Il brade des produits en limite de fraîcheur pour ne pas les jeter : un salarié d’un supermarché menacé de licenciement

Abominable! Jeter plutôt que de baisser le prix, une politique qui devrait être condamnée pour le groupe Casino alors que tant de monde peine à se nourrir correctement…

Le responsable du rayon marée d’un supermarché toulousain est convoqué à un entretien avant licenciement pour avoir baissé les prix de plusieurs produits en « limite de fraîcheur » dont des crevettes. Il voulait éviter d’avoir à les jeter.

© Google Maps
© Google Maps

Une procédure est entamée contre un salarié du supermarché Casino de l’avenue Honoré de Serres à Toulouse et le salarié est convoqué à un entretien préalable lundi en vue de son licenciement, pour avoir bradé des produits « en fin de période de fraîcheur », selon nos informations.

L’homme, salarié depuis 22 ans dans ce supermarché, est accusé d’avoir baissé les prix en fin de journée le 15 octobre, notamment sur des crevettes, pour les vendre à des clients plutôt que de jeter la marchandise qui n’aurait pas pu être remise en vente le lendemain.

La direction du magasin l’a aussitôt mis à pied et a entamé une procédure de licenciement. Selon une source syndicale, le nouveau directeur du supermarché interdit toute promotion sur les produits approchant de la date de péremption ou de limite de fraîcheur, demandant aux salariés de jeter les produits non vendables.

De la même manière, le pain rassis doit être mis à la poubelle et ne peut plus être donné aux clients propriétaires d’animaux, comme c’était le cas auparavant. Le rayon réservé aux produits frais approchant la date de péremption (yaourts, charcuterie ou fromages) dont les prix étaient traditionnellement baissés de 30 %, a été supprimé.

Le personnel du supermarché est choqué par la mesure de mise à pied et la procédure de licenciement contre leur collègue, d’autant qu’en période de crise, beaucoup de clients sont intéressés par des produits en limite de fraîcheur à prix bradés. Mais la consigne de la direction est désormais de jeter ces produits. Une partie du personnel pourrait se mettre en grève dans les jours qui viennent pour soutenir leur collègue.

Nous avons joint au téléphone le directeur du supermarché qui n’a pas souhaité s’exprimer sur ce sujet et nous a renvoyé vers le service communication du groupe Casino, qui gère plus de 10.000 magasins. Pour la représentante du groupe, « il y a un règlement dans chacun de nos magasins et le salarié aurait dû en référer à son directeur avant de baisser les prix ». « Si le règlement n’est pas respecté, il doit y avoir sanction », ajoute-t-elle, avant de préciser qu’une convocation à un entretien préalable ne signifie pas que le salarié va être forcément licencié.

Source: France3

 

19 commentaires

  • robertespierre

    C’est pas le groupe qui a fait faillite en Suisse en Mars ?
    et qui est en liquidation (ou un truc du genre? pour toute la chaîne maintenant?
    auquel cas
    on paye une nouvelle direction pour virer à tour de bras (et ici ce serait le début) pour éviter d’avoir à indemniser
    fournisseurs et salariés
    dans de cas vous serez tous virés
    alors…faites bouffer toutes les crevettes au trouduc

    • robertespierre

      ensuite ,à coups de pieds au cul vous lui faites faire les 1000 mètres de Sesquières dans la catégorie Trouduc
      il sera en compagnie des dirigeants d’AZF etc….

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        empaller sur un chariot élévateur……….un simple accident du travail monsieur le juge, je suis désolé, on a imposé à mon client des cadences de travail infernales, des horaires décalés, le stress engendrés par un harcèlement morale quotidien ….ses réflexes ne sont plus se qu’ils étaient…..
        Je demande la relaxe immédiate de mon client et 100000€ de dommage et intérêts pour préjudice morale dû au choc post traumatique

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    les patrons d’hyper sont loin d’être a cheval sur la règlementation et avec 22 ans d’ancienneté il doit avoir de bons dossiers surtout au niveau produit frais.
    Un avocat sérieux et il peut attendre tranquillement sa retraite

    sinon pas de commentaire spéciale sur ce genre d’action pourris c’est le secteur d’activité qui veux sa et tant que vous y méttrez les pieds ça changera pas……..

    • quidam31

      « sinon pas de commentaire spéciale sur ce genre d’action pourris c’est le secteur d’activité qui veux sa et tant que vous y méttrez les pieds ça changera pas…….. »

      C’est sûr que la meilleure solution serait de les boycotter. peut-être pas d’un coup, nous sommes devenu tellement dépendants aux grandes surfaces que c’est difficile, mais à chaque fois que c’est possible, en achetant aux petits commerçants le maximum.

  • Schtroumpf Schtroumpf

    J’espère bien que le personnel va se mettre en grêve et que cette ordure va perdre UNE journée de chiffre d’affaires.

    Mon Dieu ! Il faudra qu’il explique à sa propre direction pourquoi les recettes baissent et il va se trouver lui aussi convoqué à un entretien préalable à licenciement…

    Quelle mentalité de cons…

  • Thierry92 Thierry92

    Les clients sont aussi concernés par ce licenciement car ils ne pourront plus beneficier des remises.
    Donc qu’ils boycottent ce magasin en explicant le pourquoi du comment.

  • robertespierre

    REVOLUTION:

    MODE D’EMPLOI

    Prendre un tube de colle…qui colle ….bien

    Prendre un billet de banque
    5 …10…ou 20 balles (euro)

    et le coller sur la tronche

    du patron voyou ou du banquier voyou

  • Alors qu’au US ils s’apprêtent à ouvrir des magasins de nourritures périmées….

  • polemile

    Parce que s’il déclenche une intoxication alimentaire, vous serez les premiers à le mettre au pilori avec les médias. C’est alors la marque Casino qui risquerait de disparaître avec tout son cortège de licenciements.

  • Bien lire cet article: ce qu’on lui reproche , je crois , est de n’avoir pas consulté son chef ! Pour le reste, la politique de vente rapide est courante dans de nombreux magasins: il est intéressant de faire ses courses après 16 heures le samedi.

  • coyote

    Il faut SAVOIR que dans ce type de magasin de la chaine Casino (une des plus puissante au monde), « le frais » est à la charge du GERANT et non pas de la chaine Casino. Tout ce qui est jeté en produit frais est une perte sèche pour le gérant, donc son intérêt est de vendre le frais à tous prix !

  • fou

     » Si le règlement n’est pas respecté, il doit y avoir sanction  »

    c’est marrant parceque à l’école que ce soit au collêge ou au lycée on nous habitue à respecter certains codes et réglements

    finalement à bien y réfléchir tout ceci est uniquement dans le bute de nous habituer à une vie de moutons obéissant et docile pour respecter nos maitres !

    nous ne sommes que des esclaves au service de l’élite

  • Theseaofgods

    Incroyable de voir ça dans un pays civilisé… Au Japon les denrées alimentaires du jour sont bradées le soir dans les épiceries, superettes, vendeurs ambulants etc bon même comme ça il y a du gâchis, mais ça au moins le mérite d’exister