Plan-de-Campagne: une mini-tornade fait une quinzaine de blessés légers

J’habite pas loin, et ce genre de chose n’arrive pas en temps normal. Les tornades en France restent un phénomène rare, et une telle tornade n’est pas censée avoir lieu ici!!! Je vous ai mis une vidéo récupérée sur Facebook, la plus impressionnante trouvée jusqu’à présent.

Les communes de Pennes-Mirabeau et Cabriès près de Marseille ont été balayées ce dimanche après-midi par une mini-tornade qui a fait nombreux dégâts.

VIDEO. Plan-de-Campagne: une mini-tornade fait une quinzaine de blessés légers
INTEMPERIES – Aux environs de 16h15, une mini-tornade a balayé pendant les quelque 20 hectares où sont implantées de très nombreuses enseignes commerciales, sur les communes des Pennes-Mirabeau et Cabriès.(Photo d’illustration).

afp.com/Alain Jocard

Après la Vendée, c’est la région de Marseille qui a été frappée par une mini-tornade. Elle s’est abattue dimanche après-midi sur la zone commerciale de Plan-de-Campagne. Elle a fait une quinzaine de blessés légers et a occasionné de nombreux dégâts matériels, a-t-on appris auprès des pompiers des Bouches-du-Rhône.

Aux environs de 16h15, la tornade a balayé pendant 10 minutes les quelque 20 hectares où sont implantées de très nombreuses enseignes commerciales, sur les communes des Pennes-Mirabeau et Cabriès.

Une quinzaine de personnes ont été légèrement blessées, des blessures aux épaules ou aux cervicales essentiellement dues aux chutes d’objets. Mais les pompiers ne déploraient « pas de traumatisme important », ont-ils précisé . 

Peu avant 18h00, une dizaine de personnes étaient en cours d’évacuation vers des hôpitaux à Marseille et Marignane (Bouches-du-Rhône).

Des toitures ont été arrachées et des panneaux publicitaires sont tombés, selon les premiers éléments recueillis par les secours, qui ont beaucoup de difficultés à se rendre sur les lieux.

Olivier Bouveri, salarié d’une enseigne d’électroménager, a raconté avoir tout d’abord « senti des vibrations un peu bizarres » avant de voir, à travers les vitres des portes d’entrée « des prospectus et des présentoirs qui s’envolaient ». « Avec des collègues, on a réussi à fermer les portes, mais il a fallu qu’on se mette à plusieurs pour les tenir, on avait l’impression qu’elles allaient exploser », a-t-il ajouté.

Le ciel était « très noir, il y avait beaucoup de vent, de pluie et de nombreux objets volaient: arbres, morceaux de bois, journaux, cartons, emballages etc… », a-t-il souligné, ajoutant que la mini-tornade avait duré « deux minutes qui lui avaient semblé très longues ». « Il a fallu ensuite réconforter nos clients », a-t-il conclu, en précisant que leurs voitures n’avaient été touchées.

En Vendée, où la vigilance orange pour fortes pluies et risques d’inondations a été levée dimanche par Météo France, une centaine de maisons ont été touchées à des degrés divers par une mini-tornade qui n’a fait aucune victime, dans la matinée à Saint-Hilaire-le-Vouhis.

Source: L’express

http://www.youtube.com/watch?v=LlfWaMqQIFc&sns=fb

34 commentaires

  • Fred

    Recherchez sur Google la tornade de la nuit au 3 au 4 Aout 2008 qui s’est abattu a Hautmont, de force 4, et qui a fait d’normes degats sur plusieurs dizaines de kilometres…

  • OY

    Bon…c’est qu’une tornade ! dommaaaaaaageeeeee ! ! ! !

    J’avais cru que la planète Nibiru arrivait déjà ! (mdr)

    Bon…A qui le tour ?

  • Blackwolf13110

    Salut à tous,
    je n’habite vraiment pas loin non plus et je peux aussi dire que ce n’est pas un phénomène habituelle du tout par ici.
    La vidéo est impressionnante merci pour votre travail les moutons!
    Le plus fou c’est que personne autour ne se pose des questions sur ce phénomène ils ont l’habitude…dans les films! ;)
    peace

  • Neodarkside

    Pour vous rassurer et vous dire que c pas des phenomenes nouveaux en France ! Ca existe depuis longtemps et bien avent HAARP

    Le risque de tornades en France

    QU’EST-CE QU’UNE TORNADE OU UNE TROMBE ?

    Les tornades sont des tourbillons nuageux extrêmement violents prenant naissance à la base d’un cumulonimbus fortement orageux, et se reliant au sol par une colonne en forme d’entonnoir ou de trompe d’éléphant.

    Les dégâts provoqués peuvent être considérables, à cause de la vitesse des vents (jusqu’à 500 km/h dans les cas les plus extrêmes), du caractère tourbillonnant de ces vents, et de l’aspiration issue d’une pression exceptionnellement basse régnant à l’intérieur de la colonne. Celle-ci se remplit à sa base de poussières, de débris, et de divers objets arrachés au sol. Des maisons peuvent être entièrement détruites, et des véhicules soulevés de terre et déposés quelques centaines de mètres plus loin. Une tornade laisse derrière elle une saignée dans le paysage, généralement orientée du sud-ouest vers le nord-est (direction habituelle prise par les foyers orageux), et large de quelques dizaines à quelques centaines de mètres. Le pouvoir destructeur d’une tornade est supérieur à celui d’un cyclone tropical, mais ses effets sont beaucoup plus limités dans le temps, et se produisent sur une surface beaucoup moins étendue. Il s’agit en effet d’un phénomène temporaire, marquant le point culminant d’une intense activité orageuse (généralement au cours d’un après-midi de printemps ou d’été), et très localisé, ce qui le rend quasiment impossible à prévoir.

    Les tornades sont heureusement assez rares en France, mais fréquentes aux U.S.A., où les contrastes entre les masses d’air chaudes et froides sont souvent très marqués, et propices à des situations orageuses « explosives ».

    Sur mer, une tornade s’appelle une trombe, et elle a généralement une dimension plus réduite et une violence moindre.

    Les tornades en France

    Les tornades sont des courants ascendants tourbillonnaires, très localisés, de quelques centaines de mètres de diamètre, associés à certains orages. Elles engendrent les vents les plus forts rencontrés à la surface du globe. Phénomènes rares en France, elles peuvent néanmoins être meurtrières et provoquer localement d’importants dégâts.

    Les tornades consistent en un tourbillon de vent ascendant intense dont la présence se manifeste par une colonne nuageuse ou un cône nuageux renversé en forme d 1 entonnoir, sortant de la base d’un cumulo-nimbus. Ce cône est constitué de vapeur et de gouttelettes d’eau descendant du nuage. Quand le tourbillon parvient à mi distance entre le nuage et la surface du sol ou de la mer, un effet de succion intense mais très localisé se produit. Il génère un « buisson » par soulèvement de matériaux provenant de la surface du sol. Quand le tourbillon et le buisson se rejoignent, ils forment un mince tube, très photogénique mais terriblement destructeur.

    L’essentiel des dommages causés par ces météores est dû au vent, mais la chute brutale de pression qui accompagne leur passage peut provoquer des phénomènes d’explosion par mise en surpression des bâtiments situés sur leur trajectoire. Les tornades les plus violentes en France peuvent engendrer des vents de 300 à 400 km/h. Mais les vitesses des tornades ne sont jamais qu’estimées car aucun appareil de mesure ne leur résiste. Quoique localisés, elles peuvent provoquer des dégâts dramatiques. Entre 1960 et 1980, 19 personnes ont été tuées et 276 blessées par des tornades en France.

    T. T. Fujita a proposé une classification des tornades en fonction des vitesses, maximales du vent et des dommages qu’il produit.

    1. La littérature scientifique et technique distingue parfois les trombes, qui se forment au-dessus des mers, des tornades, qui se développent au-dessus des terres. Les météorologistes emploient indifféremment le terme de trombe pour l’ensemble de ces phénomènes.

    ÉCHELLE DE FUJITA
    Échelle Dommages Vitesse du Vent
    (km/h) Spécifications
    F0 légers 60-100 Antennes de TV tordues;petites branches d’arbres cassées; caravanes déplacées

    F1 modérés 120-170 Caravanes renversées;arbres arrachés; dépendances soufflées

    F2 importants 180-250 Toitures soulevées; objets légers transformés en projectiles; structures légères brisées

    F3 sévères 260-330
    Murs de maisons renversés; arbres cassés dans les forêts; projectiles de grande dimension

    F4 dévastateurs 340-410
    Maisons bien construites rasées; gros projectiles; quelques arbres emportés par le vent

    F5 incroyables 420-510
    Fortes structures envolées; arbres emportés par le vent; projectiles à grande vitesse

    Il est fréquent de lire dans la presse qu’une « mini tornade » a frappé telle ou telle commune. Or un coup de vent intense et localisé ne doit pas être forcément attribué à une tornade. Des rafales d’orage ou des vents de pente peuvent atteindre des vitesses proches des tornades de la classe F2 1. La reconnaissance d’une tornade doit se faire’ d’après l’existence de vitesse de rotation et/ou de dépression axiale (J. Dessens, 1984 2). Sur le terrain, plusieurs critères permettent de déterminer que le phénomène est une tornade. Le météore a une forme caractéristique de nuage en forme d’entonnoir ou de colonne alors que la base du nuage est proche du sol. Il est accompagné d’un bruit rappelant celui d’un ou plusieurs avions à réaction. La durée du phénomène est très court, quelques dizaines de secondes à quelques minutes. Il laisse des traces de torsion, de succion, d’arrachage, de soulèvement, signes de mouvements à la fois convergents, ascendants et tourbillonnants (F. Roux, 1991). Les arbres abattus ne sont pas alignés dans l’axe de la trajectoire de la tornade mais se disposent sur sa gauche selon un angle variable, ce qui prouve la rotation cyclonique. Les toitures des maisons se soulèvent d’un bloc sous l’effet de la surpression relative à l’intérieur des bâtiments, puis sont pulvérisées par le vent. Si la tornade passe au-dessus d’un plan d’eau ou d’une rivière, l’eau est aspirée à plusieurs mètres de hauteur et projetée à distance. Les dommages sont limités à une zone de quelques hectares, ou à un couloir étroit (quelques dizaines de mètres à 2 kilomètres), longue de quelques kilomètres, parfois quelques dizaines de kilomètres.

    J. Dessens a réalisé une chronologie des tornades surve­nues en France à partir d’une enquête rigoureuse et très fouillée. Il a ainsi répertorié 107 tornades de classe égale ou supérieure à F2 entre 1680 et 1988 ( voir tableau ).

    Tableau : Inventaire des tornades en France entre 1680 et 1988, d’après J. Dessens
    Période

    Échelle
    F2 F3 F4 F5 Totale
    1680-1959 23 17 8 1 49
    1960-1988 27 27 3 1 58
    Total 50 44 11 2 107

    1. L’orage du 11 juillet 1984 dans le nord-est de la France provoqua des dégâts (plusieurs millions de francs dans le département des Vosges) qui relèveraient de la force 4 (1. Roussel, 1986). L’absence de traces de mouvements tourbillonnaires au sol laisse penser qu’il s’agit là d’un phénomène classique en été, à savoir le déclenchement de manifestations orageuses le long de la progression d’un front froid.

    2. Cet auteur est pratiquement le seul a avoir étudié et recensé de manière systématique le phénomène de tornade en France. L’essentiel de ce chapitre est tiré de ses travaux.

    Les tornades ne se répartissent pas uniformément sur le territoire. Les régions du Centre – Ouest et du Nord, ainsi que celle du Languedoc, sont davantage affectées que le reste de la France. La saison la plus propice à l’apparition de ces phénomènes s’étale de mai à septembre (70 % des cas répertoriés), avec deux mois particulièrement concer­nés: juin et août, mais le risque n’est pas nul le reste de l’année. Elles ne se produisent pas non plus à n’importe quel moment de la journée, mais de préférence entre 16 et 17 heures, c’est-à-dire au moment du maximum de réchauffement solaire. La rugosité du sol, liée à la végéta­tion ou aux constructions, a tendance à diminuer l’inten­sité des tornades. C’est pourquoi les centres des grandes villes sont à l’abri de tels phénomènes.

    Seules deux tornades de classe F5 ont été répertoriées à ce jour. La première, la plus meurtrière connue, se pro­duisit le 19 août 1845 en Seine-Maritime. Elle fit 70 morts et 300 blessés en pulvérisant littéralement les bâtiments de trois filatures. La seconde, survenue en 1967 dans le Pas ­de-Calais, parcourut 23 kilomètres, rasa une centaine de maisons dans huit communes, fit 6 morts et 30 blessés. Même les automobiles étaient balayées. Elle fut accompa­gnée, comme c’est assez fréquemment le cas, de chute de très gros grêlons (100 mm de diamètre).

    Points d’impact des tornades historiques en France

    Le risque de tornades dévastatrices F4 ou F5 paraît limité à quelques régions (Nord-Ouest, Jura, Languedoc). Celui des tornades FO à F3 est plus dispersé. Les tornades FO à F2, qui provoquent peu de dégâts et passent donc souvent inaperçues, sont probablement très sous-estimées en nombre. C’est pourquoi l’auteur estime la fréquence probable des tornades, toutes classes confondues, à 180 par an.

    L’étude climatologique des tornades répertoriées par J. Dessens montre qu’elles sont surtout observées, dans l’intérieur du pays, pendant la saison froide de novembre à mars. Elles ont alors pour origine des orages violents, en général associés à des fronts froids. Dans les zones côtières, atlantique ou méditerranéenne, elles se pro­duisent surtout pendant la saison chaude d’avril à octobre. Dans ce cas, elles sont associées à des vents violents, et des configurations particulières du relief favorisent probable­ment leur formation. Des situations géographiques et topographiques particulières sont ainsi propices à l’apparition des tornades. La région située entre Béziers et Sète est parmi les plus sensibles de France: la basse vallée de l’Hérault est une zone de soulèvement orographique favo­rable à la formation d’orages par vent de sud-est fort (J. Dessens, 1990). Dans le passé, elle fut touchée par trois tornades, dont une parmi les plus importantes survenues en France (F4 à Sète en 1844). En octobre 1990, plusieurs tornades, dont une de classe F2 à F3, ont ravagé deux campings et provoqué d’importants dégâts aux constructions.

    Le caractère très local et bref des tornades empêche de prévoir l’endroit où l’une d’elles va se produire. La prévision du risque équivaut approximativement à la prévision du risque d’orages très violents ou de tempêtes (J. Dessens, 1984).

    Voilà ! Rassuré ?

    source : http://www.alertes-meteo.com/divers_pheno/catasrophe_fran/tornades_france/tornades_france.html

  • J’avais vu une tornade au large de Marseille il y a 3-4 ans, au-delà du Frioul, après un gros passage orageux, durant la même période de l’année. Je croyais halluciner.

    Les nuages éclatés en bord de mer étaient très impressionnants et la tornade se découpait bien dans l’horizon couchant dégagé. Lointaine mais visible, pour peu qu’on regardait dans sa direction.

    La France, nouvelle terre d’accueil des tornades ? Si quelqu’un a des statistiques sur l’apparition de tels phénomènes depuis ces dernières décennies, cela nous donnerait une idée de l’évolution des choses.

  • A.Caporale

    Et maintenant nous allons avoir une flopée « d’experts » qui vont venir nous expliquer qu’il y a toujours eu des tornades en France, que c’est un phénomène « normal » et que c’est la faute d’internet si on en parle……….

    Sauf que les tempêtes hyper localisées, et maintenant les tornades, sont des phénomènes récents et de plus en plus fréquents.

  • Ciel voilé

    Peut être l’occasion de se pencher sur les manipulations du climat, la géo-ingeniérie par exemple :

    http://cielvoile.over-blog.com/

  • rousseric sylvie

    Ce que je trouve « curieux », c’est le lieu, la date et l’heure.

  • EricK

    Ce qui m’amuse, c’est que les merdias disent mini-tornade !
    C’est une tornade, point barre !!!

    • BLEU CERISE

      En fait cette tornade est classée F2…Mais les médias, la météo , la baptise « mini tornade » pour éviter le classement en catastrophe naturelle, et éviter la prise en charge par l’état.

  • POLO13

    depuis 3 ou 4 jours la région était quadrillée de chemstrails,

    • SHOLO974

      Et oui les chemtrails sont un préalable à la modification climatique. Regardez bien : certains d’entre eux se transforment en nuages épais.

      Cette tornade est le fruit d’une manipulation climatique : soit qui a mal tourné et qu’ils ont mal géré, soit volontaire…

  • mehdi assem

    Aux français de convertir a l’islam pour éviter leurs extermination par ces tornades et d’autres catastrophes ces catastrophes naturelles des punitions divine et pour éviter la peur le jour de la fin du monde c’est la fin du monde maintenant tornade mini tornade ouragan foudre tempête de neige de sable et solaire tous des soldats d’ALLAH

  • teem

    ho mon frère tu t’emballe un peut vite en besogne et ne nous apprend rien.
    la France est au courant qu’elle vas souffrir si elle ne se repend pas mais elle reviendras seulement une fois sa pénitence effectué a qui de droit éternelle notre Saint Père malgré que l’on fasse tout pour qu’elle oubli qu’elle est le fille ainée.

  • robin des bois

    un coup de haarp ou alors le grand chaos approche 21 décembre 2012 et les grandes tempêtes solaires,a partir d’aujourd’hui ,sans être un prophète de malheur,des signes d’une grande inquiétude pointe à l’horizon,attention

  • teem

    bien il est étrange que la plus grande zone commerciale de France (se qui n’est pas rien) soit touché un dimanche (au hasard),en déduisé se que vous voulez ensuite ;)

  • melany

    C’est quoi ces histoires de chemtrails, HAARP…(c’est pas la première fois que je vous lis à ce sujet, j’ai fait des recherches, mais rien de concluant; si ce n’est des présomptions) vous n’allez quand même pas me dire que vous croyez à de telles combines ? Manipulation climatique… Et puis quoi encore… Sérieusement, vous ne pensez pas que la nature soit capable de faire cela ? Elle a fait déjà bien pire, et ce bien avant notre technologie… Je veux bien croire que l’homme est tordu, mais quand même… là, je trouve que le bouchon est poussé un peu loin.. faut pas rêver, si ces tornades sont orchestrées par les humains, ils seraient encore plus cinglés que ce que j’en pense déjà (et ceux, techniciens, chercheurs, investisseurs etc..qui seraient au faîtes de telles combines, ils doivent être plus d’un n’en diraient rien à quiconque ?)…Je suis vraiment sceptiques. D’autant, qu’il n’y a dans ce monde et univers, aucune action sans réaction ! Cela veut dire que ces tornades, si elles sont crées de toutes pièces; au-delà des images immédiates, modifient aussi le reste qu’on ne voit pas encore… Ce ne serait pas jouer à l’apprenti sorcier, mais se prendre pour …. « appelez-le comme vous voulez » et ça… la folie est encore douce à côté de cette prétention ! Et dire que non seulement JE suis embarquée dans ce monde, mais que j’y ai donné descendance, me fait froid dans le dos… J’ai pas envie de croire à ce que vous racontez… non.. décidément NON ! Il y a déjà assez de merde comme ça sans en rajouter encore…

    • Mustapha Meunier

      Salut Melany regarde ce reportage de I-télé du temps ou cette chaine était encore une chaine d’information, regarde le jusqu’à la fin, ensuite si tu préfère balayé tout cela d’un revers de main tu peut le faire, se voiler la face faire l’autruche c’est bien pour se protéger… mais ne vient pas donner ton impression sur des sujet dont tu n’a manifestement aucune connaissance !

      http://www.dailymotion.com/video/xfnec2_projet-haarp_news

  • melany

    Si vraiment vous croyez à ces histoires, pourquoi ne croyez-vous pas aux prophéties ? Vous allez me dire qu’elles aussi sont inventées ? Et qu’elles vont se concrétiser à l’heure et au jour J parce qu’ils l’auront décidé ? Nous sommes 7 milliards sur cette planète… et seuls quelques hurluberlus décideraient de leur sort ? Comment ces hurluberlus auraient pu prendre un tel pouvoir, sans que personne n’en sache rien ! Qui a payé, crée, assemblé le matériel qui leur aurait permis de créer cela ?

  • teem

    tout dépend de se que tu croit melany,pour moi c’est clair que cela n’as rien a voir avec le groupe de bilderberg.je pense que tu parle d’eux en disant seuls quelques hurluberlus lol.a part ces fous je ne voit personne d’autre.
    tu le sais qu’ils ont un très grand pouvoir mais pas LE pouvoir suprême.

  • La principale raison des dérèglements climatiques et de l’augmentation du nombre des tornades est la présence quotidienne de plus en plus intense du voile d’aviocirrus et des aviocordes, nuages de culture engendrés par un trafic aérien devenu démentiel.
    Mise en garde du 25/10/2011 http://www.eauseccours.com/article-vigilance-nuages-de-culture-pour-des-alertes-meteos-et-des-zones-inconstructibles-plus-precises-87214137.html
    Ceci dit est-ce que quelqu’un sait où est tomber la foudre de la photo d’illustration de cet article et aussi me parler des autres éclairs qui accompagnaient cette tornade ? Merci

  • PS: Je n’avais pas pris le temps de regarder la légende de la photo !!! Mais ma question reste valable. Quelqu’un peut-il me décrire les éclairs et les impacts de foudre qui ont accompagnés la tornade ?

  • Sipheo

    Samedi en randonné à calelongue, pointe de Marseille, nous avons observé enytre 12h et 13h n quadrillage intensif et inhabituels de chemtrails. jusqu’a 10 avions simultanément croisant leur vol.
    13h plus rien, alors que les aéroport fonctionnent encore non le samedi a 13h.
    3 heures plus tard tornade a plan de campagne.
    si je devais montrer de quoi la géoingenierie est capable et sonner le coup d’envoi d’une campagne dévastatrice menée sciemment, « plan de campagne » comme nom symbolique ca me plairait bien.

    Arf… et vive la guarigue!

    • Tu m’as fait penser à un cliché que j’avais pris il y a 2 ans à Callelongue. Je l’avais nommé Airstrike parce qu’il y avait plein de chemtrails dans le ciel.

      Mais pourquoi déclencheraient-ils des tornades ? Est-ce un simple dommage collatéral lié à leurs opérations ? Je ne pense pas qu’ils visaient Plan de campagne. 10 avions croisant leurs vols, c’est une sacré manoeuvre. Il n’y a personne pour témoigner du détail de ces affaires ? Je ne peux imaginer que tous soient complices ou aveugles sur des épandages aussi massifs. Que font-ils réellement ? Si c’est pour développer un couvert nuageux, dès le lendemain le vent a tout dégagé.

      http://www.chemtrails-france.com/qu_est_ce_que_c_est/index.htm :

      « Pour l’instant la seule explication vient de rapports qui présentent l’épandage de produits dans l’atmosphère comme un moyen de faire écran au rayonnement solaire pour réduire le réchauffement dû aux gaz à effet de serre (voir géoingénierie).
      Il semble que les épandages n’ont pas qu’un seul but, ces autres buts pouvant être:
      -Protéger la terre contre le réchauffement naturel général du système solaire
      -Empêcher les radiations nocives du soleil d’atteindre la terre, radiations peut être dues à la destruction bien plus importante qu’annoncée de la couche d’ozone.
      -Empêcher les cumulus et cumulonimbus de se développer en hauteur et d’atteindre la haute atmosphère (ou empêcher leur formation) pour protéger la couche d’ozone, en dispersant des matériaux absorbant l’humidité.

      Il y a de plus grandes chances de voir des chemtrails:
      -Juste avant un jour pluvieux ou orageux »

      Cela correspond à ton témoignage d’épandage la veille d’un épisode orageux important. Cet épisode Plan de campagne prend une tournure intrigante. Je trouve fort de café que les gouvernements financent de tels projets et arrivent à maintenir le secret. Il y a bien des pilotes et des aiguilleurs du ciel intègres. Le personnel chargé d’équiper les avions doit être conséquent aussi.

      Cela pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses. L’idée de l’instauration d’un NOM ne me suffit pas. Changements climatiques, déstabilisation du champ magnétique, écorce terrestre ballottée, crise économique… Il y a une stratégie mondiale qui possède une vue d’ensemble des évènements à venir et dispose ses pions à l’avance. Certes, mais les pions qui oeuvrent à chaque opération se suffisent-ils d’avoir un morceau du puzzle pour justifier leurs actions ? Aucun responsable connu ne semble avoir une vue d’ensemble. Comment Hollande se permet-il d’autoriser ces épandages, d’en garder le secret et d’aider la France à couler avec l’Europe ? Tous des traîtres et des pourris ? Il y a bien des gens normaux autour de lui. Trop normaux peut-être pour chercher à savoir de quoi il retourne… Normaux ou enragés, les moutons restent des moutons…

      Il ne reste plus qu’à regarder les avions passer et participer à l’agitation générale. Espérons une belle révolution où tout le monde donnera de la voix et se tapera dessus dans un far west sans foi ni loi. Il suffit de regarder le contenu des coms dans la plupart des sites d’information alternative : confus et égarés dans la masse d’information, ou la masse tout court. Les indignés 2, le retour. Vous êtes indignés, moi aussi. Manifestons notre indignation. Du chaos naîtra l’ordre. Redistribuons les cartes. Et si les dés étaient pipés ?

      On nous incite à nous révolter, et je n’aime pas cette idée qu’on nous pousse au q. Chaque nouvelle mesure est révoltante. Iniquité et démagogie écoeurante sont les pains quotidiens de nos médias. C’en est de la provocation, mêlée d’intimidation. « Alors, toujours pas les couilles de réagir ? » semblent nous narguer nos charmants gouvernants.
      On nous refourgue facilement des leaders d’opinion, comme Cohn-Bendit en 68. Il se roule dans le Parlement européen avec une complaisance obscène.

      Le point de rupture se rapproche, petit à petit, à coups de semonce graduels. Le déséquilibre installé, il suffira d’une pichenette déclenchée au bon moment. Le jeu n’est pas juste, on joue avec plusieurs coups de retard, selon ce qu’on nous a préparé. L’initiative n’est pas dans notre camp. Les règles du jeu sont bien ancrés dans l’esprit des gens. Comment éviter un incendie criminel quand on sait seulement qu’il sera provoqué un moment ou à un autre ? Le volcan menace, on s’éloigne, on prend du recul, on prévient qui on peut. Va-t-on construire une arche de Noé pour surfer sur les torrents en feu ? Va-t-on se calfeutrer dans de misérables bunkers comme des rats ? Il paraît que les rats ont survécu aux dinosaures.

      Comment canaliser utilement cette agitation confuse et multi-revendicatrice ? Si ce n’est les mass médias avec leurs consensus démagos et serviles, ou de petits groupes isolés aux opinions divergentes incapables de s’unir dans un mouvement cohérent, d’où viendra l’espoir et le salut ? (Tiens, une question pour Jovanovic, même si je pense que la réponse est en chacun de nous. On est jamais mieux servi que par soi-même. Poser les bonnes questions est déjà un début de réponse). Les gaulois contre l’Empire romain, on a déjà vu et on a pas vaincu, malgré leur courage et leur ténacité. Sacré karma national.

      Un bouleversement planétaire naturel est-il la solution ? Hécatombe, dénuement, plus de média, nouvelles règles, solidarité nécessaire, espace libre à conquérir, en espérant que les rats impériaux restent assez longtemps au chaud dans leurs bunkers et que le nucléaire soit une menace relative. Gardons foi. L’espoir à lui seul est une force. Dans les ténèbres il est le seul repère à nous faire avancer.