Accueil » Écologie, environnement et animaux, Manipulation » La France ouvre le débat sur ses poubelles nucléaires

La France ouvre le débat sur ses poubelles nucléaires

Ha elle est trop forte la France dans le domaine, elle qui disait que le nucléaire était une énergie propre, sans risques, qu’il n’y avait aucun souci et que tous les « anti-atomes » n’étaient que des mauvaises langues. Déjà, enfouir les déchets n’est réellement pas une solution comme cela a récemment été démontré aux USA avec des futs rongés et de la matière qui fuyait, mais de plus, la France ne s’est pas vraiment privée pour planquer des déchets un peu de partout! Sans oublier les leçons Tchernobyl-Fukushima qui ont fait couler de l’encre passé un moment sans pour autant changer les habitudes…

anti-nucleaire-390_-_Copie

La France projette d’enfouir ses déchets nucléaires les plus dangereux à 500 mètres sous terre, le seul tombeau désormais envisagé pour protéger l’homme pendant les 100 prochains millénaires des substances les plus radioactives jamais créées.

L’atome a fourni de l’électricité à la France en grande quantité depuis plus de 30 ans sans qu’une solution soit trouvée pour ses déchets. Le projet Cigéo doit répondre à ce paradoxe et sera détaillé dans un débat public qui s’ouvre mercredi.

L’Agence chargée des déchets nucléaires (Andra) déposera à cette occasion un dossier d’autorisation auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Elle prévoit de débuter la construction des galeries en 2019 et de réceptionner les premiers déchets en 2025.

« C’est l’occasion de présenter toutes les facettes du projet, de répondre aux questions, d’intégrer des recommandations dans les études que l’on va mener jusqu’en 2015″, dit Thibaud Labalette, directeur des programmes de l’Andra.

Au-delà des risques, les antinucléaires dénoncent une sous-estimation du coût et du volume final du projet Cigéo, situé à Bure (Meuse) près de Nancy, qui représente selon eux le « talon d’Achille » de l’industrie nucléaire.

Les stocks qui viendront s’accumuler dans cette roche d’argile représentent 3% du volume des déchets produits par les réacteurs français, mais ils concentrent 99% de la radioactivité, suscitant l’inquiétude des habitants de la région .

SOUS TERRE OU DANS L’ESPACE ?

Après une centaine d’années d’exploitation, le tombeau sera refermé, confinant dans la roche quelque 70.000 m3 de déchets de moyenne activité (MAVL) et 10.000 m3 de déchets vitrifiés de haute activité (HA).

A un mètre de distance de ces derniers, cinq à dix minutes suffisent pour recevoir une dose létale de radioactivité. Ils restent dangereux pour l’être humain pendant plus de 100.000 ans, disent les experts.

« Plusieurs axes de recherches ont été étudiés. En France et à l’étranger, les pays qui ont à gérer les déchets du même type s’orientent vers le choix du stockage géologique », ajoute Thibaud Labalette, interrogé sur l’absence d’alternatives.

Article complet sur Reuters

Revenons-en aux propos de l’introduction car la France ne s’est jamais vraiment privée d’enterrer ses déchets nucléaires un peu de partout dans le sol national comme l’explique magnifiquement le reportage qui suit, il est à voir absolument!!!

Image de prévisualisation YouTube

Et comment oublier cet autre scandale: l’autorisation d’utiliser des déchets radioactifs dans les matériaux de construction, au mépris des conséquences pour la santé…

7 réponses à La France ouvre le débat sur ses poubelles nucléaires

  1. Et sans oublier que le site de Bure a été choisi en faussant ( apparemment ) les données sur des gisements géothermiques, la loi française interdisant de les dégrader ou d’en réduire les possibilités d’usages…
    http://www.villesurterre.com/

  2. Faut pas tout mélanger.

    Là, on parle des déchets ultimes.

    Ce n’est qu’un nouveau faux débat public pour entériner les décisions déjà prises!!!

    Comme le fut celui de Cadarache et cette fumisterie de « soleil en bouteille » d’ITER.

    On amuse le peuple idiot et il en redemande!

    Au fait, un défaut de refroidissement (ex: panne prolongée de courant) et c’est le feu inextinguible.
    Groooooooooosse catastrouuuuphe!

    Mais pas de souci, tout est prévu….les responsables ont déja des faux passeports. (précision pour les neuneus: humour noire.)

  3. Problème de fond, comment s’assurer que dans des milliers d’années nos descendants sauront comprendre ce qui est vraiment stocké? On parie sur les progrès de la science pour une maîtrise des déchets en question… hum. C’est oublier un peu vite que les couples ayant beaucoup de compétences font moins d’enfants que ceux qui sont au ras des pâquerettes. Il y a des exceptions bien entendu, mais c’est une tendance mondiale. En France cela crève les yeux (pas des journaleux, je sais).
    Dans quelle langue exposer le problème? Sur quel support? Livres, cd, dvd sont HS très rapidement… reste la gravure sur pierre : en français pour enrager les anglo-saxons!
    Conclusion, l’anthropocène va laisser un bordel incommensurable.

    • Ce type de Pb sert surtout à faire diversion pour cacher des problèmes imminemment plus contemporains!

  4. On est trop fort et trop bon, le peuple le plus accueillant du monde, sans doute de notre galaxie : « crève charogne » !