Les cabinets ministériels en « infraction » !

Souriez, c’est nous qui payons pour ce trop-plein de personnel ministériel! D’un côté, les ministères tentent de réduire le personnel, crise oblige, de l’autre, il faut bien que nos ministres soient chouchoutés et qu’ils aient un confort maximal pour travailler…

« Exemplarité », avait tonné Matignon dès la formation du gouvernement. Quatre mois plus tard, douze ministres ont déjà dépassé le nombre de collaborateurs autorisés.

Jérôme Cahuzac et Pierre Moscovici dans la cour de l'Elysée (PATRICK KOVARIK/AFP)

Jérôme Cahuzac et Pierre Moscovici dans la cour de l’Elysée (PATRICK KOVARIK/AFP)

C’était le 17 mai dernier. Une éternité ! A l’issue du premier conseil des ministres, le gouvernement fait savoir qu’il entend restreindre drastiquement le nombre de collaborateurs dans les ministères. Afin de répondre « au double impératif d’efficacité et d’exemplarité », la règle édictée est stricte : 15 conseillers pour un ministre de plein exercice, dix pour un ministre délégué.

Quatre mois plus tard, au 30 septembre, 12 membres du gouvernement se trouvent en infraction ! Il y a d’abord les petits contrevenants, ceux qui dépassent le plafond d’1 ou 2 unités : Batho, Hamon, Le Drian, Lebranchu, Montebourg, Repentin et Valls. Ensuite, les ministres qui frôlent la correctionnelle : Sapin avec 3 conseillers supplémentaires et Cuvillier avec 4.

3 autres ministres, enfin, risquent le retrait de permis. Contrit de ne pas avoir été nommé à la tête d’un ministère plein, Cahuzac, ministre délégué au Budget, se rattrape avec 16 conseillers, contre 10 autorisés. Touraine a divisé son cabinet en plusieurs pôles, mais ne trompe personne : il compte 6 collaborateurs en trop. Quant à Moscovici, il entend régler le problème du chômage à lui tout seul, avec le record de 7 conseillers au-delà de la limite autorisée !

Source: tempsreel.nouvelobs.com

Et tout cela, ça coute bien des sous me direz-vous!!! Oui, et c’est ici que de mon chapeau magique je ressort un ancien article du site Quoi.info:

Combien coûte vraiment le gouvernement Ayrault ?

Le gouvernement Ayrault pose pour la photo officielle sur le perron du jardin de l'Elysée, le 17 mai 2012. © REUTERS.
Le gouvernement Ayrault pose pour la photo officielle sur le perron du jardin de l’Elysée, le 17 mai 2012. © REUTERS.

Alors que droite et gauche s’affrontaient sur le coût réel du nouveau gouvernement, les deux camps oubliaient d’inclure de nombreuses dépenses dans leurs calculs.

Durant sa campagne, François Hollande avait promis un État exemplaire, notamment s’agissant de son coût de fonctionnement. D’où l’adoption le 17 mai d’un décret abaissant de 30% le traitement du Président de la République et des ministres.

Avec 35 membres contre 21 pour le premier gouvernement de François Fillon (Premier ministre compris), le gouvernement socialiste coûte 58 500 € de plus par mois que celui mis en place en mai 2007, malgré la réduction de salaire imposée par François Hollande.

Un chiffre de toute façon incomplet car il ne porte que sur les seules rémunérations des ministres. Or un ministère a bien d’autres dépenses : salaires des collaborateurs, loyer, frais de fonctionnement…

 1. Les rémunérations des ministres

En tenant compte de la baisse de 30% des traitements des membres du gouvernement, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault touche quelque 15 000 € par mois. Ses ministres et ministres délégués perçoivent quant à eux près de 10 000 €.

Le Gouvernement Ayrault comptant un Premier ministre, 18 ministres et 16 ministres délégués, le montant global mensuel des salaires des ministres est d’environ 355 000 €.

2. Les salaires des collaborateurs

Durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, les effectifs des cabinets ministériels étaient (théoriquement) limités à 20.

Pour le gouvernement Ayrault, le nombre de collaborateurs pour chaque ministre a été réduit à 15 (-25%), et à 10 (-50%) pour chaque ministre délégué.

Dans L’argent de l’État, René Dosière, député de l’Aisne et spécialiste du train de vie de l’État, a calculé qu’en 2010, les dépenses moyennes de personnel pour un ministère s’élevait à environ 583 000 € par mois.

35% de cette somme allaient aux salaires des 20 membres du cabinet ministériel et 65 % à ceux des 100 « personnels de soutien » (secrétariat, administration, chauffeurs, sécurité …).

Si ces effectifs de soutien restent inchangés (François Hollande ne s’est pas prononcé sur cette question), en moyenne, les dépenses de personnel d’un ministère du gouvernement Ayrault atteindront 531 000 € par mois, et 480 000 € pour un ministère délégué.

Et c’est sans compter sur le cas particulier du Premier ministre, qui comptait selon René Dosière 52 membres de cabinet et 403 personnels de soutien en 2011.

Si le cabinet du Premier ministre subit la même cure d’amaigrissement que les ministères (-25%), les salaires du personnel de Matignon hors Premier ministre coûteront 1,9 millions d’euros par mois.

En tout, un peu plus de 19 millions d’euros seront dépensés chaque mois par l’État dans les traitements du personnel des ministères du gouvernement Ayrault (18 ministères et 16 ministère délégués).

3. Les loyers

En retenant le chiffre de 20m² par poste et les prix moyens de l’immobilier dans les quartiers où se trouvent les ministères, René Dosière a estimé que le loyer moyen d’un ministère est d’environ 192 000 € par mois.

Le montant total des loyers mensuels du gouvernement s’élèverait donc à 6 720 000 €.

4. Les dépenses de communication

Entre les actions de valorisation de ses mesures, la participation à des salons, l’achat de titres de presse ou la commande de sondages d’opinion, un ministère dépense quelque 442 000 € pour sa communication.

Soit près de 15 500 000 € mensuels pour tous les ministères de l’actuel gouvernement.

5. Les dépenses de fonctionnement

Les dépenses d’exploitation (nettoyage, maintenance, dépenses énergétiques et en eau), les frais postaux et de télécommunications d’un ministère est d’environ 83 000 € par mois.

Pour l’ensemble du gouvernement Ayrault, la facture s’élève donc à 2, 91 millions d’euros.

6. Les frais de véhicules

Chaque ministère consacre 20 000 € par mois à l’amortissement et à l’entretien de son parc automobile, composé en moyenne de 2 voitures pour le ministre et de 10 pour le cabinet.

Une somme mensuelle s’élevant à 700 000 € pour la totalité des ministères du gouvernement.

Total

Si l’on additionne l’ensemble de ces principaux postes budgétaires, la facture est salée : le gouvernement Ayrault coûte un peu plus de 45 millions d’euros par mois.

C’est en revanche toujours mieux que le dernier gouvernement Fillon : avec ses 33 ministères, et sachant chacun d’entre eux coûtait en moyenne 1,4 million d’euros par mois, l’addition montait à 46 millions d’euros mensuels.

Source : L’argent de l’État de René Dosière, éditions du Seuil, février 2012.

Article trouvé sur Quoi.info

8 commentaires

  • jolivet

    C’EST L’hallucinogénation !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! va-t-on encore les engraisser longtemps…ok ils ont de grandes responsabilités en travaillant pour l’an-pire ,mais ils n’en auront jamais assez…sont-ils heureux au moins …???!!!

  • NsKz

    « En fait Flamby et sa bande n’ont aucune baisse de salaire…

    A ce jour, 25 septembre 2012, pas de bruit, silence total dans les journaux ou médias !!

    Par décision n°2012-654DC du 9 août 2012 le conseil constitutionnel a déclaré non conforme à la constitution l’article 40 de la loi de finance rectificative qui prévoyait la baisse de salaire de 30% du président, du premier ministre et du gouvernement.

    voir & 79 à 83 de la décision du Conseil Constitutionnel

    http://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2012/2012-654-dc/decision-n-2012-654-dc-du-09-aout-2012.115426.html

    Donc actuellement ils sont plus nombreux qu’avant, mais payés autant qu’avant.

    C’est curieux, ça ne s’ébruite pas et personne n’en parle ?

    C’est ça le changement promis ? »

  • Harry Cover

    Les hypocrites!!

    Au début de ces commentaires coincés, on prévoit la suite, elle sera courte. Tous les toquards complices, incapables de mettre de l’ordre dans la gestion à la mairie de leur patelin vont faire les outrés vers les dirigeants du pays.

    Tous ces parasites sont identifiables, il suffit de les regarder comme un ethnologue – pas comme un mouton.
    Ou alors, baissez la tête à leur passage, fuyez le regard froid et inquisiteur, déviez votre direction pour leur laisser le passage droit serpentez et passez votre chemin.

    Et toc!

  • rouletabille rouletabille

    Ces gens sont à 90% coupables d’infractions en tout genre,aucun est HONNÊTE ,ils se servent de nous …

  • thierry thierry

    combien s’attaque aux OGM?

    la majorité de nos politiques en on rien à battre

    les us font de planche à billets et les donne à leurs banques pour acheter en europe et dans le monde, tant dis que nous on nous dit de se serrer la ceinture!

    quel politique en parle?

    les amis préparez vous, on va dans le mur de tous les cotés.
    quelles étincelles sera le déclancheur? l’avenir le dira…

    Hollande à perdu 25 points chez les jeunes! en seulement 4 mois,
    normal,il fait rien
    que fait t’il pour eux?