Panne des paiements électroniques, chaos dans les magasins belges

C’est la crise qu’ils nous disent… Mais quand on voit le nombre de paiements effectués uniquement avec ce système, on peut se poser des questions…

AologoLa panne de système chez Atos Worldline est mal tombée, à la veille du réveillon de Noël : les Belges se trouvaient en quelque sorte privés de cartes bancaires lundi, créant des problèmes en chaîne dans les magasins, gares ou encore les parkings.

Le système permettant de payer par cartes bancaires est tombé en panne lundi en Belgique, causant durant quelques heures d’innombrables problèmes dans les magasins, à la veille du réveillon de Noël. « Tout est de nouveau rentré dans l’ordre », a assuré en début de soirée Birguitta Brys, directrice des opérations de la société gestionnaire du réseau, Atos Worldline.

Mais avant cela, à Bruxelles, comme en Flandre et en Wallonie, les clients pressés d’achever leurs courses de Noël ont été confrontés à des terminaux de paiement très lents ou complètement inutilisables. Dans la capitale, c’était la « pagaille dans les magasins, mais aussi dans les parkings, aux guichets de la SNCB », la compagnie des chemins de fer belges, expliquait la télévision locale Télé Bruxelles. Dans les magasins, des clients devaient laisser leurs courses à la caisse pour tenter de retirer de l’argent aux distributeurs de billets, qui continuaient à fonctionner, parfois avec des ratés. Mais là aussi, les files d’attente s’allongeaient, selon les photos mises sur les réseaux sociaux.

Des systèmes de secours

Atos Worldline avait battu samedi son record historique de transactions par carte, en enregistrant près de 5,5 millions de paiements sur la journée, dans un pays comptant environ 11 millions d’habitants. Dimanche, plus de 2,2 millions d’opérations avaient à nouveau été effectuées, sans problèmes.

Certaines enseignes de la grande distribution avaient réussi à mettre en place un système de secours, qui mémorise localement les données jusqu’à ce que le système fonctionne à nouveau et qu’elles puissent être transmises aux banques. Mais, selon Alain Berlinblauw, président de l’association des commerçants de Bruxelles, les petites boutiques, qui ne disposent pas d’un tel système, ont vu leurs chiffres d’affaires, l’un des meilleurs de l’année, amputé de « 10 à 20% » en raison de la panne.

Source de l’article sur Lci.tf1.fr

4 commentaires

  • PhildeFer

    Tiens donc! La Grande Distribution accuse une baisse de plus de 2% de son CA d’après certains sites économiques… et là comme par hasard, cette « méga panne » aura surtout affecté… les petits commerçants car ô hasard, la Gde Distribution disposait elle d’un système de secours…
    Où les clients ont ils bien pu aller dépenser ces 10 à 20% de CA en moins enregistrés par les petits commerçants?

    Quelqu’un a t il une idée?….

  • Maverick Maverick

    Un monde sans cash, mais pas sans crash … Il faut donc noter l’intérêt de faire des stocks à l’avance comme les « preppers »; sinon en cas de ruée vers les magasins, en plus de trouver des rayons vides, il pourrait aussi être impossible de passer en caisse à cause d’une panne informatique … Et ça vaut aussi pour les bank runs.

  • Natacha Natacha

    Cela donne idée de la dépendance des consommateurs !

  • .Mario-Bros.

    ça sent le petit test qui risque de se répété en début de mois quand les salaires et allocations diverse tombe !

    de plus en plus souvent ???
    BON MOI PERSO je m’en fou j’ai mes pâtes dans le placard …

    car un moment ou un autre ça va être notre tours .