Le naufrage de la presse française

Non seulement ils informent mal, mais ils vont le faire de moins en moins si cela continue comme cela… Heureusement il reste internet, la presse étrangère et « google translate » pour être au courant… ;)

Article de Claude Soula sur la «bérézina de la presse française».

Chaque semaine, les chiffres sont plus alarmistes sans que cela ne semble faire de remous à l’échelle nationale, ni que le tocsin ne soit sonné à un échelon politique. Les derniers pointages reflètent pourtant une catastrophe que l’industrie du disque n’a pas connue même à ses pires moments, et à l’époque, les journaux, faisaient eux leurs gros titres dessus.

Parler de sa longue maladie est compliqué, c’est logique, alors que pourtant, cela le mériterait, ne serait-ce que pour obliger les lecteurs à réagir. Donc, les chiffres officiels sur les neuf premiers mois de l’année sont tombés : le recul moyen des ventes au numéro des quotidiens nationaux est de 15,35% selon l’OJD. La situation est à peine meilleure dans les régions.

Pour « Libération », le recul est de 29,53%, pour « Le Parisien » de 18,01%, pour « Le Monde » de 17,51%, pour « L’Equipe » de 15,43% et pour « Les Echos » de 13,95%. Bref, pas de jaloux, tout le monde va mal (sauf « La Croix »), que le contenu soit de gauche ou pas, politisé, grand public ou spécialisé, sportif ou économique.

Les abonnements sur tablettes grimpent fortement, mais ils ne compenseront pas cette chute, qui entraîne la fermeture des kiosques, et donc aussi celle des magazines, étroitement liés aux achats de quotidiens.

Mais il y a plus étrange que le silence autour de ces chiffres, c’est celui autour des déclarations de Jean de Szolnok, le président de « Sud Ouest » et du « Midi Libre-Indépendant », qui annonce la faillite de son groupe : « ‘Sud Ouest’ et ‘Midi Libre’ seront à court de trésorerie d’ici l’été prochain, et nous ne pourrons que constater fin 2014 ou début 2015 l’arrêt de deux journaux emblématiques de la presse quotidienne régionale », vient-il de déclarer. […]

La situation est la même à « Libé », qui court le même risque ; les propriétaires du « Parisien » et de « L’Equipe » se mordent les doigts de n’avoir pas vendu quand il était encore temps. […]

Source: claude-soula.blogs.nouvelobs via Fdesouche

19 commentaires

  • PhildeFer

    Ne soyez pas trop inquiet pour la presse écrite! Il y a belle lurette que ce n’est plus une activité destinée à générer des profits.. L’immense majorité des journaux appartient à de très gros industriels ou banques… et sont annuellement renfloués.. Mais les sommes ainsi dépensées sont rentabilisées par le contrôle des idées et donc des masses que cela permet… même si effectivement, de plus en plus de lecteurs se tournent vers les sites d’infos alternatifs sur le net…
    Enfin, voici un article très instructif sur les subventions officielles de la presse… Pas étonnant que tous les journalistes soient « aux ordres »…
    http://www.ojim.fr/presse-ecrite-5-milliards-deuros-de-subventions/

  • benux4 benux4

    Et pourquoi ne pas dire tout simplement de plus en plus d’ancien meurt et nous ne prenons pas la releve.
    (Tout en sifflotant son petit verre de rouge ,il lisait sont journal)

  • Nevenoe Nevenoe

    Un début d’explication.

    Christophe Barbier de l’Express : alors limites ou pas limites à la liberté d’expression ?

    http://www.youtube.com/watch?v=QLjUesQXNWY&feature=player_embedded

    Christophe Barbier ami des Grecs ?

    http://www.youtube.com/watch?v=oel5NJNx5Rw&feature=player_embedded

  • Mortimer Mortimer

    La presse Française est sous perfusion de l’Etat depuis belle lurette. Comment voulez vous qu’elle soit donc libre et neutre?
    Les journalistes ne sont plus que des fonctionnaires aux ordres!
    Et l’arrivée d’internet n’a pas arrangé les choses.

    Le détail des subventions en 2011 accordées à la presse Française:
    – Le Monde : 16 932 067 euros de subvention
    – Le Figaro : 15 990 740 euros de subvention
    – Ouest France : 14 108 028 euros de subvention
    – La Croix : 10 437 334 euros de subventions
    – Télérama : 9 533 479 euros de subvention
    – Libération : 8 971 182 euros de subvention
    – Le Nouvel Observateur : 7 917 224 euros de subvention
    – L’Express : 7 621 766 euros de subvention
    – Télé 7 jours : 7 288 021 euros de subvention
    – Aujourd’hui en France : 6 777 475 euros de subvention
    – Sud Ouest : 6 707 844 euros de subvention
    – L’Humanité : 6 259 222 euros de subvention
    – Paris Match : 5 359 329 euros de subvention
    – La Nouvelle République du centre ouest : 5 171 578 euros de subvention
    – A2 presse : 4 868 424 euros de subvention
    – Télé Star : 4 790 124 euros de subvention
    – La Voix du Nord : 4 546 741 euros de subvention
    – Le Point : 4 543 178 euros de subvention
    – Télé Loisirs : 4 411 904 euros de subvention
    – La Dépêche du Midi : 4 038 548 euros de subvention
    – Le Dauphiné libéré : 3 927 893 euros de subvention
    – Newsprint SAS : 3 900 000 euros de subvention
    – Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) : 3 771 080 euros de subvention
    – Les Échos : 3 753 737 euros de subvention
    – La Montagne : 3 747 371 euros de subvention
    – Télé Z : 3 745 212 euros de subvention
    – Télégramme : 3 739 454 euros de subvention
    – Télécâble Sat hebdo : 3 324 771 euros de subvention
    – Le Petit Quotidien : 3 298 437 euros de subvention

    source: lepoint.fr

  • sichri

    Et il ne faut pas oublier le financement par les grandes entreprises (qui nous le font payer !) : ainsi, par exemple, la Caisse d’Epargne est entrée dans le capital de l’Humanité). Ce double financement réduit de façon drastique la liberté d’informer. Si la presse meurt, ce sera tout bénéfice, puisque certes les gens ne seront plus informés, mais surtout ils ne seront plus désinformés. Il leur restera les Moutons enragés !!

  • Cookinou

    Il n’y a pas que la presse Française qui est concerné chers M.E ! Faut pas abuser quand même !

  • odin29

    A part la presse d’opposition qui, bien sur, elle, n’est pas subventionnée par l’état, toute la presse est prestituée c’est une évidence. Faut pas compter sur la presse pour trouver la vérité.
    Reste plus que Rivarol et…internet, heureusement.

  • Bonjour, de toute facon, le progret à fait que malgrés l’abrutissement des lecteurs de pas grand chose, les société voir les multinationales modernes qui ne cherchent plus que la rentabilité à 600 % jettent tout ce qui ne fonctionne pas.

    Les journeaux qui n’apportent pas de la vrai information, ou du moins pas la bonnes..

    Le jour ou les journeaux arriveront à être totalement indépandant et par conséquent libre de tout sujet auront gagné le peuple qui se soulève et ne croient plus en la presse ni à beacoup de chose .

    Je vous propose une petite VIDéO qui ne date pas d’ hier.

    Je ne pleure pas la fermeture des journaux, ils nous ont toujours menti, ils se sont toujours pliés aux €lites.
    Je ne pleure pas pour les gens qui trahissent la vérité.
    je ne sais pas si l’on appel ça des colabos !! ??

  • Nevenoe Nevenoe

    La LICrA fait censurer 5 livres Kontre Kulture !

    Le tout puissant lobby israélien français vient de démontrer par la force toute sa capacité d’action et de nuisance par la pleurniche en faisant interdire 5 livres édités par Kontre Kulture, la maison d’édition fondée par Alain Soral et Egalité et Réconciliation ! Encore des doutes sur l’impunité stratosphérique dont jouit le lobby sioniste en France ? (Visuel de droite : Zeon)

    Citoyens, dissolvons la LICrA, bientôt 100 000 signatures ! Pétition en ligne ICI.

    Article Europe1.fr :

    Le juge des référés de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, a ordonné mercredi, à la demande de la Licra, l’interdiction d’un livre et la censure partielle de quatre autres, édités par l’essayiste proche de l’extrême droite Alain Soral, pour antisémitisme. L’Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme de Paul-Eric Blanrue devra être retiré de la vente, tandis que plusieurs passages d’ouvrages du XIXe et du XXe siècle d’Edouard Drumont, Léon Bloy, Henry Ford et Douglas Reed, réédités par les éditions Kontre Kulture d’Alain Soral, sont censurés.

    http://joelecorbeau.com/2013/11/13/la-licra-fait-censurer-5-livres-de-kontre-kulture/

    • odin29

      Combien de livres d’auteurs proche de l’extrême gauche ont été censurés???
      Allo, oui allo…combien quoi???
      Tu parles…Drumont, Ford, Reed…la chasse aux sorcières continue. Bientôt on va interdire Voltaire, Hugo, Verne, Céline et j’en oublie… Bref on va interdire toutes les épées, toutes les pointures qui avaient compris.