Accueil » Argent et politique, Géopolitique, Manipulation » Syrie : l’armée accusée de bombardements massifs et d’attaques chimiques

Syrie : l’armée accusée de bombardements massifs et d’attaques chimiques

Grosse méfiance vis-à-vis de ce genre d’information! Ce n’est pas la première fois que Bachar Al Assad est ainsi accusé d’avoir utilisé des armes chimiques  sans pour autant qu’il n’y ait eut la moindre preuve d’apportée, mais là n’est pas le pire… Il ne faut quand même pas oublier que les rebelles syriens sont armés entre autre par les Etats-Unis qui sont pressés de voir le régime politique du pays être renversé, et que cela commence à prendre beaucoup de temps, et comme le temps presse vu que l’économie américaine est de plus en plus mourue! Dernier détail à ne pas oublier: Selon les Nations-unies, c’est l’opposition soutenue par les États-Unis et non le régime syrien qui a utilisé du gaz sarin. Donc cette info, c’est du réchauffé, mais également une preuve que certains pays ne souhaitent plus attendre, les rebelles ne vont pas assez vite semble-t-il…

Des images diffusées par les opposants montrent des dizaines de corps dans des morgues improvisées, sans traces de blessures apparentes.

Des opposants syriens accusent le régime Assad d’avoir utilisé des armes chimiques sur des zones tenues par les rebelles dans l’est de Damas lors de bombardements massifs menés mercredi 21 août. Plusieurs quartiers, notamment ceux d’Hammouriya, la Ghouta, Moudamiya, Zamalka et Arbin, sont visés par des tirs d’obus depuis l’aube. 

Le comité de coordination locale, une ONG présente sur place, affirme que plusieurs dizaines de cadavres présentant des signes de mort par inhalation de gaz toxiques ont été apportés dans des hôpitaux de campagne autour de la capitale.

PUPILLES DILATÉES, MEMBRES GLACÉS

« De nombreuses victimes sont des femmes et des enfants, a déclaré Bayan Baker, une infirmière d’un centre médical à une dizaine de kilomètres de Damas, citée par Reuters. Ils sont arrivés avec leurs pupilles dilatées, des membres glacés et de la mousse dans leur bouche ».

Un opposant joint par le Guardian dans un hôpital du quartier de la Ghouta confirme que les victimes « suffoquent, leurs coeurs s’arrêtent, leurs yeux sont dilatés, leurs muscles tremblent ». Le Bureau des médias de Damas, autre organisation d’opposition, affirme « qu’un nombre impressionnant de civils a été victime des gaz. Et ce nombre continue d’augmenter rapidement ».

Des images et des vidéos diffusées par les opposants, qui n’ont pu être vérifiées indépendamment, montrent des dizaines de corps dans des morgues improvisées, sans traces de blessures apparentes.

Contacté par Le Monde.fr, Olivier Lepick, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), à Paris, a visionné les images :

« Au vu des symptômes et des tableaux cliniques, cela ressemble très fortement à une intoxication par un neurotoxique. Il y a l’absence de blessures physiques, les contractions musculaires, les secrétions pulmonaires par la bouche. S’il n’était question que de gaz lacrymogènes, il faudrait des doses faramineuses pour produire un tel résultat et des concentrations difficiles à réaliser hors d’un espace confiné ou un laboratoire. Au vu du grand nombre de morts, je ne penche pas pour un usage de gaz lacrymogènes. »

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (l’OSDH), autre ONG basée à l’étranger, n’a pas confirmé dans un premier temps l’utilisation d’armes chimiques dans les attaques de mercredi. Elle affirme cependant que ces bombardements de grande ampleur ont tué plus d’une centaine de personnes, et que le bilan devrait encore augmenter dans la journée. Selon l’OSDH, il s’agit du bombardement le plus violent « depuis le début de la campagne militaire du régime » dans la région.

Source, article complet + vidéos sur Le Monde

16 réponses à Syrie : l’armée accusée de bombardements massifs et d’attaques chimiques

  1. on le savais bachar a un poid chiche dans la téte
    il va gazer Son peuple quand les officiels de ONU (organisation des naze uni ) viennent d’arrivaient sur son
    territoire
    bon d’accord ils ( ONU ) ne peuvent plus enregistrer les déclarations des témoin de khan al asal ( banlieu Alep attaque chimique mars 2012 ) prise et massacrée par les
    amis de toumou ( 100 défenseur plus de 2000 PACIFISTES )
    et les kurdes vont prés bien , enfin surtout se qui se sont réfugier au kurdisdant irakien

    ps1 pask1 un peut quand ça arrangent les autres du coin
    ps2 badboy tu peut transmettre mon Email a pask1

    BIssous un Belier ( qui veux pas les perdre )

  2. 3 raisons pour lesquelles l’AAS n’aurait pas utiliser de gaz:

    1 le gaz sarin tout comme toute substance chimique ou microbiologique ne pourrait pas être utilisé dans des localités résidentielles puisque le vent répand ces substances trop vite et contamine l’environnement à dans un vaste périmètre de 10 kilomètres. La zone où les opposants accusent Assad d’avoir utilisé du sarin , en l’occurrence Al Moazamiya, est située à 5 kilomètres des zones résidentielles , de la base militaire Al Mezah. Est-il concevable que l’armée syrienne utilise cette substance contre elle-même?!!

    2 la zone exposée au gaz chimique est inaccessible pendant 36 heures à compter du moment où l’attaque est lancée. Toute personne désirant s’y rendre devra porter une combinaison spéciale. La question qui se pose dès lors est la suivante comment se fait-il que les médias dominants aient pu tourner des reportages sur les lieux supposés du crime?!!

    3 la commission d’enquête de l’Onu se trouve en Syrie à la demande même de Damas. Est –il raisonnable que Damas recourt à l’arme chimique contre ses opposants à l’heure où les enquêteurs onusiens sont sur place pour examiner l’usage des substances chimiques à Khan Assal?!!

    http://french.irib.ir/analyses/commentaires/item/271300-pourquoi-est-il-possible-que-damas-ait-utilis%C3%A9-du-gaz-sarin-contre-rif-de-damas

    Autres news intéressante:
    Contact entre Al Sissi et le régime Syrien:
    http://french.irib.ir/info/afrique2/item/271202-premier-contact-al-sissi-r%C3%A9gime-assad,-riyad-en-col%C3%A8re

    • Selon Alexandre Loukachevitch, représentant officiel du ministère russe des Affaires étrangères, un missile contenant une substance chimique toxique a été déployé par des rebelles dans la banlieue de Damas. Ce ne sont pas les militaires syriens qui ont tiré. D’ailleurs, la surprise vient du fait que, il n’y a que des civils tués. Où sont donc ces fameux résistants ? Alexandre Loukachevitch a déclaré:

      « Tout cela ressemble sérieusement à une tentative de créer à tout prix un prétexte pour obliger le conseil de sécurité de l’ONU à prendre le parti de l’opposition. Cela ruinerait les chances de convoquer la conférence de Genève alors qu’une rencontre entre les experts américains et russes est prévue pour la préparer »

    • Tout à fait, et il faut ajouter que l’armée syrienne est en train de gagner donc utiliser des gaz serait contre productif.

  3. Un spécialiste des armes chimiques de l’ONU à Londres a visionné les vidéos qu’on lui a transmise, et même lui suspecte qu’il pourrait s’agir de « fake » (de la comédie quoi).

    A ce que j’ai pu voir comme vidéos sur les chaines info, je suis carrément d’accord avec lui, ça ressemble trop à de la comédie grossière montée de toute pièce.

    En tous cas c’est surement pas du à du Gaz Sarin, et s’il ya vraiment eu des attaques chimiques avec d’autres produits, on peut sens trop se tromper les attribuer à l’opposition, là !

    • Le reportage (hier soir) du 20H de FR2 montrait des gens censés être protégé par de vulgaires masques en papier et d’autres avec un mouchoir devant le nez ne présentant aucun symptôme .

      Pourquoi ne suis-je pas étonné de voir le gluant responsable et coupable de l’affaire du sang contaminé dans cette magouille ?

    • Syrie: Al Ghouta, gazé? quand l’arnaque tombe à l’eau !

      selon la voix de la Russie qui s’empare du sujet, et cite une source turque,  » les rebelles ont diffusé les images des syriens gazés à Al Ghouta dans la rif de Damas , un jour avant que ce gazage ait lieu!! » cette source turque lié à un groupe baptisé al Dawa affirme que  » les images mettent en scène les civils massacrés par les rebelles mais ces derniers ont agi si malhabilement, si maladroitement que personne ne peut les croire. il est impossible que l’attaque chimique soit filmée avant m^me qu’elle se produise. des heures après une attaque chimique, il est impossible de tourner des filme sur les lieux , de les mettre en format de vidéo et de la poster »!!  » Mais les images tournées et qui font le tour des médias occidentaux montrent au contraire la brutalité et la sauvagerie des hordes takfiris qui plus d’une fois se sont illustrés par des décapitations, des massacres collectives, des égorgements. ce sont des terroristes qui exécutent des enfants , violent des fillettes »!!

      http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/271356-syrie-al-ghouta,-gaz%C3%A9-quand-l-arnaque-tombe-%C3%A0-l-eau

  4. Sans aller jusqu’à dire que c’est un fake (on n’est pas à 100 ou 200 civils près), je serai curieux de connaître l’agent (chimique) utilisé; comme d’autres l’ont déjà dit, normalement il y a persistance du produit, même les victimes sont potentiellement « contagieuses », en les manipulant on risque d’être empoisonné à son tour. Et les neurotoxiques passent aussi à travers la peau, pas seulement par inhalation.

    • Oui, s’il est sous forme liquide ou gel.
      Non s’il est sous forme gazeuse( gaz ou micro-gouttelette).
      Dans ce cas les agents chimiques ne seront pas persistants. Et tout dépendra du gradient atmosphérique (abiatique, thermique) pour la durée de contamination in-situ.
      …Mais dans tous les cas, jamais trés longue!

      Donc, oui c’est un fake.

  5. Fabius , ce matin sur BFMTV chez Bourdin :

    « Si le conseil de l’onu ne peux pas le faire , on prendra des décision autrement »

    Tout en ayant un sourire en coin , et répondant apres , « qu’il n’en dira pas plus » sur la facon de procéder .

    Cela se rapproche quoi qu’il arrive , ca va peter

    • Il a du recevoir les ordres directement de Bibi….

    • Hollande doit avoir de sérieux problèmes de géographie. Il n’a toujours pas pigé que la Syrie, ce n’est pas le Mali. Avec une armée de plus en plus réduite, des alliés qui pour la plupart n’iront certainement pas en Syrie, et un pretexte digne des armes de destruction massive de l’Irak, on a tous les ingrédients pour se retrouver avec la version remasterisée de l’Indochine.

  6. Ce qui n’a pas été révélé de la Rencontre orageuse entre Bandar bin Sultan et Vladimir POUTINE de Juillet 2013.

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php

    • Grand marabout 2.0

      très intéressant et inquiétante cet escalade,chantage sur les jo,et promesses de souveraineté aux russes en Syrie,les russes ne « vendront »jamais la Syrie,le pays du saoud peut toujours rêver…
      le conflit va démarrer,au vu de la sournoiserie ambiante sur le sujet

  7. Pour l’instant en France, parmi les politiques, seule Marine LE PEN ose mettre en doute la version sioniste.

    Armes chimiques en Syrie: Marine Le Pen appelle « à se méfier des manipulations »

    « Le problème est que nous n’avons pas d’informations. Si l’ONU est aussi prudente, c’est qu’ils n’ont pas non plus d’informations vérifiées », a affirmé Le Pen, regrettant que « depuis le début du conflit, les médias occidentaux s’appuient sur les informations données par l’Observatoire syrien des droits de l’Homme ».

    « Dans d’autres conflits, les médias ont été, parfois contre leur gré, manipulés par un camp ou par l’autre », a-t-elle observé, en rappelant que « Carla Del Ponte, membre de la commission d’enquête de l’ONU sur la situation des droits de l’Homme en Syrie, avait dit elle-même qu’il (y avait eu) utilisation de gaz chimiques, il y a quelques semaines, par les rebelles. J’appelle à la méfiance. Dans des guerres aussi médiatiques, il faut se méfier des manipulations », a-t-elle dit.

    « Je ne vois pas quel intérêt aurait l’armée (syrienne) d’utiliser des gaz chimiques contre sa population au risque de la voir se retourner et alors même que cette armée enregistre, semble-t-il, victoire sur victoire contre les rebelles », a également expliqué l’eurodéputée.

    http://www.huffingtonpost.fr/2013/08/22/armes-chimiques-syrie-marine-le-pen-appelle-mefier-manipulations-international-politique_n_3793605.html

  8. Ban Ki-Moon menace la Syrie de «graves conséquences» en cas de massacre avéré .

    Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a haussé le ton contre le régime syrien vendredi, prévenant que l’utilisation d’armes chimiques près de Damas mercredi, si elle était avérée, constituerait un «crime contre l’humanité» qui aurait «de graves conséquences.»

    «Toute utilisation d’armes chimiques, où que ce soit, par qui que ce soit, et quelles que soient les circonstances, violerait le droit international. Un tel crime contre l’humanité devrait avoir de graves conséquences pour celui qui l’a perpétré», a-t-il prévenu lors d’une visite à Séoul. «C’est un défi grave pour la communauté internationale dans son ensemble, et l’humanité que nous avons en commun, d’autant que cela s’est passé alors que la mission d’experts de l’ONU se trouvait dans le pays», a ajouté le secrétaire général.

    http://www.liberation.fr/monde/2013/08/23/ban-ki-moon-menace-la-syrie-de-graves-consequences-en-cas-de-massacre-avere_926510

    On notera que l’utilisation de munitions à l’uranium apauvrit largement utilisé par l’OTAN ne semble pas poser problème.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/laurent-le-guyader/190813/du-nouveau-sur-les-armes-uranium-appauvri