Se préparer au pire: les 10 erreurs à ne pas commettre!

Au vu de l’actu, il y a de fortes chances que nous foncions dans un mur, et quel qu’il soit, il risque d’être relativement douloureux! Certains espèrent, d’autres préfèrent ne pas voir, les derniers se préparent, alors à chacun de choisir en fonction de ses convictions et de sa vision de l’actu (et de l’avenir). Comme tout conseil est toujours bon à prendre, en voici quelques-uns qui méritent qu’on s’y penche, sait-on jamais…

preppers

Ne pas avoir une bibliothèque survivaliste. Les livres sont moins fréquents de nos jours parce que nous passons notre temps sur Internet. Mais en cas de panne de courant, avoir une bonne collection de livres de survie pourrait vous sauver la vie. Ils vous donneront quelque chose à lire quand vous vous ennuyez, et fourniront des conseils précieux sur des sujets comme la purification de l’eau, les soins médicaux, etc. Même si vous passez votre temps à apprendre et à vous renseigner sur ces sujets, on ne peut tout savoir, et il y a forcément des moments où une bibliothèque survivaliste vous sera utile. Consultez la section Bibliothèque survivaliste et le post sur le forum : .

Se concentrer sur les stocks et pas sur les compétences. Bien sûr, avoir les meilleurs livres survivalistes ne signifie pas que vous ne devrez pas prendre la peine d’apprendre les techniques de survie. Il est possible que vos livres soient détruits ou que vous ne soyez pas en mesure de les consulter. La même règle s’applique à votre nourriture de survie et à votre matériel. Que faire si vous êtes au travail lorsque votre maison est détruite par une explosion, un tremblement de terre ou un autre événement désastreux ? Avez-vous les compétences nécessaires pour survivre, ou êtes-vous complètement dépendant de votre nourriture et de votre matériel ?

Ne pas avoir un stock d’eau d’urgence assez important. Je ne vais pas trop insister sur l’importance de l’eau. Il ya de nombreux survivalistes qui ont six mois de nourriture et seulement deux semaines d’eau à portée de main. Considérant que vous pouvez survivre sans nourriture environ dix fois plus longtemps que vous ne pouvez survivre sans eau, vous seriez mieux avec deux semaines de nourriture et six mois d’eau.

Ne faites pas ça non plus, mais au moins vous assurez que votre eau durera aussi longtemps que votre nourriture. Si vous n’avez pas assez de place pour en stocker beaucoup, il ya de nombreuses façons de recueillir et de purifier l’eau. Visitez la catégorie Eau pour le survivalisme.

Ne pas diversifier ses stocks alimentaires. Trop de nouveaux preppers n’achètent rien d’autre que du riz, des haricots, de la farine, du sel et du sucre. Si c’est tout ce que vous avez à manger après une catastrophe, vous allez être malheureux. Votre corps aura du mal à s’adapter à cette nouvelle alimentation et vous souffrirez de fatigue alimentaire, ou sinon la nourriture de survie ne sera pas appétissante, même lorsque vous aurez très faim. Assurez-vous d’acheter des aliments pour une grande variété de repas possibles de sorte que vous vous sentiez satisfaits à chaque fois que vous mangez. Ceci m’amène à mon prochain point…

Ne pas manger ce que vous stockez. Ce fut la première erreur que j’ai faite quand j’ai commencé à stocker ma nourriture. J’ai acheté toutes sortes de produits, je les ai mis dans le placard et j’ai jeté la clé. Inévitablement, certains de ses produits n’ont pas tenu la distance et j’ai dû les jeter. Il est important de stocker ce que vous mangez et mangez ce que vous stockez. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment cuisiner des repas à partir des ingrédients de base, je vous recommande de prendre quelques livres de cuisine et un guide comme l’« Emergency Food Storage & Survival Handbook ».

Ne pas absorber assez de vitamines. Personnellement, je pense que chacun devrait prendre des multivitamines, car la plupart des régimes alimentaires modernes ne fournissent pas les éléments dont nous avons besoin, mais ce sera encore plus important dans une situation de survie. Le stress d’avoir votre vie bouleversée, les menaces constantes sur vous et sur votre famille, et le travail manuel va demander beaucoup d’énergie et affaiblir votre système immunitaire. Les vitamines vous aideront à rester forts et en bonne santé, en particulier la vitamine C.

S’appuyer uniquement sur le stockage de nourriture. Alors que les derniers points ont été axés sur la nourriture, il ne faut pas oublier tous les autres besoins pour votre survie. Quand les gens pensent à la préparation, les premières choses auxquelles ils pensent c’est la nourriture et l’eau et ils commencent s’approvisionner tout en négligeant le matériel de premier secours, le sac Bug Out, les ustensiles de cuisine, les vêtements, les armes et les autres éléments importants. Bien que l’alimentation doit être votre première priorité, n’oubliez pas vos autres priorités.

S’appuyer uniquement sur le stockage d’arme. À l’autre extrémité du spectre, il ya quelques preppers qui concentrent toute leur attention sur les armes et les munitions. Le raisonnement est que non seulement ils seront capables de se protéger, ils vont être en mesure de chasser leur nourriture, mais qu’ils vont pouvoir troquer leurs munitions contre le matériel dont ils auront besoin. Ce n’est pas réaliste, surtout si vous êtes dans ou à proximité d’une ville. Le peu d’animaux qui subsiste dans votre secteur seront attrapés par d’autres, et la plupart des gens ne seront pas intéressés par vos munitions, car elles, comme vous, seront à la recherche de nourriture et d’autres fournitures essentielles. Bien sûr, certains ont des armes pour l’autodéfense, mais n’allez pas trop loin.

Ne pas prendre soin de ses animaux de compagnie. Nous aimons tous nos animaux de compagnie, pour une quelques raisons que ce soit, mais il est facile d’oublier qu’ils ont besoin de préparations, aussi. Les animaux exigent plus que de la nourriture et de l’eau. Jeter un oeil sur l’article, Kit de survie pour animaux domestiques.

Ne prévoir qu’un plan de secours. Bien qu’avoir un Bug out Bag et une trousse de survie dans son véhicule est important. Et à moins d’avoir reçu une mise en garde contre une catastrophe, il pourrait très difficile de vous déplacer de votre domicile à votre B.A.D. Les rues pourront être encombrées, des routes et des zones entières pourraient être inaccessibles, et le carburant pourrait devenir indisponible. C’est pourquoi je pense qu’il est très important d’avoir un plan de secours et de pouvoir vous abriter chez vous.

Trouvé sur Network-survivaliste-francophone.com

Ne rions pas trop non plus des « preppers », même si certains sont un peu allumés, il y a des conseils qui méritent d’être écoutés, des analyses à prendre en compte, des expériences qui peuvent servir. Maintenant, à vos avis, vos idées, vos critiques, nous sommes aussi là pour cela! ;)

9 commentaires

  • Povtach

    Pour ceux qui veulent agir en attendant le pire :
    Gentils Trolls Anti-Système, je recrute toute bonne volonté sans condition sauf celle d’être opposé au système, passez me faire un ptit coucou sur le ptit tchat intégré :
    http://alterrativ.blogspot.fr/

  • Maverick Maverick

    Perso, mes moyens financiers et le fait d’être hébergé ne me permettent ni ne de faire des stocks, ni d’acquérir trop d’équipement. Alors je suis bien obligé de me concentrer sur les compétences et ce qui tient dans un sac à dos.
    – Pour l’eau, j’ai acheté des comprimés de purification d’eau sur un site de nautisme ; deux petites boîtes pour une quarantaine d’euros, et j’ai 400 litres d’eau potable (en plus c’est du sel d’argent, MDR)
    – Pour la bouffe, une vidéo que j’ai vue sur YouTube récemment conseillait de stocker aussi des suppléments alimentaires du genre « vitamines & minéraux » pour éviter les carences et les maladies du genre scorbut. A l’occasion, quand j’irai chez Decathlon la prochaine fois, il faudra que je pense à prendre une boîte de suppléments pour la muscu ?
    – Pour la débrouille, je me tape des vidéos sur tous les sujets possibles, du maniement/entretien des armes à la mécanique auto, en passant par la chasse et la pêche et l’aquaponique. Sans oublier la fabrication de bière et de gnôle artisanale, parce que cette compétence m’aidera sûrement à me faire beaucoup d’amis :O)
    – Pour l’équipement, j’ai commencé par me fabriquer des rocket-stove avec des boîtes de conserve, j’ai un peu amélioré le design d’un modèle trouvé sur TuTube.
    D’une manière générale, quand je trouve un truc intéressant, je le mets en « favoris ». Si je le trouve TRES bien, je le télécharge pour être sûr de l’avoir sous la main sur un DVD ou un HDD USB (censuré/plus de réseau/bécane morte).

  • engel

    La première des actions,

    C’est de devenir responsable de soi-même et d’assumer ses actes et ses carences.
    De ne plus attendre le salut de l’état, n’y des autres!

    Et là, point d’échappatoire pour les assistés.

    SE PRENDRE EN MAINS..Et le reste suivra.

  • unmar

    l’eau est importante certes , il faut tout de meme noté que certains aliment en sont fortement constitué et qu’il est de bon conseil d’en staocker egalement

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    Cet homme avec son fils qui ont disparus pendant 40 ans dans une forêt de chine ,avaient ils un plan ,fait des stages de survies etc …et ben non! et pourtant ils sont bien vivants et apparemment bonne santé.
    Ce n’est pas une critique ,c’est un constat.

    Il est bon aussi de se préparer aussi psychologiquement et de se mettre dans cette situation ainsi que la perte de notre confort actuel et de connaître ses capacités,ses limites.
    Le retour à l’état sauvage ,comment je réagirais et me comporterais si cela arrivait demain?