Le japonais Rakuten plus gros détaillant d’ivoire et de baleines sur internet

Tout est bon pour faire du fric, même le pire. Alors que la prise de conscience de notre responsabilité, dans les maux dont souffre notre Terre est de plus en plus probante. Des individus sans scrupules, spéculent sur les matières, fournies par des êtres vivants. L’ivoire en fait partie, de même que la viande de baleine. Les massacres de baleines et d’éléphants sont en hausse constante, sans que ce fléaux puisse être empêché, manque de moyens ?. Doit on condamner Sea Shepperd pour sa chasse aux massacreurs japonais? L’homme est capable du meilleur, mais aussi du pire, et c’est ce pire qui est le plus évident, faisant de l’homme le champion toutes catégories, des candidats au suicide collectif, pour simplement faire du fric, toujours plus de fric, quitte à éradiquer tout ce qui vit, croyant sans doute, qu’il est possible de vivre dans un désert….

Le président du géant japonais du commerce en ligne, Rakuten, Hiroshi Mikitani, le 14 février 2014 à Tokyo Yoshikazu Tsuno AFP

Londres – Le géant japonais du commerce en ligne Rakuten est «la principale plateforme au monde d’achat en ligne d’ivoire et de viande de baleine», dénonce mardi l’Agence d’investigation environnementale (EIA), accusant la société de fournir de fait «des balles aux braconniers».

Selon un rapport de l’EIA intitulé «Le e-commerce du sang: les profits de Rakuten tirés du massacre des éléphants et des baleines», le site internet de la compagnie japonaise recense plus de 28.000 publicités pour des produits faits en ivoire d’éléphant et plus de 1.200 publicités sur la viande de baleine.

«Les publicités de Rakuten sont en réalité aussi mortelles que si la société fournissait des balles aux braconniers d’éléphants et des harpons aux pêcheurs de baleines», a estimé le président de l’organisation EIA, Allan Thornton, dans un communiqué publié à Londres.

«Rakuten doit agir immédiatement pour interdire» ces publicités faisant la promotion de produits d’éléphants et de baleines «ou alors cette marque sera à tout jamais associée au massacre de ces espèces», a-t-il ajouté.

EIA, qui a travaillé avec l’organisation Humane Society International (HSI) pour ce rapport, ne fournit pas de chiffres sur les ventes de Rakuten issues de ces produits, mais estime, au vue du nombre de publicités disponibles sur le site japonais, que la société est «le plus grand détaillant en ligne au monde d’ivoire d’éléphant et de viande de baleine».

L’EIA dénonce l’approche «cynique» de Rakuten qui «s’engage à respecter des politiques visant à +protéger l’environnement+» mais qui de fait «engrange des profits dérivés d’espèces menacées ou en danger».

La société japonaise de services internet possède Rakuten Shopping (anciennement buy.com) aux Etats-Unis, play.com au Royaume-Uni, PriceMinister en France, ainsi que des sites d’achat notamment en Allemagne, Autriche, Brésil, la liseuse numérique canadienne Kobo ou encore l’application Viber.

«Nous appelons les filiales de Rakuten aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en France, en Allemagne, en Autriche et ailleurs à faire pression rapidement sur Rakuten au Japon pour que la société interdise toute publicité sur l’ivoire et la viande de baleine», a ajouté la vice-présidente de HSI, Kitty Block.

Selon l’organisation de défense de l’environnement EIA, jusqu’à 50.000 éléphants sont victimes des braconniers en Afrique chaque année pour satisfaire la demande en ivoire en Chine et au Japon, tandis que des pêcheurs japonais «continuent de massacrer des espèces protégées de baleine».

© 2014 AFP via 20Minutes/Planète

Canada: Une trentaine de dauphins meurent piégés par les glaces

Antarctique: des mousses revivent après 1.500 ans sous les glaces

AIEA: la sécurité à 100% «n’existe pas» dans une centrale nucléaire

Climat: en Ouganda, les glaciers des «Alpes africaines» fondent

Le réchauffement fait fondre la dernière région stable de la calotte du Groenland

OGM: les contaminations accidentelles perturbent le commerce international

Maïs OGM: Les semenciers français vont attaquer le nouvel arrêté d’interdiction

23 commentaires