#NDDL – Lettre ouverte d’un énarque à Hollande : « Vous êtes face à un nouveau Larzac ! »

Article proposé par Chantal P:

Evacuation de manifestants contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes, le 30 octobre. (REUTERS/Stephane Mahe)

Notre-Dame-des-Landes, un nouveau Larzac pour l’exécutif ? Alors que de nouvelles évacuations musclées des militants, qui protestent contre le nouvel aéroport prévu près de Nantes, ont eu lieu mardi et mercredi, le souvenir de cette longue bataille, qui eut finalement raison du gouvernement, est de plus en plus invoqué. Et notamment par un énarque de la promotion Voltaire, ancien directeur à la Caisse des dépôts, Patrick Warin. L’homme a rédigé une lettre ouverte à son ancien camarade de classe François Hollande, publiée mardi par Bastamag et par France 3.

>> Sur les dernières opérations d’évacuation mercredi : « Notre-Dame-des-Landes : les forces de l’ordre délogent encore des opposants »

Sous l’entête « Monsieur le Président, mon cher camarade, cher François », Patrick Warin indique écrire cette missive alors même que se déroulent les opérations de police, mardi. Et poursuit : « Sur le territoire prévu pour accueillir le futur aéroport de Nantes /Grand Ouest, des hommes et des femmes qui, pour l’écrasante majorité d’entre eux ont voté pour vous, doivent se confronter une nouvelle fois à un déploiement de forces de police dépêchées par un gouvernement de gauche, dirigé par l’ancien maire de Nantes. Alors que depuis des années, ces femmes et ces hommes, tous non violents, tous soutenus par une solidarité locale, régionale et nationale demandent simplement à être entendus au-delà des procédures légales et formelles dont ils estiment à juste titre qu’elles ont été menées de manière tronquée et trompeuse, la seule réponse que votre gouvernement leur apporte est celle de l’emploi de la force. Cette attitude, Monsieur le Président, cher camarade est inacceptable. »

Patrick Warin, qui assure s’être « engagé » pour assurer l’élection de Hollande, insiste sur « l’immense potentiel de sympathie, de soutien militant, de soutiens politiques à la base dont bénéficient ces personnes en lutte, alors que la technostructure du Parti socialiste et des grands élus régionaux est en train de s’isoler ». Avant de clamer : « Vous êtes face à un nouveau Larzac ! » L’énarque fait de nouveau le parallèle un peu plus loin : « Ceux de Notre-Dame-des-Landes et ceux du Larzac sont de la même trempe de Français, nous serons des millions à les soutenir pour qu’on les écoute. »

« Je ne suis pas un nostalgique, ni un tenant de la décroissance, ni un ‘illuminé anti-progrès' », dit encore M. Warin, qui affirme que les valeurs qu’il défend incarnent bien plus « la modernité et l’ouverture au 21e siècle » que celles qui justifieraient l’ouverture d’un nouvel aéroport, alors que Nantes en possède déjà deux, et que « nous atteignons le pic de l’énergie fossile… » Le projet lui-même manque en effet sérieusement de pertinence, selon lui : « Sauf à souffrir d’une mégalomanie ridicule, qui peut croire qu’un Grand Ouest, aujourd’hui déjà bien relié par TGV aux plateformes parisiennes en cours de modernisation, a besoin d’un équipement nouveau, coûteux, détruisant plusieurs milliers d’hectares de terres agricoles, déracinant aux propre et au figuré paysages et hommes attachés à leur territoire ? »

Affrontements entre les manifestants et les forces anti-émeutes sur les terres où doit être construit le nouvel aéroport de Notre-Dame des Landes. (REUTERS/Stephane Mahe)

Si l’exécutif est resté intraitable sur la question jusqu’ici, l’affaire pourrait finir par le rattraper : alors que la ministre Cécile Duflot a confirmé mercredi sur RTL son opposition au projet d’aéroport, le député écologiste Noël Mamère remettait en question, mardi, le soutien d’EELV au gouvernement de Jean-Marc Ayrault : « Le gouvernement a dépassé les limites. (…) On est en droit de s’interroger sur la poursuite de notre soutien à un gouvernement qui utilise la force comme ses prédécesseurs pour imposer un projet dont ne veulent pas les habitants », estime-t-il.

UNE RÉSISTANCE « INCROYABLE »

Mardi, militants et agriculteurs se sont affrontés avec les forces de l’ordre assez violemment, relatait un article « heure par heure » de Rue 89. « Les deux camps déplorent des blessés, au moins trois chez les manifestants et sept chez les gendarmes, qui ont fait usage de grenades explosives, grenades à poivre et flashballs. » 

Le mouvement s’organise également sur Twitter, sous le hashtag #NDDL, avec en première ligne le compte @ACIPA_NDL (de l’Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes)

#ZAD #NDDL – 7h59 : Sabot – au tour de cabane tout est lacrymogéné, les flics sont au tour a 5 metres de distance

— ACIPA (@ACIPA_NDL) Octobre 31, 2012

Source et article complet: bigbrowser.blog.lemonde.fr

8 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Ces salopards de flic mal payés ATTAQUENT les gens..

  • Nevenoe Nevenoe

    C’est vraiment monté en épingle.

    J’habite à 15 km de NDDL et ces agitateurs n’y habitentnt pas, ce sont des activistes qui instrumentalisent l’implantation de l’aéroport.

    Hollande s’y est déclaré favorable et il a obtenu la majorité des voix à NDDL.

    Et puis ce projet a 40 ans, ça fait 40 ans que les terrains sont préemptés !
    Tous ceux qui s’installent dans les environs le savent.

    • Jissaoui

      Nevenoe, vous n’êtes qu’un menteur!

      Ce ne sont pas des agitateurs mais des haibitants locaux résistants.
      C’est le même combat que celui du Carnet, de Plogoff ou du Larzac.
      Cette lutte est celle contre l’alimentation sous perfusion, contre la société industrielle qui modifie le climat, contre les politiques de dévelloppement économique et de controle du territoire, cointre les métropoles et la normalisation des formes de vie, contre la privatisation du commun, contre le mythe de la croissance et l’illusion de participation démoctratique…

      C’est le combat de tout citoyen du monde.

      Pour ceux qui ne se sentent pas dasn la peau d’un collabo (du systhème), et qui se reconnaissent dasn ces luttes, RDV le 17 Novembre à 11h dasn un village prés de la ZAD (zone à défendre) dans un lieux qui sera communiqué au dernier moment, afin de réoccuper ces terre avant le bétonnage.

      Plus d’infos sur http://ZAD.NADIR.ORG

      Le peuple vaincra!

  • kreuzritter

    la question est de savoir si ce nouvel aéroport est vraiment utile, surtout en ce moment….Ca coûte un max ce genre d’investissement, et les entrepreneurs ont largement dépassé les starting block, le fric va couler à flot,ça sent l’embrouille, le pot-de-vin, le copinage fm, l’entourloupe de haut vol. C’est ube vieille habitude de la république…..

    • Nevenoe Nevenoe

      Exact,mais les lanceurs de cailloux s’en fichent et la plupart des habitants ne semblent pas y être opposés.

      Rien à voir avec Plogoff où toute la population était partie prenante, les retraités, les jeunes, tous y compris le maire.

      Ils avaient brûlé le drapeau français et avait reçu des armes de l’IRA « au cas où »

  • Zeitgeist Zeitgeist

    Merci pour ce lien !

    J’ai mis pause après 2 min… choc m’a été fait lorsque le prix de construction d’une centrale est donné !

    1 milliard de francs français !?!

    Donc aujourd’hui, j’ai cru entendre que le démantèlement coûterait d’une centrale d’environ 15 milliards d’euros ?!!??! X 6,56 = ~ 100 milliards de francs français….

    Si ce n’est pas une preuve flagrante de l’élévation du coût de la vie !!!

    Vive la planche à billets !!! Et la chute du papier !

    ABE
    A+
    Z.