Tepco va supprimer 1.000 emplois pour obtenir plus de fonds publics

© belga.

Fukushima La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima, Tepco, envisage de lancer un appel à un millier au moins de départs volontaires dans le groupe afin de réduire sa masse salariale en échange d’une aide financière supplémentaire des pouvoirs publics, selon la presse japonaise.

Tepco envisagerait de mettre en oeuvre ce programme de réduction d’effectifs d’ici à l’automne 2014, selon le quotidien économique Nikkei de samedi. Ce sera le cas échéant le premier plan de ce genre pour Tepco, et le nombre de départs pourrait même atteindre 1.500, ajoute le journal.

De surcroît, la compagnie, pour le moment totalement privée de ses centrales nucléaires, prévoit de vendre de vieilles installations thermiques qui, rénovées, seraient alors exploitées par une autre structure auprès de laquelle s’approvisionnerait Tepco à un coût inférieur.

La compagnie doit en effet se préparer à affronter la concurrence qui va naître de la libéralisation progressive du secteur de l’électricité à partir de 2016. Elle envisage d’ailleurs dans ce cadre de se restructurer en plusieurs sociétés chapeautées par une maison-mère, dont une filiale pourrait être exclusivement chargée de traiter l’accident de Fukushima.

Source: 7sur7.be

4 commentaires