Canada: 1$ la maison, qui dit mieux?

Les autorités canadiennes ont mis en vente deux maisons historiques de Colombie-britannique à un prix dérisoire. L’objectif : inciter les futurs propriétaires à leur redonner leur lustre d’antan.

big-la-maison-la-moins-chere-du-canada-250116La maison la moins chère du Canada ! (©Fraser Valley Regional District)

D’ordinaire, il est rare de trouver un bien à vendre pour moins de un million de dollars dans les environs de Vancouver, opine le site canadien CBC News qui relaie l’information. Or la petite bourgade de Boston Bar, à deux heures de la ville a décidé de céder deux bâtisses historiques pour… 1 dollar pièce ! Une opération originale dont l’ambition affichée est de permettre d’effectuer d’importantes rénovations sur ces maisons pour les remettre en état. « On essaie de trouver un moyen de les sauver », a déclaré à la presse Lloyd Forman, responsable local.

Construites pour les employés du rail

De construction rudimentaire, ces demeures à l’architecture typique ont mal supporté le poids des ans, et sont à la limite de s’effondrer. Libre aux futurs acquéreurs d’effectuer les travaux d’intérieur qui leur conviennent, mais ils devront respecter l’architecture extérieure des édifices, ont insisté les autorités.

Les deux bâtisses datent du début du 20e siècle, et ont été construites pour les employés de la compagnie de chemin de fer Canadian Pacific Railway. A l’origine au nombre de six, il n’en reste plus aujourd’hui que deux que la municipalité tente de sauvegarder à tout prix.

D’une surface d’environ 100 m², les maisons comportent un petit terrain de 460 m², selon le descriptif fourni. Elles sont situées dans le cœur de ville d’une petite communauté idéale pour les retraités, dit-on…

Source: yahoo.lavieimmo.com

Merci à Enigmus pour l’info

7 commentaires

  • Fenrir

    Lorsque nous pensons au nombre de maisons, « granges », ruines, qui sont sur les espaces domaniaux dépendants des collectivités locales, ou de l’état, et que nous voyons le nombre d’individus qui ont des projets d’implantation mais pas de possibilités d’emprunter, voilà un exemple dont nous devrions nous inspirer…
    Des hameaux complets sont en ruines, ou abandonnés.
    Cela semblerait du simple bon sens de les céder pour un euro symbolique moyennant l’engagement de s’y installer et de rénover le bâti et l’environnement.
    Espérons que quelques politiques professionnels voient cet article, et s’en inspirent…
    Mais je crains qu’il ne faille aux citoyens de ce pays, devoir attendre de les avoir viré pour pouvoir mettre en application des idées simples et positives pour la collectivité…