Revue de presse économique du site Lescrises.fr

Merci à Guillaume du site Lescrises.fr pour cette revue de presse! Une contribution qui risque de revenir souvent sur le blog. ;)

OBSERVATOIRE-ECONOMIQUE

Apple et l’optimisation fiscale

« Les entreprises cherchent naturellement à diminuer le montant de leurs impôts. Dans ce cadre, l’optimisation fiscale est un outil tout indiqué. En pratique, l’optimisation fiscale consiste à utiliser l’ensemble des moyens légaux pour diminuer l’imposition des sociétés, mais aussi (et parfois surtout) à utiliser les vides juridiques laissés par le législateur.

Dans le cas de l’économie numérique (Google, Amazon, Apple…), les législateurs chargés de surveiller la fiscalité de ces sociétés peuvent être dépassés par les techniques mises en place par ces sociétés. » Etude de cas avec Apple.

Source : contrepoints

https://www.contrepoints.org/2014/03/17/159738-apple-et-loptimisation-fiscale

Le mensonge permanent !

« Cela fait 7 ans que l’on ment de façon éhontée avec la complicité tacite des peuples qui veulent par-dessus tout dormir tranquillement et se bercer de douces illusions. Tout va continuer comme avant.

Pour que ce « désir » profond et inconscient des peuples puisse prendre corps, pour que l’illusion fonctionne, il faut orchestrer l’information afin d’étayer l’idée que la crise est finie. Elle a commencé il y a 7 ans, et chaque année qui passe apporte son lot de dégradations mais… tout est comme avant. Tout va bien. »

Source : le contrarien matin

http://www.lecontrarien.com/le-mensonge-permanent-17-03-2014-edito

L’Union européenne : la nouvelle Union soviétique (vidéo)

« En 2005, l’ancien dissident soviétique Vladimir Boukovski publiait un pamphlet comparant l’Union européenne et l’Union soviétique. Il réalisait alors cette courte vidéo rassemblant son message principal : ces deux structures sont profondément anti-démocratiques et irréformables. »

Source : Réseau Voltaire

http://www.voltairenet.org/article182670.html

 

Les passeports de l’UE bradés? En Bulgarie, on peut acquérir la nationalité contre… 180.000 euros

« Il n’en coûte plus que 180.000 euros pour acquérir un passeport de l’UE : c’est ce qu’ont constaté des journalistes du Daily Telegraph lorsqu’ils se sont faits passer pour les représentants d’un homme d’affaires indien, et qu’on leur a proposé un passeport bulgare pour cette somme assez modique. Avec la crise de l’euro, plusieurs pays de l’UE ont également assoupli leurs conditions d’octroi de la résidence permanente. On peut l’acquérir en Hongrie, contre l’achat d’un bien immobilier de 250.000 euros, en Irlande (bien de 500.000 euros), au Portugal (bien de 600.000 euros), en Espagne (bien de 160.000 euros), en Lettonie (achat de 140.000 euros s’il est situé à Riga, ou de 70.000 euros s’il est situé ailleurs), et à Chypre (bien de 300.000 euros) »

Source : Express.be

http://www.express.be/business/fr/economy/les-passeports-de-lue-brades-en-bulgarie-on-peut-acquerir-la-nationalit-contre-180000-euros.htm

 

La Gauche face à l’Union européenne

« De nos jours, on ne peut plus avoir aucune illusion pour ce qui est de l’idéal véhiculé par l’Union européenne et du processus d’intégration européenne. L’évolution politique et sociale dans l’UE, et notamment dans les pays du Sud, après l’éruption de la crise capitaliste globale des années 2007-2008, rend d’autant plus justifiée la critique et le rejet politique du « projet européen ». En même temps, nous avons aujourd’hui à disposition toutes les évidences, toutes les preuves, qui nous amènent à penser que l’euro, dans des périodes de crise économique, opère comme un mécanisme qui aggrave les tendances de la crise  – et en particulier la crise de la dette – et renforce les tendances déstabilisatrices non seulement au niveau de l’économie nationale mais aussi au niveau global. »

Source : contretemps

http://www.contretemps.eu/interventions/gauche-face-union-europ%C3%A9enne

 

Le salut par le « politique »

« La plaie de notre temps se résume en une inéluctable décrue de la capacité industrielle de nos nations occidentales. C’est ce déclin qui est fondamentalement responsable de nos croissances anémiques, un temps masquées par la progression des endettements. Pour autant, serons-nous secourus par l’accélération des dépenses des marchés émergents et par le creusement de nos dettes ? Leur conjugaison permettra-t-elle la reprise de la croissance occidentale ? Du reste, l’environnement économique et financier actuel est-il seulement favorable à une croissance saine et stable sur le long terme ? Et quelles sont ses vulnérabilités ? »

Source : Michel Santi

http://www.gestionsuisse.com/pas-redressement-economique-retour-du-politique/

 

Hors de contrôle? La Chine est confrontée tsunami de défauts

« Li Keqiang, le Premier ministre chinois, a averti qu’à l’avenir, les défauts sur les obligations et les autres produits financiers allaient devenir « inévitables », suggérant qu’une vague de défaillances sur prêts pourrait entamer la croissance de la seconde puissance mondiale.

Il a expliqué que le gouvernement allait accélérer la dérégulation financière, et que l’on pourrait assister à une série de défauts en corollaire ; cependant, il a précisé que le gouvernement interviendrait s’il s’avérait que ces défauts posaient une menace réelle sur le système financier. Certains analystes estiment cependant que le nouveau refus du gouvernement de venir en aide aux entreprises incapables de rembourser leurs dettes pourrait déclencher une panique d’investisseurs, et un « Lehman moment », la bascule d’un premier domino qui pourrait se propager à l’ensemble du système financier. »

Source : express.be

http://www.express.be/business/fr/economy/hors-de-controle-la-chine-est-confrontee-tsunami-de-defauts/203441.htm

 

La gauche n’aide plus les défavorisés, la droite est incapable d’offrir un capitalisme populaire

«Le plus grand déficit dont souffre la France n’est pas économique, il est intellectuel. Les semaines passent qui illustrent chacune la lugubre désolation du paysage politique. Les partis en France ne travaillent plus que pour se faire élire. Tous suivent le principe de Jacques Chirac :

«On gagne et après on voit.» Après, face à la réalité, ils doivent renoncer à leurs promesses, ils paraissent désemparés, menteurs, impuissants et quelques mois suffisent pour que l’opinion les rejette. »

Source : Slate

http://www.slate.fr/story/84563/politique-impuissance-scandales

 

16 chiffres qui montrent qui paye la crise grecque

« Sur le blog économique Macropolis, Nick Malkoutzis, rédacteur en chef adjoint du journal grec Kathimerini, communique des chiffres qui témoignent des ravages que la crise de la dette a occasionnés dans son pays.

Vu de l’extérieur, les quelques Athéniens décontractés qui dégustent leur tasse de café en terrasse, ou les îliens qui s’attardent à l’apéritif peinent à décrire les conséquences bien concrètes de cette crise pour l’homme de la rue. Et comme nous ne sommes pas confrontés à ce qui se passe dans les salons, bureaux, bâtiments d’usine et les hôpitaux, nous ne pouvons pas voir l’impact réel et dérangeant de la crise grecque. Les indicateurs suivants nous rappellent cependant comment ce pays de l’UE a été catapulté au siècle dernier. »

Source : express.be

http://www.express.be/business/fr/economy/16-chiffres-qui-montrent-qui-paye-la-crise-grecque.htm

 

Données personnelles : enjeu commercial ou philosophique ?

« Les négociations des accords de libre-échange entre les États-Unis et l’Union Europénne (accords dits TTIP) ont donc commencé hier. Parmi les questions abordées, celle des données personnelles. L’enjeu est à peu près le suivant : les gros acteurs américains de l’internet (Google et Facebook) aimeraient que les négociateurs américains obtiennent un allègement des règles de protections des données personnelles en Europe, estimant que ces règles sont trop rigides et qu’elles sont donc un frein à leur activité. Avant de se demander si les revendications américaines sont légitimes, il y a deux obstacles majeurs au fait même que cette négociation puisse avoir lieu. Le premier obstacle est évident : vues les révélations apportées par l’affaire Snowden, et notamment le fait que les données personnelles récoltées par ces grands acteurs numériques américains soient légalement et illégalement siphonnées par les services de renseignement américain à des fins obscures, ce fait engage assez peu à un allègement de règles de protection. Second obstacle, a lieu depuis des mois au sein des institutions européennes un débat autour des données personnelles et de leur protection et pour le moment, rien n’a été voté, des voix s’élèvent donc logiquement pour avancer qu’il est absurde d’intégrer dans des négociations une question sur laquelle l’Europe n’a pas encore de position arrêtée. »

Source : Internetactu

http://www.internetactu.net/2014/03/17/donnees-personnelles-enjeu-commercial-ou-philosophique/

 

L’expropriation légalisée et collectivisation bancaire !

« L’Espagne comme la France sont des pays confrontés à une épidémie de faillites d’entreprises, et on ne parle pas ici des grands groupes cotés au CAC 40 qui se portent comme des charmes, on parle des centaines de milliers de PME qui périclitent sous les coups de butoir d’une crise économique qui n’en finit pas.

Que dit la nouvelle loi espagnole sur les faillites ?

Elle met fin tout simplement à la notion de propriété privée et va octroyer aux banques la possibilité de se saisir comme bon leur semble des entreprises de leur choix.

En effet, cette nouvelle loi sur les faillites stipule que si jamais l’entreprise est en défaut de paiement (notamment à l’égard de ses banques qui sont en général les créanciers), alors les actionnaires sont tenus de façon obligatoire d’apporter à la banque l’ensemble des actions qu’ils détiennent dans le cadre des plans de renégociation des dettes. Si jamais les actionnaires refusent de donner leurs actions à la banque en contrepartie du « sauvetage » de leur entreprise, alors les actionnaires deviennent responsables indéfiniment sur leurs biens personnels des dettes de l’entreprise, ce qui est un non-sens économique absolu. »

Source : le contrarien matin

http://www.lecontrarien.com/lexpropriation-legalisee-18-03-2014-edito

 

Alerte : les banques veulent vendre vos données. Résistez, organisez-vous. Voici nos conseils pratiques pour protéger votre vie privée !

« Si les banques se lancent dans ce que l’on appelle l’exploitation du « big data », alors on lira en vous comme dans un livre ouvert, on saura vous localiser, vous cibler, vous faire parvenir les bonnes sollicitations commerciales. Exploiter les données bancaires est le rêve absolu de toutes les entreprises de marketing car ces informations sont capitales. Tous les banquiers le savent, et je suis un ancien banquier « repenti », nous pouvons tout savoir et presque tout déduire de vos prélèvements et de vos dépenses.Voici quelques exemples qui vous permettront de comprendre comme cela marche… pour de vrai ! Et pas comme on vous l’explique avec des fleurs dans les belles brochures commerciales sur papier glacé. »

Source : le contrarien matin

http://www.lecontrarien.com/alerte-les-banques-veulent-vendre-vos-donnees-resistez-organisez-vous-voici-nos-conseils-pratiques-pour-proteger-votre-vie-privee-19-03-2014-edito

 

Libye : les Etats-Unis feraient-ils la loi … sur le pays et le pétrole  ?

« Cela pourrait s’appeler de l’ingérence mais pour les Etats-Unis , cela se justifie par le maintien de l’ordre voire par la lutte contre le terrorisme.

Le pentagone a annoncé lundi que les forces spéciales de la marine américaine avaient repris le contrôle du pétrolier Morning Glory, un navire appartenant à l’Etat libyen, capturé il y a trois mois, transportant du brut acheté illégalement aux rebelles autonomistes libyens. Lesquels occupent les terminaux pétroliers de l’est.

Une manière de démontrer s’il en était besoin que la situation qui règne en Libye depuis des nombreux mois est on ne peut plus fortement liée au pétrole … et à la manne pétrolière. »

Source : le blog finance

http://www.leblogfinance.com/2014/03/libye-les-etats-unis-feraient-ils-la-loi-sur-le-pays-et-le-petrole.html

 

Ukraine: ce que prépare pour les travailleurs le régime soutenu par l’Occident

« Derrière les incessantes et creuses évocations de la « révolution démocratique », le gouvernement nouvellement mis en place en Ukraine et qui est composé d’anciens banquiers, de fascistes et d’oligarques est en train de planifier des mesures d’austérité draconiennes.

Les plans qui sont en cours d’élaboration sont ouvertement qualifiés de « modèle grec », le programme de coupes féroces imposées à la Grèce par le Fonds monétaire International (FMI) et l’Union européenne (UE), qui a causé un effondrement de 25 pour cent de l’économie grecque en cinq ans et donné lieu à une croissance massive du chômage et de la pauvreté. »

Source : mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/ukraine-ce-que-prepare-pour-les-travailleurs-le-regime-soutenu-par-loccident/5374025

 

L’Europe à la recherche de nouveaux fournisseurs gaziers

« Gazprom a choisi une compagnie italienne pour construire la partie sous-marine du gazoduc South Stream, qui devrait permettre de contourner l’Ukraine, a annoncé le holding russe en fin de semaine dernière. Ces dépenses pourraient ne pas être rentables car l’Europe met justement le cap sur la réduction de sa consommation de gaz russe, écrit mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

De plus, la Commission européenne a suspendu ses négociations avec Moscou sur le South Stream et le gazoduc pourrait être frappé par des sanctions antirusses en raison de la situation en Crimée et en Ukraine. »

Source : ria novosti

http://fr.ria.ru/presse_russe/20140318/200750095.html

 

Observatoire de la propagande

 

République Bananière d’Ukraine, épisode 6

« Le problème des bandes armées est de plus en plus ingérable. À Kiev, dans la nuit de mercredi à jeudi, 38 « Guerriers de Narnia » armés (une composante du « Pravy Sektor »), ont attaqué une banque. Arrêtés par la police, ils ont été relâchés après avoir expliqué qu’ils voulaient protéger la banque. Rappelons que les structures de force du gouvernement putschiste sont entre les mains de Svoboda. Le fait est que ces milices sont constituées majoritairement par des militants de l’Ouest pauvre de l’Ukraine. Elles n’ont absolument pas envie de se disperser et de retourner dans leur campagne misérable. La violence s’étend de plus en plus dans l’Est de l’Ukraine. »

Source : realpolitik.tv

http://www.realpolitik.tv/2014/03/republique-bananiere-dukraine-episode-6/

 

Alors que la presse Américaine confirme la présence des marines au Sud de la Tunisie
Moscou alerte Alger

« En visite éclair en Tunisie, il y a quelques jours, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, a soutenu lors de sa visite, il y a quelques jours à Tunis, que des « parties étrangères » veulent mettre l’Algérie à feu et à sang à travers la commercialisation d’un printemps algérien. Sans les nommer, le diplomate russe a ajouté que ces mêmes parties « ont ouvert plusieurs fronts près des frontières algériennes depuis la Libye, la Tunisie et le Mali ». Etant des alliés traditionnels, M.Lavrov a notamment réitéré le soutien de son pays à l’Algérie. Le chef de la diplomatie russe a dévoilé, lors de son passage en Tunisie, que l’Algérie est devenue la cible des instigateurs et autres fomenteurs qui insistent pour y écrire le dernier épisode d’un supposé printemps arabe. Aussi, a-t-il mis en garde les autorités algériennes contre les instigateurs de ce qu’on appelle « printemps arabe ».

Source : l’expressiondz.com via comité Valmy

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4378

 

Comment la plupart des journalistes occidentaux ont cessé d’appuyer la démocratie en Amérique Latine

« Le 7 mars 2014, la nouvelle présidente du Chili Michelle Bachelet a été on ne peut plus claire : “nous n’appuierons jamais un mouvement qui refuse le résultat des élections et cherche à renverser par la violence un gouvernement élu librement et démocratiquement”. La présidente argentine Cristina Fernandez rappelait le 1er mars qu’”indépendamment des idées, nous devons défendre la démocratie et condamner la tentative de coup d’État contre la République Bolivarienne”. C’est un fait : alors que la plupart des présidents et des mouvements sociaux d’Amérique Latine rejettent l’insurrection de l’extrême droite au Venezuela, les journalistes occidentaux sont passés en quarante ans de la dénonciation du coup d’État contre Salvador Allende à la justification – active ou conformiste – du plan qui visait à renverser un gouvernement qui a « organisé 19 scrutins en 14 ans » (Dilma Roussef, Bruxelles, 24/2/2014). Serait-ce parce que l’irruption du suffrage universel dans les sociétés latino-américaines porte au pouvoir des politiques qui s’émancipent du dogme du libre marché ? Ou l’inculture historique et le formatage qui règnent dans les écoles de journalisme ? »

Source : le Grand Soir

http://www.legrandsoir.info/comment-la-plupart-des-journalistes-occidentaux-ont-cesse-d-appuyer-la-democratie-en-amerique-latine.html

 

Le nouveau Gladio en Ukraine

« Son nom de guerre est Delta. C’est un des chefs militaires de la « révolution ukrainienne » même si, comme il le déclare lui-même, il ne se considère pas comme Ukrainien. Sous le casque il porte la kippa. C’est l’agence de presse juive Jta (dont le siège est à New York) qui en raconte l’histoire, après l’avoir interviewé de façon anonyme, en le photographiant en tenue de camouflage et gilet pare-balle, le visage couvert par des lunettes et une écharpe noires. Delta est un vétéran de l’armée israélienne, qui s’est spécialisé en combat urbain dans la brigade d’infanterie Givati, utilisée dans l’opération Plomb Durci et dans d’autres actions contre Gaza, notamment le massacre de civils dans le quartier Tel el-Hawa. Rentré en Ukraine il y a quelques années en habits d’homme d’affaires, il a formé et entraîné avec d’autres ex militaires israéliens le peloton « Casques bleus de Maïdan », en appliquant à Kiev les techniques de combat urbain expérimentées à Gaza. »

Source : mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/le-nouveau-gladio-en-ukraine/5373942

 

Fauxccupy : sous les masques de Guy Fawkes de l’opposition vénézuélienne

« Les news et l’imagerie disponibles sur le Venezuela de ces dernières semaines mèneraient l’homme de la rue à conclure que les jeunes d’opposition sont des “manifestants pacifiques” dans la lignée de l’activisme global des jeunesses du “printemps arabe”, du mouvement Occupy ou d’autres pays d’Amérique Latine. Une telle conclusion serait erronée tant les informations sur le Venezuela relèvent de pratiques journalistiques très contestables, sur une échelle sans précédent. »

Source : latino rebels, via mondialisation.ca

http://www.mondialisation.ca/fauxccupy-sous-les-masques-de-guy-fawkes-de-lopposition-venezuelienne/5373806

 

Comment l’Occident fabrique les mouvements d’opposition

« Venezuela, Ukraine, Syrie, Thaïlande : des édifices publics ravagés, saccagés, violence, morts… Les gouvernements paraissent désarmés, trop craintifs pour intervenir. Que se passe-t-il ? Les gouvernements du monde démocratiquement élus sont-ils en train de devenir illégitimes à mesure que l’Occident crée puis soutient des mouvements d’opposition violents et conçus pour déstabiliser tout Etat qui se dresse debout contre sa volonté de contrôler totalement la planète ? »

Source : investig’action

http://www.michelcollon.info/Comment-l-Occident-fabrique-les.html

 

Point Ukraine : Au fou ! (+ Vidéos chocs)

« Je me permets de rappeler que j’ai donné la stratégie qui me semble évidente pour les néonazis : fomenter de plus en plus de troubles dans l’Est de l’Ukraine, pour que les Russes réagissent, pour que l’UE et les USA réagissent comme les imbéciles qu’ils sont…

Mais bien plus grave, le soit-disant gouvernement ukrainien a décidé hier de quitter la Communauté des États-Indépendants, donc de se couper de l’Est.

Mais c’est alors que se pose le problème central. Je n’ai pas encore eu le temps de rédiger les billets sur l’économie de l’Ukraine, mais il faut savoir que presque toute la production industrielle se fait dans l’Est et à Kiev. Et que presque toutes les exportations de ses produits se font… vers la CEI.

Donc en se coupant de la CEI, ils sont en train de mettre à mort l’industrie du pays russophone (car bien sur, leur capacité à exporter en U est nulle). Et donc, j’en sais rien, c’est peut être une décision à facile 500 000 ou 1 000 000 de chômeurs. Par un gouvernement non légitime. Ils vont réagir comment les ukrainiens de l’Est d’après vous ?

C’est une décision juste non rationnelle… Donc suspecte, obéissant donc à une autre rationalité – qui ne peut être que celle de mettre le feu aux poudres…. »

Source : les crises.fr

http://www.les-crises.fr/point-ukraine-au-fou-1/