Le vol MH370 s’est abîmé dans l’océan Indien

ob_2ec1d6_boeing-777-disparu-au-vietnam

Les recherches, qui s’intensifient depuis quelques jours dans le sud de l’océan Indien, aux portes de l’Antarctique, mobilisent une armada d’avions et de navires ultramodernes.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars est tombé dans le sud de l’océan Indien, a annoncé lundi le premier ministre malaisien.

L’avion de Malaysia Airlines disparu depuis le 8 mars est tombé dans le sud de l’océan Indien, a annoncé lundi le premier ministre malaisien sur la foi de nouvelles données satellitaires.

«C’est avec profonds regret et tristesse que je dois vous informer que, selon ces nouvelles données, le vol MH370 a fini dans le sud de l’océan Indien», a déclaré Najib Razak.

L’opérateur de satellites «Inmarsat et le AAIB (Bureau britannique d’enquête sur les accidents aériens) ont conclu que le MH370 a volé dans le couloir sud et que sa dernière position se trouvait au milieu de l’océan Indien», selon un communiqué de la compagnie.

«Nos prières vont aux êtres chers, aux 226 passagers et 13 de nos amis et collègues en ces moments atrocement douloureux», a ajouté Malaysia Airlines.

Le texte précise que les calculs mènent à une zone située «à l’ouest de Perth», la grande ville des côtes occidentales de l’Australie à partir de laquelle sont engagées depuis le 20 mars de vastes recherches aériennes et navales.

Les familles avaient été auparavant informées par message texte, selon la BBC, qui a publié une partie de ce message indiquant : l’avion «est perdu et aucune des personnes à bord n’a survécu».

Un avion australien participant aux recherches du vol MH370 disparu il y a 15 jours avait repéré lundi deux objets flottants dans le sud de l’océan Indien et un navire est parti les récupérer, une opération qui pourrait ne prendre que quelques heures.

«L’équipe à bord d’un (avion) Orion a indiqué avoir vu deux objets, le premier rond, gris ou vert, et le deuxième, rectangulaire et orange», a déclaré le premier ministre australien Tony Abbott devant le Parlement à Canberra. Les objets ont été détectés à 2500 km au sud-ouest de Perth, la grande ville de la côte occidentale australienne.

Le navire «HMAS Success est à proximité et il est possible que ces objets soient récupérés d’ici à quelques heures, ou demain matin au plus tard», avait indiqué pour sa part le ministre malaisien des Transports Hishammuddin Hussein, lors d’une conférence de presse à Kuala Lumpur.

Le HMAS Success est équipé d’une grue lui permettant d’accrocher puis de remorquer des débris de taille imposante.

Un avion américain, un autre appareil Orion australien et un Orion japonais sont en route vers la zone où ces nouveaux objets ont été repérés, a ajouté le chef du gouvernement australien.

Dans la matinée, l’agence de presse Chine Nouvelle avait annoncé qu’un avion chinois avait aperçu des objets «intrigants», toujours dans la zone de recherches, de forme carrée et de couleur blanche.

Ils se composaient de deux éléments relativement grands et de nombreux autres éparpillés sur un rayon de plusieurs kilomètres.

Un brise-glace chinois

Les recherches, aux portes de l’Antarctique, mobilisent une armada d’avions et de navires ultramodernes.

Le brise-glace chinois Xuelong («dragon des glaces») s’est dérouté pour mettre le cap sur la zone.

Le Boeing 777 qui assurait le vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin s’est volatilisé peu après son décollage le samedi 8 mars à 0 h 41 (12 h 41 vendredi, heure de Montréal) avec 239 personnes à son bord, dont deux tiers de Chinois, trois Canadiens et quatre Français.

À mi-chemin entre la Malaisie et le Vietnam, l’avion a changé de cap, vers l’ouest, à l’opposé de son plan de vol, et ses systèmes de communication ont été désactivés «de manière délibérée», selon les autorités malaisiennes. L’appareil a volé plusieurs heures avant d’épuiser ses réserves de carburant.

Deux couloirs de recherche avaint été délimités à partir de tous ces éléments, l’un au nord vers l’Asie centrale, l’autre s’étirant de l’Indonésie au sud de l’océan Indien.

La plupart des experts privilégiaient ce dernier couloir, estimant que l’avion n’aurait pu voler par exemple au-dessus de la Chine ou d’ex-républiques soviétiques sans être détecté.

Plusieurs données satellites de la Chine, de l’Australie ou de la France ont montré des débris dérivant entre la pointe sud-ouest de l’Australie et l’Antarctique. Certains éléments ont été aperçus samedi par un appareil civil, notamment ce qui ressemble à une palette en bois et des sangles.

«Traqueur» de boîte noire

Des avions australiens, américains et néo-zélandais survolent la région depuis jeudi et des navires marchands et militaires croisent dans ces eaux dans l’espoir de récupérer les objets repérés depuis l’espace.

Dix avions étaient engagés lundi après l’arrivée de deux P3 Orion japonais et de deux Iliouchine IL-76 envoyés par la Chine, dont 153 ressortissants voyageaient sur le vol MH370.

«Les recherches sont divisées aujourd’hui en deux zones proches couvrant une aire totale de 68 500 km2», a précisé l’Autorité australienne de sécurité maritime (AMSA).

Article complet sur lapresse.ca

23 commentaires

  • Le Gaulois libre

    Bon, y a toujours pas la preuve formelle, alors je trouve ce communiqué de presse un peu précipité dans ses hypothèses…

    Est-ce qu’ils voudraient retirer cette histoire des regards médiatiques ?

  • tavax

    Depuis quand la politique travaillent sur du factuel ? Le « on dit » est suffisant.

    Manquerait plus que l’on plombe l’économie de la Malaisie pour les vacances qui… ah bah tiens ! Elles arrivent justement.

    En gros, stop la mauvaise pub du n’avions mystère, viendez chez nous il fait beau, il fait chaud, y’a même des réductions qui vont viendir !

    La Malaisie, c’est bon comme du bon pain.

  • pourpour

    J ai lu chez les chanelleurs qu il était dans la Terre creuse, ou encore sur une autre planete… ca déraille de toute part

  • himiro

    Après avoir fait la balance pendant 15 jours. Oui, non, peut-être, on ne sait pas trop, attentat, contrôlé par un portable, les pilotes, un passager … Ils se sont enfin décidés.

    Mais quelques chose me chiffonne, tout le monde a t’il oublié que les téléphones sonnaient toujours ? Dans l’eau et dans les airs, un téléphone qui sonne, c’est difficile …

  • Le Sudiste

    Dans cette affaire, nous avons au moins appris photo à l’appui, deux choses essentielles que ne renierait peut-être pas Darwin.
    1- Les iraniens ont les mêmes pieds et les mêmes jambes.
    2- Grâce à de nouveau médicaments anti-rejet la greffe de sacoche en cuir fonctionne aussi et a été généralisée…

    http://www.20minutes.fr/societe/diaporama-78-photo-768342-24-heures-images
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/0203364339149-des-doutes-sur-un-acte-terroriste-contre-le-vol-370-de-malaysia-airlines-656008.php

  • probe

    Quand un avion scratch, il y a une balise qui se met en marche.
    Comment conclure que l avion s est scratché sans émettre la moindre hypothèse concernant l absence de ce signal?

  • Tousdebout

    Il est grand temps que les gens commencent à demander des preuves!!! et à se rendre à l’évidence que les médias nous MENTENT !!!! Vous vous souvenez de ce qu’on nous a raconté des tours jumelles?????

  • vanvoght

    allez , une théorie qui n’as pas été proposer ( je crois )
    le pilote , très expérimenté a été payé ( et surement son copilote ) pour faire disparaître l’avion ;
    il a volé a très basse altitude en plein océan jusqu’à un point de rencontre avec ????? bateau , sous marin ????
    il a réussis a poser son zing sans se scratcher , c’est possible .
    avant sa manœuvre ils ont  » gazé « les passagers et le personnel navigant ( raison pour laquelle les tel portable sonnaient mais ne répondaient pas , ils DORMAIENT )
    Ensuite les pilotes ont été récupéré avec les passagers qui les intéressais ( n’oublions pas qu’une vingtaine de scientifiques se trouvaient a bord ) .
    l’avion a ensuite coulé tranquillement sans laisser de traces .
    maintenant QUI A PU ORGANISER UNE TELLE OPÉRATION ?
    ok , c’est une simple hypothèse mais elle me semble logique en prenant en compte tous ce que l’ont sais .

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Et s’ils préparaient tout simplement un nouveau « 11 septembre » (sur Israël histoire d’accuser l’Iran afin de légitimer une attaque) : http://www.alterinfo.net/notes/MH-370-suite_b6459004.html
    http://www.alterinfo.net/notes/Tel-Aviv-test-intensif-de-sirenes_b6459132.html
    http://www.alterinfo.net/notes/Israel-fermeture-des-ambassades-et-consulats-de-l-Etat-sioniste-dans-le-monde_b6459099.html
    Pour moi ça sent le gros « False flag » à plein nez cette affaire de MH 370 volatilisé –

  • Maverick Maverick

    Les américains on déjà un spécialiste sur place :

    http://tinyurl.com/q47mr42

  • nico nico

    ——INCROYABLE——
    Voila que l on veut absolument que l on croit un hypothèse non vérifiée , donnée par qui ?
    par « L’opérateur de satellites «Inmarsat et le AAIB (Bureau britannique d’enquête sur les accidents aériens) ont conclu que le MH370 a volé dans le couloir sud et que sa dernière position se trouvait au milieu de l’océan Indien», selon un communiqué de la compagnie. »

    Donc selon cette info , tellement sure que l on dit aux familles que leurs proches sont morts , que l avion s est crashé vers le sud dans l ocean indien.

    QUESTION / Si l on etait si sur de cette trajectoire pourquoi la chercher que 15 jours apres l accident ?

    Aucune preuve : pas de photo précise des débris , pas d avion, ni bateau sur place pour nous montrer une photo des debris , comme par hasard il s est crashé dans les 40eme rugissant la ou l ocean est le plus démonté , pour eviter de fouiner peut etre …

    les boites noires émettent jusqu a 30 jours sur 2kms aux alentours et a environ 6000 m de profondeur …

  • Michele DRAYE

    Le Boing 777, vol MH370 de la Malaisie a été détourné de sa destination pour éviter un attentat de la Cabale à proximité de la Chine afin de faire monter la tension et pour masquer les problèmes financiers !
    Il était prévu que les avions militaires Chinois (ceux travaillant pour la cabale) descendent l’avion en Mer de Chine pour accuser un autre pays (n’y avait-il pas des Iraniens dans l’avion avec des passeports volés, dont les photos présentées étaient un photomontage avec les mêmes jambes pour tous les deux —> tout était prêt pour les accuser et attaquer l’Iran !) !
    Depuis le temps que la cabale essaye de déclencher une troisième guerre mondiale !
    La cabale gagne de l’argent quand il y a des guerres !
    De plus l’Iran, avec la Syrie, et feu la Libye, étaient 3 pays qui n’avaient pas de banque centrale aux mains de la cabale, et n’avaient pas de dettes et possédaient des stocks d’Or !
    Donc des pays libres qu’il faut ruiner et déstabiliser !
    On en saura plus mardi prochain avec les infos de Benjamin Fulford (Voir ses différents billets sur le Blog du Grand Changement ici) et de Cobra !
    De plus il y avait 3 très hauts gradés de l’armée chinoise dans l’avion et comme en ce moment il y a des purges (luttes intestines entre la cabale et les antis-cabale) un peu partout dans les sphères du pouvoir chinois (certains hauts fonctionnaires se sont réfugiés à la campagne, car ils ont peur, donnant leurs ordres par téléphone !), c’était peut-être pour se débarrasser de ces militaires !

    Autre motivation pour faire exploser l’avion !
    —> article sur le site de Kauilapele :
    Vingt salariés de Freescale Semiconductor allaient à une conférence à Pékin.
    Quatre jours avant le vol est signé un contrat de partage des dividendes des brevets de la société en 5 parts de 20%, dont 4 parts à des salariés qui étaient dans l’avion, et la 5éme part à la société Freescale Semiconductor.
    Lors de la mort d’un ou des associés, les parts sont partagées entre les restants.
    Si 4 des titulaires de contrats meurent, le titulaire du contrat restant obtient 100% des dividendes.
    Ce titulaire de contrat restant est la société Freescale Semiconductor.
    Qui est propriétaire de Freescale Semiconductor ?
    Réponse : Jacob Rothschild (un des responsable de la cabale) !
    Il possède Blackstone qui se possèdent Freescale.
    Voici un autre motif pour faire disparaître l’avion !
    Ici on parle d’armes à rayonnement énergétique à partir d’un bateau de l’US Navy !

    http://kauilapele.wordpress.com/2014/03/14/the-only-post-i-will-make-on-malaysia-flight-370-leuren-moret-and-alfred-lambremont-webre/

  • Lilith Lilith

    les incoherences

    1 – les GSM continuent de sonner mème 3 jours après le Vol
    2 – comment se fait’il que l’armée malaysienne n’ai pas envoyer d’avion chasse sur la dernière position connue? comme le demande la procedure internationale.

    4 – quel est la nature du chargement on parle lithium et hors c’est strictement interdit sur un vol commerciale on parle également d’une cargaison secrete.

    5 dernière position connueentre la birmanie et l’inde cela fait loin de Perth.

    6. on dit que l’avion aurait voler encore 6 heures comment t’ils savoir puisqu’il était invisible au radar.

    selon une indiscretion d’un Colonel de l’OTAN (lors d’un diner ce samedi) l’avion aurait été abattu par les US

    es-ce possible que l’avion ai été poser qq part sur une base et que les débris appartiennent a un autre avion dans ce cas que sont devenu les passagés.

    beaucoup de questions peu de réponses

    • rouletabille rouletabille

      Voila la LILITH que j’adore ♥
      Tu vient de démontrer toute l’incohérence des merdias,bravo..et merci..

    • Maverick Maverick

      Les batteries au Lithium sont autorisées à bord des vols PAX (passagers), mais :
      – Interdites en soute
      – Limitées à la batterie de l’appareil plus une de rechange pour chaque passager
      – Si elles ne sont pas accompagnées, elles voyagent en cabine sous la surveillance de l’équipage.
      C’est dû au fait qu’un feu de batterie au Lithium ne peut pas être éteint au sens habituel du terme, il ne peut être neutralisé que par le froid (glace H2O ou CO2, extincteur CO2, gaz liquide). Ce qui nécessite une intervention de l’équipage.
      C’est d’ailleurs une des raisons qui font que je ne serais pas rassuré dans un Boeing 787 Dreamliner …

      • rouletabille rouletabille

        Merci de ces précisions,rien piger …(rapport au vol Malaisien)

      • Lilith Lilith

        merci pour ses précisions mais je parle bien d’une cargaison en soute dans ce cas prècis et d’un autre chargement que seul le commandant de bord et un ou plusieurs passager connaissait

      • rouletabille rouletabille

        Chère LILITH c’est en réponse au commentaire de Maverick..
        Holalalaal,
        Cella n’a rien à voir avec ton com super résumé ,holalalaala,bisous…

      • Maverick Maverick

        Le « Captain » doit effectivement être prévenu de certains chargements (les fameux accus Lithium en cabine, entre autres)… Faudrait que je relise mes notes, ça fait un moment. ;-)

    • Maverick Maverick

      Pendant ce temps, des barbouzes auraient tout le temps de récupérer les boîtes noires sur le lieu du crash pour les déplacer à l’endroit où on les cherche actuellement : Fin du mystère, circulez il n’y a plus rien à voir ?
      Toutes les péripéties réelles ou inventées ayant été racontées à un public transi pour brouiller les cartes et dissimuler ce qui se serait réellement passé.

      Jusqu’à Paris-Match qui évoque la piste Al-Qaïda :

      [… On commence à prendre au sérieux les déclarations de Saajid Badat, un musulman britannique de Gloucester. Il affirme qu’il a suivi un entraînement dans un camp en Afghanistan. Son rôle consistait à fournir une chaussure piégée à une cellule d’islamistes malaisiens, dont l’un des membres serait pilote. L’explosif contenu dans la semelle devait servir à forcer une porte de cockpit. Badat ne parle pas toujours en l’air ; il a été condamné à treize ans de prison pour avoir pris part à la tentative d’attentat à la chaussure piégée de Richard Reid. La prise de contrôle de l’appareil pourrait avoir été exécutée dans le but de jeter celui-ci contre une des tours les plus hautes du monde, les Petronas de Kuala Lumpur. La hantise du 11 septembre resurgit. D’autant que Saajid Badat a affirmé que ce plan malaisien aurait été ourdi par le cerveau de l’attaque contre le World Trade Center, Khalid Cheikh Mohammed en personne. …]

      http://www.parismatch.com/Actu/International/Mais-ou-est-passe-le-vol-MH370-554723

      Chose curieuse, le Saajid Badat en question est lié à la célèbre tentative d’attentat à la chaussure piègée et vient de voir sa peine de 13 ans de prison raccourcie à 5 ans, pour coopération avec le MI6 …

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/au-proces-du-gendre-de-ben-laden-148696

      Info ? Intox ? Si jamais les infos de Paris Match sont correctes, le MH370 a probablement été abattu peu après avoir coupé transpondeur et ACARS.

      Alors le témoignage de ce néozélandais qui travaillait sur une plate-forme pérolière n’est peut-être pas un hoax de mauvais goût ?

      http://tinyurl.com/q2jb3yu

      https://www.google.fr/maps/place/8%C2%B022%2730.2%22N+108%C2%B042%2722.3%22E/@6.970553,109.4807194,6z/data=!4m2!3m1!1s0x0:0x0