Le Business de l’eau autour de la fracturation hydraulique aux USA …

En souhaitant que ceux qui prennent les décisions ne nous entrainent pas dans cet enfer. NON AU GAZ DE SCHISTE!

Auteur : Jean-Pierre Cottin

Source : www.dailymotion.com

Article relayé par : jacques

10 commentaires

  • legin

    La situation est peut être plus grave qu’elle n’en a l’air.
    La consommation énergétique des USA est énorme et ce depuis l’ouverture du premier puits de pétrole.
    On a vu dans l’ordre depuis 100 ans:
    -ouvertures de centaines de puits sur le sol US.(très facile)
    -ouvertures de centaines de puits offshore à faibles profondeurs.(facile)
    -ouvertures de centaines de puits offshore à grandes profondeurs.(pas facile)
    -vols de centaines de puits par la force dans les grands pays producteurs.(assez difficile)
    -ouvertures de centaines de puits dans les sables bitumineux canadiens.(difficile)
    -ouvertures en catastrophe de centaines de puits de gaz par fracturation, au prix fort sur quasi
    tout le sol US, et dans votre jardin si il le faut, avec une pollution des sols maximum.(très difficile)

    Une carte montrant les exploitations sur les gisements de gaz US=
    https://lacreekfreak.files.wordpress.com/2012/06/fracking_map.jpg?w=480&h=288

    Comment ne pas arrivé a la conclusion que le pétrole, abondant hier, ne l’est plus aujourd’hui.
    On pompe une ressource fini, pour crée une croissance exponentiel et infini. ya pas plus con.

    Et je ne pense pas que la descente se fera en douceur,
    le seuil où il faudra plus d’énergie pour pomper son équivalent sera bientôt franchi,
    et à ce moment, le monde et ces puissance ressembleront à une cage rempli de chiens de combat qu’on arrête de nourrir.

    • hopix

      La question est : organiser si savamment la rareté des bien essentiels, ne comporte t-elle pas l’obligation d’y faire croire à tout prix ?

      • legin

        Je pense que c’est plus facile de croire que des ressources finis s’épuisent vite dans un monde ou l’on consomme des millions de barils par jours depuis plus de cent ans,
        plutôt que de croire qu’il en a encore pour mille ans et qu’il n’y a pas a s’inquiéter.
        D’ailleurs c’est cette dernière phrase qu’on nous répète souvent alors que le pic du pétrole est déjà passé.

      • hopix

        Je n’ai pas la vérité Legin : ce n’est qu’une hypothèse (assez logique quand même, hein)
        C’est un peu le coup du verre à moitié vide ou à moitié plein, à mon avis.
        Cela dit, mon avis rejoint le tien sur tout le reste : on doit absolument gérer mieux nos ressources terrestres (quelle que soit l’abondance ou la rareté) et ne rien gaspiller.
        C’est pas gagné avec ce système de profits / spéculations.

  • Natacha Natacha

    Un vrai drame le fracking.
    Saccage des écosystèmes, cocktail de produits chimiques, remontées radioactives et pollution de source de vie : l’eau.

    http://www.youtube.com/watch?v=uZzDmMY6s3g

  • Bouffon

    Ha y’a plus d’eau ! Bon ben, vendez-leur du champagne.

  • vincenzo

    Bonjour,

    Ce que l’on voit dans cette vidéo est normal pour ce pays.
    Porter atteinte à la population jusqu’à la mort est naturel depuis si longtemps. C’est un champ d’expérimentation. Leur crédo ? Tant pis pour ceux qui en meurent, tant qu’ils font de l’argent.

    http://gen4.fr/2012/10/us-radium-girls.html

    Vous êtes étonné ? Pas moi.

  • fredo

    et que dire du radon,ce gaz radio actif contenu dans le schiste ?

  • noonoo12

    Pendant ce temps-là la Louisiane se demande encore si un de ses dôme de sel géant qui sert de réserve enfouie de gaz et de déchets de fracturation va s’effondrer, exploser ou les deux :
    http://www.examiner.com/article/sinkhole-explosive-methane-officially-life-threatening-residents-not-told
    En fait la région entière (sud de la faille de New Madrid !) semble être sur le point de subir un cataclysme, cernée entre les fuites de Deepwater Horizon, des fissures dans le plancher océanique et un bayou qui rejette de plus en plus de méthane :
    http://www.examiner.com/article/bp-macondo-well-oil-possibly-from-gulf-fissures-or-sea-cracks-coverup-continues