Crise en Europe : le scénario catastrophe de DSK

dsk«La faible croissance va conduire à des troubles sociaux, puis à des menaces contre la démocratie». Ce sombre constat n’est pas celui d’un héraut de l’apocalypse. C’est Dominique Strauss-Kahn, l’ex-patron du FMI, économiste réputé, qui a délivré cet oracle lors d’une conférence tenue jeudi à Séoul, en Corée du Sud.

L’ancien ministre de l’Economie de Lionel Jospin étrille les dirigeants européens, incapables à ses yeux de donner l’impulsion, le cap à un paquebot promis au naufrage. Et les timides signes de reprise ne sont qu’un leurre à ses yeux. «Personne ne peut croire à cette image rose-bonbon. Le débat est centré sur plus ou moins d’austérité alors que le véritable enjeu est la compétitivité», a-t-il asséné, selon Le Point et Le Figaro.

Arborant aujourd’hui une barbe blanche de quelques jours, le consultant international, derrière son pupitre, a esquissé un scénario «cauchemardesque», comparable aux heures noires des années 1930 qui ont succédé à la déflagration de la crise de 1929. «Nous allons avoir une faible croissance qui ne crée pas d’emplois, pendant de longues années, jusqu’à ce que cela crée des problèmes sociaux et politiques», insiste-t-il. «L’heure n’est plus à la coopération mais aux poussées populistes», constate DSK.

«Ils se cachent tous derrière la BCE pour camoufler leur inaction»

Timorés, les dirigeants européens se montrent incapables d’assurer le «leadership» nécessaire, dénonce Dominique Strauss-Kahn, sans jamais évoquer le nom de François Hollande. «Ils se cachent tous derrière la BCE (NDLR : la Banque centrale européenne) pour camoufler leur inaction», dénonce un DSK au verbe très libre. Même Angela Merkel ne suffira pas à sauver le vieux continent. «Elle est le seul dirigeant fort en Europe, mais les Allemands ne veulent pas assumer le leadership européen, pour des raisons historiques. Et tous les autres sont incapables de prendre des initiatives», tranche-t-il.

Dominique Strauss-Kahn, devenu conseiller économique du gouvernement serbe, était invité à s’exprimer devant des économistes européens, asiatiques et américains lors de cette conférence à Séoul organisée par le club de réflexion bruxellois Bruegel et un think tank américain, le Peterson Institute for International Economics.

Source: LeParisien.fr

17 commentaires

  • fotoulaver fotoulaver

    La vache il drôlement fort le type, c’est un visionnaire !
    Jamais on aurai pu se douter d’un truc pareil. Il devrai se présenter aux prochaines élections.

    http://www.youtube.com/watch?v=GyW1w5ifDOY

  • carlusmagnus carlusmagnus

    En tant qu’agent non dissimulé du nouvel ordre mondial, que nous propose-t-il? Aucun dirigeant fort en Europe, Merkel pas assez forte? Ça sent le gouvernement fédéral européen cette histoire. Les peuples n’en veulent pas de ton truc DSK, quand bien même tu te sens supérieur et élu à savoir tout mieux qu’eux !

  • jean-edouard

    Pour relancer la croissance il faut une hausse de smic européenne. C’est le meilleur moyen d’éviter une catastrophe économique et politique. Si cette relance n’est pas mise en place, c’est en raison du complot fasciste qui bloque l’économie en espérant provoquer ainsi une crise du genre de celle des années 30, de façon à pouvoir prendre le pouvoir, les mêmes causes engendrant les mêmes effets.

    http://forumfra.forumactif.org/t356-relance-europeenne

    • engel

      OH les beaux clichés.

      …Un peu éculés, quand même!

    • Si le but est d’appauvrir, la hausse du smic n’y changera rien, car les impôts eux augmenteront par la suite, vu leurs plans ^_^

      Ce sera donc l’inverse, le smic sautera, on sera des Allemands avec des cdd à mi-temp à 4 ou 5€ de l’heure, mais pas de panique, on pourra travailler 24/24 et 7/7, et oui le gouvernement sera conciliant avec nous.

      Comme à la bonne époque…

  • Maverick Maverick

    – Une faible croissance qui ne crée pas d’emplois;
    – Des troubles sociaux et politiques;
    – Des menaces contre la démocratie (la NSA ? Les radars automatiques ? Les « affaires » ? Les référendums sur lesquels l’Elite s’assoit ouvertement ? L’adhésion forcée à l’UE de pays Comme Chypre, la Grèce, l’Alabanie ou la Turquie ?);
    Quand on parle du passé ou du présent, ça ne s’appelle pas des prophéties …

  • quidam31

    Des menaces contre la démocratie…
    quelle démocratie?
    Les cons ca ose tout c est meme a ca qu on les reconnait.
    va te cacher, tu devrais etre en prison, fais toi tout petit et donne tes conseils aux serbes.

  • Fenrir

    Hé Benji !

    Tu peux le balancer sans scrupules !

    C’est quoi son pseudo chez les ME ?

    ;0D

  • Chaud le lardon

    DSK = Débile Sans Kiki !

  • PhildeFer

    Imaginez un seul instant que DSK fut pédophile, comme tant d’autres parmi nos « zélites »… Croyez vous qu’il lui serait arrivé tous les ennuis qu’il a connu?
    Je ne le pense pas….

    • rouletabille rouletabille

      Qui te dis qu’il n’est PAS pédophile en PLUS,ces mec font pas dans le détails depuis qu’on leur enlève le prépuce avec les dents..

  • jean-edouard

    Faire payer un peu plus d’impôts aux très riches, ça permettrait peut-être d’éviter la catastrophe. A moins que tout ce bordel soit voulu…
    http://edouardjean.canalblog.com/archives/2013/11/01/28335790.html