attendant, un suivit en temps réel du sujet n’est pas nécessaire…

3630611Francetv info – Vol MH370: deux nouveaux objets détectés lors des recherches

Les recherches s’intensifient lundi 24 mars dans le sud de l’océan Indien pour retrouver des restes de l’avion disparu de la Malaysia Airlines. Et elles pourraient porter leurs fruits : l’Australie a détecté deux nouveaux objets susceptibles d’être des débris du vol MH370 disparu mystérieusement il y a 15 jours, a indiqué le Premier ministre australien, Tony Abbott.

Le pays a envoyé un bateau dans la zone pour tenter de récupérer ces deux objets flottants, a ajouté Tony Abbott. Plusieurs pays qui participent aux recherches, dont la Chine et l’Australie, ont déjà détecté par satellite la présence de possibles débris dans la principale zone de recherche du vol MH 370, à quelque 2 500 kilomètres au large de l’Australie.

D’autres objets intrigants repérés dans la zone de recherche

Par la Chine. Un avion chinois participant aux recherches a également repéré des « objets » jugés intrigants dans le sud de l’océan Indien, annonce Chine nouvelle lundi : ils sont décrits comme carré et de couleur blanche. Ils se composent de deux éléments relativement grands et de nombreux autres éparpillés sur un rayon de plusieurs kilomètres.

Ces observations ont été réalisées depuis un avion militaire Iliouchine-76 déployé par les autorités chinoises, a précisé l’agence lundi. L’équipage de l’Iliouchine a transmis ces nouveaux éléments aux autorités australiennes ainsi qu’au brise-glace chinois Xuelong, également envoyé dans la zone par Pékin.

Un appareil américain P8 Poseidon équipé d’instruments électro-optiques très pointus a été envoyé sur place, mais échoue à les retrouver. Samedi, la Chine avait annoncé la détection par satellite d’un objet pouvant être un indice, à 120 kilomètres du principal site de recherche. Elle avait diffusé un cliché pris le 18 mars montrant une forme de 22 mètres de long et large de 13 mètres.

Retrouvez cet article sur Francetv info

4 commentaires