Mali? Solidarité, mon cul! (Pour la France, c’est parti pour le « retour sur investissement »)

Ho mince pour le titre!!! C’est comme cela à chaque fois, donc aucune surprise de toute manière! Si un pays intervient dans un conflit, ce n’est aucunement pour la solidarité ou pour une quelconque autre raison bienveillante. Les conflits sont censés (suivant ceux qui nous servent leurs grands discours saupoudrés à la langue de bois) être humanitaires, solidaires, au nom des droits de l’homme, et leur soeur elle bat le beurre? Un pays n’intervient pas, jamais, pour une raison humanitaire mais par ce qu’il y a des enjeux et qu’il y a soit des ressources à piller, soit de l’argent à se faire, sinon, cela ferait très longtemps que le Darfour (pour ne citer qu’eux) ferait la Une des médias télés et que nous serions intervenus dans ce génocide silencieux!!! Quand aux véritables raisons de ce conflit, pour entrer dans les détails, vous pouvez les découvrir dans cet article de Médiapart, et celui-ci de Bastamag.

un-dessin-humoristique-sur-la-guerre-au-mali

(Agence Ecofin) – Des entreprises françaises vont récolter les dividendes de la contribution de l’Etat français au budget de la mission de l’ONU au Mali. Selon le quotidien économique Les Echos, le secrétariat des Nations unies vient d’attribuer plusieurs contrats de gré à gré aux entreprises françaises Thales et Razel-Bec pour la réalisation d’infrastructures au Mali, dans le cadre de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali). Les contrats accordés à Thales et Razel-Bec (photo) totalisent 34,7 millions d’euros. Ils portent sur notamment sur  l’extension et la consolidation des pistes d’atterrissage dans les villes Kidal et Tessalit (Nord du Mali).

Les entreprises françaises n’avaient pas auparavant accès à ce type de marché car l’ONU négocie avec les Etats et non avec les opérateurs privés.

Dans le cas de la France, l’organisme qui a servi d’intermédiaire et qui a défendu l’offre des entreprises auprès des responsables de l’ONU est une structure rattachée au ministère des Affaires étrangères, appelée «France expertise internationale».

La France, qui s’est engagée militairement en janvier 2012 aux côtés des troupes africaines pour la libération du Nord du Mali et qui contribue annuellement pour 48 millions de dollars au budget de la Minusma pour la fourniture de biens et services, cherche à travers la défense des offres de ses entreprises à optimiser «le taux de retour », selon le Quai d’Orsay. Elle veut retrouver, en contrats, les montants versés par ses contribuables au titre du budget multilatéral.Après cette première attribution de contrats à des groupes français par la Minusma, d’autres contrats pourraient suivre dans la logistique, l’approvisionnement en nourriture, l’alimentaire ou encore dans les carburants, selon le journal Les Echos.

Source: Agenceecofin.com

À savoir, cette guerre à coûté 647 millions d’euros à la France, quand au bilan humain… Difficile de savoir, ce n’est pas une information « importante » pour nos dirigeants. Un des derniers articles publiés sur le sujet date de début 2013 avec 63 militaires français de « tombés au combat » et de 600 jihadistes de tués.

3 commentaires

  • annunaki

    Hors sujet, Désolé !

    Les Etats-Unis pris en train de planifier des attaques terroristes en Ukraine

    Dans une série de courriels piratés reçus de « Anonymous Ukraine » il est clair que les responsables du Pentagone travaillant de concert avec des éléments extrémistes en Ukraine ont réalisé et envisagent d’autres attaques en Ukraine.

    Ce qui est également clair, c’est que ces attaques, y compris le fait de faire sauter des avions dans un aéroport, seront imputée à la Russie. D’autres attaques pourraient également inclure des pertes civiles.

    La longue série de courriels en comprend plusieurs qui sont terriblement compromettantes. Voici trois des « pires » documents montrant de façon flagrante la planification des attentats sous « faux drapeau »:

    Ihor,
    Les événements évoluent rapidement en Crimée. Nos amis à Washington s’attendent à des actions plus décisives de votre réseau.
    Je pense qu’il est temps de mettre en œuvre le plan dont nous avons discuté ces derniers temps. Votre travail consiste à créer des problèmes aux centres de transport dans le sud-est afin de mouiller-le voisin.
    Cela permettra de créer des conditions favorables pour le Pentagone et la Compagnie (NDT : Academi ?) pour agir.
    Ne perdez pas de temps, mon ami.
    Respectueusement,

    JP
    Jason P. Gresh
    Lieutenant Colonel, U.S. Army
    Assistant Army Attaché
    U.S. Embassy, Kyiv
    Tankova 4, Kyiv, Ukraine 04112
    (380-44) 521 – 5444 | Fax (380-44) 521 – 5636

    «Mouiller le voisin» comme ledit de manière si inélégante le lieutenant-colonel Gresh signifie terrorisme sous fausse bannière. D’autres documents, dont un livre blanc réalisé par le Centre international d’études politiques à Kiev, en date du 4 Mars, 2014 met en garde contre les «théories du complot» russes.

    Le Livre Blanc du Centre fournit ce que les experts du renseignement appellent « Tromperie et Couverture » pour des attaques terroristes planifiées, comme nous l’apprenons, par l’armée américaine travaillant avec les responsables militaires ukrainiens et les groupes terroristes.

    L’e-mail ci-dessous, avec copie au Colonel Igor Protsyk, chef de Division de la coopération militaire bilatérale, Direction principale de la coopération militaire et PKO, Etat-major général des Forces armées de l’Ukraine, décrit non seulement une attaque terroriste à attribuer aux forces spéciales russes, il inclut également une carte de l’endroit où les débris de l’avion doivent être retrouvés:

    Oleg, Nous avons un urgent besoin d’un ‘’poshumity ‘’ (sic) mis au compte des Russes à l’aéroport de Melitopol. Cela devrait être fait avant le 15 Mars. Sam comprend pourquoi.
    Tout d’abord, vous devez contacter Pacha Tarasenko. Vous devez le connaître, c’est un Liberty (NDT : ‘’combattant de la liberté’’) locale et il a un thème.
    Avant vous, 10-12 garçons vont arriver du Centre. Les meilleurs combattants de Trident. Leur chef est Mike, vous devez le connaitre aussi. Les autres sauront le reconnaître. Nous avons besoin que les personnes se rencontrent pour vous fournir tout ce dont vous avez besoin.
    Procédez avec prudence. Ne parlez que russe. 25 équipes sont en train d’effectuer des missions de combat, évitez donc de leur causer des dégâts. Il y a beaucoup de ferraille, avec ça, vous pouvez faire ce que vous voulez. Spécifiez (ciblez) un avion déjà endommagé. Il est essentiel que tout paraisse être une véritable attaque des forces spéciales du voisin. Mais sans cadavres.
    Donnez-moi votre compte à nouveau. L’argent viendra à temps, ne vous inquiétez pas.
    Voir l’annexe. C’est un exemple d’action. Les décisions sont prises en personne.

    La publication de cet e-mail piraté va-t-il arrêter l’attaque à venir sur Melitopol? Quand ils précisent que les cadavres ne sont pas nécessaires, cela signifie-t-il qu’ils ont l’intention de les faire ailleurs?

    Quand ils disent « l’argent viendra à temps, » sont-ils au courant du resserrement du budget du Pentagone et de la difficulté des Etats-Unis à honorer leurs factures et qu’ils payent moins vite qu’avant?

    Nous avons rapidement trouvé Pacha Tarasenko via son compte « My Space ». Il y a une photo bien en vue dans un uniforme d’officier de l’armée ukrainienne.

    Dans le dernier e-mail de la prochaine attaque terroriste sur l’aéroport de Melitopol, le colonel Protsyk prend le contrôle évident de l’opération:

    Basil, vous devez agir rapidement à Melitopol. Il y a 25 brigades d’aviation. Ils doivent « zamaraty » nos amis jurés et bons voisins. Je pense que vous me comprenez.
    Veillez à procéder soigneusement et prudemment. Il y a 25 brigades de combat en mission, évitez donc qu’il y ait beaucoup de dégâts sur l’aéronef. Il y a à un avion déjà endommagé, avec lequel on peut tout faire. Donner le Numéro Yihny. N’oubliez pas que vous devez tout faire pour que cela apparaisse être une véritable attaque des forces spéciales russes.
    Le Commandant de la brigade sur place est un homme raisonnable. Il ne devra pas connaitre les détails, sauf dans les cas extrêmes.
    COL Igor PROTSYK
    Chief, Bilateral Military Cooperation Division
    Main Directorate for Military Cooperation and PKO
    General Staff, Armed Forces of Ukraine
    tel +38044 481-5407
    Cell +38067 407 97 40
    e-mail: i.v.protsyk @ mil.gov.ua
    e-mail: protsyk@ukr.net

    Ça a commencé par des snipers terroristes recrutés par le «nouveau» gouvernement ukrainien, tuant leurs propres partisans. L’implication des États-Unis a depuis longtemps été prouvée par l’infâme conversation téléphonique de Mme Victoria Nuland, L’Amérique « oignant » ses terroristes pour mettre en place une confrontation avec la Russie.

    Le deuxième appel, entre le ministre des Affaires étrangères estonien, Urmas Paet et la ministre des Affaires étrangères de l’UE Catherine Ahston nous a donné la preuve flagrante que ceux qui sont actuellement à Kiev sont des terroristes et des criminels.

    Nous avons maintenant les Américains qui embauchent des terroristes, planifient des attaques, travaillent avec l’armée ukrainienne et des groupes néo-nazis pour faire sauter des avions, attaquer des aéroports, et clairement afin d’en faire accuser la Russie et enflammer le monde au point de le mener à la guerre.

    Parmi les autres documents, plusieurs montrent la planification et le soutien logistique à travers la Bulgarie avec PowerPoint en anglais. On y trouve également des documents qui sont une sélection de reportages non classés de l’OTAN.

    Que peut-on supposer sans risque? Le gouvernement des États-Unis, certainement le Département d’Etat et l’Armée américaine sont impliqués. L’OTAN également.

    Les dirigeants actuels à Kiev se sont révélés être l’élément criminel dont avaient parlé Catherine Ashton de l’Union européenne et tant d’autres.

    Ce que nous avons est une preuve irréfutable et claire, non seulement des noms, mais des adresses e-mail personnelles, les numéros de téléphone portable et le langage qui ne peut jamais tromper.

    Le terrorisme false flag de type Gladio est bel et bien vivant, il n’y a aucun doute là-dessus.

    Traduction Avic

    Source anglais : http://presstv.com/detail/2014/03/14/354594/us-planning-terror-attacks-in-ukraine