Occupy : journée mondiale « Annulons la dette illégitime », le 13 octobre..

Ca ne coûte rien de le demander; quant à être entendu…il faudrait autre chose qu’une pieuse demande……

Samedi, 13 Octobre, 2012 – 14:00

Paris, Place République dominicaine devant Goldman Sachs, près du parc Monceau, Métro Monceau

Pour annuler la dette illégitime, dans les rues et aux casseroles citoyens !

La dette c’est du racket ! Fermeture d’écoles et d’hôpitaux, diminution ou suppression d’allocations sociales, hausse de la TVA, pénurie de logements sociaux… De telles politiques d’austérité appliquées depuis des années en Amérique Latine, en Afrique, le sont aussi maintenant dans l’Union européenne. Aucune population n’est ou ne sera épargnée, les plus précaires étant les premiers touchés. La situation est grave : réveillons-nous ! L’austérité serait légitime car la dette viendrait de dépenses sociales trop importantes…

En réalité, la dette des États vient du sauvetage des banques privées depuis la crise en 2008 et des nombreux cadeaux fiscaux pour les plus riches et les grandes entreprises depuis des dizaines d’années. La dette résulte aussi des intérêts élevés que nous payons aux banques privées à qui l’État emprunte pour se financer, depuis que l’État ne peut plus emprunter à la Banque centrale.

La dette publique est odieuse quand on nous dit de la rembourser à ceux-là mêmes qui sont responsable de la crise et n’ont cessé de s’enrichir ces dernières années. La dette publique n’est pas légitime quand elle nous appauvrit, nous les 99% pour entretenir des rentiers indus et privés. Payer la dette publique ? C’est encore produire de la dette… privée : celle des étudiants, des précaires mal-logés, des malades, des travailleurs, des chômeurs, des agriculteurs, des sans-papiers, toutes celles et ceux qui devront payer le prix individuellement du démantèlement des services publics et des solidarités.

Continuer avec la croissance à tout prix imposée par le chantage de la dette, c’est aussi creuser notre dette écologique, qui, bien plus que la dette publique, est le véritable enjeu du XXIe siècle. Où est la démocratie si l’on ne peut dire NON à ce qui est dans l’intérêt des seuls privilégiés et quand la collusion règne entre eux et ceux qui nous gouvernent ? Où est la démocratie quand tout débat et toute politique à venir sont verrouillés par des traités européens, dont le dernier en date, dit traité budgétaire, est en cours de ratification par nos soit-disant « représentants »?

L’annulation de la dette illégitime doit aussi être soutenue dans les autres pays : exigeons que l’État français cesse de racketter d’autres pays au nom d’une dette odieuse qu’ils ont déjà largement remboursée, alors que nous continuons à piller leurs richesses. Ne payons pas la detteillégitime, ni ici ni ailleurs ! La seule dette légitime que nous ayons c’est de répondre à l’appel de l’africain Thomas Sankara pour créer un front mondial contre la dette. 13 octobre, journée mondiale d’action ! Paris debout, toutes et tous dans la rue avec nos casseroles, pour une grande manifestation unitaire depuis Goldman Sachs jusqu’au Parlement : stop au traité budgétaire européen, annulons la dette illégitime ici et ailleurs.

Après la manifestation, rendez-vous en assemblée pour échanger sur les alternatives et construire des suites communes à la mobilisation. A l’appel de Démocratie réelle maintenant ! Paris (dit les indignés), Coordination des sans-papiers de Paris, ATTAC France, ATTAC Wallonie-Bruxelles, CADTM, Sud BPCE…

 

 

Auteur : sophie_b

Source : paris.reelledemocratie.net

Article relayé par : kannie

 

37 commentaires

  • KD.2-mésou-6

    chat échaudé, craint l’eau froide!

  • Harry Cover

    Devise des Franc-Maçons

    http://novusordoseclorum.discutforum.com/t7360-l-esperanto

    il fait partie des principes de mondialisation:
    La standardisation aux niveaux gouvernemental – financier – religieux – linguistique.

    La structure de mots et la grammaire simpliste facilitera l’interprétation des échanges oraux et écrits pour le codage (tags) fidèle et précis du sens.
    La formation d’élites uniquement dans cette langue assurera leur entière servitude aux dirigeants qui les commanderont en cette langue.

    Même sort aux religions selon les travaux de la Conférence Mondiale Ecuménique permanente (300 représentants) au siège de ASTANA au KHASAKSTAN.

    http://www.youtube.com/watch?v=iGHYUWZTiRk

    Voilà le monde de demain

    N’oubliez pas les i-pads, les faux-cils, la cire bronzante, les nouvelles pompes, les paquets de viande, le vin et autres chichis pour occuper la journée.

    A++

  • KD.2-mésou-6

    Bonjour MHG! C’est vrai que le voyage a été usant tant psycologiquement que physiquement, par contre, beaucoup d’émotions en partageant avec d’autre nos mêmes sentiments et notre envi de vouloir changer les choses, même si cela relève de l’utopie pour certain, il est possible de réagir, mais surement pas dans une manif! lol

  • Bouffon

    C’est une fausse solution.
    Qu’on rejette la dette ou que l’on fasse défaut, c’est le même résultat.

    Ce qui est important c’est ce qui se passeras après.
    Es-ce que les gens vont consommer avec plus de discernement ?
    Es-ce qu’ils seront toujours demandeur d’un état providence ?
    Es-ce qu’ils vont changer et se prendre en main ?

    Nos ancêtres avait résolu ce problème, entre le moyen-âge et 1900, ils ont compris que rien n’empêchait les politiciens de faire tourner la planche à billet.

    C’est pour ça qu’il ont fait des banques centrale ou des trésors publique des entreprises. ça permets au peuple de couper l’herbe sous les pieds des politiciens véreux et leur fait prendre conscience des véritables devoir des élues du peuples et vers quels politiques le peuple souhaite se diriger.

    Donc si nous voulons faire preuve de cohésion sociale avec les autres, avec nos ancêtres, avec l’histoire, et avec une compréhension du monde socio-economique. C’est la mise en faillite de leur banque centrale autour du quels les peuples devraient se réunir.

    Alors c’est sur après ça, le monde occidentale va avoir de la peine à faire confiance à ses pays, mais c’est un signal claire contre les actifs pourrir donc un économie saine.
    Avec un monnaie saine, qui ne manqueras pas d’intéresser le commerce des pays qui ne sont pas sous la domination de la pensée unique qui ne savent plus vers quels partenaires se tourner et qui recherche désespérément des gens qui veulent construire le monde de demain et pas ceux qui veulent le détruire en profitant jusqu’à la dernière goût de son sang.

  • Asselineauphile

    Bon eh bien pendant qu’on y est je vais demander de s’asseoir sur le remboursement de mon emprunt épargne logement, quand je vais faire mes courses à Auchan je ne paierai pas et je dirai au boulanger de me filer baguette et croissants gratuits,je ne veais plus payer ma Mutuelle, la Santé n’est elle pas un droit sacré de tout individu etc , pourquoi les individus n' »annuleraient »eux mêmes leurs dettes de cette façon? tout çà pour exposer l’indigence intellectuelle des « Occupy ». Qu’ils retournent fumer leurs ‘oinj dans leurs yourtes…

    • homme des bois

      annuler sa propre dette, moi je l’ai déjà fait. ça m’empêche pas de fumer des oinjs dans ma cabane… Quand les huissiers débarquent, les pauvres, ils repartent sans rien, puisque ils ne peuvent prendre ni la chaise, ni la table, ni le lit, ni le matériel de cuisine. Mais bon faut quand même les accueillir comme il faut, sans être agressif. Il y en a même avec qui on peut rigoler, puis on dit très hypocritement que oui bien sur on payera un jour ^^… (mais personne n’est dupe)

      • homme des bois

        Mais bon c’est vrais que je ne l’ai pas cherché, c’est venu comme ça. Pour faire ça volontairement il en faut une sacré paire… Ce que tu as peut-être, asselineauphile, et si c’est le cas, je te t’encourage a commencer tout de suite a appliquer ton programme. C’est possible (peut être pas chez le boulanger quand même) :)

      • vincenzo

        bonjour,

        Un emprunt pour le logement, c’est une corde au cou qui fait perdre la liberté.
        Locataire, le jour où tu veux partir définitivement, tu donnes ton congé au propriétaire.
        Pour le même montant mensuel d’un crédit, en location tu as le double de surface.
        Ou alors tu as la même surface, mais plus de plus de fric pour tes loisirs et de temps libre.
        C’est un choix.

      • ratgana

        T’es sûr de toi Vincenzo ?

      • Neodarkside

        Vincenzo doit etre un privilegié puisquil pense pouvoir payer ses loyers meme quand il sera a la retraite ! C loin dêtre le cas de tous les retraités.

      • mémé

        Moi, ma maison, mes enfants pourront la vendre pour payer la maison de retraite. En étant locataire, t’auras rien pour ce funeste jour..

      • Bouffon

        C’est comme tout système, toute théorie.
        Ça à ces bon et ses mauvais côtés, c’est pour ça qu’on fait des plans pour minimiser les risques, alors sur le papier ça marche bien, parce que tout marche comme l’imagine.

        Refait le calcul en imaginant que tu restes au chômage plus de deux ans et regarde ce que tu peux acheter ou louer.
        Tu prends vite conscience que la taille de ton foyer détermine ta classe sociale et vis-versa.

        C’est un indicateur plus fiable que les promesses des banques.

  • nat

    Mesdames, Messieurs,
    L’action Global Noise n’est pas que parisienne. Elle est mondiale mais aussi régionale. Liste des régions participantes
    http://www.globalnoise.net/fr/wiki/who-is-already-in-2/

    Si au cours de cette « casserolade », vous arrivez à inciter, ne serait-ce qu’une seule personne, à rechercher et à découvrir la vérité sur l’économie et la politique mondiale actuelle, vous aurez gagner votre journée. C’est rien me direz-vous. N’est-il pas préférable d’être une infime poussière de la chaîne plutôt que de ne pas en faire partie du tout ?

    Allez, un pari. Le 13 septembre, 1 moutonspleindebave éveille 1 moutonendormi. Celui ou celle qui n’aura rien devra faire une donation de 50€ au site.
    Et que ça saute

  • Asselineauphile

    Du bruit, il y en a déjà trop , pas la peine d’en rajouter!
    à quand une action « global silence » ?