Chalutage profond : l’interdiction rejetée par erreur au Parlement européen ?

Très grave, et dire que c’est ÇA qui prend des décisions pour « notre bien-être »…

6766213

Non seulement les députés européens sont payés grassement, mais en plus il ne font même pas sérieusement leur boulot !

Le 10 décembre, le Parlement européen rejetait l’interdiction du chalutage en eaux profondes d’une courte majorité de 16 voix (342 contre, 326 pour, 19 abstentions). Mais selon l’ONG Bloom, qui milite contre cette pratique de pêche en raison de son impact sur l’environnement, plusieurs députés se seraient trompés dans leur vote ce jour-là.

« Après correction [de la part des députés votants], il apparaît que 343 députés ont rejeté le 1er amendement et ont donc voté en faveur de l’interdiction du chalutage profond, 330 l’ont adopté et 15 se sont abstenus », a précisé l’ONG dans un communiqué.

Ce qu’a confirmé à l’AFP le député vert français Jean-Paul Besset : « Plusieurs députés ont informé le bureau du Parlement européen qu’ils s’étaient trompés dans leur vote et qu’ils le modifiaient en faveur de l’interdiction ».

Mais, déplore-t-il, « juridiquement, ce nouveau résultat n’a aucune valeur ». Il n’existe en effet pas de recours pour faire prendre en compte un nouveau résultat du vote.

L’ONG a cependant appelé lundi les Etats européens à tenir quand même compte du vote corrigé. « Les Etats membres doivent désormais discuter de ce dossier au conseil des ministres européens de la pêche : ils devront prendre en compte ce résultat réel même s’il ne peut être changé officiellement », a estimé Claire Nouvian, directrice de Bloom.

ENCADREMENT PLUS STRICT DU CHALUTAGE

La Commission avait proposé une interdiction du chalutage profond, une technique dénoncée pour son impact écologique : elle abîme les sols marins et capture beaucoup d’espèces qui sont finalement rejetées.

http://www.dailymotion.com/video/x188n0h_comprendre-les-degats-ecologiques-de-la-peche-profonde-en-moins-de-deux-minutes_news

Le vote entériné par le Parlement prévoit seulement un encadrement plus strict de la pêche profonde, mais le texte doit encore être avalisé par les gouvernements, ce qui semble peu probable avant les prochaines élections européennes.

Article complet disponible sur les Brindherbes

7 commentaires

  • Maverick Maverick

    Ben en fait de chalut, je crois qu’on touche le fond, là … Et ils vont bientôt revenir à la pêche aux voix, ces abrutis …

  • Natacha Natacha

    On sait qui on doit boycotter !!

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    faites chier les gars le résultat c’est pas ce qu’on nous avait demandé…. je vous rappelle qu’on est payé pour ça et pas qu’un peut si vous voulez skier à courch 1550 faut l’dire tout suite.
    Bon allez je vous le redis une dernière fois du 52 48 en % histoire de dire qu’il y a eu débat un peut- d’abstention ça fait toujours mieux et hop lundi tout l’monde sur les pistes

  • Zugzwang

    Comme d’hab, on mystifie la situation et… on oublie de chercher la cause. Cette dernière n’est pas expliquée dans l’article et c’est dommage car c’est le seul et unique élément intéressant qui nous permettrait peut-être d’éviter de recommencer ce genre d’erreur la prochaine fois.

    « Non seulement les députés européens sont payés grassement, mais en plus il ne font même pas sérieusement leur boulot ! »

    « Quand on est con, on est … »

    En attendant, personne n’a cherché pourquoi, trop occupé à se ronger la carcasse qu’on a jeté là.

    Puisque que quand on est con on est con et qu’il y a des gens pour le dénoncer, j’attends le prochain article (intelligent) qui va nous expliquer pourquoi et comment c’est arrivé ainsi que les différentes propositions pour corriger le problème. D’ici là les préjugés…