François Asselineau nous explique l’arnaque du PNB (Produit National Brut)

Il faut un peu moins de quatre minutes à Monsieur Asselineau pour démonter le mythe de la richesse d’un pays par l’étude de son Produit National Brut (PNB).

C’est exactement le même principe que pour la valeur du dollar, tant qu’une majorité de personnes continueront à vouloir que le mensonge soit la vérité, l’arnaque tiendra.

Seulement la vérité c’est comme la nature, un jour ou l’autre elle fini par reprendre ses droits….

Quelques notions de base :

PNB VS PIB (Produit Intérieur Brut) :

Le PIB est la richesse produite sur le territoire d’un pays quelque soit la nationalité de l’entreprise ou autre
Le PNB est la richesse produite par un pays dans le monde entier .

PNB = PIB + revenus des facteurs en provenance de l’extérieur

Le PNB est plutôt appelé aujourd’hui RNB (Revenu National Brut)

Sources :

Interview de François ASSELINEAU, Président Fondateur de l’Union Populaire Républicaine sur Radios Chrétiennes Francophones, lors de son dernier cycle de conférence dans la ville de Lyon.
Entretien enregistré le 10 juin 2011

http://www.upr.fr/

http://www.youtube.com/user/cyrilcab/

Stef2892 pour les moutons enragés

 

30 commentaires

  • laspirateur

    bien cet exposé, l’illusion créée par le e-commerce est fatale et bien perverse!

  • Fenrir

    Le B.A BA de l’économie niveau Bac B (maintenant SES, mais j’ai la curieuse impression que les programmes ont changés depuis la réforme Habby…)

    Mais bon, les français sont incultes et ignares en économie…

    • yann

      Nous sommes pas tous a avoir fait des études comme toi , moi je sors d’apprentissage et pas eu l’occasion de l’apprendre .

      Donc ta facon de dire que les Français sont ignares et incultes en economie est un manque de respect , venant encore une fois de certaines personnes ayant fait des etudes . Apres faut pas s’etonner que les politiciens ne nous respectent pas .

      J’ai l’impression que plus on fait d’études et moins on est respectueux des gens d’en bas .

      • voltigeur voltigeur

        Bonjour Yann,
        Beaucoup de gens essayent maintenant, de comprendre comment nous en sommes
        arrivé à cette situation. Personne ne s’occupent d’économie
        quand tout va bien, et à présent, ils se rendent comptent des
        manipulations et mensonges. L’inculture des français au niveau
        économie, n’est pas un défaut, ce n’est que le résultat de la
        politique de ceux qui ont ou avaient en charge les affaires du pays,
        et pour qui « tout allait bien »! jusqu’à ce qu’on se rende compte de leurs
        mensonges.
        Les Français sont de moins en moins naïfs et le font savoir..
        Edit: l’instruction n’a rien à voir avec l’intelligence.. ;) ♥♥

      • Fenrir

        Merci Volti, et excuse moi Yann si je t’ai offusqué par mes propos.

        En fait, j’ai été trop rapide dans mon argumentaire concernant Mr Asselineau.

        Celui-ci, n’est pour moi qu’un énarque, membre de l’oligarchie, qui a manqué un train pour continuer à se maintenir dans les petits papiers des aristocrates au pouvoir.

        Il nous délivre là un discours d’économie niveau bac et passe pour un grand politique.

        Je n’ai aucune confiance dans cet individu.

        Je suis pourtant fort bien placé pour savoir que nos idées politiques peuvent évoluer au cours d’une vie. J’en suis le vivant témoignage, mais cela n’empêche pas qu’il est un membre de cette oligarchie qui l’a mis au placard.

        Ce n’est pas parce qu’il pose clairement les problèmes ou expose (comme MLP) ce que les autres ne veulent évoquer, qu’il apporte les bonnes solutions.

        C’est là le piège.

        Concernant l’inculture et l’absence de formation en économie, ce n’est pas un reproche que je fais au français, c’est un constat de la situation.

        A simple titre d’exemple, je t’invite à te renseigner autour de toi sur la TVA et la compréhension qu’en ont les individus autour de toi…

        Ceci est voulu, et sciemment mis au point. Je le dénonce, maladroitement certainement, mais j’enrage de voir à quel point, il est simple et facile de faire aller le troupeau où bon « ils » leur semblent utile pour eux.

    • tarzan

      L’économie c’est l’apprentissage de la relation aux autres.

      Il y a plein de façons d’y parvenir.

      La vraie réforme à mettre en oeuvre est donc la légalisation des monnaies privées.

      Mais pas le Bitcoin, qui est structurellement dysfonctionnel (il suffit d’étudier leur schéma de fonctionnement, ils n’ont pas compris ce qu’il faudrait pour que cette monnaie fonctionne) et qui est peut-être même une arnaque de la CIA pour cacher l’interdiction des autres monnaies privées.

      Par exemple la monnaie Liberty Reserve a été interdite aux USA, alors qu’elle faisait 1 milliards de dollar d’équivalence de valeur !

      Donc le bitcoin sert peut-être juste à décrédibiliser les monnaies privées, à nous faire croire que les monnaies privées sont légales et à nous dégouter des monnaies privées, lorsque bitcoin aura fait faillite, alors que pendant ce temps, toutes les monnaies privées qui sont viables, sont interdites et les initiateurs de ces monnaies sont mis en prison, comme pour le liberty réserve.

      Vous savez, lorsque les gens font des monnaies privées dans quelques villes, en imprimant des billets avec des imprimantes (comme en Argentine après la faillite monétaire), cela ne dérange pas le gouvernement, au contraire, cela fait croire à tout le monde qu’on a la liberté de créer des monnaies privées.

      Alors qu’une vraie monnaie privée pour qu’elle fonctionne, il faudrait qu’elle soit associée à des études comptables auprès des sociétés qui empruntent la monnaie, à des brokers pour faire le change sur les marchés internationaux du FOREX, au système fiscal pour qu’on puisse utiliser ces monnaies sans être accusé de fraude fiscale etc.

      Donc, au lieu de rester dans les vieux schémas, d’une seule voix il faut maintenant forcer LA LEGALISATION DES MONNAIES PRIVEES

      • Fenrir

        J’ai commencé à l’envers la lecture de tes commentaires et je commence à mieux percevoir tes intentions.

        Que viens-tu faire ici ?

        Pour quel groupe privé travailles-tu ?

        Vouloir comparer les initiatives de monnaies locales à un système de monnaie privée, concurrent de la Fed me fait bondir.

        Une monnaie locale n’a rien de privée.

        Tout au contraire, c’est un moyen d’échanges collectif et communautaire.

        Tu prêches pour un nouveau système de spéculation au travers de la privatisation de la monnaie alors que c’est un bien qui devrait être soit national, soit mondial.

        J’ai déjà du mal à supporter l’appropriation des ressources naturelles, telles que l’eau, la terre ou lezs richesses du sous-sol par des individus au moyen de sociétés privées, alors en plus la monnaie pour finir…

        Il vaut mieux que nous évitions de nous croiser dans la vraie vie…

      • tarzan

        @Fenrir :

        La seule personne que vous tuez, c’est vous-même.

        La haine vomitive de vos injures et de votre bêtise, n’altère pas sachez le, l’estime que je vous porte, comme à mon prochain.

        Vous recherchez un bouc-émissaire pour expliquer vos propres échecs, vos propres médiocrités.

        Vous avez besoin d’un bouc émissaire, le 1% dites-vous certainement, sans comprendre que le 1% n’a ni plus ni moins de valeur que vous.

        Vous êtes semblable à ces meutes assoiffées de sang, tout juste prêtes à bondir pour assassiner le 1%, tout simplement parce que vous avez besoin, de reporter sur quelqu’un d’autre, votre ignorance, vos péchés, votre souffrance, votre incompétence et médiocrité.

        Vous êtes semblable à celui qui craque l’allumette sur le bucher pour brûler la sorcière.

        Vous n’avez aucune idée, des sacrifices, des efforts, des talents, de l’utilité pour l’humanité entière, que représente ce 1%, que représente le secteur privé, que représente cet entrepreneur qui commande les chemises pour les livrer.

        AUCUNE IDEE.

        Nous vivons la rareté et la pénurie, parce que notre monde est surpeuplé et parce que seuls les 1% sur terre sont suffisamment évolués pour s’affranchir de la misère.

        Couper des têtes ne vous rendra pas plus riche, mais criminel.

        L’Etat n’a pas à organiser la monnaie, la monnaie doit appartenir au secteur privé, car le secteur privé c’est nous tous, nous tous garants de toutes les monnaies, comme le réseau peer to peer, comme l’est internet.

        Car votre Etat Monsieur, il ne nous protège pas, il n’est que la mafia la plus puissante qui est parvenue à prendre le pouvoir en nous faisant croire qu’il était une démocratie.

        Cette mafia elle a pris le pouvoir, elle a fait sauter possiblement les tours du World Trade Center et elle prépare l’effacement des comptes en banques, pour justement instaurer une monnaie mondiale, qui sera l’outil de sa tyrannie mondiale.

        Les monnaies privées sont la vraie démocratie, sont la vraie liberté, sont l’avenir, au même titre que l’internet libre et que l’imprimerie de Guntenberg avant cela.

      • voltigeur voltigeur

        Je trouve que quelque part, vous avez des idées similaires, bien
        qu’exposées différemment!
        Fenrir passionné et bouillant
        Tarzan mesuré et diplomate
        Je déclare le match nul :) :) ♥♥

      • Fenrir

        Effectivement, c’est assez curieux de noter que sur la base d’une analyse de la situation, nous arrivions à une telle divergence dans les solutions…

        Je te renvoie à ma réponse plus bas, Tarzan.

        Mais je ne vais pas non plus laisser passer ton argumentaire sans réagir.

        Je te le redis pour information, je suis un entrepreneur. Je travaille à mon compte en indépendant.

        Tu prônes les vertus de l’initiative privée individuelle. Et je suis d’accord.

        A partir du moment ou celle-ci ne repose pas sur l’exploitation d’autres individus, ou sur l’escroquerie.

        Tu rejettes l’Etat comme régulateur, au motif que le fonctionnement de celui-ci est aux mains de cette oligarchie que nous avons laissé s’installer insidieusement et qui se camoufle sous le nom d’une prétendue démocratie.

        J’ai déjà maintes fois argumenté ici sur les fondements de la véritable démocratie, qui est liée à l’utilisation du Tirage au Sort…

        Ma réaction est, ainsi que le souligne Voltige, à la hauteur de mon indignation face à tes propos qui sous le couvert d’une approche pseudo-humaniste, passe totalement à coté de la réalité, et reproduit un discours pré-formaté au bénéfice des élites qui nous exploitent, et nous manipulent.

        Etant d’un naturel plutôt agressif, je réagis régulièrement en montrant les crocs dès que je renifle la patte du NOM derrière le type d’argumentaire que tu nous exposes.

        M’étant calmé, (la nuit porte conseil…), je reprend plus sereinement cet échange.

        Manifestement, tu as de nombreux postulats à remettre en cause, et il va être fort long de t’expliquer sur le support du Blog, les erreurs fondamentales sur lesquelles tu as développé ces idées.

        Je t’ai invité à reprendre cette discussion sur le Forum, car celui-ci est un outil bien plus performant lorsqu’il s’agit de réellement creuser un sujet, et d’échanger des arguments point par point.

        Pour finir, car je dois aller créer de la richesse afin de financer ce système et les banksters associés au kleptocrates, je rebondirai simplement sur ce qui est pour moi, (et pour celles et ceux qui prendront le temps d’y réfléchir 2 minutes), une véritable argutie.

        Tu écris : « la monnaie doit appartenir au secteur privé, car le secteur privé c’est nous tous »

        Hé ! Mon gars, relis-toi !

        Si la monnaie est privatisée, elle est dés lors entre les mains de quelques individus, et non pas de tous…

        La propriété privée, c’est le vol…

        Ce n’est pas de moi, et cette notion a été tellement galvaudée, qu’elle a perdu son sens initial.

        Mais la réalité est là.

        Et ce que tu nous présentes, n’est ni plus, ni moins, que le fonctionnement de la FED, et non pas celui d’une monnaie au service et entre les mains du collectif des citoyens…

        De même, lorsque tu dis : « Nous vivons la rareté et la pénurie, parce que notre monde est surpeuplé et parce que seuls les 1% sur terre sont suffisamment évolués pour s’affranchir de la misère. »

        Tu confonds la cause et l’effet.

        C’est parce que le 1% que tu évoques a su accaparer à son profit et à son bénéfice exclusif la richesse que nous produisons, que nous subissons la rareté et la pénurie qu’ils nous imposent…

        CQFD

        Bien à toi, en attendant de te lire sur le Forum.

      • Fenrir

        Merci Volti,

        voilà une analyse intéressante de Mr Bibeau.

        Bon, j’y apporte un premier bémol concernant l’emploi du terme « anarchique » en lieu et place du terme « chaotique », mais j’ai pris l’habitude de lire et d’entendre cette erreur qui me semble malheureusement entretenue volontairement ou non, par un usage passé dans le langage courant.

        C’est fort regrettable, pour ne pas dire dommageable pour la compréhension de concepts politiques et économiques…

        Il en est de même concernant l’égoïsme et l’individualisme, hélas…

        Merci encore, en tous cas, car son texte m’apporte un support pour progresser dans mon analyse et les réflexions qui en découlent.

        Nous en reparlerons sur le Forum. ;0)

        Bisous

      • engel

        Il faudrait surtout que notre tarzoom* se souvienne que tout notre beau système se base sur un taylorisme keynésien mondiale VOULU!

        Qui veut qu’une entité est prospère, si sa masse de consommateurs est en progression constante et que son outil de production est en constante augmentation, en terme d’efficacité de production/coût.

        C’est sûr qu’à un moment cela ne peut que coincer sérieux!!!
        Et là-dessus, tu ajoutes la raréfaction des énergies fossiles.
        Là, tu vois bien que ce monde est commandé par des fous qui se plaignent des effets des causes qu’il ont eux-mêmes mis en place.

        Ceci dit. Le peak-oil est peut-être un espoir pour les pauvres.
        Cela évitera peut-être à des cinglés de les exterminer. Quand ils se rendront compte qu’ils n’y a plus de gaz-oil pour mettre dans le tracteur!
        Et qu’il faut 2000 ouvriers agricoles pour remplacer ce manque.

        Mais c’est pas gagné!
        Vu que ces cons ont toujours deux trains de retard.

        Ah oui! L’énergie libre,.. les progrès de la science et.. les baratins en tout genre.
        En attendant, la production baisse déja et les émergents consomment de plus en plus.

        Comme quoi rien n’est facile.., sauf pour les cons en mode binaire. Fussent-ils polis.

        *) Excellent: http://www.wat.tv/video/tarzoon-e3s3_2g5v7_.html

      • Fenrir

        C’est génial !

        Merci Engel.

        Tu m’auras permis de comprendre la difficulté majeure de la communication sur internet, où disparaissent l’expression, le ton, l’attitude, et bons nombres des autres vecteurs participants de la communication et de l’échange.

        Je réalise grâce à vous tous que nous sommes finalement fort proche, et détenons des solutions à proposer.

        Les alternatives sont nombreuses.

        Et celles qui nous sont actuellement proposées par les bénéficiaires de ce systèmes sont sans avenir.

        Il faut que nous arrivions à passer un pallier dans nos échanges et notre compréhension mutuelle.

        J’ignore encore comment, mais je suis en train de me rendre compte que les individus de Bonne Volontés sont en fait la majorité, contrairement à ce qu’ « ils » veulent nous laisser croire.

        Les potentialités sont là, à portée de main.

        Nous devons absolument trouver le moyen de progresser ensemble pour construire un Autre Monde…

        http://www.youtube.com/watch?v=-mdyFdgUNfI

        Un petit clin d’oeil amical pour toi.

  • gege_al

    Ce monsieur est peut etre le seul politique en France qui explique les choses clairement au francais, votons massivement aux élections européeennes pour l’UPR dont il est président cela sera un séisme démocratique! Il nous reste 3 mois pour partager son message!

  • Asselineau, le seul et unique homme politique qui deffends, aime et travail pour la France (depuis Charles De GauIle evidemment)

  • leprixdelavie leprixdelavie

    On veut nous faire croire que les fonctionnaires sont inutiles, et bien non même le capitalisme reconnais leur utilité. Le PIB comprends aussi une évaluation du bénéfice produit par le travail des fonctionnaires.

  • tarzan

    Monsieur Asselineau n’a pas compris que la production n’avait plus de valeur, parce qu’elle est en surcapacité, lorsque la distribution a de la valeur, parce qu’elle est en sous-production.

    Il y a donc bien 400 000 dollars de richesses produites aux USA et seulement 20 000 dollars de richesses produites au Bangladesh, dans cet exemple, car des milliards de pauvres peuvent produire des chemises sur terre, alors que les gens qui peuvent installer des supermarchés, passer des commandes et distribuer, sont beaucoup plus rare.

    La vraie richesse est donc bien créée par cet américain qui passe commande sur internet et non par ces producteurs au Bangladesh, du fait de la rareté des compétences.

    Cet américain qui passe commande a une compétence beaucoup plus rare que celle qui consiste à seulement fabriquer des chemises.

    Plus c’est rare, plus c’est cher.

    Mais rien n’interdit au Bangladesh de vendre ses chemises directement aux USA !

    D’ailleurs, c’est là pour les pays riches le véritable enjeux.

    Lorsque les chinois viendront créer leurs propres marques en Occident… et ils finiront par réussir, alors on devrait assister à un rééquilibrage.

    Mais les ouvriers français refusent d’être payés 4 euros de l’heure, comme en Allemagne !

    Alors on préfère payer les allocations chômage, le RMI et la retraite…

    Mais cela ne va pas durer.

    Le rééquilibrage est déjà commencé.

    Maintenant le problème est essentiellement la surpopulation mondiale.

    C’est parce qu’il existe des milliards de pauvres, que les chemises ne sont achetées que 1 euro pièce.

    Et si la robotisation se poursuit, malgré les conséquences sur l’environnement et la rareté des métaux nécessaires pour fabriquer les robots (les terres rares), sans compter la production colossale d’électricité nécessaire pour faire fonctionner les robots, alors le métier d’ouvrier va complètement disparaitre.

    Non seulement l’américain qui passe commande depuis internet créera alors beaucoup plus de richesses, mais le Bangladesh alors, n’en créera plus aucune ! Les ouvriers en Occident, eux, seront au chômage, probablement payés à ne rien faire par de l’assistanat, payé par les impôts collectés sur les profits réalisés sur les robots…

    Mais cela n’est pas viable, si les ouvriers au chômage, font plus d’enfants que les ingénieurs qui conçoivent les robots !

    On aura donc un PNB de 800 000 pour l’américain qui passe commande à des robots aux USA directement et un PNB de 0 pour les ouvriers du Bangladesh qui seront au chômage s’ils n’ont pas les compétences pour eux-mêmes utiliser les robots ou se battre pour obtenir des métaux rares pour pouvoir fabriquer des robots.

    Le problème est donc la surpopulation mondiale et les différences entre l’évolution des différentes civilisations, mais le PNB n’est pas une arnaque, il est au contraire, tout ce qu’il y a de plus juste.

    La révolution industrielle est terminée depuis longtemps, Monsieur Asselineau et tous ceux qui nous gouvernent, ne comprennent pas que seule la connaissance a de la valeur aujourd’hui.

    Nous entrons dans la société et l’économie de la connaissance.

    La matière grise est la nouvelle monnaie.

    Donc la présentation péjorative que fait Monsieur Asselineau de cet américain qui passe commande sur internet, est totalement fausse, puisque le véritable effort, la véritable richesse, ce n’est plus de fabriquer des chemises, mais de réussir à faire le lien et la distribution, entre l’offre et la demande.

    La surpopulation mondiale est le premier problème.

    Le surpopulation ouvrière est le second problème.

    En France 1/3 des naissances sont dans les zones sensibles, 1/3 des naissances sont dans les classes ouvrières et le dernier 1/3 des naissances est dans la classe moyenne.

    Sans une politique de contrôle des naissances pour les ouvriers et les zones sensibles, c’est intenable, sans compter la concurrence des pays émergents, qui sera encore plus forte…

    • Fenrir

      Ben là, Tarzan, va falloir descendre de ton arbre et atterrir un peu sur la planète.

      Réalises-tu la teneur de tes propos et ton argumentation qui est celle que développe les tenants du système oligarchique mondiale du NOM.

      Je suis surpris que personne ici n’est relevé de tels propos et une telle argutie.

      Manifestement, tu n’as aucune conscience de l’outrance de tes propos.

      Osez dire que les américains sont les créateurs de richesse de par leur consommation qui exploite et spolie l’ensemble de la population mondiale au travers du système inique de la Fed, du système bancaire et des grands trusts associés, est une monumentale ânerie, et un postulat qui ne tient pas debout.

      Je ne vais même pas perdre mon temps à démonter ton argumentaire qui pourtant me fait bondir.

      Tu n’appartient certes pas au prolétariat salarié que tu souhaiterais limiter, réduire, pour ne pas dire éradiquer après les avoirs exploités.

      GRRRRRRR !!!!!!

      Je préfère en rester là, car je sens que je risque de déraper gravement.

      Reste dans ton arbre, qui doit être une belle tour ou un immeuble bourgeois bien cossu et remercie l’univers de n’être pas né au Bangladesh.

    • engel

      Tarzan,

      Tu résumes à toi tout seul l’arrogance de l’occidental bouffi de certitude quand à son éternel pouvoir de consommation basé sur le vent de la tromperie.

      Mais, cette mystification est entrain de prendre fin.

      Ta belle plus-value commerciale, tu la fais avec de l’argent totalement surévalué, elle n’a de valeur que celle de la puissance des canons de l’empire qui la protège et le mensonge!

      Mais ce temps touche à sa fin.
      Et tarzan ferait mieux de retourner dans forêt pour apprendre un vrai savoir faire.
      Comme ce cambodgien, qui lui pourra toujours négocier son savoir-faire manuel.
      Tandis que le gros profiteur, spécialisé en escroquerie et marge effarante, risque fort de crever la bouche ouverte faute de pigeon solvable.

      Le processus est en marche, et le bouquet final est imminent!…L’effondrement du ponzi monétaire mondiale sera effroyablement douloureux pour les parasites.

      Avec ou sans la robolution!!!

      • engel

        Post-criptum,

        Le vrai problème de ce monde:
        C’est qu’il y a trop de cons prétentieux..

      • tarzan

        @engel :

        Pas l’arrogance, mais le courage d’affronter l’étude des faits, face aux hordes de chiens enragés qui cherchent par la destruction des bouc-émissaires sur lesquels taper.

        Le vent et la tromperie, c’est de nous faire croire qu’on peut laisser les ouvriers faire des milliards d’enfants sur terre, alors qu’on a déjà des milliards d’Hommes qui ne mangent pas à leur faim, c’est de payer des allocations familiales pour que des femmes fassent plein d’enfants qui finiront au chômage ou par mourir de faim, parce qu’il n’y aura plus rien pour les nourrir.

        On dit qu’il faut arrêter l’immigration parce qu’il y a déjà trop de chômage en France !

        Mais à l’échelle de la planète toute entière c’est la même chose avec les naissances !

        Si les ouvriers font plus d’enfants que les populations lettrées, à terme sa explose, surtout si les ouvriers affamés décident de venir couper les têtes des entrepreneurs, comme le propose ici Monsieur Asselineau, parce que ces ouvriers affamés ne peuvent pas comprendre que ces entrepreneurs, non seulement ni sont pour rien, mais qu’ils sont le seul outil qui permet de faire tourner le monde.

        Voilà le produit d’un système scolaire en ruine.

        Trop d’illettrés, pas assez de lettrés.

        Trop de consommateurs, pas assez de ressources.

        Trop de pollution, des centrales atomiques qui partout explosent et toujours pas assez d’électricité…

        Alors oui tout va s’effondrer avec cette mentalité, cette planète brûle déjà, mais ce n’est pas dû aux riches, aux financiers, aux commerçants, aux entrepreneurs, c’est dû à la surpopulation mondiale et cette incompétence ici montrée par Monsieur Asselineau.

        Vous n’aimez pas ce que je dis, car ce que je dis est la vérité crue, sans gants.

        Je ne suis pas, moi, la Télévision qui vous berce, qui vous câline, qui vous cajole et qui vous parle comme à un enfant de 5 ans.

        La vérité, c’est qu’il y a trop d’ouvriers sur terre, des milliards de trop, qu’ils font trop d’enfants et qu’en face, les lettrés eux, ne font plus du tout d’enfants !

        Alors il faut créer de nouvelles solidarités.

        Des solidarités locales, qui associent les sociétés privées avec les communautés, les monnaies privées, les coopératives de robots etc.

        De nouvelles solidarités, qui ne sont ni le libéralisme, ni le socialisme, car le libéralisme comme le socialisme sont désormais révolus, dépassés, obsolètes.

        C’est un mariage entre le libéralisme et le socialisme que les peuples et les communautés doivent réaliser, entre l’écologie et le capitalisme, entre le capitalisme et le communisme.

        Lorsque Monsieur Asselineau cessera de montrer qu’il n’y connait rien en économie, lorsqu’il cessera d’injurier les inventeurs, les entrepreneurs, les preneurs de risques, les chercheurs, les acheteurs de tshirts, alors il pourra peut-être comprendre que la seule solution pour venir en aide aux ouvriers du Bangladesh, c’est de supprimer les allocations familiales et de mettre en place une politique de contrôle des naissances, comme quelques pays le font déjà.

        Alors il pourra comprendre, que le salariat lui-même va disparaitre, car le salarié c’est quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il veut faire de sa vie, dans un monde de nouvelles solidarités où chacun devra créer son propre emploi, comme le font déjà les entrepreneurs.

        Alors cessez de faire des financiers, des entrepreneurs, des bouc-émissaires, lorsque vous mêmes par le salariat, vous ne savez pas ce que vous voulez faire de votre vie ou que vous êtes incapable, contrairement à cet acheteur de tshirts, de créer des liens entre les individus pour bâtir quelque chose à travers le monde.

        Les différences que Monsieur Asselineau montre entre le PNB et le PIB, sont l’enfance de l’art, il n’y a aucun complot sur ce point, ni aucune fraude, sauf que Monsieur Asselineau est dans l’erreur, car il ne comprend pas la nature même de l’économie.

        Pour lui comme pour le vieux communisme, la richesse est constituée par la production, par le travail ouvrier et par les marchandises.

        Sauf que c’est faux.

        Pour moi le médaillon de ma grand mère a une valeur inestimable, je ne le vendrais pour rien au monde… alors que pour d’autres, il n’a aucune valeur.

        Pour moi une voiture de luxe n’a aucune utilité ni aucune valeur, je ne dépenserais pas un sous pour en acheter une, mais pour d’autres, ils ont besoin de vivre l’expérience de l’orgueil pour en posséder une et une telle voiture a une grande valeur.

        Une bouteille d’eau dans le désert a une valeur inestimable, une bouteille d’eau dans une oasis n’a aucune valeur.

        Cela montre bien que la richesse n’est pas une valeur fixe, mais une variable en fonction des conditions, des individus et d’une quantité d’autres paramètres, qui ne font que refléter en temps réelle la dureté de la vie sur terre et des pénuries.

        Pour cette raison la vision de Monsieur Asselineau est fausse, car il n’a pas compris que l’économie et le PNB n’étaient pas une machine, mais l’expérience de l’Homme avec l’Homme, l’apprentissage de la relation à l’autre et à soi-même, ainsi que l’expérience des pénuries et de la dureté de la nature.

        L’Homme n’est pas une machine !

        L’Homme est fait de sentiments, de valeurs, de péchés, de vices, d’amour, de haine etc.

        C’est cela l’économie.

        Parce que la terre est surpeuplée d’ouvriers et sous-peuplée d’entrepreneurs et de lettrés et parce que la terre ne peut pas nourrir toute l’humanité, il y aura donc sans cesse des combats.

        Les plus adaptés vivent, les moins adaptés meurent.

        Le PNB n’est pas la cause, mais le miroir du darwinisme.

        Seules de nouvelles solidarités, écologiques, libérales et socialistes en même temps, avec une politique de contrôle des naissances, peuvent offrir un avenir à l’humanité.

      • voltigeur voltigeur

        Tu nous dis:
        Des solidarités locales, qui associent les sociétés privées
        avec les communautés, les monnaies privées, les coopératives de robots etc.
        Si ce sont les robots qui travaillent, que restera il à l’humain ??
        C’est vrai qu’il y a surpopulation et surconsommation…les plaies de ce système, alors
        comment on diminue la pression démographique?
        Un virus inopportun ?
        Une « vaccination » obligatoire ?
        Couper toutes les aides, et regarder les gens mourir de faim ?
        Faire appel à Bill Gates ?
        Appliquer les commandements des Georgias Guides Stone

        Maintenez l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature3.
        Guidez la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité4.
        Unifiez l’humanité par le développement d’une nouvelle langue vivante commune à tous5.
        Contrôlez la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses (qui divisent) par l’usage de la raison et de la modération6.
        Protégez les personnes et les nations par des lois et des tribunaux équitables7.
        Laissez toutes les nations gérer les problèmes internes, et réglez les conflits internationaux devant un tribunal mondial8.
        Évitez les lois et les fonctionnaires inutiles9.
        Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux10.
        Faites primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini11.
        Ne soyez pas un cancer sur la terre. Laissez de la place à la nature. Laissez de la place à la nature12.

      • Fenrir

        Bonjour Tarzan, tu persistes dans ton erreur fondamentale.

        Je trouve cela assez curieux, mais révélateur de la nouvelle tendance dictatoriale qui se dessine avec les partisans du NOM.

        En confondant le résultat de l’exploitation capitaliste néo-libérale des populations de la planète et des ressources naturelles, avec une nouvelle pseudo lutte des classes.

        Tout d’abord, j’ai pensé que tu étais bien jeune, mais ton style, ainsi que ton orthographe, me font fortement douter…

        Soit tu es un étudiant dans une école de management en train de te faire bourrer le mou par un prof d’économie gourou, soit tu es un troll au service du NOM, cherchant insidieusement à répandre cette nouvelle doctrine élitiste aristocratique.

        Il serait de bon ton que tu t’inscrives sur le Forum, et face une présentation claire et précise de ton cursus, ainsi que de tes idées, car là, tu n’as aucune chance que je te laisse exprimer les insanités et la désinformation totale que tu nous présentes.

        Pour info, je suis entrepreneur, et relativement « lettré ».

        Mais je n’ai absolument pas la même analyse que toi sur la situation.

        Au point de vue économique, la production de richesses, ou d’une plus-value, repose sur trois éléments : Le Travail, le Capital, et la Finance.

        La problématique est, depuis l’origine, la répartition de la plus-value entre ces trois composantes.

        Dés l’origine, c’est le Travail qui a été spolié de cette création de richesses au profit du Capital, et de la Finance.

        Depuis la dérégulation financière, c’est cette dernière qui vampirise la création de richesses, non seulement au détriment du Travail, mais également du Capital.

        Tu devrais te renseigner sur la réalité de la création de richesses sur cette planète, et sur sa répartition.

        Tu vas rester sur le cul lorsque tu comprendras qu’une répartition équitable de celle-ci permettrait à l’ensemble des individus de cette planète de vivre très confortablement, en travaillant au maximum une quinzaine d’heures par semaine….

        Hé oui, les colossaux gains de productivité obtenues par l’industrialisation, la mécanisation, la robotisation, l’optimisation des méthodes de productions, les nouvelles technologies, etc, le permettrait, si la quasi totalité de la plus-value n’était confisquée par une minorité d’individus.

        Tu souhaites faire parti de ce petit groupe d’ultras privilégiés, si ce n’est déjà le cas…

        Je le conçois en un sens, après tout, l’égoïsme est le fondement de ce système.

        Mais ainsi que je l’ai dit, ce n’est pas le fondement de mon mode de pensée, ni de mon mode de fonctionnement.

        Je suis un individualiste. Et malheureusement, la société actuelle confond ces deux notions.

        Au delà de nos intérêts particuliers et personnels, il existe la notion d’intérêt général.

        Ce que tu nous présentes là, n’est qu’un égoïsme outrancier cherchant à se justifier en rejetant la faute sur les victimes de l’exploitation et de la spoliation des richesses créées par leur travail.

        Un ouvrier, un prolétaire est un individu tout aussi respectable que ton lettré impeccable…

        La surpopulation que tu évoques dans le Tiers-Monde a de multiples causes. Certaines sont culturelles et/ou religieuses.

        Mais le fait est démontré que l’accès aux soins, à l’éducation, ainsi que la mise en place d’un système de protection sociale, et surtout de retraite, permet de réduire rapidement la natalité parmi les populations où le seul espoir de ne pas mourir de faim lorsqu’ils sont trop vieux pour rester productif repose sur la prise en charge par leurs descendants. CQFD.

        Tu as raison d’évoquer le fait que nous devons mettre en place un nouveau paradigme afin d’éviter le Chaos qui semble incontournable si nous laissons ce système inique perdurer.

        Viens donc sur le Forum, ouvrir un Topic sur la base de cet échange. Présentes toi, et argumentes.

        Pour ma part, j’ai dit ce que j’avais à dire et suis prêt à développer.

        Au moins, nous aurons un moyen de mener un véritable débat entre individus, plutôt qu’un échange qui aura rejoint les archives du Blog d’ici la fin de la semaine, renvoyé dans les limbes par l’actualité qui nous fait perdre le fil d’une réflexion plus élaborée.

        Bien à toi, et à tous les individus de Bonne Volonté.

      • engel

        J’argumenterai pas,

        Car tu mélanges tout, le concret, l’abstrait et ceci en fonction de ton propre argumentaire.

        Pour débattre, il faut un socle commun irréfutable.
        …Et nous en sommes privé.

        PS: Les vraies valeurs intemporels sont dans les biens matériels.
        Les autres, virtuels valeurs sont, comme le nom l’indique, virtuels!
        Au final elle ne sont qu’un moyen pour arriver à posséder un BIEN RÉEL.
        Un compte en banque n’a de l’attrait que par ça capacité à acquérir un bien réel pour une réelle jouissance!

        …Virtuel comme peu l’être une promesse de remboursement.

        Promesse qui donna naissance:

        -Aux reconnaissances de dettes.
        -Aux billet de banques et aux « piècettes en fer blanc ».
        -A la monnaie cryptogramme.
        -Aux crédits.
        -Aux Obligations.
        -Aux actions.
        -Aux…

        Résultat:
        -Une galaxie intersidérale de dettes par produits dérivés et effet de levier. Voilà encore un mensonge qui multiplie un autre mensonge par X100 !!!

        Et puis…merde c’est trop long!

        T’as raison, si le monde s’écroule c’est la faute des salauds de pauvres qui vivent sur terre. Pas, aux salopards qui les exsanguent, après les avoir arrachés à leurs terres nourricières.

        Ps: Toi qui prône la supériorité de la matière grise sur la force vive de l’humain. Permets moi de te dire que toi et tes concitoyens à encéphale-hypertrophié êtes sacrement con pour vacciner des populations entières pour après vous plaindre de surpopulation!
        A moins que cela soit voulu et dans ce cas, ce n’est plus « con » mais salaud » qui est de circonstance.
        …Choisi ton camps, mon ami.

        Bien à toi.

      • mat

        Les troll des US, pardon de l’UE ont commencé leur travail.

      • tarzan

        Je pense qu’il n’y a pas meilleur serviteurs que vous, du « Nouvel ordre mondial », car vous justifiez par votre haine, votre ignorance et votre illettrisme, les projets totalitaires du NOM.

        Votre discours est irrationnel.

        Si Dieu vous a fait Homme, c’est pour que vous fassiez l’expérience de la contrainte, de la pénurie et de la violence de la nature.

        C’est pour cela qu’il y a des riches et des pauvres.

        Parce qu’il y a des génies et des handicapés.

        Parce qu’il y a des lions et des ânes.

        Parce qu’il y a des charognes et des innocents.

        Lorsque vous fantasmez sur la répartition des richesses, sur le soi-disant capital… c’est des conneries.

        On a rien sans rien dans la nature.

        On peut être pauvre par hasard, mais on est jamais riche par hasard.

        Vous prétendez que les pauvres sont pauvres, parce qu’ils sont exploités par les riches, par les entrepreneurs, par les financiers, par les banques etc.

        Comment vous parvenez à prouver cela ?

        Vous ne le prouvez pas, vous le fantasmez !

        Moi je vais vous donner des chiffres.

        Vous me prenez un peu au dépourvu donc je n’ai pas le temps de retrouver toutes les sources pour vous prouver que ces chiffres sont la réalité, mais ils sont pourtant, une évidence.

        Si vous êtes au RMI en France, vous appartenez déjà aux habitants parmi les plus riches de la planète terre !

        Cela remet les choses à leur place, non ?

        Donc l’Africain, il demande qu’on vous coupe la tête, tout comme vous, vous demandez qu’on coupe la tête à ceux qui sont plus riche que vous.

        Voilà la haine qui consiste à rechercher un bouc-émissaire.

        Les riches, ne consomment en moyenne mondiale, que 3% de toute leur fortune, pour leur consommation personnelle.

        Cela veut dire que 97% de toute la richesse des 1% les plus riches de la planète, ne sert qu’à créer des entreprises !

        Le travail provient du capital et non l’inverse.

        Savez-vous pourquoi ?

        Parce qu’il faut de l’investissement avant de pouvoir travailler !

        Pour devenir ingénieur, il faut investir préalablement pour plusieurs années d’études !

        Pour monter une usine, il faut investir préalablement dans des machines !

        Les ouvriers ne sont rien par eux-mêmes, leur travail n’est possible que par l’investissement qui le rend possible !

        Pour pouvoir faire travailler les ouvriers du Bangladesh, il faut préalablement investir dans des terrains et des entrepôts aux USA, puis il faut investir pour ouvrir des supermarchés ou pour monter un ecommerce !

        Donc celui qui commande les Tshirts aux USA, contrairement à ce que prétend M. Asselineau avec mépris, il ne fait pas que commander des Tshirts, il investit dans des entrepôts, dans des terrains pour construire des supermarchés et dans des navires pour aller transporter les Tshirts !

        Lorsque vous faites la répartition des richesses, vous cassez l’épargne, vous cassez le capital, donc, vous cassez l’investissement futur, donc à terme vous ruinez le pays.

        Voilà l’expérience désastreuse du socialisme.

        Il y a des solidarités qui existent et qui doivent grandir entre les Hommes, mais à un moment donné, personne ne travail gratuitement.

        Cela veut dire, que s’il y avait la répartition des richesses, l’acheteur de Tschirts qui est honni par Monsieur Asselineau et bien, ils n’achèterait même plus de Tshirt et lui aussi il vivrait de l’assistanat.

        L’Homme n’est pas généreux au point d’accepter de travailler gratuitement.

        L’Homme, il veut au moins pouvoir consommer 3% de sa fortune pour sa consommation personnelle, pour pouvoir être motivé, pour entreprendre et travailler.

        Ces 3% sont un cout très faible pour le service rendu par les 1% les plus riches.

        Un Etat, une structure socialiste, collectiviste ou communautaire, est pratiquement toujours plus couteuse que 3%.

        Il n’y a donc pas meilleur système que le capitalisme pour motiver les gens à travailler, pour gérer les pénuries, pour les résoudre aussi et pour venir en aide aux pauvres.

        Tout le reste n’est que de l’obscurantisme qui nie la dureté de la vie, la condition humaine et la pénurie.

        Les pénuries ne sont pas causées par le vol des riches, puisque les riches ne consomment en moyenne que 3% de leur fortune !

        Les pénuries sont donc causées, par le darwinisme, par la nature, par la difficulté même d’être un Homme issu des singes !

        Les pénuries sont donc causées par le fait, que toutes les civilisations de la planète terre, n’ont pas évolué en même temps, au même moment !

        Il y a 600 ans d’écart de développement entre l’Occident, l’Asie et le monde musulman !

        Il y a 10 000 ans d’écart de développement entre l’occident, l’Asie et les Aborigènes ou les papous de Papouasie !

        Les riches, c’est à dire vous et moi, ne sont pas intégralement responsables de ces phénoménales différences !

        Le génie ne peut pas se sentir coupable de ne pas être aussi stupide que les handicapés !

        Alors maintenant, lorsque vous demandez qu’on coupe la tête des riches, comme ils le firent au Zimbabwe, en Afrique du Sud ou encore pendant la révolution dite française de 1789, alors, vous ne faites que donner des arguments au Nouvel ordre mondial pour qu’il installe sa dictature.

        Les nouvelles solidarités, ne peuvent provenir que du capitalisme, contre le Nouvel Ordre Mondial et par la création d’entreprise à but lucratif.

        Car le profit n’est pas un péché, seul l’usage que l’on fait du profit, peut être un péché.

        Et vous seriez très surpris par delà les préjugés, par delà la haine du riche, la haine du génie, la haine de l’excellence, vous seriez très surpris de constater les sacrifices immense qu’il faut consentir pour être vraiment riche.

        Vous seriez surpris de constater, que sauf au Moyen-Orient avec le pétrole, il n’y a pas de richesses au hasard.

        Vous seriez surpris de constater, la grandeur d’âme de grands bâtisseurs, qui en silence bâtissent des fortunes, pas uniquement pour eux, mais aussi, pour notre humanité entière.

      • engel

        Tiens @Tarzan,
        Je te remet mon com figurant un peu plus haut.
        Car, visiblement tu ne l’as pas lu.

        Il faudrait surtout que notre tarzoom* se souvienne que tout notre beau système se base sur un taylorisme keynésien mondiale VOULU!

        Qui veut qu’une entité est prospère, si sa masse de consommateurs est en progression constante et que son outil de production est en constante augmentation, en terme d’efficacité de production/coût.

        C’est sûr qu’à un moment cela ne peut que coincer sérieux!!!
        Et là-dessus, tu ajoutes la raréfaction des énergies fossiles.
        Là, tu vois bien que ce monde est commandé par des fous qui se plaignent des effets des causes qu’il ont eux-mêmes mis en place.

        Ceci dit. Le peak-oil est peut-être un espoir pour les pauvres.

        Cela évitera peut-être à des cinglés de les exterminer. Quand ils se rendront compte qu’ils n’y a plus de gas-oil pour mettre dans le tracteur!
        Et qu’il faut 2000 ouvriers agricoles pour remplacer ce manque.

        Mais c’est pas gagné!
        Vu que ces cons ont toujours deux trains de retard.

        Ah oui! L’énergie libre,.. les progrès de la science et.. les baratins en tout genre.
        En attendant, la production baisse déja et les émergents consomment de plus en plus.

        Comme quoi rien n’est facile.., sauf pour les cons en mode binaire. Fussent-ils polis.

        *) Excellent: http://www.wat.tv/video/tarzoon-e3s3_2g5v7_.html

  • laurent.pa

    L’économie n’est pas si complexe mais ennuyeuse. Quand elle est expliquée clairement (merci Asselinau !), (même) les Français la comprennent. Ce sont les gens au pouvoir qui ennuient les Français avec un vocabulaire et un phrasé choisi pour qu’ils s’en détournent et les laissent décider à leur place. Du coup on se retrouve dans une situation où toute tentative de gestion saine et intelligente de notre politique monétaire est interdite par les traités européens (art.123).