USA: « deep water horizon »,plus de 33 mois aprés la castastrophe,on craint une nouvelle marée noire!….

Une importante fuite de pétrole continue de s’échapper dans le golf du Mexique depuis la catastrophe de « Deep water horizon » en 2010, une nappe importante de 10 km s’en dégage depuis quelques jours et fait craindre une nouvelle marée noire.

La région marine de Macombo en Louisaine est toujours irisée de pétrole à la surface de l’océan depuis l’automne dernier, sans qu’aucune explication de la part de BP ou des gardes côtes américains ait été fourni quant à son origine. Elle s’est dramatiquement élargie depuis quelques jours. Sa persistance, même après des semaines de mauvais temps, suggère que le débit de la fuite constatée est important. Les scientifiques qui l’ont échantillonné ont trouvé des preuves de la présence de produits synthétiques tels que la boue de forage dans les échantillons.

Le plus troublant reste que cette nappe que l’on avait remarqué en automne dernier, et qui se répandait perpétuellement sur une surface d’environ un demi-mile de la scène de l’explosion de Deepwater Horizon de 2010, est devenu beaucoup plus importante depuis quelques jours. Elle s’étend aujourd’hui sur plus de 10 km dans le sens sud-nord et elle frole même parfois la cote à moins de 2 km .

C’est grâce au travail incessant de l’association « On the Wings of care », qui continue depuis 2010 d’effectuer régulièrement des survols de vigilance dans la région, que cette nouvelle marée noire a été rendu public. Déjà en Août 2011 et à nouveau en Octobre 2012, elle avait des preuves photographiques qu’elle a rendu public, ces preuves ont forcé BP et les Gardes côtes américains à avouer et à reconnaître publiquement que la fuite de 2010 n’était pas correctement colmater et que des nouvelles observations de nappes de pétrole étaient constaté régulièrement prés de la plate-forme de BP.

Depuis, c’est le silence complet, sinon que la nappe c’est aujourd’hui gravement élargie et qu’une nouvelle marée noire est à craindre.

« Nous ne sommes toujours pas satisfait des réponses de BP à nos nombreuses questions face à cette nouvelle marée noire, et nous craignons le pire , à savoir que ce pétrole provient de fissures sous la mer. »

Une seule chose est indéniable, nous avons des preuves photographiques formelles: Du pétrole est toujours en fuite, et ce, 33 mois après l’explosion de « Deep Water Horizon ».

http://naturealerte.blogspot.fr/2013/01/29012013usa-une-importante-fuite-de.html

Source et vidéo: Realinfos

19 commentaires

  • robertespierre

    « du pétrole est toujours en fuite »
    Les ricains sont les meilleurs
    ils ne tarderont pas à l’intercepter,le neutraliser et le mettre sous les verrous

  • criminalita

    La cata tant redoutée arrive. Ils ne peuvent plus cacher la pollution avec leurs produits chimiques.ce puit n’a pas été fermé correctement et ces crapules se mettent des millions dans la poche et continuent de nous mener en barquette. la terre se vengera mais c’est nous qui allons trinquer.

  • Maverick Maverick

    Eagleeyes avait son hypothèse sur DeepWater Horizon :

    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/26/les-scientifiques-ont-remarque-une-augmentation-recente-de-lactivite-sismique-a-proximite-du-gouffre-de-85-acres-situe-dans-la-corne-du-bayou-en-louisiane-anglais/#comment-155323

    Une surpression causée par des mouvements telluriques, qui aurait fait sauter le puits ? Même si c’est le cas, BP n’a sûrement fait que du rafistolage (non pas que ça soit facile à réparer, mais bon)

    • Chegoku Chegoku

      Faut rappeler aussi que DeepWater ne possédait pas tout les systèmes de sécurité requis. Fruit d’une négociation avec l’administration Bush pour alléger les charges de ce type d’exploitation.
      Le BOP n’avait pas de commande à distance par exemple.

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,
    Déjà peu avant le 20 août 2010 il y avait trace de fuite :
    http://les-verites.skynetblogs.be/archive/2010/08/20/persistance-d-une-nappe-sous-ma.html

    Un mois avant, j’écrivais ceci :
    « BRITISH PETROLEUM a foré très (trop) profondément, soit 12km un record (si on peut dire). Mais là où il y a du souci à se faire, c’est que le pétrole qui sort de ce puits n’est en rien comparable à celui qu’on exploite en temps normal. C’est du pétrole « ABIOTIQUE » c.-à-d. non fossile, donc obtenu par un processus chimique dans les couches profondes, ainsi dit les « strates ». Rappelez-vous les reportages montrant la nappe polluant les eaux et les rivages, elle était de couleur rougeâtre et non gris noirâtre comme à l’habitude.

    La profondeur à laquelle ils ont foré, fait que ce qui en sort est à une pression telle que tous les équipements de sécurité, ont été littéralement balayés, même la valve de sécurité, censée résister au double de la pression maximale connue jusqu’à ce jour, à été arrachée de ses supports, la pression de sortie de ce pétrole est située entre 1378 et 4824 bar. Pour faire le rapprochement, un pneu de voiture est de 2.4 b et celui d’un camion de 6.9 b et enfin celui des circuits hydrauliques d’un avion est de 200 à 380 b une fuite transpercerait un homme de part en part. En conclusion aucune technologie actuelle ne pourrait mettre un terme à la fuite, sinon que l’utilisation d’une charge nucléaire, mais !

    Comme si ce n’était pas assez, ce qui sort de ce puits, n’est pas plus rassurant, des gaz à haute toxicité ont été détectés à la surface de l’eau. Il s’agît en particulier de :
    – Sulfure d’hydrogène (niv. norm. autor. 5-10ppb) sur le lieu il est de 1200ppb.
    – Benzène (niv. non dangereux 0-4ppb) sur place il est de 3000ppb.
    – Chlorure de Méthylène (niv. non toxique 0-61ppb) il est de 3000-3400ppb.

    Le problème est en train de prendre une tournure encore plus terrifiante, il apparaît qu’à quelques 12km autour du puits en question, des fissures se sont formées et laisseraient échapper les mêmes substances. D’autre part, des rapports viennent d’être divulgués, concernant l’existence de près de 27.000 autres puits dans la région, tous abandonnés et les autorités de régulations et les entreprises du secteur, affirment que ces puits abandonnés, sont correctement bouchés et censés le rester indéfiniment. Or la pression sous-marine liée à la corrosion, affaibli dangereusement les tuyauteries et les produits de colmatage, augmentant ainsi le risque de fuite, surtout que certains de ces puits se sont repressurisés et réalimentés de par une source plus profonde.

    • Chegoku Chegoku

      On en est où concernant l’hypothèse de fracturation du plancher marin?

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Aucune idée peu d’informations voir peu d’action sont permises de ces derniers temps. Il y a encore un mois j’avais repris contact avec un informateur sur Bâton-Rouge et me confirmait la censure allant jusqu’à des intimidations de la parts de certains départements d’état. Il est question mais sans confirmation réelle, que pour le problème (comme ils disent) du Bayou Corne, la vérité ne soit pas légion, on laisse la population dans le flou le plus total.
        Autre chose, c’est tout l’estuaire du Mississippi qui présente des anomalies, mais certains de ces phénomènes, pourtant rapportés par la presse locale, ne sont même pas pris en compte, sont passés sous silence ou sont banalisées par les autorités.
        Jusque dans les états voisins à la Louisiane, Texas, Mississippi, et Arkansas, ont plusieurs fois ressentis de petites secousses (2.0 à 3.9) et les organismes officiels ne les reprennent pas dans les listing, pourquoi ? Il en de même pour plusieurs autres régions des States, notamment pour l’Oklahoma et le Nord de l’Arkansas (New Madrid) mais aussi plus au nord encore, l’état de Pennsylvanie, où plusieurs petites secousses sont régulièrement enregistrées et lorsqu’il y en a une qui les dépasse, elles sont aussi tues !
        A ce demandé pourquoi, il semble que les autorités redoutent quelque chose !

      • Chegoku Chegoku

        Merci pour ces infos.

        Pas de fracturation hydraulique gazière dans cette région???

        Où plus simplement comme tu l’as expliqué il y a peu, une tension venue de la plaque atlantique sans rapport avec Deep Water H.

        De toute façon, difficile d’y faire quelque chose sinon de stopper toute activité de pompage qui pourrait favoriser les mouvements du sol. Mais si un jour ce plancher s’effondre, il ne pourront pas le cacher longtemps.

      • criminalita

        Alors le pétrole viendra tout seul à nous. Fini de pomper

      • rouletabille rouletabille

        hé hé,juste de l’eau qu’ils n’auront plus,c’est pas grave, le pétrole au robinet de cuisine et le gaz au robinet de la SDB,on arrête plus le progrès.
        Merci de ces renseignements Eagleeyes,c’est EFFRAYANT..

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Si Deep Water est à l’origine des effondrement, car si ils n’avaient pas foré si profond, cela ne se serait pas produit.
        A cet endroit, l’épaisseur du fond marin jusqu’au manteau ne fait que 268 km, dans lesquels il y a présence de chambres magmatiques, d’où la présence de ce fameux pétrole « abiotique ». Ce dernier a au fil du temps rempli les cavités formées par les mouvements des strates, mais comme lui, se forme justement par la chaleur il est plus encore sous pression et donc constitue à lui seul un soutien à ces voûtes.
        En janvier 2011, une analyse du sous-sol de la région via un satellite, a permis d’émettre l’hypothèse de l’existence de nombreuses cavités qui seraient reliées entre elles.
        Si tel est le cas, la dépressurisation d’une d’entre-elles, entraînerait automatiquement, une réaction en chaine sur l’ensemble du réseau, ce qui pourrait se confirmer par ce qui se passe dans tout le delta, et ce, jusqu’en mer.
        Pourquoi jusqu’en mer, me direz-vous ? Tout simplement parce que le fond au large du delta abrite de très anciens volcans sous-marins qui ont été recouvert par les alluvions du fleuve et ce durant des millénaires. Une supposition a même été émise par un géologue, comme quoi le Golf du Mexique serait en fait une gigantesque caldeira. C’est probable, pas impossible, mais invérifiable. Sa forme arrondie peu permettre le doute, mais … sa formation peut être également expliquer certains faits dans l’histoire.

      • Nous sommes réellement en plein cauchemar!

      • .Anakin-Skywalker .Anakin-Skywalker

        à ce niveau c’est un cauchemar d’épouvante !!!

        je suis très heureux de : ne pas avoir d’enfant je leurs est fait le cadeau ultime : ne pas les avoirs conçu ! je sais qu’ils sont très fière de moi …

        j’ai agit en homme responsable et pas en égoïste donnez la vie à un enfant devrait être une preuve d’amour mais plus en aucun cas sur cette terre , moi je partirais tranquille .

  • Emy Emy

    béee non ça ne peut pas être aussi grave
    vous voyez des catastrophes partout vous êtes des moutons pessimistes.
    la terre a déjà connue des situations bien pires et pourtant elle tourne toujours.

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Loin du lieu et en ayant que ce que les médias officiels, veuillent bien donné comme os à ronger, je suis certain que tu n’as aucune idée précise de ce qui se passe là-bas.
      Je te suggère donc de garder tes commentaires pour le moins désobligeants et autres critiques envers des professionnels accrédités, et de prendre réellement contact avec des habitants et des médias locaux. Le CNRS si tu as une accréditation, te fournira sans problème, les rapports d’analyses effectués en 2011, car ils sont confidentiels. Cherche la réponse à la question, pourquoi ?

      • Emy Emy

        mais combien de personnes ont une idée précise de ce qui ce passe là-bas surtout que tout est confidentiels.

        on en est donc réduit a des suppositions comme pour Fukushima.
        quand on n’a peu ou pas informations on imagine toujours le pire.
        imagine que tu as une fille qui a 16ans elle sort elle te dit papa a 22h je suis là, 22h arrive elle n’est pas là et plus le temps passe et plus tu imagines le pire.
        alors que peut être elle est avec ses amis et elle fait la fête.

        on n’a sans doute pas assez d’éléments pour avoir un avis sûr de ce qui se passe sous l’océan peut être aussi qu’il ne se passe rien du tout.

        je préfère être positive et me dire que ce n’est pas aussi grave.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Alors si tel est ton cas pourquoi mets-tu en doute mes renseignements que je tiens justement de gens très compétents et de témoignages qu’ils relèvent sur place ?
        D’autre part mes propos sur se qui se passe en sous-sol sont le fruit de prélèvement et d’analyses fait par des institutions reconnues, mais qui et c’est là que je ne suis pas d’accord sur cette manière d’agir, cachent ou à tout le moins déforment la réalité. Venir dire que c’est pour la tranquillité de l’ordre public, je n’y crois plus d’autant, que ce sera pire au moment d’une catastrophe, et là la situation sera encore moins gérable, alors qu’une mise en garde amènera à une préparation, c’est ça la prévention du risque. Et mon job est là, l’évaluation de ce risque, mais pas du tout pris en considération, par les autorités, hélas.