Les Etats-Unis se préparent pour des batailles de chars en Europe

Même si au final ce ne sont que des entrainements, il est intéressant de voir que les USA prennent une part aussi importante dans le programme européen de formation militaire European Activity Set (EAS).

9NATO© Photo : EPA

Le 31 janvier, les chars américains les plus modernes sont arrivés à la base militaire américaine en Bavière. Les militaires américains ont déclaré que 29 chars Abrams de modification la plus récente serviraient à équiper un centre d’entraînement dans le cadre du programme européen de formation militaire European Activity Set (EAS).

Leur arrivée est expliquée par l’absence de chars au moment où le commandement américain est revenu à l’idée de poursuivre la formation de tankistes américains en Europe. Au printemps 2013, la dernière brigade blindée américaine stationnée en Allemagne a été désactivée et tous les chars ont été évacués aux Etats-Unis dans le cadre de la réduction des troupes US en Europe. Au bout de moins de 12 mois, des Abrams de nouvelle génération sont revenus en Europe.

Les militaires de l’Europe tout entière suivent depuis longtemps des cours de recyclage sur de vastes polygones et champs de tir du Centre d’entraînement multinational (Joint Multinational Training Command, JMTC) de la base américaine de Tower Barracks à Grafenwöhr. Pourquoi ne pas former des militaires américains dans une base américaine ? Selon le colonel Thomas Matsel du bureau opérationnel du JMTC, « grâce au programme EAS, nos unités auront accès à toute la gamme des opérations militaires qu’elles devront éventuellement exécuter ».

L’absence éventuelle en Europe de matériel de guerre propre est, certes, l’affaire intérieure des Etats-Unis et des structures européennes de l’OTAN. Cependant, les Etats-Unis ont accordé un intérêt particulier à un volet de cette « gamme », à savoir la Force de réaction de l’OTAN (NRF). Selon les militaires américains, les chars Abrams « donneront une vie nouvelle à la participation des Etats-Unis à la Force de réaction ».

A l’automne dernier, le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen a expliqué ce qu’était la NRF. « La Force de réaction de l’OTAN, ce sont les unités de réaction rapide, le fer de lance de l’Alliance atlantique… capable d’assurer la défense de tout Etat membre, d’être déployées n’importe où et de faire face à toute menace ». La Force est formée des contingents que les Etats membres mettent à sa disposition pour un an selon le principe de rotation. Ce fait est naturel et louable. Pourtant on a appris que ces derniers temps les pays ne faisant pas partie de l’OTAN cherchaient eux aussi à assurer la protection des membres de l’Alliance.

En 2014, la Suède, la Finlande et l’Ukraine vont envoyer leurs contingents dans la Force de réaction alliée. La Géorgie a proposé sa participation à la rotation en 2015. Les étapes les plus importantes des exercices de l’année dernière se sont déroulées en novembre en Lituanie et en Pologne. Cette année, quatre grands exercices prévus auront à peu près la même géographie. « Le maintien du fer de lance en état aiguisé et prêt à l’utilisation » (c’est ainsi que le secrétaire général de l’OTAN a défini la tâche de la NRF) a lieu dans les conditions du théâtre d’opération européen et souvent à proximité de la frontière de Russie. Est-ce que les problèmes de la défense européenne incombent dorénavant non seulement aux systèmes américains d’ABM mais aussi aux chars américains ?

L’idée que les jeux militaires de ces derniers temps rappellent toujours plus les années de la « guerre froide » est partagée même aux Etats-Unis. Michael Darnell du quotidien américain Stars and Stripes note pour commenter le retour des chars américains en Allemagne : « Lorsque les 22 derniers chars Abrams ont quitté le continent (en avril 2013), c’était pour beaucoup la fin d’une époque… Il paraît que ce chapitre de l’histoire a été évidemment fermé d’une manière légèrement prématurée ».

Source: La voix de la Russie

18 commentaires

  • nomdemon

    Entre les missiles russes braqués sur l’Europe et les chars américains, on dirait que quelque chose se prépare. C’est prévu pour quand ?

    • blackout

      Peut être pour les J.O.
      Ca va péter à la cérémonie d’ouverture

      • nomdemon

        Je pense aussi que ça peut péter, quand on voit que les athlètes Français sont accompagnés du GIGN. Va y avoir du sport ! C’est l’occase rèvée pour mettre le feu aux poudres, au propre comme au figuré.

      • valerie

        Il semblerait, mais les sources ne sont plus disponibles pour le prouver a ce jour, qu’Israel serait en charge de la securite des prochains jeux Olympiques en Russie, tout comme ils l’ont ete pour le Super Bowl. Huuummmm…

        http://www.jimstonefreelance.com/

        BUT Israel is in charge of security now for not only the super bowl, they are in charge of security for the Olympics as well.
        And that is enough to really piss me off. QUESTION: Why is Israel now in charge of security for ALL the big events everywhere, and in charge of security for ALL of Japan’s nuclear facilities? HOW CAN THAT BE? Why is Israel in charge of security everywhere now, so it seems, in JAPAN, RUSSIA, AMERICA and who knows where else? That makes no sense AT ALL, one tiny country getting security contracts for everything big everywhere unless it’s rooted in an underlying reason. And there also has to be a reason why THE PRESS IS NOW BEING PURGED OF ALL REPORTS OF ISRAEL GETTING THESE SECURITY CONTRACTS, AND I BEG TO QUESTION WHY THAT WOULD BE.

        A reader sent me the Google cache of a HAARETZ article which indeed confirms the above, a current article which has now been purged of all the information that was available in the cache. And I’d like to know WHY that info was purged. The only consolation in all of this is that now that everyone knows the genie is out of the bottle for these two events, the Israelis probably won’t ask it for their wish of terror.
        NEVER EVER FORGET that practically all security nowadays for all big events is Israeli security. The day we forget that, therefore losing our ability to hold them accountable for what happens will be the day a new story gets hatched in the media and something will go BOOM. They desperately need additional terror to accelerate their new world order police state conquest, KEEP THE GENIE IN SIGHT OR THE WORST WILL BE WISHED FOR YOU.

  • Niakine Yapatchef Niakine Yapatchef

    C’est pas avec 29 Abrams qu’on va arrêter l’armée russe…

    Et puis d’abord il faudrait qu’il aient envie de nous envahir.

    Vous auriez envie vous d’envahir un pays de chômeurs dépressifs?

  • Itsmie

    Pffff
    Encore un titre racoleur qui entretient la peur…
    Pourquoi entrer dans ce jeu là?

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      C’est un élément parmi d’autres, de plus,sans plus, dans la stratégie madeUS ,cela montre l’escalade qui se prépare c’est pour cela,je crois qu’il est important de suivre et d’être vigilent;

  • laspirateur

    Non c’est pour le printemps! Réjouissez vous, vous avez encore le temps de faire vos provisions de creuser un trou et de vous enfouir quand ils débarqueront!

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      Qui va débarquer??? certainement pas les Russes, ils ne font que se protéger contre l’ABM entre autres.

      Document ,sources pas enreg.date 2013
      « La Russie et la Chine vont donner une réponse conjointe au déploiement du système américain de la défense antimissile en Asie. A l’issue des entretiens à Pékin, le secrétaire du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie Nikolaï Patrouchev a annoncé son intention de coordonner ses efforts dans ce domaine avec la RPC. C’est la première fois que la Russie formule une telle position.
      La Russie a déjà déclaré qu’elle prend en compte les affirmations des partenaires américains qui affirment que le système de défense antimissile en Asie n’est pas dirigé contre la Russie. Pékin a été plus direct. Le gouvernement chinois n’est pas convaincu par les arguments des Etats-Unis qui affirment que le bouclier antimissile est déployé uniquement pour protéger le Japon et la Corée du Sud d’une éventuelle menace de la part de la Corée du Nord. La Chine voit à quel rythme les Américains sont en train de déployer le segment antimissile en Asie. Actuellement, ce sont les missiles russes et chinois qui se retrouvent visés par les missiles intercepteurs américains Patriot sur les destroyers japonais, équipés des systèmes de combat Aegis. D’où la nécessité de chercher ensemble avec la Chine des moyens adéquats pour faire face aux actions des Etats-Unis, estime le directeur du Centre d’études politiques et des prévisions Andreï Vinogradov.

  • Thierry92 Thierry92

    Le tir des missiles en méditérannée, cela ne vous rappelle rien?
    Info tout aussi valables venant d’une presse au moins aussi crédibles sinon plus que nos menteurs officiels.
    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=130437&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1#.UjLTOu2JIx0.facebook
    Croyez vous que si cela a calmé le jeu pour la syrie, Poutine n’a pas les moyens de le calmer aussi en europe. ?
    Le systeme russe est au point depuis 2005.
    Le systeme anti missile us est quasiment obsolette.
    Les chinois s’y mettent.
    http://french.ruvr.ru/2014_01_18/Le-nouveau-dispositif-chinois-va-t-il-enterrer-le-systeme-de-defense-antimissile-americain-6913/

    Sans compter l’armement qui traine déja la haut depuis longtemps. ils n’ont pas envie de faire peter dix fois la planete un fois suffit.

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      Bill and coe qui s’enterrent en Alaska et font des stocks à quoi cela leurs serviraient si la plante est irradiée pour des milliards d’années ,ils sont cons mais pas fous … quoi que?

  • odin29

    Bonjour les M.E.
    Suis de retour …
    L aventure continue…
    Je dirai, comme Jean Hérold Paquis : Et l’Amérique, comme Carthage, sera détruite !
    Bonne soirée a’ tous…