Le mystérieux «Manuscrit Voynich» pourrait être un ancien livre des Aztèques

Un des livres les plus mystérieux jamais découvert sur cette planète va-t-il enfin fournir les réponses sur son origine réelle et sur son contenu?

Voynich_Manuscript_(178)

L’US Botanic a révélé que le «Manuscrit de Voynich», un livre ancien écrit dans une langue qui n’a pas encore été déchiffrée, et contenant une description de la flore et de la faune du Nouveau Monde, pourrait être rédigé au moins partiellement dans une langue aztèque.

Arthur Tucker et Rexford Talbert, de l’Université du Delaware, a publié un article dans le Journal de l’US Botanical Council HerbalGram dans lequel ils prétendent avoir trouvé des similitudes entre une mystérieuse plante non identifiée montrée dans le fameux Manuscrit de Voynich  et des illustrations de vieux livres botanique du Mexique. Les auteurs de l’étude estiment que cette similitude peut indiquer que l’un des manuscrits médiévaux les plus mystérieux pourrait avoir son origine dans le pays d’Amérique du Nord.Les scientifiques ont pu identifier 37 des 303 plantes dans le manuscrit soumis, six animaux et des minéraux correspondants. Selon lui, ces éléments proviennent des États américains du Texas et de la Californie, ainsi que du territoire du Nicaragua, ce qui peut signifier que le manuscrit contient une description de certains anciens « jardins botaniques qui auraient été situés dans le centre de Mexico .  »

Les botanistes proposent de poursuivre les recherches pour voir si le document historique aurait pu être écrit dans l’un des anciens dialectes aztèques. Tucker et Talbert supposent qu’il pourrait s’agir de nahuatl, une langue qui est encore parlée dans certaines régions du Mexique à l’heure actuelle.

Article source: Russia Today

Traduction partielle: Les moutons enragés
La traduction de l’article est partielle car la suite est une courte description de ce manuscrit, plus d’infos vous seront donc proposées ici sur ce mystérieux livre:

Le manuscrit de Voynich est un livre illustré écrit entre 1408 et 1436 à l’aide d’un alphabet inconnu par un auteur inconnu. Le mystère demeure entier quant à la nature exacte de ce manuscrit puisque les thèses les plus diverses s’affrontent. Certains le jugent authentique, expliquant son inintelligibilité pour les chercheurs par l’hypothèse d’un contenu signifiant pour les seuls initiés. D’autres, tels Gordon Rugg, considèrent qu’il s’agit d’un canular relevant de la pseudohistoire.

Le livre tire son nom d’un de ses anciens propriétaires, Wilfrid M. Voynich, qui l’acquit en 1912 auprès des Jésuites de Frascati, près de Rome. La plus ancienne mention connue de ce manuscrit date de 1639, dans une lettre d’Athanasius Kircher.

En 1962, Hans Kraus fait une description du manuscrit sur son catalogue de vente. Depuis 1969, le manuscrit est conservé à la Bibliothèque Beinecke de l’université Yale (sous le code de classification MS 408). Selon une étude publiée en 2011 par l’équipe de Greg Hodgins de l’Université d’Arizona, le parchemin support du texte a été fabriqué entre 1404 et 1438.

L’intégralité du manuscrit a été publiée en fac-similé pour la première fois par un éditeur français en octobre 2005.

Infos complémentaires sur Wikipedia

article-2551512-1B30AC9F00000578-482_634x678

article-2551512-1B30AC9400000578-864_634x686

13 commentaires