ISON: La «comète du siècle» aurait été engloutie par le Soleil

ESPACE – Même si un maigre espoir de voir la comète réapparaître après son passage près du Soleil existait encore jeudi soir, les astronomes sont très pessimistes…

Les scientifiques lui donnaient un peu moins d’une chance sur deux de survivre, ils étaient encore trop optimistes: la comète ISON, cette immense boule de glace qui a parcouru plusieurs années-lumière pour se diriger tout droit vers notre Soleil, n’a pas survécu à son passage près de l’astre solaire.

Sur les images captées par la Nasa, on voit très clairement la comète et sa queue longue de 90.000 kilomètres approcher du Soleil et, tout près de l’astre, disparaître soudainement. Vers 21h, les astronomes n’avaient plus guère d’espoir de voir la comète réapparaître. «Ce qui compose cette comète contient de l’oxygène, et s’il y a de l’oxygène, alors on l’aurait vu sortir du Soleil», commentait ainsi vers 21h Dean Pesnell, du Solar Dynamics Observatory, un satellite d’observation de la Nasa, en direct du live vidéo organisé par l’agence spatiale américaine. Sous-entendu: la comète s’est désintégrée.

Satané électromagnétisme solaire

Le scientifique laissait tout de même une porte ouverte: «Dans quelques heures, on en aura la certitude; quand on aura laissé à la queue de la comète la possibilité de se reformer» et donc de redevenir visible. Mais les espoirs semblent bien minces.

Son collègue de la Nasa Alex Young établissait jeudi soir une première théorie expliquant la destruction d’ISON, illustrée par l’image ci-dessous: un nuage électromagnétique provenant du Soleil aurait privé la comète de sa queue, provoquant son anéantissement.

Ce jeudi soir, l’espoir restait permis de revoir ISON après son passage près du Soleil, mais même ces optimistes de scientifiques n’y croyaient plus trop. «It’s not looking too good», concluait Alex Young, en attendant la confirmation, à venir dans les prochaines heures, de la destruction de la «comète du siècle» par le Soleil.

Source+vidéo: 20minutes.fr

56 commentaires

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      c’est ce que j’allais dire, c’est le premier truc que j’i regardé ce matin sur le site de la nasa, ils ont peut être edité l’article avant qu’elle ressorte du « disque »

      • Chegoku Chegoku

        On voit effectivement quelque chose qui ressort. Mais on dirait que la luminosité est faible. Il pourrait s’agir d’un fragment rescapé. (ou plutôt du noyau débarrassé de ses couches externes)

  • J’y connais pas grand chose, mais le soleil ne devrait-il pas avoir une attraction de folie ?

    Comment ça se fait que ison arrive à s’en éloigner après être passé aussi près ?

    On nous aurait encore raconté des conneries concernant les lois de la physique ?

    • criminalita

      Je suis pas physicien mais à 300000 km/h la comète est inarrêtable non ?

    • Chegoku Chegoku

      Non, c’est logique.
      Pour connaitre exactement si elle aurait été absorbée ou non, il faut connaitre sa masse exacte, sa densité, sa position exacte et sa vitesse et les paramètres gravitationnels du soleil. La masse étant non formelle tout comme la densité, le calcul est approximatif.
      Elle possède une grande vitesse, ce qui lui donne une inertie linéaire importante. La force gravitationnelle est perpendiculaire à la trajectoire tangente. Tout est une question de forces (énergie). Dans ce cas, c’est l’inertie linéaire qui était plus forte et qui lui a permis de s’arracher.

      Il y avait aussi une inconnue concernant sa capacité à maintenir son intégrité. Il semble que c’était en sa faveur. Faut voir ce qu’il en reste exactement car des fragments ont pu être perdus.

  • laspirateur

    là aussi on la voit nettement ressortir, forcément elle a perdu de sa masse mais elle a survécu!!! Je pensais pas qu’elle s’en sortirait!

    http://www.spaceweather.com/images2013/28nov13/rip_anim5.gif?PHPSESSID=jdrpnm398v9liqrtmj8teji7s0

  • Freija Freija

    Est ce quelqu’un a vu la vidéo de la comète faite par la mission stereo? Avez vous remarqué l’autre point qui se déplace et qui croise la trajectoire de la planète?

    Quelqu’un a t il une explication?

    Moi je suis heureuse que Ison soit encore en vie! :)
    Mais je trouve cela très intriguant qu’elle ait l’énergie suffisante pour quitter l’attraction solaire.

  • Simsi

    Sinon… je suis epaté par l’accélération que les corps prennent en frôlant le soleil. ELenin a fait de même l’année passée.

    Le n° de KM qu’elle parcours en quelques heures. A peine 12 H pour faire le virage et revenir vers nous. Ouaw

    • engel

      Oui très impressionnant cette accélération centripète.
      Ceci dit, on risque de « s’en prendre plein la poire ».

      Je pense qu’une partie non négligeable à du se disloquer. Mais aussi, que de nombreux débris ont du malgré tout rester plus ou moins dans le sillage initiale du bolide.
      Un peu comme un tir de chevrotine avec un tromblon!

      Dés lors, la trajectoire des débris devient bien plus aléatoire et…très très difficilement traçable.

      Dans ce cas, il n’est pas stupide d’envisager que la terre reçoive quelques « boules de feu » ou météorites, en annexe au passage de Ison.

      • engel

        Ison font font les trois petites marionnettes et puis s’en vont.

      • karbonn

        Ca me semble peu plausible. Soit la comète est tombée dans le puits gravitationnel du Soleil, soit elle a reussie à s’en arracher. Par contre le fractionnement de l’astre est peu probable.

      • Simsi

        J’ai vraiment envie de croire que celle-ci est la bonne.
        J’ai raté Halley, SHumacher, Levy etc… celle-ci je ne veux pas la raté.
        Tous les jours je me suis levé à 6H pour la regarder et chaque jour il faisait nuageux.
        Pour moi peu probable qu’elle ne se soit disloquée.

      • karbonn

        Oui on se paye un temps tout pourri :(

        Par contre je n’ai pas compris votre dernière phrase(^^)
        Vous pensez qu’elle s’est disloquée, ou qu’elle est resté intacte à la sortie du puits gravitationnel du Soleil?

      • Simsi

        Je pense qu’on a pas longtemps à attendre pour le savoir.
        De mon côté elle me parait en forme ! ;)

      • engel

        BonjourKarbonn,

        Erreur,
        -Tous les débris ont la même énergie inertielle (vitesse au carré) au moment de son hypothétique fragmentation, le facteur « masse » étant sans importance, vu que l’attraction G du soleil est constante et cela, quelque soit la masse sur laquelle elle interagit.
        -On ne parle pas de « puits gravitationnel »(unidirectionnelle) dans ce cas, mais tout simplement d’attraction solaire (multidirectionnelle).
        -Je ne sais pas si elle s’est disloquée. Il faut attendre pour voir dans quelle mesure le panache se recompose.
        Sans parler qu’elle peut s’être disloquée et se regrouper par attraction réciproque quand les gros bout seront sorties de l’influence de l’attraction solaire.
        – Ma dernière phrase est une parodie d’une chansonnette enfantine, …donc sans intérêt.

        Sur ceux, j’arrête là ma confiture et j’vas me pioncer.

      • Simsi

        Dans la loi de la gravitation Newton stipule : « Tout corps matériel dans l’univers attire tout autre corps avec une force directement proportionnelle au produit de leurs masses et inversement proportionnelle au carré de leur distance ».

        Pas de moi je précise… mais bien de Newton.

        Ainsi, on obtient l’explication suivante :

        Soit m la masse de l’objet en orbite, v sa vitesse, r la distance entre l’objet et le centre de la Terre. Et soit, M la masse de la Terre, G la constante gravitationnelle et a l’accélération. S : le satellite et T : la Terre.
        A partir du principe fondamental de la dynamique (1) et de la force gravitationnelle (2) qui s’exerce sur un objet en orbite, on peut établir l’égalité (3) et découvrir la loi de l’accélération centripète (4) qui maintient un corps en orbite à une distance r à la vitesse v.
        Si la Lune ne tombe pas sur la Terre, il faut chercher la cause dans l’action conjointe des deux mêmes forces : d’un côté la Lune tombe sur la Terre par l’effet de la gravité, sous son propre poids, mais d’un autre côté son inertie lui imposerait de suivre une trajectoire rectiligne si elle ne subissait pas l’attraction terrestre. Il en résulte une trajectoire autour de la Terre dans laquelle la force d’inertie compense l’effet de la pesanteur.
        Rappelons qu’il n’existe pas de « force centrifuge » qui équilibrerait la force de pesanteur. Oubliez ce terme, il n’existe pas. Une force est une interaction qui par définition s’exerce entre deux corps et qui a pour effet de soit les accélérer soit les déformer. Si vous considérez une « force centrifuge » quel est le deuxième corps qui interagit ? Il n’y en a pas car ce n’est qu’un effet de l’entraînement du corps par inertie.
        Ainsi, après quelques calculs, à partir de la relation (3), on obtient

        Or G constitue la constante de gravitation (G=6.67.10-11N.m².kg-2) et M la masse de la terre. Le rapport M/r est donc constant. Par conséquent, plus r est grand, plus v est petit, et plus r est petit, plus v est grand. En d’autres termes, la vitesse à communiquer pour mettre un satellite en orbite est d’autant plus grande que r est faible.

        VITESSE DE SATELLISATION :
        Il existe une vitesse en dessous de laquelle la satellisation n’est pas possible : le satellite retomberait ou brûlerait dans l’atmosphère. Cette vitesse est appelée vitesse de satellisation circulaire ; l’orbite est alors un cercle. Sa valeur dépend de l’altitude au point d’injection.
        Si la vitesse est supérieure à cette valeur limite, l’orbite est alors une ellipse. Plus la vitesse croit, plus l’ellipse s’allonge. Dans le cas d’une orbite elliptique, on parle alors d’apogée (le point le plus éloigné de la Terre sur l’orbite) et de périgée (le point le plus proche). La vitesse est inversement proportionnelle à l’altitude, elle est donc maximale au périgée et minimale à l’apogée.

        VITESSE DE LIBERATION :
        La vitesse de libération de la Terre est définie comme la vitesse initiale qu’un corps doit posséder afin de pouvoir échapper à l’attraction gravitationnelle de notre planète. Elle est d’environ 11 kilomètres par seconde. Ainsi, pour envoyer une sonde vers une autre planète, il est nécessaire de la lancer au moins avec cette vitesse. Sinon, l’engin ne peut pas s’échapper, soit il retombe sur Terre, soit il se retrouve en orbite autour de notre planète tel un satellite.
        La vitesse minimale de lancement, ou vitesse de libération, est telle que :

        Bon moi je ne sai pas si j’ai tout compris mais ça me parait clair…

      • engel

        Oui, c’est très clair et alors quelle conclusion?

      • engel

        Et pour les gens normaux qui auraient des doutes:

        http://secouchermoinsbete.fr/309-vitesse-de-chute-et-poids

        Et pour les scientistes du W.E nous avons :

        http://www.phy6.org/stargaze/Ffall.htm

      • valerie

        « Si vous pensez que seuls les sciences sociales, le droit, l’histoire et la littérature sont détournés, vous ne faites assez attention ».

        Tout ce que vous entendez, lisez et étudiez est de la désinformation. Il faut beaucoup d’efforts pour sortir de la matrice.

        Si vous pensez que seuls les sciences sociales, le droit, l’histoire et la littérature sont détournés, vous ne payez pas attention. Vous pensez que les mathématiques et la physique sont libres? Détrompez-vous.

        À partir de cette hypothèse initiale, à savoir que la physique devait être corrompue depuis longtemps, j’ai découvert que cela a commencé avec la Issac Newton (Rose-Croix) et ses lois de la dynamique.

        La gravité est le fruit de la désinformation newtonienne, reposant sur l’hypothese vide et arbitrale de la masse.

        Qu’est-ce que la masse ? La masse est. A donc dit Newton. Et elle provoque forcement la gravité. Dit Newton.

        En réalité, la masse n’existe pas et il n’y a donc pas de gravité. Ce que nous observons dans le microscopique et la macroscopique n’est pas une attraction gravitationnelle d’une certaine notion de masse fondamentale, mais un phénomène électromagnétique.

        Le champ dit gravitationnel est électromagnétique, exactement comme la radio et la lumière le sont, avec une différence générique, c’est à dire la gravité vient de la rotation du champ électromagnétique des particules élémentaires [ vortex ]. Toutes les particules sont tout simplement stables, autonomes, auto-résonantes, bouquets alambiqués d’ondes électromagnétiques qui vibrent et tournent, créant par cette révolution un tourbillon, une traction sur toutes les autres particules soeurs dans l’univers. C’est tout ce qu’il y a à la gravité. Vortex électromagnétique.

        Aucune masse fondamentale existe. Il y a seulement des ondes électromagnétiques en rotation et en vibration, c’est tout. Le charabia quantique est une arnaque et une impasse.

        Il n’y a pas de masse fondamentale et de gravité et cela doit être revu, en commencant par Newton. Pourquoi ? Parce qu’il était de toute évidence un membre du Club. Vérifiez les faits et vous pourreez alors commencer à penser de façon critique. Où est la gravité fondamentale ? Nulle part. C’est la ou elle est.

        Article (anglais) complet ici =
        http://henrymakow.com/2013/11/Physics-Debunked.html

      • engel

        Théorie en vogue dans certains milieux.

        « Le saint Graal », « la grande unification », « la force unique originelle » tant recherche par les plus grands!

        Mais quelle importance l’origine profonde des forces?
        Dans notre exemple, ce qui compte c’est que les manifestations sur le plan physique correspondent aux calculs et lois mathématiques décrivant les effets.

        Le reste est du domaine de la recherche fondamentale et… bien trop compliquée pour moi!

  • valerie

    Mais qu est ce qu ils nous mijotent encore ? La Chine ne fait pas ca toute seule, je sens les states derriere aussi.

    Ils lancent ce truc pour observer la Lune ??? huuummmm.. le 2 dec, alors qu Ison devrait se pointer le 2 ou 3 dec … interessant… vont ils la faire exploser en vol ?

    A suivre

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___La_Chine_lancera_lundi_a_01H30_heure_locale_son_vehicule_d_exploration_de_la_Lune68301120130243.asp

  • yann

    Dans cette vidéo , il explique que ISON a survécu , mais qu’aussi , il risque d’y avoir des restes de Ison et que cela pourrai nous toucher . Car en explosant , les débris on étaient éjectés de leur trajectoire .

    https://www.youtube.com/watch?v=UB4m1S6mAkI

  • valerie

    Vu sur Romandie News hier soir tard, la Chine envoie un satellite pour explorer la Lune le 2 decembre a 13h.

  • Itsmie

    Ouille, m’en vais astiquer mon casque!