Venezuela : coup de projecteur sur les zones d’ombre médiatiques

A lire les média internationaux en ce mois de février 2014, on pourrait croire que le Venezuela est – de nouveau- à feu et à sang. Le coupable désigné par les grandes entreprises de communication est toujours le même depuis maintenant 15 ans: le gouvernement bolivien massacrerait – de nouveau- son peuple comme s´il s´agissait du passe temps favori des élites politiques révolutionnaires depuis l’accession d’Hugo Chavez à la présidence de la République. Oubliés les onze chavistes assassinés au lendemain de la victoire électorale de Nicolas Maduro en avril 2013, passée sous silence la large victoire du camps bolivien aux municipales de décembre 2013, gommé le soutien populaire dont bénéficie la Révolution, les Vénézuéliens seraient désormais face à un « régime » qu’ils réprouvent et qui n’hésite pas à faire feu contre ses compatriotes. Un retour sur les derniers évènements qui ont secoué le Venezuela est donc nécessaire pour prendre la mesure de ce qui se déroule en ce moment au pays de Bolivar et de Chavez. Retour d´autant plus nécessaire pour capter, après la Libye, la Syrie ou les derniers évènements ukrainiens à quel point l’Empire fait preuve d´un cynisme sanguinaire pour éliminer les gouvernements qui ne s’alignent pas sur ses intérêts.

Venezuela_manifestations© Últimas Noticias

Guerre interne dans l’opposition

L’opposition vénézuélienne n’est pas un bloc monolithique. Même si tous les partis partagent un programme commun (1), les stratégies de prises de pouvoir et surtout les ambitions personnelles ne manquent jamais de raviver les tensions au sein de la contrerévolution, Or le leadership qu’Henrique Capriles s’était construit depuis sa victoire aux primaires de la plateforme unitaire de l’opposition (Mesa de Unidad Démocratica -MUD) en février 2012 s’est quelque peu érodé au fil des quatre défaites électorales (2). Lors des élections municipales de décembre 2013, le parti de Leopoldo Lopez,nVoluntad Popular a même remporté plus de mairies que Primero Justicia, le parti de Capriles.

Le questionnement interne suite aux défaites dans les urnes a ravivé les vieux démons d’une opposition prête à considérer légitime tous les chemins possibles pour conquérir le pouvoir.

Profitant d’un mécontentement compréhensible d´une partie de la population face à une guerre économique qui affecte quotidiennement les vénézuéliens (3), le secteur le plus extrême de l’opposition a décidé de passer à l’attaque.

Dès les premiers jours de l´année 2014, Leopoldo Lopez, Maria Corina Machado ou Antonio Ledezma appelaient au « soulèvement » comme moyen « démocratique » pour chasser le gouvernement (4). Les vrais démocrates apprécieront l’oxymore. Rappelons que l’unique moyen démocratique pour changer de gouvernement est la convocation d’un référendum révocatoire à mi-mandat, c’est à dire à partir d’avril 2016.

Leopoldo Lopez ne s’arrêtera pas là. Au cours d’un meeting, le 2 février 2014, il lance à ses partisans : « les problèmes dont souffre le peuple ont un coupable. Ce coupable est le pouvoir national (…) nous ne pouvons plus dire que le problème c’est seulement Nicolas Maduro. Le problème ce sont tous les pouvoirs publics nationaux » (5). Coup d’Etat, vous avez dit coup d’Etat ?

Au cours du même meeting, Maria Corina Machado affirmera que « la seule réponse possible, c’est la rébellion (…). Certains disent qu’il faut attendre les élections dans je-ne-sais-trop combien d’années (…) Le Venezuela ne peut plus attendre » (6). Le message de confrontation est lancé au gouvernement mais aussi à la MUD et à Capriles. La tentative de mainmise sur l’opposition par les secteurs les plus anti-démocratiques de l´antichavisme est confirmé par Leopoldo Lopez lorsqu’il convoque une manifestation pour le 12 février 2014 : « Notre lutte passe par la rue (…) je suis sûr que ce 12 février, nous verrons Henrique Capriles dans la rue. Je lance un appel [à tous les dirigeants de l´opposition] mais surtout à Henrique, qui a une très grande responsabilité, pour qu’il nous rejoigne dans cette clameur de changement » (7). Les urnes ou le putsch. Les leaders de l’opposition ont les cartes en mains…

Ce qui fut annoncé arriva

Le 12 février la manifestation convoquée se dirigeât vers le siège du pouvoir judiciaire (Ministerio Publico) situé dans le centre populaire de la capitale. La plupart des dirigeants de l´opposition, dont Capriles Radonski, était aux abonnés absents. Le faible cortège était surtout composé d’étudiants des classes moyennes supérieures provenant des universités privées. Sur place, Leopoldo Lopez et Maria Corina Machado haranguaient la foule dans des termes similaires à ceux proférés quelques jours plus tôt, avant d’abandonner la manifestation sans prendre le soin de lancer le mot d’ordre de la dispersion de la manifestation. Alors que la majorité des étudiants quittait les lieux sans heurt, des groupes de choc prenaient le relais. Les pancartes pacifistes laissaient place aux jets de pierre et autres cocktails Molotov. Et tout bascula.

Au milieu des affrontements, des coups de feu furent tirés. Juan « Juancho » Montoya, un militant chaviste présent sur les lieux et Basil Da Costa un étudiant d´opposition mourraient tous deux assassinés d’une balle dans la tête. La police nationale réussit à repousser les fauteurs de trouble qui se replièrent à Chacao, arrondissement huppé de Caracas, dont le maire, Ramon Muchacho est membre du parti Primero Justicia. Quelques heures plus tard et alors que les affrontements s’étaient déplacés dans cette zone de la ville, Roberto Redman, un militant de l’opposition, qui avait porté le cadavre du jeune Basil, était à son tour assassiné. La machine médiatique internationale s’emballa. Le gouvernement fut accusé de sanglantes répressions alors que les forces de maintien de l’ordre n’utilisent aucune arme létale pour faire face aux groupuscules armés de l’opposition (8) .

Les entreprises de communication privées dénoncèrent la censure gouvernementale après qu’une chaine câblée colombienne, NTN24, fut retirée de la programmation par les opérateurs de câble privés pour avoir enfreint la loi vénézuélienne de ne pas retransmettre en direct les images des violences de rue. Il ne s’agissait donc pas d’une censure opérée par le pouvoir, les média audiovisuels internationaux et nationaux ayant largement couvert la partie pacifique de la manifestation. En revanche, aucun média international ne s’est attardé à dénoncer les attaques à l´arme à feu contre le siège de la télévision publique VTV. Une employée de la chaine ayant même reçu une balle dans les côtes. Liberté d’expression à deux vitesses ?

Au soir du 12 février, on dénombrait en plus des trois morts, de nombreux blessés y compris chez les forces de l’ordre et les travailleurs du métro de Caracas, pris d’assaut par les groupes de choc de l’opposition, 6 voitures de police incendiées, des sièges d’institutions publiques détruits, sans compter les nombreux dommages collatéraux dont ont souffert les habitants de Caracas.

Des critiques se firent entendre au sein même de l’opposition. Une journaliste du journal antichaviste El Universal, dénonça l’irresponsabilité et le manque de leadership de Leopoldo Lopez qui abandonna les étudiants lorsque les affrontements eurent commencé (9). Le maire de Chacao publia un tweet cinglant : « nous reconnaissons le manque de leadership de l’opposition. Seul l’anarchie règne. C’est ce que nous voulons ? » (10). Dans un premier temps, Capriles Radonski se fit écho de « la mainmise de groupes violents sur une manifestation pacifique » (11).

L’enquête démontrera, comme l’a indiqué le Ministre de l’intérieur et de la justice, Miguel Rodriguez Torres, que les deux personnes assassinées près du Ministerio Publico le furent avec la même arme à feu, renforçant ainsi la thèse de l’infiltration de mercenaires paramilitaires d’opposition dans l’objectif de créer le chaos, et d’enflammer les tensions entre Vénézuéliens. Un scénario similaire à celui vécu lors du coup d’Etat du 11 avril 2002 (12). Les plus vulnérables à cette stratégie sont malheureusement les jeunes étudiants qui croient pouvoir renverser un gouvernement appuyé par la majorité du peuple et par l’armée.

Comme dans n´importe quel pays démocratique, la justice recherche désormais le principal responsable de ces violences, Leopoldo Lopez, pour le mettre en examen. Nous n’osons imaginer ce qu’il se serait passé si de tels évènements avaient eu lieu dans n’importe quel pays occidental. Qu’aurait fait le pouvoir français si la manifestation Jour de Colère (qui comme la manifestation de Leopoldo Lopez n’avait de mot d’ordre commun que la chute d´un gouvernement élu) s’était soldé par trois assassinats et de nombreux blessés chez les forces de l’ordre. Il y a fort à parier que ses organisateurs seraient aujourd’hui sous les verrous sans que cela n’émeuve personne ni qu’aucun parti politique, pas même le Front National, n’en vienne à les défendre.

Mais s’il s’agit du Venezuela, les média y décèlent une persécution politique. Capriles Radonski, quand à lui s´est solidarisé avec Leopoldo Lopez, tout en insistant sur les différentes stratégies qui l’opposent à son ancien comparse (13) . L´ancien candidat à la présidentielle a même appelé à une manifestation contre la violence et le paramilitarisme (sic), espérant ainsi récupérer à son compte les manifestants de ces derniers jours. Comble de l’ironie pour celui qui devrait assumer la responsabilité intellectuelle de l’assassinat de 11 militants chavistes au lendemain de sa défaite électorale aux élections présidentielles d’avril 2013 (14).

La main de l’Empire américain n’est pas une chimère

Alors que Nicolas Maduro a reçu des messages de solidarité et de condamnation des violences de l’opposition de la part de nombreux gouvernements et partis politiques de par le monde et de l’Union des nations sud-américaines (Unasur), le gouvernement des Etats-Unis prenait un ton menaçant. Lors d’une allocution télévisuelle, le président Maduro dénonçait que le sous-secrétaire d’Etat adjoint pour l’Amérique latine, Alex Lee, avait émis une série d’exigences (libération des responsables des violences, arrêt des poursuites contre Leopoldo Lopez, dialogue immédiat avec l’opposition) sous peine de « générer des conséquences négatives au niveau international » (15).

Cette menace à peine voilée est en fait le résultat de la participation active des Etats-Unis dans les récents évènements qui secouent le Venezuela. Soulignons une fois, pour les éternels sceptiques, que la déstabilisation du gouvernement bolivarien n’aura de cesse que lorsque les Etats-Unis reprendront le contrôle du maniement de l’industrie pétrolière comme dans le passé.

En réponse, le président Maduro a décidé d’expulser du pays trois citoyens étasuniens pour leur récente participation active dans la formation et le financement d´étudiants aux techniques de coup d’Etat soft (16).

Dans la nébuleuse d’informations sur la situation actuelle au Venezuela, de grossières manipulations médiatiques tentent de légitimer le discours de l’opposition qui dénonce la torture et la répression sanglante du gouvernement. Cette cyber-attaque est surtout un moyen de décrédibiliser le Venezuela au niveau international et de chauffer les esprits des partisans de l’opposition afin de générer une situation d’ingouvernabilité à l’instar des évènements actuels en Ukraine.

Rappelons que le Venezuela est le cinquième pays au monde qui se sert le plus de Twitter (17) . Ce réseau social, abondamment utilisé dans les autoproclamées « Révolutions » arabes, est devenu une arme de premier choix dans la déstabilisation du gouvernement bolivien. Ainsi, des photos de répressions et de tortures, reflétant des réalités étrangères, sont envoyées massivement aux jeunes vénézuéliens leur faisant croire que les scènes se déroulent dans leur pays (18) . De retweet en retweet en passant par de nombreux hastags, un nombre non négligeable de jeunes opposants à la Révolution est ainsi manipulé.

Sur la photo suivante nous pouvons voir comment une manifestation à Sao Paulo devient une manifestation à Caracas.

Sur_la_photo_suivante_nous_pou© Inconnu

Sur la photo ci dessous une image aérienne d’un pèlerinage religieux se transforme en une manifestation massive de l’opposition qui n’a pourtant jamais eu lieu.

Divina_Pastora_VZA© Inconnu

Les étudiants chiliens doivent sauter au plafond en voyant leurs camarades utilisés par l´extrême droite vénézuélienne.

Chile_VZA© Inconu

Un cas de torture dans le royaume d’Espagne devient un argument pour la droite vénézuélienne.

Espan_a_tortura_VZA@ Inconnu

Qui se doutait que les policiers égyptiens réprimaient des citoyens vénézuéliens ?

Egipto_VZA© Inconnu

Rien n´arrête le cynisme de l’opposition. Les morts du conflit syrien sont transférés au Venezuela dans la ville de Maracay.

Syria_VZA@ Inconnu

Même le pauvre Loukanikos, icône animale de la révolte grecque, n´est pas épargné. Que fait la SPA ?

Chien_Vza© Inconnu

Le camp bolivien doit donc une fois de plus faire face aux tentatives de déstabilisation de la contrerévolution au moment précis où le gouvernement prend des mesures radicales pour lutter contre la guerre économique et contre l’insécurité.

Même si le Peuple, l’armée et la police défendent les institutions démocratiques, la vigilance est de mise. Face à la désinformation des entreprises privées de communication, la solidarité internationale est plus que jamais de vigueur afin de déjouer la propagande médiatique contre la Révolution Bolivarienne. A un an de la disparition physique du Comandante Chávez, son Peuple est bien décidé à perpétuer son héritage révolutionnaire.

A propos de l’auteur

Romain Migus : Sociologue, journaliste, installé au Venezuela depuis 2005. Auteur de nombreux articles sur la Révolución bolivarienne et la guerre médiatique ainsi que trois ouvrages en español, disponible sur son site en pdf : La Telaraña imperial (avec Eva Golinger, Monte Avila, 2008), El programa de la MUD (Barrio Alerta, 2012), El imperio contraataca (Fondo editorial Wilian Lara, 2013).

Notes

(1) Voir Romain Migus, El programa de la MUD, Caracas, ed. Barrio Alerta, 2012, disponible surhttp://albaciudad.org/wp/wp-content/uploads/2012/09/libro_el_programa_de_la_mud.pdf

(2) Élections présidentielles du 7 octobre 2012 et du 13 avril 2013, élections régionales du 16 décembre 2012, élections municipales du 8 décembre 2013 (91% des états régionaux et 75% des mairies gagnés par le chavisme).

(3) La guerre économique et les réponses gouvernementales ne sont pas le sujet de cet article. Mais il est indéniable que la spéculation contre le bolívar, les ruptures de stock organisées, et la contrebande de produits de première nécessité vers la Colombie ont des conséquences immédiates sur la vie quotidienne. Pour un approfondissement de ce sujet, voir jacques Sapir, « La situation économique au Venezuela », Russeurope, 17/02/2014,http://russeurope.hypotheses.org/2001

(4) Voir « ¡LaSalida es la calle! ¡#LaSalida es la calle! », Youtube, 25/01/2014, http://www.youtube.com/watch?v=MZBiTc6Z4Os (traduction de l´auteur).

(5) Voir « Protestas en Venezuela, 2 de Feberero de 2014 #LaSalida », Youtube, 03/02/2014,http://www.youtube.com/watch?v=hyh3AEf5JDA (traduction de l´auteur).

(6) Ibid.

(7) Voir « Leopoldo López El 12F vamos a la calle con la consigna justicia y cárcel para los corruptos », Youtube, 09/02/2014, http://www.youtube.com/watch?v=f9X67Jvw5Lk (traduction de l´auteur).

(8) Pour être plus précis nous soulignons que les forces de police utilisent des bombes lacrymogènes et des cartouches de gros sel, et un usage très limité de la force si l´on compare avec la répression des manifestations dans les pays européens.

(9) Testimonio de una periodista de El Universal: « Leopoldo no tuvo bolas. Le agarró la mano a su esposa, se fue y dejó a los carajitos alborotados », Aporrea, 13/02/2014. http://www.aporrea.org/oposicion/n245131.html

(10) « Vandalismo en Chacao: Ramón Muchacho se pregunta ¿quién asume la responsabilidad? », Noticias24, 12/02/2014

http://www.noticias24.com/venezuela/noticia/222431/vandalismo-en-chacao-ramon-muchacho-se-pregunta-quien-asume-la-responsabilidad/

(11) « Capriles condena violencia en marcha estudiantil, Prensa Primero Justicia, 12/02/2014,http://www.primerojusticia.org.ve/cms/index.php?option=com_flexicontent&view=item&cid=158:en-la-prensa&id=13853:capriles-condena-violencia-en-marcha-estudiantil&Itemid=500

(12) Voir « Fallecidos el 12F fueron con la misma arma de fuego », YVKE Mondial, 14/02/2014,http://www.radiomundial.com.ve/article/fallecidos-el-12-f-fueron-asesinados-con-la-misma-arma . Sur les assassinats similaires pendant le coup d´Etat d´avril 2002, voir l´excellent documentaire de Angel Palacios, « Puente llaguno: clave de una massacre », http://www.youtube.com/watch?v=fkrAI72ct-I

(13) « Capriles llama a movilizaciones contra la violencia y el paramilitarismo », El Universal, 16/02/2014, http://www.eluniversal.com/nacional-y-politica/140216/capriles-llama-a-movilizacion-contra-la-violencia-y-el-paramilitarismo

(14) Voir Romain Migus, « Nuit de cristal au Venezuela », Venezuela en Vivo, 17/04/2013, http://www.romainmigus.com/2013/06/nuit-de-cristal-au-venezuela.html

(15) « Venezuela rechaza declaraciones de secretario estadounidense John Kerry », Telesur, 16/02/2014, http://www.telesurtv.net/articulos/2014/02/16/venezuela-rechaza-declaraciones-de-secretario-estadounidense-john-kerry-2982.html

(16) « Funcionarios norteamericanos tienen 48 horas para salir de Venezuela », Noticias24, 16/02/2014, http://www.noticias24.com/venezuela/noticia/222622/elias-jaua-funcionarios-norteamericanos-tienen-48-horas-para-salir-de-venezuela/

(17) « Venezuela: quinto país del mundo que más usa el twitter ». Ciudad CCS, 29/05/11, http://www.ciudadccs.info/?p=176192

(18) Telesur a réalisé une compilation de ces montages médiatiques. Voir: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10151869482281179.1073741986.186321186178&type=1

22 commentaires

  • anadaopegao

    Bonjour,

    Je suis d´accord avec vous par rapport à la manipulation médiatique internationale mais vous tombez aussi dans cette manipulation en croyant que parce que des médias manipulent partout dans le monde, le gouvernement au Venezuela aussi ils ne le font pas????? Dans le pays il n´y a accès a l´information. Le gouvernement et propriétaire de tous les médias du pays et c´est pour cette raison que les gens utilisent twitter et facebook… Quand il n´y a pas accès à l´information réelle la situation se prête pour les manipulations de tous sortes et de tous les cotés… Surtout si l´information n´est qu´en mains des particuliers avec leur portable ou leurs ordinateurs je pense.

    Je pense que vous avez bien trouvé la manipulation du coté des médias a l’encontre du gouvernement mais il faut trouver aussi celles en leur faveur. Allez la bas et dites moi si dans ce pays il n´y a pas de répression? Je suis vénézuélienne et j´habite depuis 2007 en France, je suis venue faire mes études de master et je me suis marié avec un français et nous travaillons dans les Landes.

    S´il vous plait croyez moi, ici en France je suis de votre coté, je vois comment le gouvernement réprime et manipule et en plus nous opprime pour leur intérêts…

    et bien c´est le même cas au Venezuela !!! Nous faisons opposition à un gouvernement complètement corrompu monsieur, ce sont la même chose ou pire qu´ici. Ce n´est pas parce que le gouvernement du Venezuela dit détester les Etats Unis et s´appeler « Socialiste » ou  » Communiste » ou de gauche ou de droite que vous partagez les mêmes idéaux. Aujourd´hui ces courants ne veulent plus rien dire nulle part, les gens les utilisent exactement pour manipuler. Ce sont tous des corrompus assassins qui dirigent leur pays en fonction de leur intérêts.

    Croyez moi, des jeunes comme Leopoldo Lopez ou Henrique Capriles pourraient vivre tranquille dans un autre coin du monde avec un très bon boulot, en sécurité avec leurs familles et en paix mais depuis leur jeunesse ils se sont dédié à la fonction publique au Venezuela et à subir tous les humiliatiaons de l´Etat envers un fonctionnaire élu par le peuple et avec le meme systeme electoral corrompu controlé par le gouvernement.

    Pour moi c´est un acte d´héroïsme, vous n´avez aucune idée de qu´est ce que c´est être un politique en contre de Chavez et sa Machine d´Etat. Aucun français ne permettrait les choses que se passent la bas. Toute est un mensonge, ce n´est pas parce qu´ils s´appellent de gauche ou communiste qu´ils le sont monsieur, c´est de voleurs assassins pareils et pires qu´ici en France. Rendez vous compte de comme les médias cataloguent toutes les oppositions des pays à travers le monde comme des terroristes ou des fascistes.

    Je sens que je suis une personne progressiste plutôt de gauche que de droite mais maintenant on me considère d´extreme droite??? Voyez??? Comme en France! Les gens qui aiment Dieudonné sont des extrémistes antisémites, beh c´est pareil. Mais ça ne veut plus rien dire!!! Je sais en quoi je croit et je ne suis pas un mouton!

    Croyez moi je suis un mouton enragé en France et au Venezuela avec connaissance de cause. Je passe 3 mois par an dans mon pays et toute ma famille y habite y travaille. J´ai peur pour eux. Comment se possible qu´un gouvernement permet une insécurité tel???? Il y a eu plus de 200.000 meurtres ces derniers 15 ans !!!! Et ce sont des morts Chavistes et non Chavistes, ce sont des vénézuéliens qui se font tuer dans les rues tous les jours!!!! Presque 25000 meurtres l´année 2013 comment peut on responsabiliser a quelqu’un d´autre que l´Etat???? Ils détiennent le pouvoir depuis 15 ans c´est quand même assez pour avoir pu faire quelque chose>???? Combien de temps il leur faudra pour résoudre les vrais problèmes du pays??? Ils ont le contrôle, le pétrole, les armes, l´armée, la police, ils attaquent la production du pays en exterminant les entreprises, ils exproprient sans payer… etc etc etc

    Je pense quand même qu´avec un tel pouvoir ils auraient pu faire des choses mieux. Il faut y aller voir et ce serait mieux si vous avez connu le Venezuela de il y a 15 ans. En 1999 il y avaient 4550 meurtres par an. Ce chiffre c´est multiplié par trois ces derniers 15 ans. Et qu´est ce qu´on produit???? Ils ont tué la production de tout monsieur, Nous devons importer même le cafe. Nous étions producteurs de cafe!!! Il n´y a plus de farine de mais!!!! Comment culpabiliser les autres??? Ils détiennent tout le pouvoir?? Comment les autres peuvent faire quoi que c´est soit???

    S´il vous plait les français! ne tombez pas dans la manipulation de gouvernements corrompus comme le votre. C´est général dans le monde!!!! Le pouvoir donne le même résultat partout!!!! Les médias manipulent mais nos critères doivent nous guider et nous montrer ou c´est le bien, les idéologies a quoi sert elles???? A manipuler tout le monde. Regardez comme un chaviste sait bien écrire pour que des gens comme vous ici en France soutien leur truc juste parce que vous partagez des idéologies et vous n aimez pas USA??? Moi non plus je n´aime pas ni le gouvernement de USA, ni les skulls and bones, ni le gouvernement en France, ni celui d´Israel, je ne crois plus a rien mais a ce que je vit et que souffre et que je connais bien.

    Regardez comme les médias comme pas hasard cataloguent toutes les opposions du monde comme des extrémistes ou terroristes?? C´est pareil partout et le gouvernement au Venezuela ne fait pas un exception, ce sont des délinquants il n´y a pas d´autre mot, pareil qu´en France en USA, en Israel, en Syrire, au Quatar, en Italie, etc etc

    Le pouvoir corrompe et les démocraties d´aujourd´hui ne les sont plus ce sont des systèmes instaures a la force en utilisant les institutions démocratiques pour détruire la démocratie depuis son coeur. Ou c´est la séparation des pouvoirs par exemple?????

    Merci de votre intérêt! et j´espère vraiment que vous y allez un peu plus loin sur ce sujet. Je partage vos dénonces ici en France mais ce n´est pas du tout pareil chez moi, nous ne pouvons transposer nos situations dans d´autres pays juste en nous guidant par des nos des idéologies et des courants politiques… Chaque cas concret est diffèrent…

    Mes salutations cordiales en attendant pour un monde libre et juste!

    • Lionel

      Oh l’épouvantable grosse menteuse !!!
      Tout d’abord, Lopez est un repris de justice qui s’est livré de lui-même à la police hier en fin de journée car il a compris que sa vie est plus en danger dehors que prisonnier en cellule !
      Ses parents ont reçu des avertissements.
      Ensuite Capriles est totalement hors-jeu et s’est désolidarisé de Lopez et ne s’est pas rendu devant le ministère de l’Intérieur . Ce Monsieur est plus passionné de F1 et de belles femmes que de construire des écoles et des hôpitaux…
      Ensuite l’autre gros mensonge qui laisse penser que nous sommes toutes et tous des crétins, c’est que contrairement à ce que vous dites, les médias au Venezuela sont à 75% privés et c’est bien le problème du pays puisque la propagande fasciste se fait très facilement !
      Concernant la violence il est exact que Caracas abattu des records de criminalité.
      Mais !!!
      Mais il y a eu une opération de dépôt des armes qui a bien fonctionné et a fait baisser de plus de 50% les violences avec armes en 3 mois.
      Puis vos sous-entendus pervers font qu’un cochon n’y retrouverait pas ses petits, vous oubliez de dire que le Venezuela possède le plus haut taux MONDIAL d’accès aux études supérieures, se classe dans les premiers rangs pour la scolarisation, la pauvreté extrême a baissé de 75%, plus de 500 000 logements ont été bâtis, on trouve des centres de soins dans chaque village ( ce n’est pas le cas en France où l’on ferme les hôpitaux, les Universités sont payantes, les écoles de villages sont transformées en Gîtes Ruraux ou salles de sports, les vieux doivent se taper parfois une heure de transport pour simplement faire une opération à la Poste…).
      Ne dites pas tant de sottises et cessez de tenter de manipuler, dire que l’on est un mouton enragé ne fait pas de nous une personne au dessus de tout soupçon, une certaine frange vénézuelienne de la société riche n’accepte pas de partager et surtout pas avec des Indiens et des Noirs, voilà la vérité crue.
      D’autre part, Maduro a annoncé hier ( vous auriez écouté Telesur vous le sauriez ) que tous les prisonniers responsables des violences seraient libérés puisque les vrais responsables seront poursuivis en Justice et sévèrement punis !
      C’est dans une dictature que l’on voit ça ?
      Vous n’êtes pas sérieuse une seconde, achevez vos études et repartez chez vous pour enfin connaître la Démocratie ou quelque chose qui s’en rapproche le plus au monde !

  • Chegoku Chegoku

    le gouvernement bolivien massacrerait – de nouveau- son peuple comme s´il s´agissait du passe temps favori des élites politiques révolutionnaires depuis l’accession d’Hugo Chavez à la présidence de la République

    C’est pas bolivien mais bolivarien de Simon Bolivar. L’article source ne contient pourtant pas cette erreur.

    Romain Migus du réseau Voltaire écrit pour le grand soir dont vous devriez vous inspirer plus souvent pour choisir vos articles.

    Pour plus d’articles sur ce sujet:
    http://www.legrandsoir.info/

    • C’est aussi ce que j’ai remarqué tout de suite !
      Bolivien s’applique aux habitants de Bolivie !
      Bolivarien s’applique au mouvement révolutionnaire de Bolivar !

  • anadaopegao

    Une petite cotation, Pour quoi aussi Chavez ou Maduro n´ont jamais arrêté de vendre du pétrole aux USA??? que du bla bla bla et des menaces sans fond.

    Je pense qu´avec une bouche si grande comme celle de Chavez il aurait pu arrêter la vente de pétrole aux USA d´une fois pour toutes au lieu de parler autant!!!!

    Je suis sur qu´ils étaient pote avec Bush derrière les cameras. Ça ne m´étonnerait pas du tout!!!

    Le truc c´est que les USA payent en liquide et en toute ponctualité et ils se sont toujours en foutu de tous les insultes et les folies de Chavez parce que il n´a jamais rien fait de vrai et de concret par rapport a ça. Que du bla bla bla et les pétrodollars continue a fluer sans contrôle aucun.

    Vous devez voir les fonctionnaires du gouvernement vénézuélien avec leur avions perso qui coutent millions des dollars (avec l´argent de tous les vénézuéliens) quand ils vont skier à Vail ou quand ils vont à Disneyland, parce que une chose c´est certaine, les communistes adorent les luxes et ils meurent pour aller voir l´empire yanqui!!!

    Donc si au moins s´ils auraient un peu de dignité pour leur discours ils ne se permettraient pas de mettre un pied aux USA.

    Mais non, ils y vont régulièrement en famille pour le weekends.
    Oui le weekends pendant qu´un vénézuélien quelconque n´a le droit qu´a pouvoir acheter 3000 dollars pour voyager par an parce que les échanges des devises sont contrôlés par l´Etat.

    Des dollars que pour eux ou pour ceux qui sont d´accord avec le gouvernement qui peuvent créer des entreprises fantômes pour sortir le plus possible des dollars corrompus.

    C´est vraiment trop complexe, vous pourriez faire un PHD en études politiques juste avec le cas d´étude de notre pays.

    Un jour la vérité sera connue!!! Fuerza Venezuela!

    • Chegoku Chegoku

      Le problème n’est pas de vendre du pétrole aux USA. Ils en ont même offert gratuitement aux ménages zunien les plus pauvres.
      Le problème et le contrôle de l’exploitation et de la ressource financière qui s’en dégage. L’opposition yankee s’est formée après qu’ils aient été expropriés du Venezuela.

      Étrange que vous n’ayez pas compris ça!

      Le peuple zunien n’a jamais été un ennemi pour Chavez. Ce sont les dirigeants auxquels il s’opposait.

      Vous aurez au moins remarqué que ces installations et leurs revenus qui sont maintenant dans les mains du gouvernement ont quand même permis de généraliser les écoles, les dispensaires pour permettre aux plus pauvres d’accéder aux soins de santé et ont fait chuter drastiquement le nombre de citoyens vivant sous le seuil de pauvreté.
      Ces progrès qui ont tiré des millions de personnes hors de la grande pauvreté, vous ne pouvez pas les nier.

      Je sens chez vous une nostalgie des belles années du capitalisme dictatorial. Sans doute étiez vous dans le bon camps.

  • anadaopegao

    Il devrait avoir un article pareil mais avec les manipulations de l´information par l´Etat vénézuélien et vous allez voir que c´est ne lus du twitter!!!! Ce sont toutes les chaines et radio du pays non pas subventionnées par l´Etat comme ici en France! Mais qui appartiennent à l´Etat!!!

    Je voudrais voir une investigation avec les montages photoshop, les montages video, les manipulations etc que eux ils font depuis non pas de twitter ou facebook mais depuis tout leur médias inclus VTV Venezolana de Télévision chaine qui dit appartenir au peuple!!!…. comme TF1, la 2 la 3 BFM TV etc etc etc

    Et puis comment savoir qui c´est la personne en Twitter qui a monté ces photos prises d´autres événements dans le monde!!!

    Est ce que c´est possible être si con comme pour faire ça??? Est ce que cette personne est vraiment de l´opposition vénézuélienne???? Cette guerre médiatique c´est le même gouvernement qui la crée.

    Vous avez publié un article sur les techniques de manipulations que l´on voit de nos jours!!!!! Créer des problèmes pour créer des solutions après, le pompier pyromane!!!! Vous croyez quoi??? Chavez était un expert de toutes ces techniques qu´il mettait en pratique a la perfection dans notre petit pays des cobayes…. et avec les cours et exemple magistrale de Fidel Castro!!!!

    Dites moi quel exemple de pays c´est CUBA????? je vois que de destruction la bas. Il faut savoir comment était Cuba avant l´arrivé de cette plague, il faut aller voir l´histoire!! Maintenant il veulent s´appropier de notre pays de la meme façon que les USA veulent s´appropier de la Syrie par exmeple. Les Castro veulent aussi le petrole, ça fait des années que nous entretenons leur pays par des virements milliardaires mensuels et gratuits que Venezuela fait a Cuba juste a cause d´un partage des ideologies?????

    Et les gens veulent nous dire que USA veut s´approprier du Venezuela???? Mais alors USA non mais CUBA oui???? Moi je veux notre pays indépendant et pour nous pour les vénézuéliens qui en ont assez besoin. Pour quoi nous offrons notre richesse et nous soutenons avec des milliers de dollars la dictature de Cuba???? et d´autres pays autoritaires de l´Amérique Latine????

    Je ne suis pas d´accord!!! je suis un mouton très enragé aussi!!! donc placez vous et défendez vous valeurs non seulement en France sinon partout et ne vous laissez pas manipuler par des délinquants qui se dissent partager vos idéologies!!!! Ce sont des MENSONGES!!!!

    • Chegoku Chegoku

      Cuba était mieux avant! Une nostalgique de F. Batista?
      Vous oubliez l’embargo criminel qui sévit sur ce pays depuis plus de 50 ans.
      Et si vous avez des doutes sur le modèle cubain. Comparez avec ses voisins Haïti ou Jamaïque bien soumis au capitalisme mondial. Cela semble vous plaire mieux: 10% de riches/90% de crevards!
      Au moins à cuba, malgré toutes les difficultés qu’ils doivent surmonter, les citoyens ne sont pas miséreux, accèdent aux soins, à la nourriture et à l’habitat. Et ils ne sont pas pervertis par le consummérisme outrancier.
      Cuba a aussi su préserver sa biodiversité et se protéger de la destruction capitaliste des ressources environnementales.

      • Chegoku Chegoku

        Et pour info. Le pétrole envoyé à Cuba sert aussi à payer une contrepartie aux médecins et professeurs que Cuba envoie dans tout le Venezuela.

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        +10000 Chego ! ;o)

      • cajaito

        Déjà sur la biodiversité tu as tout faux jeune, tu y es allé à Cuba? Je n’ai pas vu un seul insecte dans la zone à touristes, par contre j’ai vu des avions faire de mystérieux épandages..
        En plus vous êtes tous là genre je sais tout, c’est fabuleux cette complaisance entre vous, j’ai passé du temps au Venezuela aussi, et je peux vous assurer que vous êtes un ramassis d’abrutis emplis de certitudes, de merde!
        Allez-y à Caracas, on va voir si vous faites les malins avec des théories gauchistes à 2 balles lorsque la nuit tombe, révolution!! là pour le coup vous n’auriez pas les couilles qui pendent. Normal que le « Qatar » d’Amérique Latine soit pauvre comme ça..oui oui, et Chavez ne devait pas manquer de pq pour se torcher lui.
        C’est facile de blablater devant l’ordi, et pour info tu serais d’accord Chegoku pour que l’état major de ton armée soit cubain? Et les cubains ne sont pas miséreux..non non t’inquiètes c’est juste dans ta tête de mouton aphteux, Vous vous moquez de Anadaopegao, mais bon elle au moins semble relater du vécu, alors que vous n’êtes que des mots, et encore, je trouvais ce site intéressant, mais vous ne vous inscrivez que dans un schéma de bon film ricain, les bons et les méchants, et ça prétend être conscient en allant sur des sites alternatifs, c’est fabuleux cette naïveté presque infantile, pour des gens qui font style d’être cultivés, et bien avec vous je ne vois pas bien ce que l’on va récolter. Et aussi, c’est énorme ça le coup du troll, merde, vu vos commentaires, même le plus merdeux des agents secrets ne s’attarderait pas sur vos pauvres cas, vous faites déjà parti du nouvel ordre mondial sans le savoir visiblement.

        Patria, socialismo y Ovejas!

      • voltigeur voltigeur

        Merci cajaito,
        Rien ne vaut les témoignages de ceux qui sont, ou ont été sur place, connaissent
        la situation et peuvent l’expliquer… ;) ♥♥

      • Lionel

        Je crois qu’anaopegao ne pense rien !!!
        Je crois que c’est un très vulgaire troll qui se dit vénézuélien qui parle et écrit le français mieux que vous ou moi, qui se fait passer pour femme et se résume à un boulot comme un autre, ça devait faire partie du plan du putsch que de faire diversion sur internet en servant la même sauce pour tout le monde, il y en a eu des comme ça qui se disent colombiens sur LGS et défendaient les factions armées face aux FARC…

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        C’est assurément ça Lionel ; …encore une de ces Trolettes LGBT avec des couilles qui pendent ;0)

  • anadaopegao

    Sus ideologías no los dejan pensar claro. Es general en Francia!!! Claro que soy venezolana y más venezolana que la arepa!!!! Vayan a Venezuela los recibiremos con gusto para que vean la verdad de sus comunismo y falso izquierdismo!!!! Fuera la dictadura castro comunista de Venezuela!!!!

    Vous l´avez prouvé, vous n´etes que des moutons…. Insultez moi !!! ça ne change rien!!!

  • anadaopegao

    Pauvres français qui ne veulent rien voir!!!! Vous êtes aveugles par des idéologies qu´a nous jours ne veulent plus rien dire!!!! Par exemple votre gouvernement « socialiste » qu´en vrai n´est que de la pure extreme droite.

    La leçon que nous avons apprise est que généralement les énonciations de haut vol ont peu ou pas de valeur dans le fond si il n’y a pas de volonté politique d’appliquer ces valeurs à des cas spécifiques. C’est la même leçon de droits de l’homme qui a été vu maintes et maintes fois quand la dénonciation se fait entendre lorsque les agresseurs dans ce domaine sont des régimes de droite ou libérales, jamais pendant un demi-siècle de violations de la dictature cubaine ou des régimes « progressistes » qui se sont appropriée la terminologie revendicative pour justifier tous ses abus en faveur des personnes dont la représentation semble leur correspondre exclusivement. Alors Wikileaks est bon et Assange un héros pendant que l´espionnage des agences de sécurité américaines est mauvais et Snowden un autre héros, pas un traître.

    Et oui je parle et j´écris bien le français, l´espagnol (ma langue maternelle), l´anglais, le portugais et l´italien. Je suis une vénézuélienne citoyenne du monde.

    Maintenant quand quelqu´un écris quelque chose avec laquelle nous ne sommes pas d´accord ce sont des trolls??? Ok d´accord, pauvres français vous n´êtes que des moutons…..

  • anadaopegao

    Je vous invite à visiter le Venezuela pauvres moutons aveugles….

  • anadaopegao

    Allez les français vous êtes libres aussi d´apprendre à parles d´autres langues…. Ce n´est pas si difficile que ça….

  • Fenrir

    El pueblo unido jama sera vencido…

    Ils ont le même problème que nous…

    Tous les citoyens de cette planète subissent le joug d’une minorité d’oligarques dans leur pays respectifs…

    La couleur de l’idéologie proclamée n’est qu’un rideau de fumée, là-bas comme en Europe.

    Mais les temps changent, et nous pouvons remercier internet d’être un outil à notre disposition afin d’y contribuer, et de dénoncer toutes les dictatures…

    Bienvenue aux petits nouveaux qui ne s’en laissent pas compter…