Scandale en Angleterre: un pédophile honoré par le pape Jean-Paul II et la reine Elisabeth

Et après on se demande comment certains peuvent échapper à la justice…

Une ex-star de la BBC accusée d'abus sexuels sur mineurs
Jimmy Savile en compagnie de personnes représentant les pays du Commonwealth, le 4 juin 2002, à Londres lors du jubilée d’or

[Adrian Dennis / AFP/Archives]

Le fantasque Jimmy Savile, monument du patrimoine télévisuel britannique adulé par des générations de jeunes dans les années 60-90, est frappé de disgrâce un an après sa mort, accusé d’abus sexuels sur mineures qui éclaboussent la BBC soupçonnée d’avoir fermé l’oeil sur ses agissements.

Le scandale a éclaté après la diffusion début octobre sur la chaîne ITV d’un documentaire où cinq femmes affirment avoir été agressées sexuellement par Jimmy Savile alors qu’elles étaient mineures.

Les faits auraient été commis dans les locaux de la BBC, dans la Rolls Royce de la star et dans une école notamment, selon les témoignages qui semblent avoir délié les langues.

Scotland Yard, qui a qualifié Jimmy Savile de « délinquant prédateur sexuel », a annoncé mardi avoir enregistré huit plaintes, dont deux pour viol, courant sur quatre décennies à compter de 1959. La police évalue le nombre de victimes entre « 20 et 25 », précisant que les faits allégués visent « principalement des jeunes filles adolescentes, donc entre 13 et 16 ans ».

Les derniers témoignages recueillis par la presse indiquent que Jimmy Savile aurait aussi agressé sexuellement de jeunes patientes dans des hôpitaux pour lesquels il collectait des fonds.

Ces révélations, un an après sa mort à l’âge de 84 ans, ont provoqué une véritable onde de choc au Royaume-Uni où l’animateur, reconnaissable à ses cheveux platine dans le cou, ses tenues loufoques et son cigare, avait acquis le statut de vedette.

A l’origine de son extraordinaire popularité, deux émissions de télévision: « Jim’ll Fix It », où il a permis à des centaines de gamins de réaliser leurs rêves d’enfants (manger des biscuits en forme d’éléphants, voir un renne en vrai, etc.); et « Top Of The Pops », où des chanteurs à la mode venaient se produire sur le plateau, provoquant l’hystérie des ados.

Jimmy Savile était aussi très respecté pour son engagement caritatif, qui avait permis de récolter quelque 50 millions d’euros et lui avait valu d’être anobli par la reine Elizabeth II et décoré par le pape Jean-Paul II.

Mais en quelques jours, le « trésor national » vient de tomber de son piédestal.

Abasourdies par les accusations, plusieurs villes ont fait dévisser des plaques érigées à son nom. Son imposante pierre tombale avec l’épitaphe jugée désormais provocante – « C’était bien le temps que ça a duré » – a été démontée à la demande de sa famille et réduite en morceaux.

Témoignant du profond émoi au Royaume-Uni, le Premier ministre britannique David Cameron a qualifié les accusations visant Jimmy Savile de « totalement consternantes ». Il a aussi exigé des explications de la part de la BBC, mise en cause par plusieurs employés dans cette affaire.

Les agissements présumés de Jimmy Savile étaient « un secret de polichinelle », a affirmé la semaine dernière Liz Kershaw, ancienne animatrice de Radio 1, où la star avait aussi une émission. Il était « considéré comme une divinité », se rappelle Esther Rantzen, journaliste à la BBC.

Les faits reprochés à l’ancienne vedette remontent à une période, les années 60 et 70 notamment, où les « comportements scabreux étaient monnaie courante et acceptés dans le monde de la musique », souligne le Daily Telegraph.

« Cela ne peut en rien excuser » les agissements présumés de Jimmy Savile, a insisté la BBC, extrêmement embarrassée par ces « allégations horribles ».

Pour tenter de calmer le jeu, le groupe audiovisuel public a, fait rarissime, présenté ses excuses aux victimes présumées, et promis une enquête interne, une fois que la police aura fini de se pencher sur l’affaire.

La police avait déjà été saisie de plaintes dans le passé à l’encontre de Jimmy Savile, mais faute de preuves suffisantes, aucune n’avait donné lieu à des poursuites.

Source: Direct Matin

14 commentaires

  • Bouffon

    Honorer ?
    Y’a eu une saillie papale et royale sur sa dépouille selon le rituel académique d’Apollinaire ?

  • Nevenoe Nevenoe

    André Gide, Aragon, Jean Genet, Giono, Charles Trenet, De Vinci malheureursement la liste est sans fin de ces gens qui sont honorés en connaissance de cause …

    Je ne parle même pas des politiques au 1er rang desquesquels un certain ancien ministre de la culture.

    Dans les années 70 Le Monde et Libération ont défendu la pédophilie et des pédophiles.

    Un texte de soutien à des pédophiles a été pibliée par LE MONDE signé par Louis Aragon, Francis Ponge, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze, André Glucksmann, Guy Hocquenghem, Bernard Kouchner, Jack Lang, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Jean-Paul Sartre, René Schérer et Philippe Sollers entre autres …

  • gnafron

    Benji, je sais que les pédophiles suscitent beaucoup de « n », mais un seul suffira à les honorer! ;)

  • frisquette

    les affaires de pédophilies , si la justice de tout les pays voulait vraiment mettre son nez dans ce millieu , elle découvrirait un nombre incalculable dans le monde d’individus trés connus ou pas , qui trempent la dedans , mais comme la plupart sont des gens riches ……..

  • silex

    après sa mort, pratique!

  • A.Caporale

    Depuis toujours ces réseaux pédophiles ont existés, et chacun en nie la réalité, par confort d’esprit, ou pour croire encore aux « valeurs » de ce monde.
    Toujours, pour désamorcer les accusations des lampistes ont étés « jugés ». Le peuple est content, on lui montre que la « justice » fait son travail.
    Souvent, le temps, l’oubli, ont suffi pour effacer les traumatismes.
    Le fou chantant, qui parle encore de ses soirées ? Les ballets roses, les ballets bleu et leur cortège de célébrités ??? on en parle plus…. l’affaire de Toulouse et ses multiples ramifications ??? Silence. Les affaires sur la cote d’azur et l’implication de magistrats ??? Outreau, Dutroux, entre deux eaux……..
    Il y a un monde caché, un monde différent qui imprègne et dirige notre réalité virtuelle. Un monde de pouvoir, de noirceur, un monde réel !

    • joshuadu34

      à priori, certains passent à côté de certaines infos… Donc, pour rappel, Outreau n’est pas une affaire de pédophilie, mais un énorme enfumage juridique ! Quand aux accusés, leur innocence a été démontrée, et largement ! Ils ont suffisament payé cher, certains de leur vie, pour qu’on arrête de les traiter comme des merdes !

      Par contre, pour toutes les affaires citées, et pour toutes les affaires touchant internet et le clergé, combien d’affaire familliales laissées de côté ? Bizarement, ceux qui s’offusquent entrent dans cet autre enfummage médiatique fait pour criminaliser certains milieux, et les noyauter (internet, notament), en « oubliant » que plus de 80 % des affaires de pédophilie se passent dans un cercle famillial restreint… Moutonnons donc encore en nous offusquant fortement et en continuant à faire notre les exceptions qu’on nous jete en pature, ça arrange pas mal de monde !

      • Minouchette

        Cher joshuadu34,

        Apparemment, tu es passé à côté de certaines infos… Outreau était bien une affaire de pédophilie, 12 enfants ont été reconnus victimes de viols, agressions sexuelles et
        proxénétisme. Un véritable enfumage comme tu dis…

  • ébin ...

    à part, joshuadu34, que pour les affaires familiales: les chefs de famille, on n’a jamais voté pour eux.
    Si les « élus » et grosses légumes montraient une vie un tant soit peu correcte et rétablissaient la peine de mort, je pense que dans peu de temps le taux de surpopulation pédophilique serait largement à la baisse – mais sans rétablissement de la peine de mort, il est à la baise …
    Je leur mettrait un permis à 2 points à tous ces « élus » et ensuite sur la chaise. Pour qu’ils soient au courant (du respect et des convenances envers la vie)
    Idem pour les non élus évidemment mais ce n’est pas le peuple qui abroge les lois qui nous protègent.
    Ce sont les élus qui les changent afin de se protéger eux mêmes.
    … M’étonne même pas que le pape honore ce genre d’individu et la reine merde encore moins.

    • joshuadu34

      Désolé d’être exasperé par la connerie ambiante et le moutonnage excessif… Parce que, d’ou vient l’info ? Direct Matin, un canard gratuit financé entièrement par l’industrie, par ceux là même que vous voudriez critiquer. Et quel est le but d’une telle info, si ce n’est de manipuler et de détourner, en créant l’exact réaction que vous avez ici ?

      Vous voudriez être critique, vous n’êtes qu’un pantin de plus, manipulé et spectateur d’un monde auquel vous n’avez, à priori, rien compris… Réaction malheureusement prévisible et prévue, d’ailleur, par ceux qui la mettent en place, sans aucune vue d’ensemble du monde qui vous entoure.

      • Et je te répondrai que nous ne sommes pas des professionnels!!! Je suis agent hospitalier à plein temps, ce blog, c’est sur mon temps libre, maintenant, Direct-matin est une source d’information, je propose l’article, je n’ai pas non plus le temps de regarder ce qui se cache derrière le journal source systématiquement.

      • joshuadu34

        la critique ne s’adresse pas à toi, Benji… Je sais parfaitement que tu ne fais que relayer les infos qui te paraissent pertinentes, et tu le fais, dans l’ensemble, plutôt bien… Ma critique va aux réactions qui, pour le coup, sont parfaitement moutonnières et irréfléchies…

        Si les Moutons Enragés ne me convennaient pas dans leur forme, je n’y serais tout simplement pas, si j’y suis, c’est parce que ton site ouvre la possibilité au débat, à l’expression.

        Cet article a sa place ici, mais les commentaires se doivent de le remettre dans un contexte manipulatoire qui est le sien de la part du média dont tu le tire. C’est indispensable, surtout dans une optique d’ouvrir les consciences.