Les Suisses ne veulent plus de la libre circulation des personnes avec l’Union européenne

Ils ne font que mettre en place les mesures de sécurité dont ils voulaient se munir par crainte de « mouvements sociaux » importants comme dans le reste de l’Europe. De plus, il faut reconnaître une chose, même si pour certains le résultat est contestable, au moins, là-bas il y a une démocratie qui donne la parole à la population!

SWITZERLAND-FRANCE.CRIME-POLICE

Les Suisses ne veulent plus de la libre circulation des personnes avec l’Union européenne. Par 50,3% des voix, ils ont accepté dimanche l’initiative de l’UDC « contre l’immigration de masse », désavouant les milieux économiques et les autorités. L’opposition unanime de la Suisse romande, de Bâle-Ville, de Zurich et de Zoug a été vaine.

L’initiative réclamant la réintroduction de contingents d’étrangers, demandeurs d’asile y compris, a été soutenue par 1,46 million de personnes. Plus de 1,44 millions d’autres ont dit « non ». Le camp du « oui » a réuni 19.516 voix de plus que celui des opposants.

Quasiment identique au vote sur l’Espace économique européen en 1992 (50,3% de refus), ce score constitue une gifle pour le Conseil fédéral, les autres partis et les grandes fédérations économiques qui s’étaient mobilisés en force contre le texte.


Face aux effets négatifs de la pression migratoire, le corps électoral a voulu donner un signal fort. Le risque d’une résiliation des accords bilatéraux, brandi par les autorités, n’a pas ébranlé la majorité.

Comme prévu, le soutien le plus fort est venu du Tessin, où la population se plaint depuis des années de subir les conséquences négatives de la libre circulation des personnes.

A l’inverse, la Suisse romande a voté en bloc contre l’initiative de l’UDC. Avec 61,1%, les Vaudois ont été les champions du « non ». Ils sont suivis des Bâlois, qui ont refusé le texte par 61%.

Un vote qui bouleverse les relations entre la Suisse et l’UE
Les conséquences pratiques de ce résultat demeurent encore floues. Seule certitude, le Conseil fédéral est appelé à présenter un projet de loi pour concrétiser les exigences de l’initiative, qui demande de la Suisse qu’elle gère de manière autonome l’immigration des étrangers.

Source: 7sur7.be

48 commentaires

  • BlueMan

    Sur ce sujet, voyez cette vidéo tout à fait édifiante où l’armée suisse se prépare au flot de réfugiés européens pour les troubles sociaux qui s’annoncent :

    http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=4352

    • fou

      on se dirigerais donc vers le chaos çà risque d’être le bordel d’ici peut tout s’emble indiquer que çà va chier ou pas?

      • BlueMan

        Bien sûr que ça va chier, et très sévère encore.

        1) Regarde le climat de merde qu’il y en France.
        2) Regarde comment le nombre d’incivilités et de manifs de mécontentement il y a.
        3) Regarde le comportement dictatorial du gouvernement français et l’instrumentalisation des corps de l’État à son profit.
        4) Enfin, dès que 2 banques auront fait faillite, GAME OVER. Je dis faire faillite car il y a désormais 1 million de milliards de produits dérivés dans le monde qui vont bientôt ruiner les banques et la planète.

  • Fenrir

    Débat en direct ce soir sur la radio Ici et Maintenant animé par Lisandru

    http://www.icietmaintenant.com/url.php#

  • Chegoku Chegoku

    Je crois qu’ici vous n’avez pas bien mesuré l’importance de cette décision.
    Ca risque prochainement de créer un déferlement de licenciements envers les frontaliers. Ces gens qui font un travail important pour la Suisse et ses entreprises.
    Ca va être du perdant / perdant et un bain de sang social dans les zones concernées.
    Je crois qu’il y a plus ou moins 80.000 français qui y travaillent et font la navette.
    Avec les quotas, je vous laisse imaginer!

    • il y a plus de 4 % de Chomage à Geneve, c est ennorme,
      Avant d engager des frontaliers qui depensent tout leur fric en france – employons des suisse –

    • n importe quoi,
      c est deja le mensonge qu on nous a dis il y a quelques années pour nous faire accepter les accords billatéraux, l ouverture des frontieres et schengen,
      il suffit d ouvrire les yeux pour voire que ces accords sont un désastre pour la suisse (insécurité, chômage, pollution, traffic, terribles problemes de logements, . .

      • Chegoku Chegoku

        Juda: Mauvais argument!
        4 % ce n’est rien du tout. Les pays où le taux de chômage est le minimum tourne autour de 2 à 3% ne pourront jamais descendre en dessous. Car il y aura toujours cette frange de 3% qui pour des raisons diverses ne veut pas ou ne peut pas travailler.
        4% est donc une très bonne performance proche du seuil minimum sous lequel il est difficile de descendre (sauf par des politique de plein emploi et de contraintes obligatoires.

        Ensuite, il y a du traffic, de la pollution et de l’insécurité bien entendu. Aucun lien entre les travailleurs qui pollueraient et l’insécurité. Mais tant qu’à faire, mettons tout dans le même sac. Quand il est question de dénigrer l’étranger, tout les amalgames sont bons!

        Le truc que tu n’as pas saisi c’est que beaucoup de job occupés par les frontaliers sont des travaux de sous-catégorie dont les suisses ne veulent pas. Ils sont pourtant primordiaux pour l’économie suisse et pour ses entreprises.

        La division, quoi de mieux pour affronter le système. Chaque jour, on progresse! Heureusement, les vilains travailleurs français, autrichiens, italiens seront bientôt boutés hors de Suisse. Et peu importe leur ressentiment, ça sert la cause.

      • Chegoku, En suisse un taux de chômage de 4 % est trés trés elevé,
        (il était de 0,5% en 1990)
        traffic et pollution causé par les frontaliers qui viennent tous travailler de loin et en voiture (trés souvent diesel) alors que les suisse peuvent tous venire travailler en transport en commun
        insécurité: les chiffres parlent: augmentation exponentiel des cambriolage, vol, racket, escroquerie, lamentable, laches, intolérables attaques de personnes agés…
        job occupés par les frontaliers sont des travaux de sous-catégorie dont les suisses ne veulent pas.
        c est totalement faux, les suisse sont tous de grands travaillleurs (apprentissage a 16ans – plus de42 heures par semaine – quand aux frontaliers qui font des travaux de sous catégorie cest uniquement un peu vrai pour bale mais totalement faux pour Geneve,

      • Chegoku Chegoku

        juda: J’ai bien compris ton argumentaire.
        Insécurité = étrangers.

        Moi je ne raisonne pas de cette façon très simpliste. L’insécurité est la conséquence d’une multitude de facteurs. De la pauvreté à l’éducation jusqu’aux mœurs… C’est bien plus complexe que de désigner l’étranger comme coupable.
        Et je le redis, je vois pas le lien entre le travailleur frontalier et l’insécurité. Je crois pas que ce soit lui qui agresse des vieilles pour leur sac.

        Chacun sa logique.

      • immigration = insécurité (pas le contraire), problem économiques, perte de nous coutumes et traditions, islamisation,
        travailleur frontalier = problemes économiques (depensent leur fric gagner en suisse) a l étranger pollutions, dumking salariale, inégalité face aux logements,

      • Itsmie

        « Heureusement, les vilains travailleurs français, autrichiens, italiens seront bientôt boutés hors de Suisse. »

        Haha!
        Toujours les mêmes poncifs!

        C’est marrant, en France on fait venir des africains (entre autres) prétendument pour faire les travaux pénibles que parait-il, les Français ne veulent pas faire… justifiant donc l’invasion de notre pays!

        Idem pour l’Italie.
        Etc

        Et en Suisse (mêmes arguments) ce sont les Français qui font les travaux pénibles que les Suisses ne veulent pas faire???

        Donc les Français ne veulent pas faire les travaux pénibles chez-eux mais bien ailleurs?

      • Chegoku Chegoku

        T’as vu beaucoup de français ou d’italiens dans les champs à ramasser les tomates ou les cerises?
        T’as vu beaucoup de champs de tomates en suisse?

        Ce ne sont pas les mêmes secteurs d’activité.

      • Itsmie

        Qui parle de tomates???????

        Moi, je te parle de tes propos!
        Ne viens pas essayer de noyer le poisson avec des exemples qui n’ont rien à voir avec le sujet!

        Le truc que tu n’as pas saisi c’est que beaucoup de job occupés par les frontaliers sont des travaux de sous-catégorie dont les suisses ne veulent pas…
        Heureusement, les vilains travailleurs français, autrichiens, italiens seront bientôt boutés hors de Suisse.

        C’est pas toi qui parles de travaux de sous catégories?
        C’est pas toi qui parles de Français, d’Italiens et d’Autrichiens faisant ces travaux?

        SI?
        Et bien c’est aussi de ça que je te parle!

      • Fenrir

        Ben oui, les français sont prêts à effectuer des travaux pénibles…

        S’ils sont payés en conséquences…

        Mais n’oublies pas que les employeurs sont les responsables de la situation.

        J’en ai encore l’illustration par une info récupérée hier. Une importante exploitation (elle mérite bien son nom) agricole pas très loin de chez moi vient de recruter l’ensemble de sa main d’oeuvre dans un pays de l’est de l’Europe par l’intermédiaire d’agences d’intérim…

        Les collègues que je connais qui avaient postulé n’ont pas été retenus pour effectuer les travaux saisonniers…

        De même, pourquoi crois-tu que des infirmières françaises vont travailler en Suisse…

        Ils paient bien mieux que chez nous…

      • melany

        Les statistiques… Le taux de chômage en Suisse c’est une chose… qui est en augmentation d’ailleurs.. ce que vous oubliez, ce sont tous ceux qui ne figurent pas dans ces statistiques; les fins de droits par exemple; les immigrés pris en charge par les services sociaux.. tous ceux-là ne sont pas comptabilisés… Comment faire parler des chiffres pour qu’ils ne disent rien de la réalité ? Faire des statistiques…Quant aux boulots dont nous ne voudrions pas (sous-catégorie) vous vous moquez de nous et je n’apprécie pas du tout ! Que les employeurs paient la main-d’œuvre suisse en fonction de prix réel de la vie et vous verrez si les suisses ne veulent pas de ces boulots.. Facile pour un frontalier de gagner Frs. 3’500.– (salaire minimum en suisse pour un travail de sous-catégorie comme vous le prétendez; cela dit sous-catégorie, c’est aide-infirmière, sommelière, coiffeuse etc…) pour vivre en zone Européenne… Faites le calcul du change.. et vous m’en redirez des nouvelles !!! Avec un tel salaire, un/e Suisse/sse ne peut pas prétendre faire face aux coûts de la vie chez lui et encore moins si c’est une femme avec des gosses !! Dès lors, en parlant de division, vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis ! Sans compter que ceux qui bossent déjà en Suisse ne seront pas renvoyés, vous mentez pour diviser et mieux régner ?? Faites, comme je dis, mais pas comme je fais ??… Par contre, ceux qui voudront à l’avenir venir dans notre pays, il est vrai que leur nombre sera régulé…Et nous avons encore le droit de décider qu’il en sera ainsi !! Vous ne pouvez prétendre avoir le droit de venir travailler chez nous…Vous le pouvez si nous acceptons votre demande.. il ne faudrait pas inverser les rôles… nous sommes chez nous !!

    • Itsmie

      Oui bien sûr Chego!
      Tandis que l’ouverture des frontières est un grand bienfait pour nos pays!
      C’est toi qui ne mesures pas ce que tu écris!

      • Chegoku Chegoku

        Itsmie: C’est pas le fait que les gens circulent le problème.
        Le problème c’est les conditions salariales et convention de travail qui autorisent le dumping.

        Plus facile de s’attaquer à l’individu qu’au système qui organise et en profite.
        Toujours le même modus operandi avec l’extrême droite.

        Allez, lâchez vous bien sur les étrangers. Ils sont responsables de tout nos maux.

      • Itsmie

        La question n’est pas de se lâcher sur les étrangers qui sont juste des pions manipulés (comme les autochtones d’ailleurs) mais bien sur le système justement!

        Système qui fait entrer ces étrangers pour faire baisser sur les salaires sous prétexte que les autochtones paresseux comme pas deux ne veulent pas faire les travaux pénibles!

        Mais qd on ne peut pas s’attaquer rapidement au système en place et qu’il est urgent de prendre des mesures, on pare au plus pressant!

        Toujours le même modus operandi avec l’extrême droite.
        Pffffff
        Toujours les mêmes poncifs simplistes….

      • Itsmie

        C’est bien beau les belles idées et les palabres, regarde simplement les faits…

        C’est vrai que l’immigration massive incontrôlée est vraiment une chance pour la France!

        Tous les jours on en voit les résultats et ça empire de manière exponentielle!

  • Un grand Bravo et félicitations aux Suisse
    Malgré la propagande total de tous les milieux: médiats, économistes, tous les parti politiques excepté un seul, le conseil fédérale, les sondages… .
    l initiative a été accepter.

  • l immigration est un désastre pour la suisse:
    -insécurité, la pollution, le traffic sur les route a exploser,
    terribles problemes de logements,
    -Explosion du taux de chômage, (particulierement dans toutes les régions frontalieres. )
    -Problemes économiques: tous les immigrés envoient dans leur pays d origine chaque mois une part important de leur revenu, ce qui est un désastre pour notre économie.

  • Maverick Maverick

    Si les Suisses aussi se mettent à dire « NON » à l’Europe, le résultat des prochaines élections promet d’être un désaveu cinglant pour Barroso, Van Gollum, & cie … Et ça ne sera pas un mal. Entre 2000 et 2013, le nombre de « travailleurs détachés » a été multiplié par 30. (voir l’article de Challenges signalé dans le blog : http://www.challenges.fr/economie/20140206.CHA0069/travail-au-noir-l-alerte-rouge.html )

    • Lilith Lilith

      le but de ce vote est une manipulation politicienne on utilise les plus bas instincts de l’homme pour faire pencher un vote en faveur d’une décision qui permettra a la Suisse de sortir du traité de libre circulation des biens et des personnes avec L’EU.

      Les seul gagnants ce ne sera ni le peuple suisse ou les frontaliers mais bien les banquesters qui sont contre la levée du secret banquaire et qui par ce moyen arriverrons a ne pas devoir se plier au exigence de l’EU

      • melany

        Perso, j’ai voté oui et non pas pour les raisons que vous déclinez ! Bien sûr que le peuple suisse sera gagnant … Comme nous avons été gagnant de ne pas accepter d’intégrer l’Europe…Nous avons un petit territoire, sur lequel nous avons déjà proportionnellement au vôtre (France je suppose) nettement plus d’immigrés… A l’avenir, l’immigration devra être « gérée »… Quant à la non-levée du secret bancaire, sachez qu’elle profite avant tout au peuple suisse et il est exclut que nous y renoncions pour satisfaire à d’autres pays qui ne savent pas retenir leurs grandes fortunes!! D’ailleurs, à ce sujet, vous vous fourvoyez; les règles ont quelques peu changées pour permettre à vos fraudeurs fiscaux de ne plus passer entre les mailles de vos filets ! Cette votation n’a strictement rien à voir avec nos banques… mais bel et bien avec l’immigration massive dont nous subissons les conséquences depuis quelques années. Nous ne pouvons pas continuer ainsi… Si tant de personnes veulent s’installer dans notre pays, c’est sans aucun doutes parce qu’ils y ont des intérêts… Permettez par conséquent, que nous regardions également « nos » intérêts » à les recevoir ! Nous ne pouvons pas garantir un travail à tous; qu’ils viennent de l’Europe ou de pays en guerre… Si nous faisions fi de ce calcul mathématique simple, toutes les personnes « miséreuses » que nous accueillerions, finirait par ne plus à manger à leur faim en Suisse non plus… Au bout du compte, nous nous retrouverions au même stade que bon nombre d’autres pays qui pour x raisons voudraient nous faire plier à leurs directives (navire qui coule). La misère, lorsqu’on la déplace, ne disparaît pas, elle ne fait que de se déployer… Notre pays fonctionne comme il le peut au vu du contexte mondial et s’en sort pas trop mal… Nous devons conserver cet état de fait pour qu’en suisse, ceux qui y vivent et ceux qui viendront à l’avenir puissent y vivre dignement ! Soyez rassurée, la manipulation concernant cette votation ne l’a pas été par les initiateurs… c’est la première fois que je vois ça d’ailleurs…Une bonne majorité de nos médias ont tout fait pour nous faire peur… même Bruxelles nous a menacé… Nos politiciens, nos statistiques etc.. tout poussait notre peuple à voter NON… et pourtant… Cette fois, je pense que mon peuple a compris que les conseilleurs ne sont jamais les payeurs !!

      • melany

        Quant aux frontaliers, c’est encore un autre problème…Le change, et les coûts (nourriture médicaments, logements, transports, assurances etc) de chaque côtés de la frontière sont vraiment différents. Une personne vivant sur le territoire Suisse sera obligée de demander un salaire lui permettant de payer son loyer, ses assurances etc.. alors qu’une frontalière, ses charges n’étant pas les mêmes pourra se permettre d’accepter un salaire nettement plus bas… Quelle métiers dans votre pays qu’est la France permet de gagner plus 2’000 euros par mois ? C’est avec un salaire comme celui en exemple (sommelière/er) que les Frontaliers vivent en France… Dès lors, nous les suisses, nous ne pouvons pas vivre dans notre propre pays aux conditions que sont engagés les frontaliers sans avoir recours à nos aides sociales.. Qui dans l’histoire y perd des plumes ? Voilà pourquoi aussi, nous voulons réduire le nombre de frontaliers aux postes vacants dans notre pays. Les patrons devront ainsi offrir des salaires décents à la main d’œuvre suisse… Au lieu de se faire des couilles en or sur le dos des frontaliers :D en les payant nettement moins…

      • Chegoku Chegoku

        Concernant le secret bancaire, il faudrait deux secondes de courage aux autres pays pour plier l’affaire. A condition qu’ils le veuillent vraiment.

        Pas de coopération = embargo financier.

        On verrait combien de temps vous tiendriez! (Pareil pour toutes les autres places qui lessivent le fric en tout genre)

      • Lilith Lilith

        merci chego !!

        melany; si il ni avait que des fraudeurs mais également des mafias, des terroristes et tout autre organisations de malfaiteurs sans compter les trafiques d’objet d’art dont les ventes sont organisée dans les coffres des plus grandes banques zurichoise et je ne vais pas évoquer le passé des banquiers plus que douteux et comment ils on fait fortune sur le dos de population pendant la seconde guerre mondiale…….mais cela ne semble pas vous gèner, il ne faut surtout pas que l’on lève le secret banquaire car oui et ne vous en déplaise c’est de cela qu’il s’agit et vous avez plonger danns le piège tête baissée.

        je suis greco/belge et ces 2 pays qui ne sont pas plus grands que le votre accueille un peu plus d’immigrés que votre pays tout comme la france d’ailleur et ce ne son pas des immigrés en costume cravate comme chez vous…………

      • Chegoku et lilith, si la france était une démocratie et qu un tel vote serait soumis au peuple, l innitiative airait accepter a 70% minimum

      • melany

        @ Chegoku et Lilith….Ce que vous ne semblez pas comprendre, c’est que nous ne vivons pas que des dividendes des banques installées sur notre territoire ! Nous avons beaucoup d’autres ressources (entre autre celles qui justement engagent bon nombre de frontaliers)… Et je comprends que dans une Europe ou l’avis du peuple est reléguée ou je pense, que vous n’y entendiez pas grand chose à part ce que vos politiques/médias vous en disent…Les magouilleurs, ils sont partout, dans votre pays, comme dans le nôtre.. et ailleurs…Néamoins, votre vision d’une Suisse habitée que par cette espèce est franchement déconcertante… Nous sommes plus de 7 millions et il doit y avoir quelques centaines de banquiers :D:D:D (vous saisissez) Concernant le nombre d’immigrés, je crois qu’il faut revoir vos chiffres et non pas seulement celui de l’immigration, mais également celui du territoire !! Nous sommes le pays qui accueille le plus d’immigrés proportionnellement à sa superficie !! Sans compter comme je le dis quasi en préambule, que si vos peuples pouvaient voter comme nous l’avons fait, je ne serais pas surprise que les résultats soient similaires aux nôtre, voir même supérieurs en OUI… Il ne vous sert à rien de mener dans le débat les banquiers, et encore moins de nous menacer de quoi que ce soit… Nous ne sommes pas les banquiers,(il faudrait que vous compreniez et acceptiez cela) nous sommes un peuple qui en a marre que le nombre incroyable de chômeurs européens (entre autre) estiment que nous ayons l’obligation de les recevoir.. En admettant que ce soit le cas… je vous demande de réfléchir un tout petit peu.. Vous pensez sincèrement que notre pays peut combler les vides de l’Europe ? Vous rêvez… si Elle n’y arrive pas, ce n’est pas nous qui pourront le faire ! Nous payons des maillards à l’Europe je me demande bien ce qu’elle en fait… L’Europe sans les sousous de la Suisse, coulera encore plus vite… c’est ça que vous voulez ?? Pour le secret bancaire, ça vous dérange que nous peuple Suisse bénéficions d’un secret bancaire ? En quoi est-ce que ça perturbe votre petite vie ? Si ce n’est que vous puissiez en vouloir autant ? Maintenant, concernant les resquilleurs du monde entier qui ont voulu en profiter; ils ne viennent pas de chez nous.. mais bien d’ailleurs (il est évident que nos banquiers ont profité de cette aubaine)…Cela dit, il y a des nouvelles règles qui vous permettent d’y mettre la main dessus.. ce n’est pas là ce que vous vouliez ? Vous voulez également mettre mon peuple qui bénéficie de ce secret au même topo que vous, parce que vous dans votre pays ne l’avez pas ? Je ne comprends pas bien… vous devriez plutôt vous battre pour obtenir la même chose que nous… Bref, dans l’ensemble vous n’êtes pas Suisse, vous ne connaissez pas grand chose de notre pays.. mais vous vous permettez de remettre en cause nos votations avec des arguments (Banquiers malhonnêtes, mafia et j’en passe ce qu’il y a partout excusez du peu etc qui n’ont rien à voir avec cette votation du 9 février 2014 )… Et qui ne vous concernent pas en réalité si ce n’est du fait que ça va à l’encontre des intérêts de vos politiciens, à savoir étendre la mélasse le plus possible.. il paraît que comme ça, la merde est moins visible et surtout moins odorante… Hé oui.. si vous devez garder vos chômeurs et vos immigrés… vos statistiques vont grimper.. je comprends votre problème, mais de vous en prendre à nous qui voulons justement éviter d’arriver au même stade que vous; c’est pas le bon chemin pour vous en sortir… vous devriez plutôt prendre exemple… au lieu de vouloir nous tirer vers le bas là ou l’Europe se trouve !! Parce que si nous nous laissons impressionner par les menaces européennes, notre pays sera très vite dans une panade pas possible !! (la même que la vôtre et ça, nous ne le voulons pas)

      • le secret bancaire a été créer pour empecher certaine nation (la france par exemple fais faillite au moins une fois chaque siecle ) de spollier injustement les fruits du travail des citoyens.
        le secret bancaire existe uniquement car des esclavage/enfer fiscal existent.

  • pourquoi es ce que je ne peux pas poster sur ce sujet important ?

  • j ai ecrit au moins 10 commentaire, le seul qui apparait est
    pourquoi es ce que je ne peux pas poster sur ce sujet important

  • criminalita

    Bon, ben faut aussi comprendre ce qui se passe en Suisse. Pour que vous sachiez, j’ai voté OUI et j’en suis ravi du résultat.
    Comme indépendant dans le bâtiment, ou existe un contrôle du travail au noir, je ne croise que des ouvriers au noir. Pred contrôles sont pas suffisants, pas de peine pénale pour envoyer les patrons fraudeurs en tôle. D’où une misérabilisation de ces travaux pénibles qu’on laisse aux étrangers depuis fort longtemps, même dans les années 60 ou existait un contingent des travailleurs étrangers les salaires pourtant sous convention collective n’ont jamais bien nourrit ses travailleurs toujours en concurrence les uns contre les autres.

    Ces années 2000 le bâtiment va, mais la bulle va nous péter en pleine gueule bientôt. Il faut comprendre que l’élite à tjrs cherché à s’enrichir sur le dos de l’ouvrier et cette votation ça leur fait mal.terminé la manipulation des masses esclaves.
    D’ailleurs vous le vivez aussi en France ce phénomène d’exploitation et l’élite pensante engage toujours les habitants de souche aux meilleurs postes et les autres vous n’êtes que du bétail.

  • 26% de non Suisse en Suisse, quand vous pourrez en dire autant on en reparlera…

    Et un article à ce sujet
    http://gabriel-cerbero.blogspot.ch/2014/02/article-les-suisses-se-rebiffent.html

    Un Suisse

    • Lilith Lilith

      et combien sur ces 26% on le revenu du smic?

      la suisse tout comme Monaco n’a jamais été une terre d’asile pour les pauvres……………

      • En suisse, le smic n exite pas, uniquement des salaires minimum dans certaines branches.

      • melany

        Le salaire minimum ne correspond pas à une branche.. mais bel et bien à ce qu’il est quelque soit le métier ! Nous ne pouvons pas être une terre d’asile pour tous les pauvres Lilith.. c’est à vos gouvernements d’agir… De recueillir tous les pauvres de cette planète nous mènerait où ? A un taux supérieur de pauvreté qui existe déjà chez nous aussi.. vous pensez être les seuls à « bénéficier » de l’économie mondiale?? ! Vous semblez croire que tous les suisses sont des riches égoïstes… c’est incroyable pareille ignorance ! C’est un manque de respect indéniable pour tous les suisses qui vont acheter leur nourriture dans les magasins Caritas ou se servir dans les containers en fin de journée… sans compter que la nourriture est détruite avec des produits toxiques pour que les pauvres ne puissent se servir… Comment vous pouvez parlez de la sorte ? Ce n’est pas parce que la misère est « cachée » qu’elle n’existe pas !!!