Accueil » Écologie, environnement et animaux » Un village alsacien craint de devenir inhabitable à cause d’un forage géothermique

Un village alsacien craint de devenir inhabitable à cause d’un forage géothermique

fissures2
Lochwiller (Bas-Rhin),mardi. Sur la colline du village, où la terre est devenue une véritable éponge, le sol s’est élevé de 53 cm en dix-sept mois. | Photo MaxPPP/Marc Rollmann. pour Le Parisien

LOCHWILLER (France / Bas-Rhin) – Des maisons inclinées, des fissures sur les murs, une rue défoncée: le sol bouge à Lochwiller (Bas-Rhin), où des habitants dépités craignent que leur village ne devienne inhabitable. A l’origine du phénomène, un petit forage géothermique dans le jardin d’un particulier.

Depuis deux ans, tout se casse la figure, enrage Rodolphe Matjeka en montrant les murs lézardés de sa maison, un corps de ferme alsacien de la fin du 18ème siècle, que l’artisan a acheté en 2009 dans ce village agricole de près de 450 habitants.

L’un des escaliers se casse en deux et il a dû détruire une grange qui menaçait de s’effondrer, poursuit-il. Il assure avoir déjà dépensé des dizaines de milliers d’euros en travaux et a saisi la justice pour obtenir des dédommagements. Quelques voisins, dont les vieilles bâtisses sont aussi touchées, se sont joints à la procédure.

Au début, on pensait que c’était lié à la construction du lotissement là-haut, explique-t-il en montrant des maisons neuves sur la petite colline à laquelle est adossée sa propriété.

Mais une série de mesures par des experts vient de désigner la véritable origine du problème, à quelques pas de la maison des Matjeka: le forage géothermique qu’a fait creuser un particulier pour le chauffage de sa maison.

Les foreurs, qui ont creusé à plus de 100 mètres, ont percé une couche étanche d’argile libérant de l’eau sous pression, explique l’un des experts, interrogé par l’AFP. L’eau a giclé vers le haut dans des couches d’anhydrite, une roche tendre qui se transforme alors par réaction chimique en gypse et gonfle en volume, ce qui soulève le sol.

Le même phénomène a déjà été enregistré à quelques 120 km à vol d’oiseau de Lochwiller: depuis 2007, le centre ville historique de la petite ville allemande de Staufen-en-Brisgau se soulève progressivement à la suite d’un forage géothermique dans de l’anhydrite. A ce jour plus de 200 maisons y sont fissurées.

Pour l’instant, les conséquences ne sont visibles que dans une partie de Lochwiller, mais le mouvement sous-terrain s’étend de plus en plus, et à terme, il touchera tout le village, estime cet hydrogéologue.

Il est impossible de dire dans quelle échelle de temps, mais cela va rendre de plus en plus de maisons inhabitables, et des risques d’effondrements progressifs dans toute la commune, poursuit-il.

Plusieurs dizaines de centimètres en trois ans

Le nouveau quartier est lui-même touché. Une jeune mère de famille explique que les portes se ferment toutes seules dans sa maison neuve, qui comme celles de certains voisins s’incline petit à petit.

La voirie de ce lotissement neuf a commencé à gonfler: par endroits, la chaussée s’est soulevée de dizaines de centimètres en trois ans, à tel point qu’une rue a dû être barrée.

A moins de 100 mètres du forage en cause, Jean-Baptiste assure qu’à ce jour, il n’a rien constaté sur sa maison. J’ai appris qu’elle bougeait, sourit le jeune homme, mais le vrai problème, c’est que plus aucune maison de Lochwiller ne peut se vendre: je rembourse un emprunt pour une maison qui n’a plus de valeur.

Suite sur les brindherbes

16 réponses à Un village alsacien craint de devenir inhabitable à cause d’un forage géothermique

  1. HAHAHA c’est la faute à la géothermie hahaah,c’est pas avec le Gaz de Schiste que ca arrive ,hahaha…

  2. Merde, je vais arrêter de creuser!!

  3. Lochwiller, Lochness, tous des lieux troublants.
    Ils peuvent faire un jet d’eau comme celui de Genève ? non?
    C’est pas une bonne idée, oups ça me gonfle personne répond.

  4. Il n’y a pas de fracturation ni de gaz de schiste dans ce procédé. Il est un des plus simple et est utilisé de manière courante notamment en Islande.

    Il s’agit de récupérer l’eau qui est chauffée naturellement dans le sol, par la proximité d’une chambre magmatique. Le phénomène est similaire à ce qui se produit à Yellowstone au Old Faithful à part que là l’eau sort d’elle-même par une anfractuosité naturelle.

    Par contre ce qui devrait alarmer les experts (??) c’est la relative petite profondeur où ce trouve cette chambre magmatique tout comme dans les Vosges, la moyenne est de 1 à 2km de profondeur. Il est vrai qu’il y a déjà un bon moment qu’il n’y a plus eu de secousse dans le coin, me semble-t-il !!!

    • J’ai dans mon coin le village de Bex une mine de sel qui est extrait par fracturation de la roche. Ils injectent de l’eau qui revient imbibée de sel et ils en ont pour 50 ans.
      Sel de cuisine mais surtout pour la gel en hiver sur nos routes.

      • Près de Brive-la-Gaillarde, Cantal ? C’est normal, c’est l’ancien rivage marin à une époque où le bassin parisien était encore sous eau et que la région des Puys était encore en pleine activité sulfurique.

        • Je pense que Criminalita est en Suisse!

        • Dans le canton de Vaud près d’aigle en suisse..bonne nuit…
          .

          .

        • Oui c’est exact, j’avais oublié que c’était la Suisse. L’origine de cette saline comme bien d’autres dans les Alpes, remonte à une époque très reculée avant la formation de ce plissement.
          Par contre je ne m’explique pas un détail dans l’histoire de la saline de Bex, les coups de grisou ! Hommage à la persévérance de ces gens.

          L’injection telle que pratiquée dans la saline, n’est pas pareille à celle de la fracturation. Ici la pression est permanente, la fracturation c’est par des impulsions successives.