Tempête Ulla : 100.000 foyers privés d’électricité en Bretagne, aucun train entre Rennes et Brest

Six départements sont en vigilance orange. La Manche, les Côtes d’Armor, le Finistère et le Morbihan sont soumis à des vents violents. L’Ille-et-Vilaine et la Loire Atlantique pourraient connaître des nouvelles inondations.

La Bretagne peine à se sortir d’une interminable période d’intempéries. Et voilà que cette fois c’est la tempête Ulla qui frappe les côtes, avec des vents très forts qui tiennent leur promesse depuis le début d’après-midi. Environ 100.000 foyers étaient déjà privés d’électricité ce soir en Bretagne à la suite des coupures de ligne provoquées par la tempête. La SCNF a décidé dès vendredi soir d’interrompre le trafic ferroviaire entre Rennes et Brest « par mesure de sécurité ». Les voyageurs sans solution doivent être « un maximum de 2000 » et la SNCF organise leur prise en charge en liaison avec les préfectures concernées et la protection civile. Les trains Rennes-Brest s’arrêtent à Saint-Brieuc, Plouaret (gare de Lannion), Morlaix et Landerneau.En revanche, sur la côte sud, la liaison Rennes-Quimper fonctionne normalement.

L’alerte « vent » est déclenchée pour la Manche, les Côtes d’Armor, le Finistère et le Morbihan placés en vigilance orange. Depuis le début d’après-midi, les rafales ont déjà atteint parfois 160 km/h, voifre 180 km/h par endroits. La tempête va encore s’intensifier en soirée avec des rafales pouvant atteindre plus de 100km/h sur les Côtes d’Armor, l’ouest du Morbihan ainsi que le département de la Manche, mais aussi jusqu’à 120 km/h dans l’intérieur des terres sur le Finistère, avec des pointes à 130-140 km/h le long des côtes de la Cornouailles au Trégor et sur les caps les plus exposés.

Le reste de la façade atlantique et de la Manche (à l’exception du Calvados) est en vigilance jaune.

Conséquence de ces forts vents venus de l’Atlantique et de la dépression qui est prévue sur l’Irlande, « de très fortes vagues sur la façade atlantique et en entrée de Manche à partir de vendredi soir » provoqueront une surélévation du niveau de la mer avec des coefficients de marée de 81 pour la pleine mer de vendredi soir et 84 pour la pleine mer de samedi matin ».

Le Finistère, le Morbihan, la Manche et la Loire Atlantique sont également placés en vigilance orange aux vagues-submersion, « surtout au moment de la pleine mer et sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements concernés », prévient Météo France.

Les pluies intenses de ces derniers jours sur la Bretagne, ajoutées aux vents, ne vont pas aider à la décrue des cours d’eau bretons. L’Ille-et-Vilaine et la Loire Atlantique sont toujours en vigilance orange crue, selon vigicrues. L’alerte a été levée vendredi matin pour la Vendée.

Source: Lci.tf1.fr via Sott.net