Réapprendre à consommer en 10 points

Mieux manger ne signifie pas forcément manger BIO, comme certains le pensent. casspubMieux manger, c’est simplement réapprendre à consommer sans exagération et sans penser que les bons produits sont plus chers. En ajoutant à cela, quelques astuces, le tour est joué !

Voici 10 points tous simples à suivre, pour réapprendre à mieux manger, sans pour autant trouer son porte-monnaie.

 

1 – Acheter les matières premières et les transformer soi-même

Il s’agit là de cuisiner. Rien de bien sorcier, même pour les novices en la matière. Aujourd’hui, internet propose une mine de blogs et sites qui aideront tous les profils à cuisiner selon leurs goûts et surtout, selon le temps que chacun puisse consacrer à la cuisine !

Les avantages : cela revient moins cher, c’est plus sain car les doses de graisses sucres, sel etc.. sont à la convenance de chacun et on en retire une profonde satisfaction !

Les inconvénients : il faut de la volonté, du temps et parfois, de l’idée pour varier les repas.

 

2 – Acheter « en vrac »

Bien que nombre de grandes surfaces ne proposent pas « le vrac », dans certaines épiceries ou magasins bio, il est facile de trouver ce genre de rayon. Le prix au kilo est largement moins cher qu’en conditionnement.

Les avantages : c’est moins cher (idem pour les produits bio en vrac !)

Les inconvénients : parfois pas pratique à stocker, peu d’endroits proposent le « vrac » et on ne trouve pas forcément tous les aliments basiques.

3 – Limiter sa consommation de viandes

Manger de la viande oui, mais de bonne qualité sinon rien ! La viande est très controversée, non pas pour ses incidences naturelles sur l’organisme mais parce que l’élevage du bétail n’est pas tout à fait celui que l’on connaissait avait. Nombre de bêtes ne connaissent pas l’herbe ou encore l’air pur et certains animaux n’ont même jamais vu la lumière du soleil. Piqués aux antibiotiques ou gavés avec des produits très gras et de basse qualité pour grossir plus vite, l’élevage industriel a des répercussions nocives sur la santé de l’Homme.

De ce fait, mieux vaut acheter, moins souvent, de la bonne viande chez un producteur ou chez un bon boucher, mais en ayant la garantie de la qualité du produit tout en préservant sa santé.

L’avantage : Une meilleure santé, et des plats plus goûteux avec de meilleurs morceaux de viandes

L’inconvénient : pour les carnivores purs, cela risque d’être difficile (mais pas impossible !).

 

4 – Manger des fruits et légumes de saison

C’est difficile, c’est un fait. Mais ils sont grandement plus appréciés lorsqu’ils sont attendus ! Sans compter que redécouvrir des légumes anciens dans des bons petits plats émoustille les papilles !

Il est aussi tout à fait possible de faire des bocaux l’été pour conserver certains fruits et légumes de saison (ou même de les congeler ou les déshydrater), afin de les consommer tout au long de l’année.

Enfin, pour les plus téméraires, il est également possible de faire pousser certains fruits et légumes d’été même en hiver, dans une pièce équipée de systèmes d’éclairages adaptés. La récolte est un peu moins goûteuse mais au moins, la main qui les a cultivés sait qu’elle n’a pas ajouté d’additifs !

L’avantage : Les produits sont moins « imbibés de produits chimiques » et il est plus facile de prendre du plaisir à déguster un bon fruit de saison, lorsqu’on l’a attendu toute l’année

L’inconvénient : certaines saisons sont « pauvres » en fruits et légumes, et pour ceux qui sont réticents aux légumes verts ou aux choux, l’hiver s’annonce bien difficile..

 

5 – La gourmandise fait mal au porte monnaie

Généralement, les petits en-cas, les gâteaux, les bonbons, les barres chocolatées etc.. sont excessivement chers pour ce qu’ils sont et surtout inutiles (ils ouvrent l’appétit). Certes, c’est très bon au goût mais pas vraiment (sur du long terme) sur la santé. Il faudra faire preuve d’auto-persuasion et de grande motivation, mais cela est un exercice comme un autre. Au bout d’un certain temps, il y a du résultat.

L’avantage : Aide à pulvériser les bourrelets disgracieux et aide à une meilleure hygiène de vie

L’inconvénient : Il y a des machines distributrices partout, la tentation est forte..

Source et article complet sur:  Facon2parler.com via Informaction.info

7 commentaires

  • Fenrir

    Devenir consommacteur…

    Depuis le temps que nous en parlons, un petit rappel fait du bien.

    A chacun de se prendre en main…

    « A vos porte-monnaie
    Citoyens ! »

    Ce sera plus efficace comme « armes » que vos bulletins de vote…

  • xerthos

    Les produits périmés sont encore consommables c’est dit, vous ne tomberais pas malade si un yahourt est périmé depuis 1 semaine

    car ya beaucoup de gens qui jette de la nourriture alors que le produit a périmé depuis 1jour , reportage télé and co…

    tant que le produit change pas de couleur c’est mangeable
    le jeter ça sert à rien.