Scandale en Grande-Bretagne : « Il est normal d’avoir des rapports sexuels avec des enfants de 10 ans »

Un nouveau scandale autour de la pédophilie secoue actuellement la Grande-Bretagne. La publication de plusieurs documents au nom de Patricia Hewitt, membre du Parti Travailliste (gauche anglaise) et ancienne secrétaire d’État à la santé jusqu’en 2007, plaidant pour la réduction de l’âge du consentement sexuel et appelant à la légalisation de l’inceste, ont forcé l’ancienne ministre à présenter ses excuses.

EMCoRoR

L’affaire remonte à la fin des années 70 et au début des années 80. A cette époque Patricia Hewitt fut secrétaire générale du  NCCL, le Conseil national pour les libertés civiles (National Council for Civil Liberties), de 1974 jusqu’en 1983.

Le nom de l’ancienne ministre est le seul nom présent sur un communiqué de presse publié en mars 1976 par le NCCL annoncant que le « NCCL propose que l’âge du consentement sexuel soit abaissé à 14 ans avec des dispositions particulières pour les cas où les partenaires sont proches en âge.

Elle avait  aussi ajouté que « le rapport affirme que le crime d’inceste devrait être abolie . Car à notre avis, il n’y a aucune raison pour faire de l’inceste un crime lorsqu’il est commis entre personnes mutuellement consentantes ».

Patricia Hewitt a finalement brisé son silence et a présenté ses excuses pour son rôle dans ce scandale après que le journal The Telegraph lui ait demandé d’expliquer pourquoi le NCCL avait à cette époque promis sa « protection et son soutien » au groupe pédophile Paedophile Information Exchange (PIE).

La BBC se demande de son coté comment ce groupe  pro-pédophile a pu exister ouvertement pendant 10 ans :

Le Paedophile Information Exchange a été affiliée au Conseil national pour les libertés civiles à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Mais comment des militants pro-pédophiles ont-ils pu opérer si ouvertement?

Une conférence sur les droits des homosexuels soutient une motion en faveur de la pédophilie. Une histoire est écrite dans un journal de la presse nationale « Child-lovers win fight for role in Gay Lib« .

Cela ressemble à une intrigue cauchemardesque d’une fiction dystopienne. Mais c’est arrivé au Royaume-Uni. La conférence a eu lieu à Sheffield et le journal était The Guardian. L’année était 1975 […].

Le fondateur du PIE, Thomas O’Carroll, fut condamné à plusieurs reprises pour possession et diffusion de matériel pédo-pornographique.

Via The Daily Mail et The Telegraph

Trouvé sur Fdesouche. Merci à « Rainette » pour le lien.

moutonsenrages3

12 commentaires

  • Mundus

    Ce genre d’article, de polémique qui sortent de nulle part sont juste des PRISE DE TEMPERATURE pour voir si les gens sont prêt ou pas à accepter certains choses considérées par bcp comme immorales, amorales….etc….régulièrement on a droit à c polémique pour voir notre réaction si elle sera de l’ordre de l’indignation, de la colère, du rejet totale ou de l’indifférence voir de l’acceptation!

    Comme il y a clairement une volonté de changement de civilisation ou de paradigme de la part d’une minorité influente, une volonté d’imposer leur façon de voir TORDU, de faire à la majorité alors ils ont besoin de connaître à quel point ils nous ont ramolli le cerveau!

    • ConscienceU12

      Bien vu Mundus, c’est carrément ça !

      • supermouton

        pertinent en effet comme réflexion. Nous sommes en testing généralisé tous azimuts pour déterminer la taille du suppo enfilable aux moutons…

      • gwenhadu

        Tout est mis en place pour le plaisir : jeux vidéo, porno jusqu’à satiété (sans contrôle), jeux e hasard, « libération des moeurs, « nouvelles » technologies pour « se suffire à soi-même »… Tout le monde a son regard sur un « PC », un « mobile », un « GPS »… Et quand, il y a un problème, on demande à telle ou telle application pour connaître la solution… Sexe, argent, « amour », « travail »… Tout est fourni avec le super coach : bipbipbipbip….. Tout est normal ce « soir », les données de ce scandale ne donneront pas de vagues submersibles…ou « subversives »… HELAS………..

  • Euh ! Je sais que c’est l’ouverture de la pêche, mais quelqu’un aurait-il des promos pour des cartouches, de la corde, du fil d’acier, voir pour me donner la main pour remonter une Veuve…

    Merci…

    NB : Si nos voisins Grand-Bretons, ont besoin de conseils pratiques, je leur rappelle que nous avons un roi et une reine d’avance…
    ;0)

    • gwenhadu

      Fenrir, pas besoin de conseils pratiques, je suis une « petite bretonne », avec un sacré, nom de dieu de nom de dieu…caractère !!! Et ici… pas de roi, pas de reine… bizzzzzz

      • C’est bien ce à quoi je faisais allusion… ;0)

        Nous, nous avons « tranché » la question définitivement…

        Concernant la propagande pédophile, il s’agit simplement d’informer clairement ces malades de ce qui les attend s’ils touchent à nos enfants…

        La justice est plus clémente, et se contente de les enfermer, pour une durée déterminée avant de les relâcher.

        Nous n’avons pas à nous montrer plus conciliant que cela.

        Pour ma part, j’ai toujours annoncé clairement et leur rappelle une fois de plus que celui qui touchera l’un des miens ou mes petits enfants n’aura pas l’occasion de faire plus de 10 pas dans la rue à sa libération pour être exposer à ma vindicte et ma vengeance.

        Cela n’a plus rien à voir avec la justice, ni à la menace.

        C’est une promesse.

        Et j’assumerai sans aucun problème l’homicide volontaire avec préméditation.

        Avis aux amateurs de petits garçons et petites filles.

  • il y a pire devant nos yeux, des jeunes gamines sont maquillés et habillées comme des prostitués, les femmes montrent leur formes pour de l’argent ou des privilèges, le sexe est devenu une drogue comme le tabac et l’alcool, il est urgent d’apprendre aux gens réfléchis qu’il est autant mal pour une femme de se montrer qu’a un riche de montrer sa fortune, cela encourage l’envie et tout les actes de violence, sexe et argent sont les poisons du monde. ( au cas où les princesses, même les cafards couchent, vous n’avez rien de supérieur à vous faire engrosser)