Nicolas Bedos condamné à trois mois de prison avec sursis

Les juges auraient pu faire mieux, mais Nicolas Bedos étant de gauche, il ne fallait pas « taper trop fort »… 

Nicolas-Bedos-Dieudonne-chronique-quenelles

Le chroniqueur vient d’écoper de trois mois de prison avec sursis et 800 euros d’amende pour conduite en état d’ivresse, outrage et menace de mort envers des policiers.

Nicolas Bedos a été condamné ce vendredi à trois mois de prison avec sursis et 800 euros d’amende pour conduite en état d’ivresse, outrage et menace de mort envers des policiers après une chute à scooter. Le tribunal correctionnel de Paris a suivi les réquisitions du parquet et a retenu l’état de récidive légale, l’humoriste ayant déjà été condamné en janvier 2010 pour conduite en état d’ébriété. Nicolas Bedos n’était pas présent à l’audience. Il « sait donner des leçons de courage (…) aux policiers quand il passe à la télé mais quand il s’agit de venir s’expliquer devant eux, il n’en a plus beaucoup », a taclé l’avocat des deux policiers, Me Jérôme Andrei.

Une référence à une ancienne chronique au vitriol de l’humoriste sur la police, qui lui avait déjà valu une condamnation pour injure publique en juillet 2012. Dans la nuit du 24 septembre 2013, dans le centre de Paris, deux policiers avaient aperçu un homme circulant avec difficultés sur un deux-roues, zigzaguant et faisant des embardées avant de chuter. Lorsqu’ils étaient arrivés à la hauteur de Nicolas Bedos, le ton était rapidement monté. Selon les deux policiers, l’humoriste, ivre, les avait pris à partie, parlant de leur « boulot de merde » notamment. A l’un d’eux, il aurait dit: « Je te retrouverai et je te tuerai ».

Source et article complet sur: lci.tf1.fr

8 commentaires

  • GROS

    Je ne pense pas qu’il soit utile d’accorder encore un quelconque intérêt à cette personne : la meilleure des choses serait en effet qu’il disparaisse de l’espace médiatique.

  • article 35

    Je serait tenté comme le tribunal de faire preuve d’indulgence à son égard . Il est responsable mais pas coupable . il a été démontré chiantifiquement que dans le nombre astronomique de copulations au niveau planétaire de temps en temps c’est le spermatozoïde le plus mal foutu qui touche au but en premier (mystère de la nature) . Ce brave homme devient du même coup une rareté génétique à préserver dans le formol. D’ailleurs son propre père disait dans un de ses monologues en parlant à ses enfants  » quand je vous vois pour moi la plus belle invention du 20° siècle c’est la pilule « . Quelle lucidité .

  • du22

    Récidive légale et pas de prison ferme ? A moins qu’il n’ai pas été condamné a du sursis la première fois, ce qui serait étonnant dans ce type d’affaire… Dans ce cas évidement, pas facile de révoquer un sursis…
    Deux poids deux mesures…

  • IsRaHell666

    Celui là est un phé-no-mè-ne rare ! Il mérité de perdre sa tête de con à la guillotine ! Je lui fait une Quenelle à 360° !