Hugo Chavez réélu président du Venezuela

© epa.

Le président du Venezuela Hugo Chavez, au pouvoir depuis 1999, a été réélu dimanche pour un mandat de six ans devant lui permettre de poursuivre sa « révolution socialiste », face à Henrique Capriles Radonski, dont le score est le meilleur jamais enregistré par l’opposition.

 

Selon des résultats parus lundi portant sur 94% des bulletins de vote, M. Chavez a obtenu 54,66% des voix, contre 44,73% à Henrique Capriles, ont annoncé les autorités électorales après un scrutin sans heurts marqué par une participation historique de 80,94%. L’annonce de la réélection de M. Chavez a été saluée par des tirs de feux d’artifice et des manifestations de joie dans Caracas. Vers 23H30 locales (04H00 GMT), il est apparu vêtu d’une chemise rouge au balcon du palais présidentiel de Miraflores pour s’adresser à des milliers de partisans, entouré de ses proches et de ministres. Sous les acclamations de la foule, qui scandait « Ouh ! Ah ! Chavez ne s’en va pas ! », il a appelé l’opposition à « l’unité nationale », sans plus de précisions, et promis d’être un « meilleur président », garantissant que le pays « poursuivra sa transition vers le socialisme démocratique du 21e siècle ».  »

Aujourd’hui a été un jour mémorable, je vous remercie et je demande à Dieu de me prêter vie et santé pour continuer de servir le peuple vénézuélien », a également déclaré M. Chavez, soigné pour un cancer en 2011 et 2012. Récoltant plus de 7,7 millions de voix dimanche, contre 6,3 millions à M. Capriles, le président a rassemblé plus de suffrages que lors de sa précédente réélection, en 2006, lorsqu’il avait pourtant battu l’opposant Manuel Rosales de plus de 25 points, avec 62% des voix.

Politique socialiste Selon les observateurs, tout indique que M. Chavez a pour intention de poursuivre sa politique socialiste. « Chavez va tenter de consolider sa révolution, il va tenter de faire passer son triomphe comme le triomphe indiscutable de l’idée que sa révolution peut être approfondie dans le temps », a expliqué à l’AFP Luis Vicente Leon, de l’institut Datanalisis. Toutefois, selon l’analyste, le score élevé de son opposant « établit une nouvelle relation opposition-gouvernement » avec laquelle il devra compter. Dans une allocution depuis son siège de campagne, M. Capriles, 40 ans, a respecté son engagement de ne pas contester les résultats et félicité le président réélu, estimant que « la parole du peuple est sacrée ». « Pour gagner, il faut savoir perdre », a aussi déclaré l’ex-gouverneur de l’Etat de Miranda, le deuxième plus peuplé du pays, qui est parvenu à fédérer sur son nom la majorité des courants de l’opposition, de droite comme de gauche, ce qui lui a valu un score jamais atteint par un opposant depuis l’accession de Hugo Chavez au pouvoir.

Ses partisans interrogés à son QG de campagne s’avouaient déçus, mais pleins d’espoirs pour l’avenir avec l’émergence de M. Capriles comme opposant numéro un: « Je suis déçue, mais pas vaincue », déclarait notamment Rosana Gonzalez, 25 ans. Soutien populaire L’ancien lieutenant-colonel, âgé de 58 ans, a encore bénéficié dimanche de l’appui des classes populaires, majoritaires parmi les 28,9 millions de Vénézuéliens, en raison notamment des nombreux programmes sociaux mis en place par son gouvernement. « Chavez a fait beaucoup de choses pour les pauvres, il m’a donné une maison dans le meilleur quartier de Caracas », a par exemple expliqué à l’AFP Jose Ramiro, un fonctionnaire de 32 ans enthousiaste présent à Miraflores. Financés par la rente pétrolière – le pays dispose des plus importantes réserves de pétrole au monde -, ces programmes ont permis d’améliorer la vie de nombreux Vénézuéliens dans les domaines de la santé, du logement ou de l’éducation. Le pays reste toutefois en proie à une forte criminalité, une inflation galopante (26,7% en 2011 selon la Banque centrale) et une corruption endémique (le Venezuela est 172e sur 182 dans le classement 2011 des pays les plus corrompus établi par Transparency International).

Souvent accusé d’autoritarisme, le charismatique Hugo Chavez se présente au contraire comme un champion des élections, ayant organisé 15 scrutins en moins de 14 ans de pouvoir. Elu président en 1998, il a été réélu en 2000, après une réforme constitutionnelle. En 2002, cet ancien putschiste est victime d’une tentative de coup d’Etat fomentée par les milieux d’affaires avant de remporter en 2004 un référendum révocatoire convoqué par l’opposition. Insubmersible, il remportait à nouveau très largement la présidentielle de 2006, avant d’essuyer son seul échec électoral, en 2007, quand les Vénézuéliens ont repoussé une nouvelle réforme constitutionnelle. En 2009, il a toutefois fait adopter par référendum un amendement permettant la réélection indéfinie du président. Ce scrutin présidentiel a été observé de près à l’étranger, où le personnage et sa politique sont souvent controversés, notamment aux Etats-Unis, premier partenaire commercial du pays et premier client de ses exportations de pétrole. Trois dirigeants de la gauche latino-américaine – la présidente argentine Cristina Kirchner et les présidents équatorien Rafael Correa et bolivien Evo Morales – ont rapidement salué dimanche soir sa réélection.

Source et photos supplémentaires: 7sur7.be

63 commentaires

  • stereo4

    La seule bonne nouvelle de ce lundi ?!!!

  • Carrrrrammmmmmbaaaa lol

    Brave Chavez c’est une bonne nouvelle!!!

  • Chègoku Chègoku

    Il va pouvoir continuer le travail.

    Il faut maintenant lutter efficacement contre la criminalité, la corruption et diversifier son économie.

    Viva Chavez.

  • dam

    Bonjour,
    comment se fait-il que le Venezuela emprunte à plus de 10 % sur les marchés sur 10ans??même le Portugal est en dessous…

    • Bouffon

      Ben comme les Iraniens et les Cubains il sont sous embargo US.
      ça fait 157 ans pour les cubains, il ont monument pour ça.

    • vanvoght

      moi je me demande pourquoi il a besoin d’emprinter ????? le petrol lui raporte pas assé ????, evidament il depense trop ;;; bientot vous aprendrez que ce pays sera en faillite . c’est ça la demagogie .

      • Bouffon

        Le taux d’emprunt est déterminer par les marchés. Que tu emprunte ou pas… Maintenant Chavez n’as qu’à ouvrir un peu plus le robinet du pétrole est il a tout l’argent qu’il veut.

  • gnafron

    ♥♥♥que viva el companero Chavez!♥♥♥me gusta mucho!♥♥♥

  • Neodarkside

    Combien de gens ici sont deja allé au Venezuela ? Combien ici ont vecu la politique de Chavez ??

    Ici on se contente des médias pour dire A ce Chvez il est bien !

    Moi j’étais a San Cristobal il y a quelques mois pour des analyses environnementales. Alors c sur c pas Caracas ou Maracaibo mais bizarrement jy ai vu bcp de misère et de tristesse et pour linstant jai pas bien limpression que les richesses sont réparties équitablement.

    Mais en meme temps c mon avis et c un avis qui vient du terrain.
    Certainement pas aussi crédible que vos avis basés sur des on dit et des medias.

    • gnafron

      pas que Chavez qui est bien! y’a aussi Ahmaninejad, et Poutine…si, si, t’as bien lu!

    • Chègoku Chègoku

      Il existe pourtant des chiffres.
      C’est vrai que les chiffres peuvent être manipulés mais comment expliquer alors les plébiscites populaire qui se répètent à chaque élection?

      Au-delà de la politique intérieure, ça fait quand même plaisir de voir des dirigeants bousculer l’ordre impérialiste sur le plan international.

      • Neodarkside

        « Au-delà de la politique intérieure, ça fait quand même plaisir de voir des dirigeants bousculer l’ordre impérialiste sur le plan international. »

        Voilà tout ce qui compte pour vous ???
        Et tant pis pour les bidonsvilles alors…Tant pis pour ces enfants et leurs parents qui vivent dans des conditions atroces.

        En ce qui concerne les élections vous devriez y regarder de plus près. Les irrégularités sont légions

        Le Venezuela creusent de plus en plus le fossé entre riches et pauvres et que vous le vouliez ou non la corruption est massivement présente et Chavez ne peut rien et ne pourra rien.
        On arrive comme au Brésil ou des gens viivent dans des bidonsvilles tandis que d’autres vivent dans des résidences ultra protégé.

        Et croyez moi c pas ceux en bas de lechelle que le pays est en train d’aider.

        Mais bon peut etre de pays que je confond avec un autre… Ca doit être ca ! Je ne sais plus ou je voyage….

        La popularité de Chavez n’est du qu’au fait que Mr s’oppose aux USA.

        Chavez est un très grand de la propande et contrairement a ce que lon pourrait penser il sera de ceux qui donnera le moins au peuple..

      • david

        Tiens un troll ….

      • Neodarkside

        Allez donc faire un tour au Venezuela on en reparlera ensuite !

      • Bouffon

        C’est vrai nous en Europe on est meilleur.

        On résouts le problème des bidonvilles des Roms en les rasant ou en leur mettant le feux. Comme ça on a une belle image de propreté. On est les gentils on a enlevé la saleté.

        Nous on a pas de corruptions on a que des gentils Bankster
        qui éduquer nos politichiens sur la méthode de réalisation de clip artistique que nous offre gracieusement les merdia.

        Les gens ne vivent pas dans des quartiers sécurité, ils ont des vigiles personnelle ou en location low-cost.

        On n’as pas plus de fracture sociale, ni même de fossés.
        On est juste dans un gouffre qui entrave tout mouvements.

        Mais je pense que tu voulais parlé d’un contraste plus saisissant pour un étranger. Attends ça arrive…

      • rouletabille rouletabille

        hé hé

        Neodarkside un troll éduqué qui connais les solutions avant les problèmes et se pose nos questions pour ses réponses..
        Un plaisir de le voir participer ,genre

        « Allez donc faire un tour au Venezuela on en reparlera ensuite ! »

        Si vous payez le voyage ?
        avec Neodarkside on voyage..

      • Neodarkside

        Allo Rouletabille ;)

      • rouletabille rouletabille

        en France aussi ils référendent NON à l’Europe ..
        Dire OUI à l’Europe comme ici en Belgique ou on demande l’avis de personne,sauf que pour voter c’est OBLIGATOIRE sous peine d’amendes ,un référendum ou on demande notre avis est INTERDIS,pas comme chez CHAVEZ ,voyez le lien de
        Snowleopard…

      • Comment c’était le Vénézuela, avant Chavez ??? C’était mieux?
        « En 1998, élu président démocratiquement, Hugo Chávez, essaie, selon ses partisans, de rééquilibrer le rapport entre classes riche et pauvre.

        « Il met en place des programmes d’alphabétisation des classes les plus pauvres.
        Il met également en place un système de démocratie participative, afin de mettre à contribution la population pour trouver des solutions au niveau local, et sortir ainsi le pays de la pauvreté.
        Il redistribue les terres non cultivées aux paysans les plus pauvres, afin d’augmenter la culture agro-alimentaire du pays, et réduire ainsi la dette extérieure tout en diversifiant l’économie. Il tente également de nationaliser les compagnies pétrolières.

        De nombreuses structures coopératives sont développées, des médias locaux associatifs naissent, et les services de nombreux médecins cubains sont échangés contre du pétrole pour améliorer rapidement le système de santé qui en a fort besoin. » source : wikipédia.

        Une quinzaine d’années, cela nous semble long, mais sur l’histoire d’un pays, c’est court, même pas une génération. Modifier les mentalités et rééquilibrer les richesses d’un pays aux mains d’une élite économique, prend du temps, à moins d’opérer les armes à la main et de remplir les goulags.

        Pour ceux que ça intéresse, voici l’analyse du Diplo qui donne une petite idée de la désinformation qu’a subit Chavez en Europe et aux US, à propos de la nationalisation de la chaîne RCTV qui fit scandale en son temps :
        http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2007-05-30-Venezuela

    • MouteMoute

      Faudrait peut-être comparer ce qui est comparable et voir d’où on part dans l’analyse de la situation…

      Quand de Gaules était au pouvoir il y avait bien des bidonvilles de harkis aux portes de Paris… Est-ce que pour autant de Gaulles était un affreux dictateur dans un affreux pays sous-développé, mais bien sûr, il n’y a que vos amis trosko-soixantuitards payés par la cia qui ont essayer de faire penser ça aux gens. Même chose pour Poutine à l’heure actuelle qui après avoir redresser la Russie attire les foudres de la clique impériale enragée.

      Je crains pour la qualité de vos analyses environnementales, en effet trop d’heures sup pour troller les forums dissidents au frais d’officines sombres vont avoir raison de votre pertinence.

      • Neodarkside

        Je crains pour la qualité de vos analyses environnementales, en effet trop d’heures sup pour troller les forums dissidents au frais d’officines sombres vont avoir raison de votre pertinence.

        La vous êtes très loin de la realité en ce qui me concerne….je suis très bien entouré et très bien assisté donc je peux me permettre! La qualité de nos prestations est plutôt tes bonne.

        Cela dit je vous remercie du conseil !

  • david

    Viava Chavez !!!! viva la humanidad !!!

  • dédé la sardine

    10 ans de « chavisme »: entretien avec des anarchistes vénézuéliens

    à lire là => http://bataillesocialiste.wordpress.com/2009/02/09/aux-origines-du-%C2%AB-chavisme-%C2%BB-entre-caudillisme-et-mouvements-sociaux/

    « En regardant différents aspects de l’économie vénézuélienne et du niveau de vie dans le pays, il soutient que le chavisme et la mythologie de la « révolution bolivarienne” dissimulent un ensemble de réformes néo-libérales et d’attaques contre les droits des ouvriers et que nous devons nous démarquer de la dynamique de Chávez contre l’opposition pour construire une alternative de classe ouvrière autonome. »

    Et oui ça casse un peu le mythe de la « revolución »… ^^

    • Neodarkside

      Mais bien sûr personne ne voudra vous croire !
      Pensez vous! Un chef de gouvernement contre les USA est forcément un gentil…..et gentil avec son peuple.

      • rouletabille rouletabille

        C’est vrais qu’aux USA c’est mieux avec les coupons bouffes,mieux que restau rends du cœur..

        S’il vis encore c’est que c’est un pourris,voyez KADAFI..

        Ce type, Chavez est élus et l’opposition Capitaliste n’a pas sus empêcher une élection LIBRE et contrôlée.Pas comme aux USA hahaah vote électronique et bientot en France..
        en avant Droite Gauche,Droite Gauche aux urnes,baïonnettes aux culs.

      • joshuadu34

        Lis l’article en lien, Rouletabille, tu t’appercevras qu’il n’est nullement question de comparer aux puissances occidentales… mais juste de préciser que prendre le chavisme en exemple est à la limite une connerie. Qu’on cite l’exemple brésilien, ok, on a là une vraie tentative socialiste (dans un sens proche du réel du terme, et pas dans celui galvaudé par l’occident) ! Qu’on cite l’exemple du soulèvement de la rue argentin, et son marché parallèle qui s’est mis en place en 2002 pour contrer la politique en place aux ordres du FMI, ce qui a obligé le gouvernement à suivre le peuple, débordé qu’il était par le mouvement citoyen (et ce qui a sorti le pays de la crise, d’ailleur) ok aussi ! Là, on a un point de comparaison par rapport au chavisme, si parfaitement décrit par la citation de Dédé ! Tiens, on pourrait même citer la Bolivie… On aurait encore là aussi un exemple de tentative de socialisme (ce qui n’empêche nullement toute critique, puisqu’il faut savoir rester critique face à TOUT pouvoir, ça s’appelle démocratie, il me semble…)

        Mais exempter le chavisme de toute critique dénote un aveuglement dangereux, ce même aveuglement qui a empêché le PCF de « voir » les dérives dangereuses et assassines en URSS !

        Il faut changer de système… Oui, bien entendu qu’il le faut ! Mais doit-on quitter une oligarchie pour en mettre une autre, bureaucratique, celle-là, à la place ???

        L’Amérique du Sud, dans son ensemble (Argentine, Brésil, Bolivie et, effectivement, aussi Vénézuela) sont à observer ! Parce que ce continent montre une tentative de faire autrement ! Maintenant, elle le fait, dans son ensemble, dans les limites du système capitaliste, c’est à dire sans toucher au Dieu Argent ! Et là, la critique à mener, dans l’observation impartiale que nous devons en faire, se doit d’être cinglante parce que pour réussir à faire tomber le système actuel, nous ne pouvons pas nous contenter de demi mesures, le système, lui, ne s’en contente d’ailleur pas.

        Tomber dans le culte aveugle d’une personnalité, d’un nouveau messie portant la parole à notre place, c’est laisser la porte ouverte à toutes dérives, qui ne manquent pas de s’installer, partout ou la voix est laissée à un leader. Le charisme de Chavez est grand, mais ce lieutenant-colonel, membre, auparavant, d’une armée qui étaient à des galaxies du gauchisme dont il se prétend maintenant, doit nous faire nous mefier !

        D’autres pays, comme la Chine (dont Chavez est TRES proche) sont aussi des ennemis des USA… Est-ce pour autant qu’il faille préférer la Chine comme modèle, aux USA ? Pour ma part, je dirais, hurlerais même, ni l’un, ni l’autre ! Et mon combat sera toujours pour que seul le peuple puisse porter seul sa propre voix, ce qui n’est pas le cas au Venezuela…

      • MouteMoute

        Le Brésil dans le genre capitalistes déguisés ont fait pas mieux, c’est pas moi qui le dit c’est google earth…

        « Et mon combat sera toujours pour que seul le peuple puisse porter seul sa propre voix, ce qui n’est pas le cas au Venezuela…  »
        A part en Suisse (et encore…) ça n’existe nulle part votre truc.

      • joshuadu34

        comme le socialisme… qui lui non plus, n’existe nulle part, et surement pas au Venezuela…

        Quand à prendre google earth comme modèle…

      • dédé la sardine

        C’est pas grave Neo, je ne demande pas « à croire », mais qu’on réfléchisse ;-)
        Remarquablement illustré par rouletabille, cela dit! lol

      • fredo

        bien,tu commences à dire des choses sensées,continue tu es sur la bonne voie.

    • MouteMoute

      Le problème des anarchistes ce n’est pas qu’ils ne représentent qu’eux cad 3 couillons (ici 2 miguel et isabel), ça ils le savent et l’affirment parfois, mais le pire c’est qu’ils veulent quand même imposer leur vision des choses aux gens sans jamais en démordre, par exemple quand elle pointe du doigt le fait que les femmes vénézuéliennes aspirent avant tout (ou presque) à la maternité, elle critique cela comme un « problème culturel » (pas mal hein ^^) qui empêcherait les femmes d’accéder à son niveau bien senti d’intellectualisme (je résume), on constate là toute la misanthropie de l’anar en général qui vit beaucoup trop dans sa tête et oublie la profonde nature physique de l’être humain… faut faire avec ma brave dame le peuple aspire au chose simple de la vie vous savez, c’est ça l’humanité…

      A force de brasser du vent, ils en oublient l’essentiel Chavez est un moindre mal pour leur pays en comparaison de ce qu’il était et de ce qu’il pourrait être avec l’opposition de droite libérale au pouvoir, sans commune mesure plus active que les libertaires d’El libertario (qui aurait vite fait de disparaître dans ce cas de figure).

      Il faut rester pragmatique, c’est ce qu’on devient quand on est adulte et qu’on ne fait plus de caprice d’ado idéaliste. Ils feraient mieux de faire des gosses et après il nous diront si ils préfèrent quitter le Venezuela pour la Libye post-khadafi…

      Voilà pourquoi 2 caricatures d’anar ne me feront pas changer d’avis sur Chavez, pas ce soir…

      • joshuadu34

        chaque courant politique ne représente que lui même… A ce compte, autant rester dans le pur liberalisme que l’on vit puisqu’il semble être la majorité…

        Quand la majorité se plante, l’erreur devient donc pour vous réalité ?

  • WolfSpirit WolfSpirit

    Les USA non ni réussit à déstabiliser ou à le tuer discrètement.
    Après les barbus il faudra bien un autre ennemis pour les us. Quel autre ennemis ne serai ressouder et motiver le peuple US qu’un ennemis à ces portes.
    Les USA se sont former en fabriquant des ennemis. Aucune nation n’a jamais tenter d’envahir les USA.
    Alors ça pourrait-être le sujet de leur prochaine arnaque dans 5 ou 10 ans en laissant l’Amérique du sud se souder pour qu’il puisse représenter un menace crédible à ‘échelle du monde

  • moonfleet

    pourquoi faire l’éloge de chavez et descendre mélenchon?

  • WolfSpirit WolfSpirit

    Mélanchon a le même rôle que Marine le report de vois. Une grande gueule maçonnique sans aucune crédibilité. Le regard d’un yorkshire qui défend sa gamelle est 1000x plus crédible

    • lol j’avais pas vu ton commentaire xD

      • WolfSpirit WolfSpirit

        je vois qu’on apprécie autant ce mauvais comédiens de série Z. On se cotise pour lui payer des courts d’art dramatique :)
        Et pendant qu’on y ai on cherche aussi psy bénévole Jean Robin.

      • WolfSpirit WolfSpirit

        Et pendant qu’on y est on cherche aussi un psy bénévole pour Jean Robin.
        comme ça c’est mieux et moi je vais me chercher un café

      • non pas un psy, juste quelque notion d’impérialisme et de contrôle des médias, presse et télé, parce que si on eut cracher sur chavez, rien de mieux que la presse :D

        Il trouveront bien d’ici quelques mois une histoire de drogue ou de pédophilie, voir des attouchements sur une infirmière lors de ses séances de chimio.

      • WolfSpirit WolfSpirit

        c’était rapport à sa chute d’audience au train ou ça va il n’y aura plus que son psy pour l’écouter :).
        Quand à Chavez il va falloir suivre de près la suite. Mais avec les élections US il va avoir un peu de vacance je pense.

      • C’est vrai que c’est compliqué avec chavez, c’est pas un musulman donc pas de terrorisme, il n’est pas mort de son cancer, et il a réussi à se faire réélire, je pense que la maison blanche grince des dents, ils trouveront bien un truc radical, mais quoi ?

        une tactique à la khadafi ?

        hum déjà essayé en 2002 sans succès.

        reste une catastrophe sanitaire et faire en sorte que les choses soit hors de contrôle pour lui mettre tout ça sur le dos.

        Mais même là, c’est compliqué et ça facilite toujours pas le vol de son pétrole :D

        en effet, il est tranquille pendant un certains temps je pense.

        l’Iran est la priorité.

      • MouteMoute

        Surtout bénévole, il a plus les moyens…

    • moonfleet

      mélenchon est franc-maçon? qu’est ce que l’on en a à foutre? je m’occupe de ta religion moi? on est dans un pays laïque…chacun fait ce qu’il veut dans le domaine privé…il y a des musulmans honne et des connards, pareille pour les francs-maçons…et autres…pauvre tache débile, …n’importe quoi la bêtise humaine, on répète l’histoire…politisez vous et combattez le système capitaliste, c’est plus intelligent..car t’as des juifs riches, des musulmans riches, des franc-maçons riches, des évangélistes, des protestants… qui persécutent le monde c’est ceux là qu’il faut combattre

      • mais c’est toi le débile mon pauvre !

        tu ne sais rien sur la franc-maçonnerie et sur mélenchon mais tu te permet d’insulter ceux qui ont pris le temps de chercher.

        franchement, grandit un peu.

  • moonfleet

    y’a pas mal de fascistes … ces conversations sont pleine de haine…franc-maçon?…Hitler les a persécutés….juifs?… de même…maintenant les musulman…vous pratiquez la même stratégie que le national socialiste d’Hitler, un bouc-émissaire pour faire diversion…bref, vous êtes trop con
    mélenchon est franc-maçon? qu’est ce que l’on en a à foutre? je m’occupe de ta religion moi? on est dans un pays laïque…chacun fait ce qu’il veut dans le domaine privé…il y a des musulmans honnêtes et des connards, pareille pour les francs-maçons…et autres…pauvre tache débile, …n’importe quoi la bêtise humaine, on répète l’histoire…politisez vous et combattez le système capitaliste, c’est plus intelligent..car t’as des juifs riches, des musulmans riches, des franc-maçons riches, des évangélistes, des protestants… qui persécutent le monde c’est ceux là qu’il faut combattre

    • tu confond haine et recadrage d’un gars qui vient pour s’informer mais qui n’aime pas ce qu’ils trouve, en l’occurrence ce qu’on t’as dit concernant melenchon, tu sais tu peux aussi faire l’autruche, mais dans ce cas là, tais toi.

  • grisemine

    Va vite jouer avec tes pokemons mouflet.

    Si tu veux savoir qui est qui, intéresse toi d’abord à la religion des politiques, pourquoi crois tu qu’ils ne veulent pas qu’on le sache. Melanchon, lui, en fait une affaire strictement privée. Qu’il soit franc-maçon détermine, c’est évident, sa vision du monde et sa politique. mais chutt !!!