La NSA pourrait installer des mouchards dans les ordinateurs avant qu’ils soient mis en vente !

On est plus à cela prêt avec la NSA, ils se sont tout permis, ont espionné tout le monde, ont tout osé, et toujours aucune condamnation réelle, avec entre autre raison le pacte transatlantique qu’il ne faut surtout pas mettre en danger! C’est clair, n’envoyez que le minimum sur les réseaux, même les rapports de plantage sont à éviter!

Barbelés USALa NSA, l’organisme à l’origine du scandale PRISM, n’a décidément pas fini de nous étonner. Il semblerait en effet que celle-ci soit en mesure d’installer ses propres mouchards dans les ordinateurs des constructeurs avant qu’ils soient mis en vente en ligne !

L’espionnage de masse opéré par la NSA est minutieusement scruté depuis la mise au grand jour du scandale PRISM (si vous désirez en savoir plus sur ce sujet, rendez-vous ici). Néanmoins, plus les jours passent, et plus on en apprend au sujet de l’organisme gouvernemental du département de la Défense des États-Unis. Ainsi, selon le journal allemand Spiegel, cette même NSA serait capable d’installer des spywares et autres espions du même acabit au sein d’ordinateurs, avant même que ceux-ci soient mis en vente en ligne !

Le document dévoilant cette pratique, récupéré par Spiegel, évoque un scénario dans lequel la branche « Tailored Access Operations » de la NSA peut s’appuyer sur des technologies qu’on croirait tout droit sorties des plus gros blockbusters hollywoodiens. La NSA pourrait ainsi intercepter des livraisons d’ordinateurs pour les « équiper » selon ses besoins. Un exemple cité évoque « COTTONMOUTH », un processus déployé depuis 2009 et visant à implanter un espion USB permettant d’avoir accès à distance à toute l’activité réalisée sur les ordinateurs ciblés. A côté de ça, il semblerait que la NSA soit même en mesure de tirer partie des rapports d’erreurs Windows, en pourrait les intercepter pour identifier les failles des machines qu’elles désire investir.

Fin de l’article sur Gizmodo.fr

5 commentaires

  • BlueMan

    C’est déjà le cas, mais le procédé est encore plus simple : ils ont implémenté ces fonctions directement dans le chipset et certains processeurs Intel et AMD.

    Toutes les cartes mères ont besoin d’un chipset pour fonctionner…, alors pas besoin intercepter les boites de les ouvrir : c’est déjà installé dès l’origine, et en secret.

    • Maverick Maverick

      Le truc rigolo, c’est que comme les composants sont fabriqués en Chine, la NSA mâche la travail à ses collègues de Pékin pour les espionner eux aussi. L’arroseur arrosé, quoi.

  • Chaosphere

    Je suis quand même sceptique, je vois mal comment il peuvent accéder à un ordinateur protégé par un routeur…