La flambée des prix alimentaires entre dans la zone dangereuse

Windshift : Article du Business Insider traduit… On ne verrait pas ça dans nos journaux n’est ce pas ;) J’en profite aussi pour vous rappeler qu’un forum de dons et d’échange de graines existe : Enregistrez vous en haut à gauche de cette page ;)

tracer

Santiago, Chili

L’été dernier, deux chercheurs de l’Institut de la Nouvelle-Angleterre ont publié un court article qui examine la corrélation entre les prix des denrées alimentaires et les troubles civils. Cette analyse tombe en temps opportun : Un certain nombre d’émeutes de la faim se produisent dans le monde entier, sans oublier les révolutions provoquées par le coût élevé de la nourriture.

Ce n’est pas nouveau; Au cours de l’histoire, lorsque les gens ont du mal à nourrir leurs familles,  l’agitation sociale en a toujours été une conséquence.

La Révolution française en est un exemple classique; après des décennies de pratiques  budgétaires qui détruisirent l’économie française, la saison des récoltes et l’hiver subséquent de 1788 furent particulièrement durs. Les gens étaient affamés, et se sont  finalement révoltés.

Les chercheurs sont allés plus loin :

Ils ont  modélisé la relation entre les prix des produits alimentaires et les troubles sociaux pour en arriver à cette conclusion: A chaque fois que l ‘indice mondial des prix des aliments monte au-dessus de 210 ‘indice donné par l’Organisation des Nations Unies, les conditions mûrissent pour l’agitation sociale.

Aujourd’hui, l’indice alimentaire de la FAO est à 213 … et en hausse. La banque néerlandaise  Rabobank a d’ailleurs récemment publié  une prévision de nouvelles hausses des prix alimentaires sur ​​le 3ème trimestre 2013.

Il y a beaucoup de facteurs d’augmentation des prix alimentaires:  Du point de vue de la demande, la population mondiale croît à un rythme extraordinaire … et l’augmentation de la classe moyenne dans les pays en développement (surtout en Asie) accélère la demande de  ressources telles que le bœuf.

Du point de vue de l’offre, la sécheresse, l’érosion des sols et la réduction des terres agricoles disponibles exercent une pression considérable sur la production agricole mondiale.

Et enfin, d’un point de vue monétaire, l’énorme quantité de papier-monnaie en cours d’impression dans le monde favorise l’inflation des produits agricoles.

Inutile d’ imaginer un ralentissement de l’un de ces facteurs de sitôt : Les banques centrales continueront d’imprimer, les gens continueront à procréer, les pays en développement continueront de devenir plus riches, etc

(…)

Les particuliers peuvent se protéger de façons différentes : L’option la plus simple est d’investir dans l’agriculture. Mais je ne peux guère vous recommander un plan d’action compte tenu du risque systémique massif dans le système financier.

Beaucoup recommandent également  la détention d’or physique et d’ argent.

Si vous ne disposez que d’un petit budget, de petits jardins peuvent être plantés à peu de frais,  du moment que vous êtes prêt à retrousser vos manches. Même si vous vivez dans une zone urbaine entourée par une mer de béton, systèmes hydroponiques et table aquaponique peuvent être mis en place …  ils sont faciles à entretenir, et ne coûtent pas trop cher.

Si vous avez plus de capital, il serait intéressant d’envisager d’acheter une propriété agricole, de préférence à l’étranger: l’ achat immobilier à l’ étranger est un excellent moyen de déplacer son argent, et  vous donne un endroit où vous rendre si vous avez besoin de vous échapper.

(…)

Si cette analyse est correcte et que les prix alimentaires continuent d’augmenter, l’agriculture sera l’un des meilleurs investissements de la décennie.

Comme Jim Rogers l ‘a dit tant de fois auparavant, les Maserati seront conduites par les agriculteurs, et non par les courtiers en valeurs mobilières.

De plus, vous disposez d’ un approvisionnement régulier et fiable de nourriture.

Read more: http://www.businessinsider.com/two-no-brainer-ways-to-play-rising-food-prices-2012-9

Traduction: Windshift des brinsdherbe

12 commentaires