Gros malaise à l’huile de palme : la Malaisie interpelle François Hollande…

Serait il incongru que nous sachions ce qu’il y a dans notre nourriture ?? « Achète, Mange et tais toi » sera t’il le prochain slogan publicitaire?? Pilule rouge ou bleue??

Titre initial :
Huile de palme : la Malaisie interpelle la France

 

INTERVIEW – Le Conseil malaisien pour l’huile de palme (MPOC), qui organisait mardi à Paris une conférence réunissant scientifiques et experts,

demande aux autorités françaises
d’interdire
le label «Sans huile de palme»
sur les emballages alimentaires   


Entretien avec Yusof Basiron, président du MPOC, en charge du lobbying en Europe

 

LE FIGARO. – Un an après le débat parlementaire sur une «taxe Nutella», la tenue d’une conférence à Paris sur le sujet est-elle un signe encourageant?

 

Réponse : L’étiquetage «sans huile de palme» sur les emballages de produits frais et surgelés est devenue courante en France. Elle contribue à alimenter la mauvaise image de cet ingrédient…

 

 

J’ai plaidé notre cause auprès des autorités françaises. Cela fait notamment l’objet de discussions du groupe de travail franco-malaisien mis en place il y a un an. Ces industriels et distributeurs, qui veulent tirer partie de cette campagne de dénigrement contre l’huile de palme pour leur marketing, font un travail de sabotage ! (…)

 

 

Le label «sans huile de palme» est illégal, en violation des lois européennes et des règles du commerce international

Ceux qui l’utilisent doivent être sanctionnés

Ils ne doivent pas profiter d’un certain laxisme sur le sujet, cela ne fait que les inciter à continuer dans cette voie.

(…)

 

Pour lire l’invraissemblable suite, cliquer ICI

 

Un article de Keren Lentschner, publié par lefigaro.fr et relayé par Mich pour SOS-planete

 

Note de TS : en plein mirage !

 

Exemple de la « transparence » du Premier ministre français : les magouilles à l’huile de palme, nommée légalement huile végétale

 

Etes-vous POUR ou CONTRE que la mention « huile de palme » soit indiquée en toutes lettres, à la place de « huile végétale », sur l’emballage des produits qui en contiennent ?

VOTER

33 commentaires

  • carlusmagnus carlusmagnus

    Pour l’étiquetage de TOUT ce qui est possible concernant notre alimentation. L’achat peut être un moyen d’action. A l’aveuglette aucun moyen.

  • Tremener

    Au passage, encore une référence à cette « Europe » dont soit on ne veut pas, soit on ne veut plus. N’empêche ca doit beaucoup les gêner pour qu’ils en soient là. Tant mieux, c’est le bon chemin.

  • barnabooth

    pourquoi importer de l’huile végétale fabriquée de manière douteuse à l’autre bout de la Terre?
    Comme si on savait pas en fabriquer nous!
    Toujours les « petits profits » des industriels.

    • Chegoku Chegoku

      barnabooth: Avec la consommation actuelle en oléagineux, le marché productif intérieur serait insuffisant.

      • carlusmagnus carlusmagnus

        Le marché actuel oui. Car pas compétitif étant donné l’absence de frontière due à la globalisation. Si les produits importés étaient plus cher que les produits français, y aurait une forte demande de produits français et donc une augmentation de la fabrication nationale. Et puis la consommation actuelle française est largement supérieure aux vrais besoins.
        Si tu as la chance d’avoir les moyens, privilégie les huiles 100% nationales.

      • Chegoku Chegoku

        Malheureusement nous consommons au-delà des VRAIS besoins.
        Et si en plus on y inclus les surfaces nécessaires aux biofuel… c’est trop peu.

        Pour revenir à une suffisance nationale, il faut en parallèle supprimer le superflu et arrêter ces conneries de bruler des végétaux dans nos voitures.

        Le problème c’est que je suis convaincu que la majorité réfute tout changement de comportement consumériste. C’est d’ailleurs là le plus gros frein au changement. Car la majorité veut changer sans rien perdre de son confort ou de ses habitudes de consommation.

      • Nevenoe Nevenoe

        Tout à fait d’accord.
        Il faut réorientr notre production sur l’alimentation humaine.Interdiction de planter du maïs gros consomateur d’eau.

        La priorité est que nous soyions à nouveau auto suffisants sur le plan alimentaire au moins pour les besoins de base.
        Je pense particulièrement au blé.
        Parce que le jour où, et il arrivera, le système colapsera avec la fin des produits pétroliers, nous ne pourrons plus importer d’alimentation et en 2 mois maximum la situation deviendra critique.

      • carlusmagnus carlusmagnus

        Déjà rien que le fait de planter des trucs adaptés au climat ça change tout. Alors oui fini les tomates en plein hiver, le maïs et le riz dans les régions désertiques, mais ça permet de (re)découvrir des nouvelles plantes. Finalement le système actuel pour la nourriture est identique à celui de l’argent : une croissance artificielle, une bulle (de population) qui ne tient que grâce à une dette (la pollution et l’épuisement des ressources). Quand les gens comprendront qu’il ne faut pas plus dépenser (consommer) que ce qu’on gagne (produit)!

      • Nevenoe Nevenoe

        Oui carrément.
        Et d’un point de vue stratégique l’autosuffisance alimentaire est indispensable.

  • Maverick Maverick

    Les malaisiens ont raison. Je propose que dorénavant, les produits devront porter la mention AVEC huile de palme

    Rira bien qui rira le dernier :-)

    • rouletabille rouletabille

      Avec OGM AUSSI

    • Chegoku Chegoku

      « AVEC HUILE DE PALME ISSU D’UNE FORET DÉVASTÉE ».

      Ce serait encore mieux.

      • aloamars

        c’est facile dans un pays avec un confort moderne (et qui à transformé une grande parti de ses forêts en champs) de regarder de haut les pays pauvres en leur disant de ne rien exploiter.
        T’as qu’a leur expliquer qu’ils peuvent rester pauvres avec une espérance de vie courte et avoir beaucoup d’enfant pour compenser les pertes.

        Si tu es pour la foret alors, au lieu de t’occuper de dire se qu’ils doivent faire dans des pays où tu ne vie pas, pourquoi tu n’agit pas pour que la France repasse à 80% de foret en abandonnant la totalité de ce qui est exploité, ça risque d’être un peut plus compliqué mais au moins tu es légitime parce que tu y vie.

      • Nevenoe Nevenoe

        Donc tu nous demandes de bouffer de la merde pour que eux puissent vivre ?

        Et cette huile de palme est ce qu’elle permet vraiment au Malaysiens de mieux vivre ?

      • aloamars

        ce sont les huiles hydrogénés qui sont dangereuses, y a 5 ans les écolo recommandaient l’huile de palme, maintenant la mode c’est d’être contre, d’avoir un iphone et rouler en smart.

        gueuler contre l’huile de palme parce que la tv t’as dit de gueuler contre c’est être un vrai mouton
        mais si c’est ‘vu à la tele’ c’est que c’est vrai

      • Nevenoe Nevenoe

        Je ne regarde pas la TV.

        Si tu veux convaincre développe un minimum d’arguments plutôt que d’employer un ton hautain et dédaigneux.

        Par ailleurs toutes les huiles ne se valent pas et n’ont pas les mêmes propriétés.

        L’huile de palme est très riche en acides gras saturés et une consommation excessive peut avoir un impact très négatif sur la santé, d’où l’importance de savoir de quoi sont composés les aliments que nous achetons.

      • aloamars

        regarde l’avis de Anka ici et ici
        http://lesmoutonsenrages.fr/2013/06/03/huile-de-palme-ce-poison/
        http://lesmoutonsenrages.fr/2013/09/02/la-honte-de-lete-ayrault-declare-que-nous-les-francais-adorons-le-veau-dor-nomme-huile-de-palme/

        http://www.contrepoints.org/2012/10/07/99759-le-boycott-de-lhuile-de-palme-une-mauvaise-idee

        Les Malaisiens en ont aussi marre que les étrangers considères leurs foret comme chez eux, surtout si c’est pour leur proposer de rester pauvre pour que nous on reste riche:
        Irwandi Yusuf gouverneur de Acehnese qui à participé aux discutions international sur la protections des forets (REDD
        “The international community think our forest is a free toilet for their carbon. Every day they are saying they want clean air and to protect forests … but they want to inhale our clean air without paying anything.”

        No carbon credits have been sold from Ulu Masen (or from any other REDD-type projects in Indonesia). FFI’s Frank Momberg echoes Irwandi’s frustration:
        “I find it almost a disgrace that after five years we still have no carbon credit sales from Indonesia on the voluntary market. This is mainly due to massive bureaucratic hindrances. You need lots of recommendations from national and local authorities and if you want to stay clean and do the right thing, well, then you sit and wait.”

      • aloamars

        et la preuve ultime que l’huile de palme est un bignou de bobo et de journalistes:
        la mairie de paris interdit de manger de l’huile de palme à la cantine (la France pays où tout est déjà à peut prêt interdit, et bien il reste plus qu’à interdire ce qui est autorisé!).

        http://www.mairie2.paris.fr/mairie02/jsp/site/Portal.jsp?document_id=15428&portlet_id=1577

        tout en disant des conneries parce que le palmier à palme est 10x plus productif à l’hectare que le colza ou tournesol et utilise moins de pesticides,
        c’est à dire que 1L d’huile de palme à consommé beaucoup moins de co2 que 1L d’huile de colza ou tournesol
        et si en Afrique ils consomment de l’huile de palme depuis des temps ancestraux, c’est que ça doit être super toxique

      • Itsmie

        Les Inuits mangent de la graisse de phoque, c’est que ça doit être bon!

      • Zeitgeist Zeitgeist

        Allo McFly !?!?!

        Tu es sur ton petit nuage ???

        Aloamars… ne penses-tu pas que s’ils étaient pauvre AVANT et que s’ils le sont ENCORE, que l’huile n’y change rien ???

        Peut-être que les problème des « pauvres » vient + « des riches » que l’huile-même…..???

        Concernant son rendement 10x supérieur: TANT MIEUX, MAIS TANT MIEUX !!! http://www.youtube.com/watch?v=sVTsgyRTzpI

        ABE
        A+
        Z.

      • Maverick Maverick

        Aloamars : Les propos (Irwandi Yusuf, Frank Momberg) que tu cites semblent indiquer que l’Indonésie attend des contreparties pour la préservation de SON environnement, notamment des « crédits carbone ». C’est comparable à ce pays d’amérique latine qui a fini par se résoudre à exploiter le pétrole en Amazonie, il y a peu (Venezuela? Colombie ? Je ne sais plus), parce qu’ils n’obtenaient pas de subventions en échange de la protection de la forêt.
        Qu’il soit question de développement économique, je veux bien; mais au lieu de valoriser la forêt en la préservant au maximum (tourisme, molécules innovantes tirées de la pharmacopée traditionnelle et de la biodiversité, bois précieux, …), ils préfèrent la sacrifier à une production industrielle et à une logique économique qui au final servent les intérêts de sociétés étrangères et répondent à des besoins qui ne sont pas les leurs.
        Ils se laissent imposer une logique et un modèle de développement qui ne sont pas vraiment les leurs. De la même façon, l’Union Soviétique est morte d’épuisement parce qu’ella a voulu rivaliser avec un Ouest Capitaliste qui menait la Guerre Froide au moyen d’une ressource inépuisable que l’URSS n’avait pas : le Crédit, au sens de création de monnaie.
        A part quelques uns bien occidentalisés, le peuple indonésien finira pauvre, et sans forêt.

      • Itsmie

        Aloamars

        Même sans prendre en considération la santé humaine, est-il justifiable de dévaster, ravager des forêts primaires à la vitesse de 2 millions d’hectares par an (rien qu’à Bornéo)et de condamner des espèces animales juste pour le profit des grandes entreprises?

        Ces étendues forestières nous sont plus vitales que de manger de l’huile de palme!

        http://www.geo.fr/environnement/actualite-durable/malaisie-huile-palme-deforestation-41655

        https://www.youtube.com/watch?v=PJxwlmsovzU

      • aloamars

        tous les pays qui se sont développés sont en re-boisement, tout simplement parce qu’une agriculture plus mécanisée demande moins de place (exemple France, Angleterre etc), c’est pour ça que dans tous les pays qui sont passée à une agriculture mécanisées il y a eu une migration urbaine, et ça a libéré de la place pour les foret.

        l’équation est la suivante:
        agriculture traditionnelle -> pays sous développé -> peu de place pour les forêts (exemple Afrique qui à beaucoup de déboisement à cause de l’agriculture)
        pays développés -> agriculture moderne -> plus de foret

        on peut espérer trouver un meilleur modèle notamment sans pesticide, sans érosions des sols etc genre permaculture mais pour le moment ça n’a pas fait ses preuves sur une échelle suffisante.

      • Itsmie

        « on peut espérer trouver un meilleur modèle notamment sans pesticide, sans érosions des sols etc genre permaculture »

        Haha! C’est bien de croire au Père Noel!!

        Tu sais très bien que ces considérations n’intéressent personne voyons!

      • rouletabille rouletabille

        Ils sont riches .
        Sans vies courtes,on te paye cher pour dire que ces gens sont des Palmiers ?

      • Itsmie

        Donc pour gagner sa vie on peut tout se permettre???

        Ça risque d’aller loin ce genre de raisonnement!

      • Nevenoe Nevenoe

        Et puis à terme quel avenir pour la Malaisie qui consacre ses terres à l’huile de palme ?
        Quelles conséquences pour ses habitants ?
        Ne serait ce pas un pacte avec le diable qu’ils risquent à moyen terme de payer très cher ?

  • barnabooth

    Je viens de lire quelques articles sur le sujet…
    Apparemment l’huile de palme représente entre 15 et 20% de la conso d’huile végétale en France. Bon… on parle quand même d’une bonne centaine de milliers de tonne mais ça ne me semble pas insurmontable.
    selon wiki 80% de cette huile sert à l’agroalimentaire… surtout pour la fabrication de biscuits, chips, céréales, plats préparés, trucs chelou lyophilisés…
    bref on peut s’en passer pour notre alimentation, ou du moins en diminuer fortement l’usage.

  • Natacha Natacha

    Adieu, peuples premiers, grands singes, kangourous arboricoles, tigres, rhinocéros …
    Bonjour expulsions, esclavage, défrichage à gogo, destructions des sols, inondations, pollution de l’eau…
    Bienvenue diabète, obésité, infarctus …
    Sortez vos lunettes, lisez les étiquettes ! Boycott absolu !
    On a de l’olive, du tournesol, du colza …
    Mangeons des noisettes, des noix, des amandes …
    Biscuitons maison ..

  • 108

    Voilà encore un autre aspect de l’ouverture libérale des marchés, du NOM.
    En délocalisant, on obtient une production moins chère d’un côté, et on saccage de l’autre, pour une surproduction au final dont on n’a pas besoin (huile de colza, tournesol, etc., se font chez nous).
    Et ça marche avec l’huile de palme ici, mais c’est pareil pour toutes les matières 1ères, et je n’aborde pas la délocalisation des industries de traitement et de fabrication.
    On est devenu, en France en tout cas, un pays de services principalement, on ne produit presque plus rien (comparé il y a qq années), l’emploi diminue, l’inflation augmente, etc.
    Suite logique de leur politique de merde ! ^^