Accueil » Écologie, environnement et animaux, Médical et alimentation » Accès à l’eau potable : le filtre qui pourrait tout changer

Accès à l’eau potable : le filtre qui pourrait tout changer

Purifier 1500 litres d’eau pour 2 euros peine, c’est le « miracle » que pourrait réaliser un nouveau filtre créé en Inde. Une innovation tout simplement géniale non?

nanoparticules argent
Crédits : Unknown
Un chimiste indien a inventé un filtre constitué de nanoparticules d’argent, dont les performances pourraient révolutionner l’accès à l’eau potable pour des millions de personnes dans le monde.

Transformer de l’eau impropre à la consommation en eau parfaitement potable, en quantité suffisante pour subvenir aux besoins annuels d’une famille de cinq personnes, et ce grâce à un simple filtre, fonctionnant sans électricité, et coûtant à peine 2 euros ? La chose sera peut-être bientôt possible, grâce aux travaux menés par le chimiste indien Thalappil Pradeep, de l’Institut Indien de Technologie (Chennai, Inde).

En effet, Thalappil Pradeep et son équipe ont réussi à mettre au point un prototype de filtre purificateur d’eau, doté d’un matériau composite à base d’aluminium couplé à des nanoparticules d’argent, dont les performances se sont révélées particulièrement intéressantes. Et pour cause, puisque ce filtre purificateur a permis de filtrer efficacement 1500 litres d’une eau initialement impropre à la consommation, en produisant au final une eau parfaitement potable. Tout cela d’une seule traite, sans que ce filtre soit réactivé ou nettoyé au cours de la phase de filtration.

Cerise sur le gâteau, le dispositif inventé par Thalappil Pradeep ne nécessite pas la moindre alimentation électrique : un atout de poids, puisque un grand nombre des 900 millions de personnes dans le monde qui n’ont pas d’accès à l’eau potable… n’ont également pas accès à l’électricité.

Le filtre purificateur d’eau conçu par le chimiste indien permet de tuer les virus et les bactéries contenus dans l’eau, tout en neutralisant des composés chimiques toxiques tels que l’arsenic ou le plomb.

Comment fonctionne ce filtre d’un point de vue chimique ? En fait, son efficacité réside dans le recours aux nanoparticules d’argent. En effet, pendant que l’eau coule à travers le filtre, les nanoparticules d’argent sont oxydées, et relâchent alors des ions, ce qui a pour effet d’annihiler virus et bactéries, et de neutraliser certaines substances toxiques comme le plomb et l’arsenic.

Il est à noter que le prototype de filtre purificateur d’eau fabriqué par Thalappil Pradeep est un petit dispositif, qui pèse 50 grammes. Thalappil Pradeep estime que pour proposer un dispositif véritablement opérationnel, il faudrait construire un filtre à eau un peu plus gros, pesant autour de 120 g. Un dispositif qui, selon ses calculs, ne coûterait que deux euros et permettrait en contrepartie de procurer de l’eau potable à une famille de cinq personnes durant une année.

Cette invention a été publiée le 6 mai 2013 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), dans un article intitulé « Biopolymer-reinforced synthetic granular nanocomposites for affordable point-of-use water purification ».

Si les travaux du chimiste indien Thalappil Pradeep sont à l’évidence extrêmement prometteurs, il faut toutefois rappeler que le recours aux nanoparticules pour le traitement de l’eau n’est pas récent. Ainsi, en 2006, des chercheurs de l’université Rice (États-Unis) avaient déjà mis au point un filtre doté de nanoparticules de rouille, qui permettait d’éliminer l’arsenic contenu dans l’eau (lire « Nanorust et Arsenic » publié par la Rice University suite à cette découverte).

Article complet sur journaldelascience.fr

16 réponses à Accès à l’eau potable : le filtre qui pourrait tout changer

  1. Ah les nano particules…

    Seul problème: ces particules Chymérique ne sont pas faites pour interagir avec l’environnement et encor moins avec les cellules vivantes
    .
    Ca va finir comme les OGM, ou les colorants, ou la radioactivité mais en pire.

    Les particules entre dans votre coprs par tous les por, et où vont-elles, ou s’accumulent-elles, avec quoi iunterragissent-elles? Sais pas ….

  2. Le corps élimine les ions d’argent,comme pour l’usage de l’argent colloïdal. Ce thème a été abordé sur ce site. Serait-il possible d’en re parler ?

  3. Ok mais nonoparticule d’argent est totalement différent des ions argents…

    • T’as rien compris. Les nano-particules ne representent pas de danger, c’est les ions d’argent issus de la décomposition des nano-particules qui pourraient être nocifs, mais ils sont éliminés par le corps.

  4. heu le problème dans cette affaire c’est l’utilisation de l’alu, encore….

    Etonnant que des chercheurs de l’inde préfèrent éviter une eau pas forcément transparente et sans danger plutôt qu’une eau totalement claire mais traitée avec un métal d’une toxicité reconnu dans le monde entier.

    On avance d’un pas et reculons de deux.

  5. Moi j’ai une autre solution. Depuis que l’eau est douteuse, je ne bois que de la bière et du vin. (Bio autant que possible)

  6. Si l’eau est chargé en nano-particules d’argent au sortir de la machine de cet indien, non seulement elle est pure de toutes bactéries, mais en plus elle va renforcer les défenses immunitaires de celui qui la consomme. C’est le principe même de l’argent colloïdal .

    Cet indien n’a rien inventé. De telles machines sont utilisées partout dans le monde, tous les filtres à eau utilisent des nano-particules d’argent, associées à un autre élément pour les retenir.

    Je pense qu’une goutte d’argent colloïdal doit suffire pour désinfecter une carafe pleine. En 5 minutes max, les agents infectieux sont tous éliminés.

  7. Il va se faire flinguer le pov’ gars…
    En tous cas, quelques que soient les enc…s qui lui voleront ce brevet, je suis prêt à l’acheter pour 15 €.

  8. Faut pas réver, les multinationales de traitement des eaux vont racheter ce brevet et le mettre aux oubliettes vite fait !
    leur façon de négocier est simple:
    Ou tu deviens trés riche et tu nous refile la propriété de ta découverte ou on continuera à négocier avec tes héritiers !

  9. Eh ben voilà… Encore deux-trois que je vois là dans la classe qui n’ont pas appris leurs leçons !
    Bravo !
    Ce que disait Jissaoui est la seule façon de pouvoir le dire sans dire de conneries, les nanoparticules sont toutes potentiellement très dangereuses.
    Personne ne sait et surtout pas les fabricants.
    Il ne faut pas confondre nanoparticules d’Ag et argent colloïdal.
    Ce qui fait qu’une nanoparticule est intéressante c’est par les propriétés totalement différentes qu’elle présente par rapport au matériau brut.
    Exemple : l’or en nanoparticules devient un semiconducteur, le carbone se réorganise spontanément en fibres très élaborées creuses, « les nonatubes » qui entrent dans la fabrication des pneus ( je vous laisse imaginer au niveau respiratoire les particules dues à l’usure des matériaux ! ).
    Nano c’est neuf zéro après la virgule, soient un millionième de mm, ce qui ramène la chose au niveau moléculaire, ce qui veut dire qu’elles ne connaissent pas les parois cellulaires, elles passent partout et peuvent entrer dans le cerveau ou n’importe quel organe, là où justement elles seront à même de se fixer ( ??? ) et de générer seul le Diable sait quoi !!!
    Ils nous en font bouffer sur les gâteaux pour les faire briller, en mettent dans les crèmes solaires ( Oxyde de Titane ), c’est un délire.
    Alors j’espère que le procédé de ce bonhomme a prévu de ne pas relâcher le nano-argent, ce serait dommage de prendre le risque de dépeupler un continent…

  10. Il me semble qu’il y a rien de neuf, on trouve des filtres à eau avec cartouche céramique filtrant les bactéries et particules jusqu’à 0.1µm. contenant des nano particules métal pour fixer certaines toxines bactériennes et métaux lourds.
    25€ capacité 2000L. 10€ la cartouche. c’est juste une minipompe à main en plastique, à ce prix là c’est du chinois et c’est pas de super bonne qualité, qui pousse l’eau à travers la cartouche.
    il faut gratter un peu la cartouche céramique avec un papier de verre de temps en temps parce que les pores se bouchent.
    il y en a qui fonctionnent par simple gravité mais c’est plus long.
    sinon il faut voir les marques msr, surtout la marque suisse katadyn mais c’est cher, ou aquamira.
    il y aussi le stérilisateur à uv steripen plus simple mais qui ne filtre rien, il tue seulement les agents pathogènes.
    c’est fait pour les aventuriers randonneurs et l’armée.

  11. c’est rigolo de voire que des gents pretendent inventer un truc qui existe depuis des ciecles .
    moi j’achete des pensements contenants des micros fils d’argent et les entassent dans un filtre a la place de la cartouche prevus ……. c’est le meilleur filtre qui existe contre toutes sortes de bacteries . maintenant pour les metaux lourd c’est autre chose .

  12. quant a l’argent colloïdal j’ais fais un tuto sur ce site pour explique comment je le fabrique .
    d’ailleur avec un autre mouton qui s’est joint a moi nous comparont nos resultas . et croyez moi , ont avance vachemant bien .

  13. A la fin de l’article sur journaldelascience il est indiqué:
    Signalons toutefois l’existence d’une inconnue de taille : les possibles effets sur l’organisme humain des nanoparticules susceptibles de se retrouver dans l’eau issue de ce type de procédé.