Fukushima: Le système de décontamination d’eau est stoppé depuis mardi..

La bombe à retardement qu’est Fukushima, n’en fini plus avec les « ennuis ».. L’eau contaminée est un problème majeur, et s’ils ne savent plus quoi faire de cette eau radioactive, une fois qu’elle l’est moins, étant passée par les systèmes de décontamination (encore en panne), il reste l’Océan, c’est du moins l’hypothèse avancée (et même conseillée) par des experts extérieurs. L’eau rejetée, reste chargée en Tritium, est ce un moindre mal, y a t-il un autre choix??. 

Visite le 1er mars 2014 de la centrale nucléaire de Fukushima, devant le réacteur 1 Koji Sasahara/AP

 

NUCLEAIRE – Le dispositif sert à éliminer des éléments radioactifs…

Le système de décontamination d’eau ALPS de la centrale accidentée de Fukushima est stoppé depuis mardi, a indiqué la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco). Le dispositif, qui sert à éliminer une soixantaine de radionucléides, a été arrêté en raison de la dégradation de ses performances, problème dont la cause reste inconnue.

Selon Tepco, dès lundi, une des trois lignes de décontamination d’ALPS n’a plus fonctionné normalement, ce qui a conduit la compagnie à la stopper puis à suspendre aussi par précaution mardi les deux autres. Le système ALPS est censé tourner depuis plusieurs mois, mais dans les faits il ne cesse de rencontrer des problèmes divers. Cet équipement développé avec le groupe japonais Toshiba est pourtant présenté comme un rouage-clef pour résoudre le problème d’eau contaminée dont regorge la centrale accidentée Fukushima Daiichi, en partie détruite par le tsunami du 11 mars 2011.

Le directeur de la centrale «un peu démuni»

Plus de 435.000 mètres cubes d’eau contaminée sont actuellement stockés dans plus d’un millier de gigantesques réservoirs montés à la hâte dans le complexe atomique, et Tepco continue d’en faire installer entre 20 et 40 par mois pour tenter de suivre le rythme du flux continu de liquide souillé provenant des sous-sols du site et des arrosages permanents des réacteurs ravagés. Ce problème d’eau est le plus difficile qu’ait actuellement à gérer la compagnie et un de ceux qui inquiètent le plus la communauté internationale en raison des risques de pollution de l’océan Pacifique voisin.

Le directeur de la centrale, Akira Ono, a reconnu récemment devant l’AFP se sentir un peu démuni face à ces difficultés, et espérer que les efforts menés avec les autorités permettront d’en venir à bout. Une fois décontaminée par ALPS, l’eau, dans laquelle il restera encore au moins du tritium, pourrait être rejetée dans la mer, c’est du moins l’hypothèse avancée (et même conseillée) par des experts extérieurs.

avec AFP via 20Minutes/planète
Savoir pour comprendre
Ce qui c’est passer le 11 Mars 2011 au Japon

4 commentaires

  • Lionel

    Ce dont personne ne parle parce que c’est le plus affrayant, ce sont les déchets !
    L’eau filtrée ne retient en moyenne que 60% des nucléides, si on fait le calcul sur la base de ce qui a été stocké, il leur reste sur les bras entre 20 et 100 mille m³ d’eau ultra contaminée…
    Personne au monde ne sait quoi faire de ce poison.
    Le stockage de déchets solides les plus dangereux aux Étasunis se fait à l’air libre pour pouvoir intervenir en cas de cata, mais de l’eau ????
    C’est terriblement corrosif et pas un conteneur ne peut être garanti plus de 5 ans.

  • leprixdelavie leprixdelavie

    Le tritium n’est pas un produit anodin, cela entraîne beaucoup de modifications de l’ADN. Ils ont constaté de nombreuses tumeurs chez les moules qui sont pourtant très résistantes aux radiations.

    Le tritium c’est de l’hydrogène radioactif. Donc il se combine parfaitement à l’eau ce qui fait qu’il passe très facilement dans les cellules. Et comme l’ADN est construit en partit avec de l’hydrogène et bien le tritium modifie les briques qui servent à faire l’ADN.

    Et quand tu fabrique une maison ou de l’ADN avec de mauvaises brique il faut s’attendre au pire.

    P.S. : Même l’A.S.N. avoue que finalement c’est plus dangereux que ce qu’ils pensaient.

    http://www.maxisciences.com/tritium/tritium-la-reevaluation-des-dangers_art8325.html

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Radiotoxicit%C3%A9_du_tritium

    http://www.acro.eu.org/risquetritium.html

  • xerthos

    Ya une solution extrême qui réglerait définitivement le problème faire sauter une tête nucléaire dans l’enceinte de la centrale , ça détruirait tout

    bon les conséquences ne seraient pas pire je pense que ce qu’il y a aujourd’hui, avec l’eau contaminée qui va créer des espèces mutantes

    le plus gros problème c’est la vague géante que ça va créer donc irréalisable, si c’était en pleine terre je pense que ça aurait été envisageable.