Guyane: les 27 policiers de la BAC de Cayenne démissionnent

Les policiers en ont marre, du moins, pour ceux qui ne sont pas relégués à la tache ingrate mais lucrative pour l’état de du dressage de contravention. Intervenir et faire son travail devient difficile malgré la violence qu’ils peuvent rencontrer, et le fait de se défendre ou de défendre autrui autre qu’à mains nues deviendra illégal pour eux si cela continue, débile!

Ils protestent ainsi contre une décision du parquet, qui a ouvert une enquête sur les conditions d’utilisation d’un flash-ball, le jour de l’arrivée à Cayenne de Christiane Taubira.

Policiers bac

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, arrive ce mardi à Cayenne, en Guyane, dans un contexte de fronde policière. Selon nos informations, les 27 fonctionnaires de la BAC ont déposé lundi leur démission par solidarité envers deux de leurs collègues, visés par une enquête du parquet. En cause: l’utilisation d’un flash-ball lors d’une intervention, que ceux-ci estimaient justifiée.

Les faits remontent à dimanche, à 6h30 du matin. Un équipage de la BAC patrouille route de Troubiran. Dans ce secteur très sensible, la semaine dernière, un ressortissant brésilien ivre a été abattu par une patrouille de police qu’il menaçait d’un revolver à la sortie d’un bar.

Intervention lors d’une agression

Là, les policiers aperçoivent un homme haïtien en train de taillader le visage et les bras d’un autre, de nationalité brésilienne. Ils interviennent au moment où l’agresseur s’apprête à trancher la gorge de sa victime. L’un des fonctionnaires fait alors usage de son flash-ball, tirant sur l’agresseur et le touchant au thorax.

L’homme se relève alors et court vers les deux policiers de la BAC en les menaçant de son cutter. L’un des policiers sort son arme de service et lui intime de s’arrêter. Il obéit et est emmené au commissariat. Grièvement blessée, sa victime est de son côté hospitalisée et opérée.

Pour les policiers, l’affaire est nette et sans bavure. Mais le parquet de Cayenne décide d’ouvrir une enquête sur les conditions d’utilisation du flash-ball. Il saisit la police judiciaire, qui fait office en Guyane d’inspection générale des services, afin qu’elle interroge les deux fonctionnaires. Cette procédure ouvre contre eux la voie à des poursuites judiciaires.

Violences quasi-quotidiennes

Une décision absurde et même injuste, selon les deux fonctionnaires, pour qui le tir est totalement justifié dans ce contexte de violence extrême. En signe de protestation, leurs 27 collègues décident alors, par solidarité, de déposer lundi leur demande de mutation dans un autre service.

7 commentaires

  • engel

    Manip & désinfo,

    Ils ne démissionnent pas (la place est bonne!), ils demandent leur mutation.
    Qui va être refusée et ils le savent…. très bien.
    En clair, du vent!

    Faire l’objet d’une enquête interne lors de l’usage d’arme de service me semble assez sain.
    Ceci évite tout abus (blues cow-boys) et permet, si tout a été fait « dans les règles de l’art », de féliciter les intervenants.

    « vérifier n’est point condamner »

    A moins que ces gens ne se coïncidèrent au dessus de tout soupçon et de la loi?

  • Eagle 4

    Si la place est si bonne que ça, tu passes le concours, tu demandes ta mutation en Guyane, et tu demandes la B.A.C. Cayenne !!!

    Ah, ben non, tu ne peux pas, tu n’as pas assez travaillé à l’école pour confondre considérer et coïncider !

    Rhooo !!!

    • engel

      eh l’aigle scientiste,
      T’as changé de pseudo!
      Schizophrénie où lâcheté?

      Je l’avoue, je suis une buse.
      Car moi, le cancre,j’ose commettre une faute par correcteur d’orthographe interposé.
      honte à moi! Et que dieu bénisse les aigles savants prétentieux et redresseur de torts.

      …Joyeux noël.

      • Eagle 4

        Mon cher Engel, tu dois me confondre avec quelqu’un d’autre…

        J’utilise ce pseudo depuis plus de 15 ans déjà à l’époque avec Netscape sur Amiga…

        C’était juste pour te faire remarquer que si la place est bonne, tu devrais aller la prendre au lieu de critiquer gratuitement…
        Tu verrais que se faire systématiquement accuser de violences illégitimes quand tu essayes d’empêcher des fous-furieux qui n’ont rien à perdre de commettre des crimes, ça agace et ça empêche surtout de faire ton travail correctement.

        Et en ce qui concerne ma schizophrénie, après 35 ans de traitements et thérapies divers et variés, nous allons beaucoup mieux, merci.
        Et en ce qui concerne ma lâcheté, après avoir donné 5 ans de ma vie à ma patrie comme militaire professionnel dans une arme d’élite et servi comme policier depuis plus de 20 ans dans de nombreuses banlieues, tu en fais ce que tu veux…

  • engel

    Je « n’en fait pas ce que je veux ».

    J’en conclu seulement, que tu ne supportes de pas de te faire contrôler par une instance supérieure.

    Mais par contre, de par ton boulot, contrôler les autres est normal et justifié.

    …Comme quoi!

    • Eagle 4

      Je suis contrôlé en permanence par une instance supérieure.

      En 20 ans, jamais eu une plainte pour violence illégitime ou autre et quand même passé 3 fois par la case « Bœuf-Carottes » sans soucis. Donc c’est que je sais faire correctement mon travail.
      Ce que je ne supporte pas ce sont tes écrits : « La place est bonne ». Tu ne connais pas le boulot et tu critiques…