Les journalistes derrière les révélations de Snowden lancent un nouveau portail

media_xll_6476194Glenn Greenwald est l’un des deux seuls journalistes à avoir travaillé directement avec Edward Snowden. © afp.

‘The Intercept’ est le site internet mis en place pour les nouvelles révélations de l’informateur américain Edward Snowden. Le site a été mis en place par les journalistes qui ont fait les premières révélations sur base des documents fournis par l’ancien employé de la NSA. Pierre Omidyar, un des co-fondateurs de eBay, finance le projet.

L’équipe est composée de Glenn Greenwald, ancien journaliste au Guardian, la réalisatrice de documentaires Laura Poitras et le journaliste d’investigation Jeremy Scahill. Glenn Greenwald et Laura Poitras sont les seuls journalistes qui ont travaillé directement avec Edward Snowden. Jeremy Scahill est lui le co-auteur du film « Dirty Wars », sur la guerre secrète américaine.

Le premier document posté sur The Intercept montre comment les services secrets américains se basent sur les résultats d’observations électroniques pour choisir les cibles pour leurs attaques de drone, qui conduit souvent à la mort de civils innocents.

Bien qu’initialement le site porte son attention sur le Big Brother américain, The Intercept veut aussi se concentrer sur le journalisme d’investigation, en abordant des thèmes comme la corruption, les inégalités sociales, les abus judiciaires ou encore la violation des libertés civiles.

Source et fin de l’article sur 7sur7.be

4 commentaires

    • Maverick Maverick

      N’empêche … L’article sur les drones vaut son pesant de cacahuètes. On comprend mieux pourquoi les attaques de drones font autant de victimes collatérales : Ce sont généralement les téléphones qui sont ciblés (avec les métadonnées, comme pour PRISM). Si c’est le mauvais gusse au bout du fil, c’est tant pis pour lui … Alors les Talibans s’amusent à mélanger leurs cartes SIM, à faire tourner leurs téléphones, etc.