Viande bovine: une pénurie généralisée en Europe

Voilà qui va faire le bonheur des végétariens convaincus qui du coup ne se sentiront pas lésés par le problème. Pour les autres, deux possibilités, commencer un élevage mais dans un salon d’appartement cela ne doit pas être évident, soit se serrer la ceinture…

Les abattages de vaches se réduisent en Europe. Non seulement les cheptels reproducteurs se sont contractés depuis 2010 dans la plupart des Etats membres, mais l’augmentation des prix redonne à présent de l’espoir aux éleveurs, qui gardent donc leurs vaches. Seule exception, l’Espagne, durement touchée par la sécheresse, qui brade ses vaches.

C’est un phénomène global dans l’Union européenne : le marché manque de vaches de réforme, alors même que les abatteurs se tournent vers ces animaux meilleur marché afin de limiter la hausse des prix auprès des consommateurs touchés par la crise économique. Les prix continuent donc de monter dans les principaux pays. L’Irlande fait exception en raison du très mauvais temps qui l’a frappée cet été.

Les prix continuent de grimper en Allemagne

En Allemagne, les prix des vaches ont gagné 8 centimes au cours du mois d’août pour atteindre 3,06 €/kg de carcasse pour la vache R et 3,42 € pour la vache O, 15% au-dessus de leur niveau de 2011. Les abattages de vaches sont toujours réduits. A 612 000 têtes sur l’ensemble du premier semestre, ils ont chuté de 15% par rapport à l’an dernier. La baisse se serait poursuivie en juillet-août d’après l’indicateur hebdomadaire AMI (-3%).

Un été difficile en Irlande

La filière irlandaise est en crise. L’été a été particulièrement difficile : le temps froid a limité la pousse de l’herbe et la pluie a poussé les éleveurs à se débarrasser rapidement de leurs animaux pour sauvegarder les prairies gorgées d’eau. Les abatteurs en ont profité pour tirer les prix à la baisse. Tout ceci malgré la pénurie constatée depuis le début de l’année suite à la décapitalisation de 2011 et aux nombreuses exportations de broutards en 2010.

Les prix de toutes les catégories de bovins ont fortement chuté, ce qui a d’ailleurs entraîné des flux importants vers les abattoirs d’Irlande du Nord qui ont, eux, maintenu les prix. La cotation de la vache O a perdu 12 centimes. Elle reste toutefois 9% au-dessus de son niveau de 2011, à 3,18 €/kg de carcasse. Les animaux jeunes de conformation R ont perdu 10 centimes et restent 10% au-dessus de leurs cours de l’an passé (3,91 €/kg pour la génisse, 3,77 €/kg pour le bœuf et 3,81 €/kg pour le taurillon).

En juin, la baisse des abattages de gros bovins avait été encore plus forte que les mois précédents (-22%). Sur l’ensemble du premier semestre, 687 000 gros bovins ont été abattus, soit 14% de moins qu’en 2011. En juillet-août, la baisse s’est poursuivie, mais à un niveau moindre en raison du mauvais temps (-10%).

Sursaut d’abattages de vaches au Royaume-Uni en juillet

Malgré la décapitalisation déjà forte entamée il y a deux ans, les britanniques continuent d’abattre des vaches. En juillet, les abattages de vaches ont progressé de 6%, alors que l’ensemble des abattages de gros bovins reculaient de 3%. Ceci explique la stagnation du prix des vaches de réforme cet été, alors que le prix du bœuf poursuivait sa hausse ininterrompue. La cotation de la vache O britannique reste à 3,48 €/kg de carcasse, 19% au-dessus de son niveau de l’an dernier et 44% au-dessus de celui de 2010.

Plus de viande de vache disponible en Espagne

La sécheresse qui touche la péninsule ibérique depuis le début du printemps oblige les éleveurs espagnols à réformer à plein. A 174 000 têtes sur le premier semestre, les abattages de vaches ont progressé de 12% par rapport à 2011 et de 18% par rapport à 2010. Les importateurs français ne s’y trompent pas. Sur la même période, ils ont augmenté leurs achats de viande fraîche à l’Espagne de 13% à 8 000 téc, alors qu’ils diminuaient leurs achats en Italie (de 17% à 12 000 téc), où les vaches étaient gardées en raison de la bonne tenue du prix du lait, ainsi qu’en Irlande (-8% à 15 000 téc).

Source: Idele.fr via Sott

98 commentaires

  • Natacha Natacha

    Tant mieux. Ca rendra peut-être moins bête !

    • Neodarkside

      A priori et avec un commentaire comme celui que vous nous laissé, c sûr que vous n’avez pas eu besoin de manger de viande pour le devenir…bête…et ridicule.

      • Tesla

        ah bon on est bête quand on a du respect pour les animaux tuer pas ces immondes porc humain ??? alors je suis plus que bête je suis récupérable !!! moi je dit : VIVE LA FUTURE FAMINE …

      • moi aussi je peux être caricatural et excessif :
        en cas de famine l’avantage c’est que l’immonde porc humain que je suis se régalera de chair de végétarien mort…

        bon plus sérieusement tesla tu te suicide quand? allez va jusqu’au bout de ta haine de l’humain quoi !!

      • Tesla

        pourquoi ma haine de l’humain te choc ??? moi ce qui me choque c’est de ne pas être choquer par l’humain et ça bestialité …

        on est pas sur le même fréquence en gros !!!

      • Tesla

        Tesla a l’habitude …

      • Natacha Natacha

        Ca commence par un a priori !! …
        Je vous encourage à lire le livre de F Nicolino cité plus bas pour y voir plus clair, puis à mettre des bottes et à aller dans les stabulations voir comment sont traitées et nourries les bêtes, ensuite à aller faire un petit tour du côté des abattoirs pour savoir comment arrivent et sont « préparés » les morceaux de viande que vous mangerez finalement.
        Je veux bien être … bête …avec une pâquerette au coin de la bouche et les pieds dans une prairie fleurie engraissée naturellement.
        Le ridicule n’empêche pas mes voisins proches ou lointains, de boire et de manger pour vivre simplement ; les vaches grossies aux OGM, persillées aux pesticides oui !
        Je fais des choix alimentaires locaux, souvent végétaux, frugaux et toujours cohérents à « mes sens », ce qui est essentiel.
        Et je me porte bien, merci.

      • Harry Cover

        Quelle dignité! – Une pâquerette dans la chienlit

      • Natacha Natacha

        « Humour, c’est amour ; ironie, c’est mépris » :)

  • Bouffon

    Bon ben remanger de la viande c’est pas non plus pour cette années.

  • « Voilà qui va faire le bonheur des végétariens »
    en quoi ca concerne les végétariens puisqu’ils ne mangent pas de viande…

    fallait écrire « Voilà qui va faire le bonheur des végétariens fanatiques qui rêvent d’imposer leur point de vu a tous » mais la l’important c’est le mot fanatique pas le mot végétarien…

    • fotoulavé

      Joli recadrage ! merci.

    • k.oan

      La question n’est pas de se comporter en végétarien fanatique mais plutôt d’essayer de faire comprendre l’impact de la surconsommation de viande sur notre environnement. A la base il faut entre 3 et 5 kgs de céréales pour produire 1 kgs de viande auquel on peut rajouter le surplus de consommation d’eau……
      A lire pour ceux qui ne se complaisent pas dans une vision obtuse d’un point de vue alimentaire : BIDOCHE de Fabrice NICOLINO, un bon état des lieux sur la filière viande…..qui peut aider à ne plusse comporter comme un mouton !

      • ho ho

        très juste K.oan…,

        mais ceci dit certain(es) mouton(es) sont dur d’oreilles à tout discourt qui leur montrent certaine réalités quand à la production de viande…, pour eux ils s’agit d’être ce qu’ils aiment le plus… :

        des sarcophages (mangeur de viande) sur pattes, car ils ne peuvent pas concevoir leur vie sans viande morte.

      • Neodarkside

        c exactement ça ! le problème ce n’est pas de consommer de la viande…c d’en surconsommer ! J’adore la viande mais j’en mange que 1 ou 2 fois par semaine…pour certain c déjà de la surconso, pour moi c déjà un gros effort quand je pense a ma conso quelques années en arrière… Mais sincèrement une conso normale ce serait quoi ? c une vrai question alors pas de fausse réponse du style « le mieux c de pas en manger du tout » svp!

      • @k.oan
        je connais très bien l’impacte de l’élevage sur l’environnement merci mais si tu te prives de viande pour l’environnement très bien moi perso je me prive de travail et ne produit donc pas de pollution à l’usine et en plus je ne pollue pas matin et soir sur le trajet en bagnole…

        tu vois chacun fait comme il peut et veut !

      • k.oan

        je ne me prive pas pour le coup, mon corps me signale juste qu’il fonctionne mieux sans ça….. pour ce qui est du job, tu as raison, toute notre activité individuelle à un impact qu’il nous convient d’appréhender en conscience et le jour où je pourrai ne plus polluer via la bagnole, je n’hésiterai pas une seule seconde…. d’ailleurs, j’ai passé plus de temps avec les moutons cet aprèm qu’au taf… hi hi !

      • Harry Cover

        1 kgs de viande

        Vu sur la route: FRITES 1 KMS

        D’ailleurs, on ne met pas d’s aux abréviations – lesquelles ont été inventées pour abréger – Pigé?

        L’inculture est effrayante! 8 individus sur 10 ne savent pas lire ni écrire – 7 individus connaissent moins de 500 mots, c’est le vocabulaire des quotidiens locaux, d’un enfant de 12 ans. Des affiches gigantesques sur le bord de la route invitent les passant pour les 1 an du magasin . Un théatre a imprimé des invitations pour les un an depuis l’ouverture et aussi une invitation pour les les un an de présidence de la République Ouais

        Les moutons ont battu leur plein dans la boutique Intersport.

        Sûr: Les Moutons n’ont pas besoin de savoir lire
        un miroir leur faire croire que d’autres moutons sont à l’intérieur. Comme leur idée fixe est de s’agglutiner

        CQFD

      • Harry Cover

        Oui j’ai vu: y manque un S à passant…
        Pour la peine je n’écrirai pas de commentaire pendant deux heures.

    • Karlinski

      Et qui impose son point de vue à la vache :P C’est autrement plus violent. La viande n’est pas un bout de plastique, il s’agit tout de même de la respecter. C’est pas un produit de consommation « classique ». Enfin. Gare aux prix. Merci de ne pas confondre végé et fanatique svp.

      Bon, en tout cas c’est un fait qu’on mange trop de viande. D’un point de vue nutritionnel-santé, éthique, ressources naturelles, environnement, économie. La *SUR*consommation de viande est mauvaise sur toute la ligne Cela contribue à l’augmentation des prix et donc à la faim dans le monde. Pas que ça soit seulement notre « faute », c’est le libre échange et la mondialisation qui mettent en concurrence nos élevages avec les élevages argentins (par exemple).

      http://mediabenews.wordpress.com/2012/04/11/le-mit-predit-que-la-moitie-de-lhumanite-sera-eliminee-dans-un-crash-post-industriel-les-chercheurs-affirment-que-seul-un-gouvernement-mondial-peut-sauver-lhumanite/

      • Harry Cover

        150 kilos de viande par an consommée par les goinfres

        Par ce que les nourissons, les végétariens, les chômeurs, les SDF, les vieillards et autres défaitistes ne consomment pas de viande, la statistique officielle 95 kg/an doit être ajustée.
        Les goinfres Ricains engloutissent 200 kg (statistique 140!)

        L’hypertrophie de la vanité humaine conduit la théorie du complot à son terme.

        De Servitude à la niaiserie:
        L’ogre européen

        Le paradoxe avec l’Europe telle qu’elle se construit, c’est qu’elle séduit les grands partis politiques, les médias et la bureaucratie, mais laisse plus ou moins perplexe le bon peuple. Taux d’approbation moyen en Europe pour les élites (ou prétendues telles): 90% contre 45% pour les citoyens ordinaires.
        http://sauvonslaliberte.wordpress.com/2012/03/22/se-servir-avant-de-servir-leurope-des-elites-pas-celle-du-peuple/

        Voilà pour la vanité.

    • stereo4

      Avec l’Europe, de toute façon, végétarien ou pas, tout le monde mangera de la vache enragée !!!

    • guy

      a Cydacide ironic

      les fanatique ne sont pas les vegetariens, mais ceux qui tuent et mangent du cadavre de vache …

      • guido

        du grand n’importe quoi cette generalité que tu lances comme ça guy. des propos digne d’un fanatique, bien haineux avec la cause animale comme escuse à sa haine de l’humain…bien triste.

      • @guido Joli recadrage ! merci ca me dispense de répondre à ce fanatique aveuglé par sa haine de l’humain…

      • Simsi

        Faut-il tuer les ‘salops’ qui tuent ces braves bovins?

        Pour ceux qui sont persuadé de l’évolution darwinienne, je suis bien étonné qu’ils trouvent à redir sur les carnivores.

        N’est-ce pas la continuité de l’évolution?
        D’après l’hisoire communément admise, de tous temps la viande a servit de nourriture à l’homme.

    • Tesla

      pour les fanatiques adresse toi au musulman mais pas aux végétariens …

    • Antho

      Mouais, bin dans tout ça l’impact écologique n’est pas vraiment le plus important à mon avis, c’est juste une question d’éthique…
      On peut vivre sans manger de viande (ce qui implique de tuer des animaux, êtres sensibles et conscients parmi tant d’autres…), mais par goût, habitude, tradition ou je ne sais quelle fierté mal placée on continue de faire vivre ces animaux dans des conditions inhumaines pour la plupart et même si dans certains élevages dits bio ou naturels les bêtes ont des conditions décentes on finit tout de même par les tuer. Pour les bouffer.
      Je ne vois pas ce qu’il y a à défendre là dedans.
      Et non je n’ai pas de haine de l’humain. juste de la désolation.

  • BLEU CERISE

    -Une bonne chose pour les vaches…et pour les gens qui consommaient encore de la viande! Du chomage dans les abattoirs , ce n’est pas moi qui les plaindrai !

    • +1
      Moi, j’assume tout à fait mon intégrisme végétarien ;o) Je rêve d’un monde végétarien.
      Très instructif pour ceux qui mangent de la viande par coutume. Voyez par vous-même, ça changera peut être votre alimentation archaïque, à vous, tous les carnivores et tous les complices de l’esclavage des animaux de la chaîne alimentaire…Non, ce n’est pas un reportage axé sur des visions d’horreur de la condition animale, c’est un véritable plaidoyer pour vous faire réfléchir!
      http://www.youtube.com/watch?v=UMBIroMv6lk

      • guido

        l’horrible situation du monde dans lequel nous vivons, ou l’on trouve aussi l’abomination fait aux animaux est due à l’absence d’amour et de sensibilité de l’homme sur son environnement.

        pas uniquement sur celui qui conserne cause animale, mais sur la totalité de son environnement.

        juger les humains, sans amour, ne fait pas de ceux qui defendent la cause animale des etres vertueux qui ne sont pas responsable de l’état du monde, ils le sont autant que les autres.
        seule la compassion et l’amour sans jugement ne sont pas consernés, ni responsable de cette situation.
        toutes les autres qualités que nous nous manifestons y contribuent….directement ou non…
        pouvons nous prendre conscience de cela?

      • k.oan

        On ne peut que souscrire à ton commentaire Guido !!! c’est effectivement toute notre approche à ce qui n’est pas « nous » en tant qu’individu qu’il est nécessaire d’observer et d’améliorer…..

    • Tesla

      ++++++++++1

      je ne plaint pas non plus des gens capable de voir défiler des milliers d’animaux mort par jour !!!

      A MORT LES ABATTOIRS DE FILS DE P****

  • cyril

    Cela veut surtout dire que le manque de céréales commence à se faire sentir et que leurs prix augmentent.(voir article d’hier sur les pdt)
    Les bio-carburant sont prioritaire vis à vis de la nourriture animale. Il faut pallier à l’embargo pétrolier Iraninen.
    Bientot de nouvelles révoltes de la faim au moyen-orient? Manque de céréales pour l’exportation.
    Un cocktail »explosif »

    A suivre…………..

    • ho ho

      Bientôt des révoltes de la faim dans certain pays d’Europe…! .

      Ne regardons pas que les pays du moyen orient, l’occident est de moins en moins bien loti…cela nous pend au nez, bientôt prêt de chez vous, de chez nous….

      • voltigeur voltigeur

        La viande n’est pas indispensable à tous les repas!!!
        Qui se souvient du délicieux poulet rôti seulement le dimanche??
        A force de demander toujours plus de viande, on arrive à avoir ce que l’on veut.. des morceaux de souffrance (sss) dans son assiette journalière pour un prix à la hauteur!
        Des poulets PAC prêts en 20 jours (bourrés de %£$*)qui ne tiennent même pas sur leurs pattes.
        Quand aux vaches laitières en « fin de carrière » vendues pour du bœuf….qui ne connaissent même pas la couleur de l’herbe….
        Triste!

      • Bouffon

        Ach, nous on était déjà corrompu, en plus du repas du dimanche on avait droit au steak frite le samedi…

      • voltigeur voltigeur

        Mdr!!♥♥ Comme pour tout, c’est l’excès qui est néfaste!

    • Tesla

      bah au moyen orient y’a plein de sable ça cale l’estomac non ? c’est bien assez pour eux …

      en Afrique ils ont les galettes de boue depuis longtemps et personne ne pleurent pour eux !!! alors hein !!! le sable pour le moyen-orient c’est parfait et ils on aussi du bon pétrole hum miam miam …

      http://s3.archive-host.com/membres/images/1241194802/almanach/62-NPOY-LoomR-02.jpg

      • Simsi

        Oui mais les défenseurs de la cause animal trouvent plus importants de protéger ces derniers avant les pauvres enfants soudannais.

        A mort les humain… commençont donc par laisser mourrir les gamins.
        £Alors les végétariens agressifs… vous n’avez pas honte ?

      • voltigeur voltigeur

        Quand on a le respect de LA VIE c’est aussi un devoir de protéger les enfants,
        les animaux et en général ceux qui sont les plus faibles.
        Il n’a jamais été question de donner des priorités, TOUT est en danger, nous y compris
        en changeant de comportement, on pourrait changer le cours des choses, mais..qui le veut vraiment?
        On préfère ressortir les poncifs éculés qui mettent au ban de la société ceux qui se préoccupent des
        êtres vivants…….
        Il faudrait s’informer avant de répéter des idioties entendues au café du commerce……!

      • Magnifique, bien dit!

        Il est de notre devoir, à chacun d’entre nous de défendre ou d’aider les faibles.

  • hé bééé

    Cela va encore favoriser l’importation de viande d’origine étrangère , principalement Amérique du sud et Australie .

    Le problème c’est que ce bétail est alimenté à base d’OGM , et en France on vient d’avoir un moratoire sur les cultures OGM , mais pas sur les animaux qui consomment ces OGM .
    On peut nous importer de la viande malade contaminé aux pesticides générés par ces plantes OGM et cela , en toute impunité .

  • frisquette

    m’en fous , j’aime bien les vaches…..surtout quand elles sont tranquillement en train de ruminer dans un grand pré bien vert ;quand à la viande , je n’en mange plus , même pas envie ;

  • Neodarkside

    Consommation de viande : évolution nécessaire

    Selon les paléoanthropologues, la consommation de viande a permis le développement du cerveau de l’hominidé. En effet, ce sont les réserves de graisses stockées après la consommation des chairs animales (et peut être “hominidiennes”) qui sont en grande partie à l’origine de ce que l’homme est aujourd’hui.

    Cela nous ramène à quelques millions d’années, à l’aube du monde humain, bien avant les débuts de la civilisation, de la consommation comme objectif de vie.

    Aujourd’hui plus de 40 milliards d’animaux sont abattus annuellement. Une activité sous-traitée et déshumanisée qui n’affecte personne, ni par son symbole ni par son ampleur. Alors quelles sont les conséquences ?

    De l’approche chasseur-cueilleur, l’humanité est passée à celle de l’éleveur-cultivateur, pour finalement atteindre au cours de la fin du XXe siècle un climax en termes d’extensification et d’intensification. Les comportements ont évolué en même temps sans que l’on puisse vraiment dire qui de la production ou de la consommation a suivi l’autre. En effet, la préparation de chair animale a longtemps été une activité festive, ponctuelle, onéreuse. Elle s’est mue en une pratique pantagruélique, s’appuyant sur des atours gastronomiques et sanitaires. La communication du lobby producteur en est un exemple frappant, manipulant le terroir et les vieilles lunes du bien-être (”manger de la viande rend fort”, par exemple).

    Au XIXe siècle la consommation annuelle de viande était en moyenne inférieure à 20 kg par personne en Europe. En 1920, elle passe à 30 kg puis en 1960 à 50 kg. En 2008, c’est 100 kg de viande par personne et par an qui est ingurgité en moyenne sur le continent*.

    Mondialement, la production de viande s’élève selon la FAO à 265 millions de tonnes, et passera à 450 millions de tonnes à l’horizon 2050. Principalement dû au rattrapage des pays (aujourd’hui) en développement. On peut faire confiance au gargantuesque complexe agroalimentaire pour faire avaler quasi-quotidiennement un steak et des frites au milliard et demi de Chinois.

    Evident, ces choix d’alimentation ont un coût.

    Pour Toumaï, l’air était frais, le climat en accord avec l’évolution naturelle de la planète, les ressources vierges.

    Le mode de vie frénétique imposé à la planète au cours du XXe siècle après J.-C. a grandement détérioré l’environnement. En particulier, les gaz à effet de serre qui influent sur le climat global : fonte des glaces, changements radicaux dans les climats régionaux, réchauffement général. Selon les spécialistes de la FAO, la production animale est responsable de plus d’émission de gaz à effet de serre que le secteur des transports**. L’activité est responsable de 65 % des émissions d’hémioxyde d’azote, un gaz au potentiel de réchauffement global 296 fois plus élevé que celui du CO2, essentiellement imputable au fumier. De plus, le bétail produit 37 % des exhalations de méthane. Ce gaz, produit par le système digestif des ruminants, agit 23 fois plus que le CO2 sur le réchauffement.

    Les pluies acides sont aussi en cause. L’exploitation animale produit 37 % du méthane et 67 % de l’ammoniac qui ont un effet sensible sur ce type de précipitations.
    Les sols paient aussi un lourd tribut. On considère que 20 % des sols de pâturage sont dégradés. Le compactage, l’érosion, les pesticides, mais aussi les antibiotiques sont à l’origine de la dégradation des sols et par-là même des eaux et des nappes phréatiques.

    Lucy s’égayait librement dans la savane où elle trouvait les aliments nécessaires à sa survie. Il n’y avait aucune contrainte de production relative à la population.
    Au début du XXIe siècle, les pâturages occupent 30 % des surfaces émergées, alors que 33 % des terres arables sont utilisées pour produire l’alimentation du bétail. Ces surfaces sont insuffisantes pour répondre à la demande future, ce qui entraîne le défrichage de forêts.

    La consommation effrénée de chair animale provoque un immense gâchis nutritionnel. Outre les terres consacrées au pâturage, 60 % des cultures de céréales, blé, orge sont destinées à l’alimentation animale. En 2005, 90 % des 210 millions de tonnes de soja produit le furent pour nourrir les animaux.

    De plus, le ratio nutritionnel animal est exécrable. L’adage qui veut que “tout est bon dans le cochon” est une fable. Le taux de conversion de protéines végétales en protéine animale s’établit à 2,85 pour la viande porcine (il faut 2,85 kg de céréales pour produire 1 kg de viande), et atteint 8 pour le bœuf***. On nourrit les animaux pour nourrir les Occidentaux sans combattre les famines endémiques de nombreuses régions du globe. Pour des raisons essentiellement gustatives, l’Européen, qui se prend pour une toque étoilée, sans (vouloir) le savoir, entretient cette calamité.

    De 6,5 milliards en 2007, l’homo sapiens passera à plus de 11 milliards en 2050. Le descendant de l’hominidé peut continuer à bâfrer du steak et se dire qu’après lui le déluge. Cet homme pensant devrait pourtant préserver les ressources afin de les partager aujourd’hui et demain. Il deviendrait alors vraiment sage.

    *120 kg aux Etats-Unis.
    **Dont le transport de bétail et de viande exotique a un effet induit.
    ***Le bœuf n’est pas nourri aux céréales, il faut 100 m2 pour produire 1 kg de bœuf.

    http://www.pearltrees.com/#/N-u=1_253&N-p=766831&N-fa=482713&N-f=1_482713&N-s=1_482713

  • pam

    En voilà une bonne nouvelle!!!

    Vive les animaux heureux!!!adieu l’horreur,le sang,la souffrance!!!

  • rouletabille rouletabille

    Pénurie ORGANISÉE serait plus juste…

    De toute façon ainsi il y auras MOINS de farine animales à distribuer comme alimentation dans les usines à VIANDES..
    Vous en voyez beaucoup dans les champs?
    Alors le prétexte des intempéries,ha ha ha .

  • mimoma43

    Non sérieux c’est des vrais commentaire que je lis , comment vous faites pour faire de la surconsommation de viandes vous avez les moyens????

    Déjà que l’on évite de gaspillé en tant qu’individu , après que pour maintenir un prix haut de la viandes qu’il y est pas des millier de tonnes de viandes qui sois bruler

    que les magasin ne jette pas aussi des tonnes de viandes par ce que il ne veulent pas descendre leur marge.

    Que l’on revienne a une agriculture raisonner,

    remarquer encourager les a augmenter les prix et vous pourrais vous contentez, d’un bol de riz et quelque germe de soja, et encore quand même cela seras trop cher par ce que il préférerons faire pousser du bio carburant,vous vous souviendrais des bêtises que vous venez de dire,on est des omnivores donc on mange des protéines animal ainsi que le reste ha!!!! mais le reste non plus on peu pas se l’acheter par ce que lui aussi est trop cher vu que la conjoncture actuel fait que tous est cher.

    ils vaudrais mieux se battre pour que les animaux qui nous serve aliment sois mieux traiter du début a la fin,et de revenir au petite structure agricole la il y aurais moins de gaspillage et «  »sois disant de surconsommation » »

    bien heureux celui qui a l’heure actuel mange 100 kg de viande par an , si on se base sur les chiffres de la production animal sans compter tous se qui est bruler,jeter gaspiller pour maintenir les prix , oui on peut arriver a 100 kilos par personnes .

  • Pour tous les moutons enragés accros à la viande, regardez sur youtube : le disours le plus important de votre vie de Gary Yourovsky.
    Vous serez enragés à juste titre!

    signé une brebis vraiment enragée

    • mimoma43

      C’est bien il défend ces conviction , même si c’est un discours sans queue ni tète,que les animaux sois mieux traiter certes je suis le premier a défendre cette façons de voir les choses ,que l’on utilise plus de fourrure et peaux d’animaux dont la viandes n’est pas mangé c’est aussi une certitude,que l’on élèves les animaux dans de bonne condition ça aussi,mais de la dire que de manger de la viande c’est un conditionnent de notre société, les champignons et autre herbes dont il parle pour se nourrir il est a fumé pas manger, ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on mange de la viande ou du poisson, dans se cadre la ils faut tuer tous les carnivores de la planète (lion,ours,tous les félins,tous les poissons de la mers qui se manges entre eux etc…)ou alors qui ce convertisse tous aux végétalisme ou je ne sais plus qu’elle nom qu’il se donne , par contre on parle pas du droit des plantes et autre qui eux aussi se font bouffer sans vergogne , tous les végétaux sont vivant aussi, respire ,de reproduise et surement souffre quand on les arraches, cueille,quand on coupe un arbre pour faire une maison du papier il souffre pas lui, pourtant lui aussi nous apporte de la vie en nous donnant de l’oxygène, comme toute les plantes qu’il mange sans vergogne pour remplacé la viande qu’il ne mange pas.

      je respect ceux qui ne veulent pas mangé de viandes par principe dégout ou autre raison,mais ceux qui donne des leçons sur ce qui est bien ou non qu’il regarde leur vie et moi aussi je pourrais leur donné des leçons de se qui est bien ou pas, tous est dans la modération, et sont discours n’est pas plus modéré, que les boucher sanguinaire qui prenne plaisir a tuer les animaux

      • Evidemment que non, son discours n’est pas modéré, c’est le but d’un coup de gueule, faire réagir, réveiller les étidiants à qui il s’adresse; il le dit lui-même qu’il est un intégriste de la cause animale. Il a beaucoup de mérite je trouve de se dévouer comme il le fait pour des animaux dont la plupart des gens n’ont rien à cirer de la souffrance…C’est important de rappeller aux gens que l’animal « bétail » est une être sensible, doté d’une intelligence et qui souffre de sa condition d’esclavage depuis sa naissance avec la séparation contre nature de sa mère jusqu’à son dernier souffle; c’est cette souffrance, moi, que je ne peux plus tolérer! Que l’on ne vienne pas me parler de tolérance ou de modération lorsqu’il s’agit d’animaux (ou de manière générale d’êtres vivants faibles et démunis).

        Celui qui a connaissance que l’animal destiné à la boucherie a emmagasiné dans sa chair toute la négativité de son effroyable condition d’esclavage ne peut se régaler de cette nourriture sans en subir, tôt ou tard, le retour de manivelle…on est ce que l’on mange dit-on…Ingurgiter la souffrance d’êtres sensibles, pensez-y, cela aura des répercussions, forcément; voyez le nombre d’enfants allergiques au lactose dès leur plus jeune âge…Il est sans cesse en augmentation, est-ce que le PUS contenu dans le lait produit par ces pauvres vaches violées à répétition et traites jusqu’à épuisement n’en serait pas à l’origine de cette aversion du corps pour le lait de vache?

      • Antho

        …dans se cadre la ils faut tuer tous les carnivores de la planète (lion,ours,tous les félins,tous les poissons de la mers qui se manges entre eux etc…)ou alors qui ce convertisse tous aux végétalisme…

        Dans le genre argument du café des sports c’est pas mal. La seule différence entre ces réels carnivores et nous autres humains supérieurement intelligents (ou du moins développés) c’est que de part notre évolution nous sommes tout à fait capable de raisonner et de nous rendre compte que manger de la viande ça n’est pas nécessaire à notre survie et que la nourriture végétale pallie à tous nos besoins nutritionnels.

        …par contre on parle pas du droit des plantes et autre qui eux aussi se font bouffer sans vergogne , tous les végétaux sont vivant aussi, respire ,de reproduise et surement souffre quand on les arraches, cueille,quand on coupe un arbre pour faire une maison du papier il souffre pas lui, pourtant lui aussi nous apporte de la vie en nous donnant de l’oxygène, comme toute les plantes qu’il mange sans vergogne pour remplacé la viande qu’il ne mange pas…

        Aïe cruel manque de culture. cherche classification du vivant. et tu verras que le monde végétal n’est pas vraiment fait comme nous. Alors le cri de la carotte que l’on arrache, ah ah ah.

  • vodnara

    Moi je crois que le problème de la plupart des gens qui deviendraient éventuellement végétariens c’est: »mais par quoi vais-je remplacer ma chère viande? Comment concevoir un repas « normal » sans? Il va y avoir un vide dans mon assiette… » Il faut apprendre à penser autrement . Au début tout le monde se précipite sur le soja (fadasse et sans intérêt) puis petit à petit on pense autrement, on redécouvre les légumes secs que l’on ne fait plus cuire avec des saucisses mais avec du riz par exemple car les deux se complètent comme les pois-chiches avec le couscous, on va plus souvent au marché acheter de « vrais légumes » et non pas les « bios » des supermarchés, totalement chers et bidons. On invente et c’est très amusant. IL y a maintenant d’excellents livres de cuisine végétarienne.

    Je suis totalement contre les fanatiques végétariens. Il faut devenir des végétariens raisonnables, sans tomber dans les excès macrobiotiques, vegans ou autres. Il faut pouvoir aller dans des restaurants « normaux » et chercher sur la carte des plats sans viande. Il y en a partout.

    Un peu d’imagination et de la bonne volonté, c’est tout! Etre végétarien cela ne veut pas dire finir comme un excentrique ou un ermite, cela veut dire respecter le monde animal tout en vivant une vie normale.

    • k.oan

      Tu touches là le nœud du problème, le conditionnement dont nous sommes victimes au quotidien depuis des lustres…
      Viande ou pas viande n’est qu’un débat de surface…..

    • Antho

      Je ne vois pas en quoi être vegan n’est pas raisonnable ou même fanatique. Qu’y a-t-il de mal à vouloir protéger les animaux du mal que l’homme peu leur faire ?
      Informe toi sur la production laitière ou celle des oeufs. Sur le cuir de ton blouson ou sac à main et sur les tests de tes cosmétiques. tu y verras surement plus clair.

  • rouletabille rouletabille

    Quand vous acheter un poulet,un lapin ENTIER (si cela existe encore au super market ?)le foie n’y est plus,pourquoi ?
    C’est simple,le foie des volailles est devenus incomestible,pourquoi?
    D’autre rayons ne proposent même plus de foies de génisse,de porc,ne parlons pas des cervelles d’agneaux et autres braves sacrifiés.

    Bref ,se nourrir actuellement de viande est un risque MORTEL.

  • Simsi

    Moi je vais manger du bon lièvre, du faisan, de la biche… il en court dans les pré et les bois tant qu’on en veut.

  • EGO

    RÉDUIRE la viande c’est déjà énorme.
    et très bon pour sa santer.

  • Danielle

    Je pense qu’il ne faut pas perdre de vue que tout ceci est quand même « bien » orchestré par le haut de la pyramide mondiale…

    Je continue, pour ma part mon action végétarienne et sincèrement, je m’en porte physiquement et financièrement mieux.

    Le jour où -nos- animaux seront traités dignement, qu’avant d’aller à l’abattoir pour mourir -dignement- ils auront eu une belle vie d’animaux, je songerais éventuellement à ré-consommer -raisonnablement- de la viande. En attendant il y a suffisamment de substitues aux protéines animales, pour au moins faire l’effort de tenter de changer les choses.

    • rouletabille rouletabille

      suis dac avec vous Danielle car tout ce que nous ingérons participe à une évolution constructive,(j’ai heureusement pas dis « supérieure »)

  • Gandalf

    Bonjour à tous ?

    Ne devrions nous pas ou moins manger de viande parce que le monde animal et plus « mignon » que le monde végétal ?

    Une plantes est t-elle moins vivante qu’une bête ?

    20 poulet au mètre carré nourris à la poudre et-il plus acceptable que 20 pieds de tomates sur la même surface nourries aux engrais ?

    J’aimerai bien des réponses pour affiner mon avis sur la question.

    Merci

    • Féline

      Non Gandalf, ce n’est pas plus acceptable..et voir comment les légumes sont produit aujourd’hui est aussi détestable que peut l’être l’espèce qui se dit « humaine » et qui n’a toujours pas pris conscience d’une chose : n’être qu’une petite, toute petite partie infime de l’Univers…comprendre que l’espèce humaine fait partie de cet Univers, qu’elle ne maîtrise pas grand chose, voire quasiment rien contrairement à ce qu’elle veut bien croire…et de ce fait, elle doit elle aussi respecter le VIVANT…plantes, animaux, microcosmes, Etc…
      Je suis écoeurée de voir comment la majorité que cette espèce humaine, qui se situe au dessus de la chaine alimentaire, se conduit envers les animaux…cette espèce qui se dit « supérieure »…ben voyons!!!
      Alors je penses simplement que tant que la majorité de cette espèce n’aura pas compris ça, nous n’avancerons malheureusement pas!!!!
      Protégeons le vivant, respectons le …cela voudra dire, aussi, de nous respecter les uns les autres
      A bon entendeur salut

      • Gandalf

        Je suis d’accord avec toi, j’en suis écoeuré également, j’essai toujours de trouver des solutions, mais là malheureusement je pense qu’il n’y a qu’une solution pour que les gens en prennent conscience, c’est un gros choc collectif, lequel je ne sais pas…avoir réellement faim suite a une grosse crise ou un choc météo mondial…
        Je ne sais pas…

        Si vous avez des idées je suis preneur.

    • k.oan

      Tu as complètement raison gandalf !
      ce qui importe c’est la conscience de ce que l’on fait….
      être végétarien et se fournir au supermarché favorise le système de l’agriculture conventionnelle ce qui au final n’est pas positif pour la planète. Ce qui importe c’est une démarche globale dans le respect….

      • Danielle

        c’est pour cela qu’il faut acheter ces légumes ches biocoop, naturalia et ce genre de distributeurs pour les grandes villes et pour ceux qui ont la chance d’être à la campagne, je pense que vous savez mieux que moi où aller.

      • k.oan

        Le magasin bio de chez moi, importe des légumes d’un autre continent, il faut aussi être vigilant il me semble de ce coté là car au final dans ces conditions, l’impact est négatif…

      • Gandalf

        @ k.oan et Danielle,

        les idées sont bonnes les amis mais j’essais de me mettre à la place d’une personne au smic avec 4 gosses et qui habite en appart…
        elle n’a pas les moyens de ce payer du bio et le temps ou les moyens d’avoir un jardinet…

        Ce n’est pas simple tout ça…

      • k.oan

        Tu as raison, il y a toujours une limite où la société ne te permet plus de prendre correctement soin de toi et le fric joue son rôle mais tout est une question de priorité et je reste convaincu que le bio ne représente pas un surcoût comme on veut nous le faire croire…. on est 5 à la maison et nos dépenses n’ont pas augmenter depuis que l’on a arrêter de fréquenter les supermarchés, elles sont juste différentes…

      • Gandalf

        Après ça dépend peut-être du magasin bio que les gens fréquentent, certain vendange j’imagine…

        j’ai pas souvent mis les pieds dans un magasin bio car perso je suis presque auto-suffisant mais de mémoire il y a deux ans en arrière j’ai pris peur en voyant les prix pratiqués.

      • Gandalf

        Certains le savent et d’autres pas mais nous avons mis en place cette plateforme pour aider un maximum de personnes http://brindherbes-100-racines.xooit.fr/portal.php

        Une autre plateforme est en cours de construction…

        Si vous avez des idées globales et durables qui vont dans le sens de « Féline » ( voir plus haut )…je suis preneur.

      • voltigeur voltigeur

        Il faudrait donner des recettes pas chères et nourrissantes, avec des
        produits faciles à trouver…
        Des recettes de légumes secs, lentilles, haricots, poix chiches etc…. avec les astuces
        pour la cuisson!♥♥

      • Gandalf

        Mdr…il y a Marmitton pour ça…

        Mais bon on y a un peu pensé :

        http://brindherbes-100-racines.xooit.fr/f591-les-categories.htm

        Et sinon on a cette rubrique qui ouvrira dans quelque temps pour le moment non visible, mais je vais la déverrouiller pendant 1h00 , il s’agit de tas de plantes à usage comestible que nous avons bien souvent gratis sous la main, je l’ouvre pas de suite car beaucoup vont prendre peur, lol:

        http://brindherbes-100-racines.xooit.fr/f573-Les-recettes-oubliees.htm

      • voltigeur voltigeur

        Bon!! j’arrive en retard…mdr!! j’ai laissé un com pour Lylibre et ses tomates mures…
        depuis le 5 septembre j’espère qu’elle ne m’a pas attendu!!♥♥

      • En devenant vegan, on peut manger bio et ne pas payer plus cher qu’un omnivore qui ne mangerait pas bio.
        Faut voir le prix de la chair animale et des sous-produits animaux. Ou encore de toutes les choses inutiles dont on s’encombre. On n’avait pas de téléphone portable y’a 10 ans et on s’en portait pas plus mal. D’ailleurs, je me porte très bien sans.
        Et sinon, il y a les AMAP qui peuvent coûter moins cher que les magasins bio.
        Il y a aussi un réseau de nourriture gratuite qui se met petit à petit en place en France, c’est loin d’être comme au Royaume-Uni mais ça commence :
        http://www.incredible-edible.info/

  • livewildly

    la Russie vient d’interdire l’importation du maïs OGM de
    Monsanto. Nous devrions les imiter car nos animaux ne
    l’oublions pas sont nourris avec ces OGM et donc lorsque nous mangeons ceux-ci nous aussi …

  • KATIA

    Comme cela fait plaisir de lire autant de commentaires de végétariens qui ont bien réfléchi et fait leur choix par conviction, respect et amour des animaux, condamnation de la barbarie des abattoirs… et aussi pour des raisons de santé.
    Quand à essayer de convaincre les omnivores, c’ est peine perdue, j’ en fait l’ expérience régulièrement hélas…Et pourtant on se sent tellement mieux qd on change pour une alimentation sans viande

    • k.oan

      Vouloir convaincre, c’est déjà quelque part planter la petite graine de l’opposition et du conflit….
      Depuis que j’ai changé mon alimentation, je me dis qu’il n’y a pas de meilleure chose que l’apprentissage par l’exemple sans chercher à convaincre de manière verbale et idéologique…
      Mes changements alimentaires font que je suis en meilleure santé tant mentale que physique et c’est mon attitude générale qui doit provoquer l’intérêt chez l’autre pas la rhétorique utilisée…. mais encore une fois, ça ne me concerne que moi et peut très bien ne pas marcher chez quelqu’un qui aura des besoins physiologiques différents..

    • Danielle

      c’est vrai Katia qu’on se sent mieux lorsqu’on ne mange plus de viande et j’ai du mal à le faire entendre à mon entourage :-(

      Pourtant, j’ai senti une vraie différence en à peine quelques semaines de « régime » végétarien.

  • Lilith Lilith

    pour ceux qui ne peuvent se passé d’un steack ou d’une entrecôte saignante je vous conseil vivement de bien identifier la viande, si elle est importée des US évité la absolument, car avec les nouveaux accords commerciales entre les US et l’EU il sont arriver à placer leur boeuf aux homones de croissance. le problème est que la législation européene ne permet pas la viande aux hormones, donc on contourne la loi en lavant la viande a l’acide lactique

    bonne appétit………………………

  • Vif argent

    Une piste pour ceux qui recherchent des recettes, un livre excellent pour découvrir ce qui peut être récolté librement et gratuitement au cours de vos errances (mauvaises herbes, flurs, champignons, arbres, ou encore comment cuisiner toutes vos épluchures… (par contre tout n’est pas végétarien).
    .
    http://www.amazon.fr/La-Cuisine-vagabonde-lamateur-cuisine/dp/2213603782

  • Marie

    pour ceux qui ont encore envie de manger de la viande et bonne ,courrez vite chez ceux qui font de la vente directe !!
    vous pouvez ainsi contrôler la qualite ,et établir de bonnes relations ,car eux aussi ont besoin de sentir soutenus ,ils aiment encore majoritairement ce qu’ils font ,ont de bonnes « relations’avec leurs animaux ,et vos enfants verront encore des vaches ,moutons ,cochons ,poules !!
    et des fermes sympa à l’échelle humaine !
    o

  • infox

    pour faire un peu réfléchir nos mangeur de viande

    http://jaiundoute.com/dossiers/06/2012/earthlings-terriens/

    le but n’est pas de se diviser mais comprendre et évoluer ensemble

  • e-tron

    Les vivants autour de la table et les morts posés au milieu : bonne année, gorge tranchée…

  • EGO

    BONJOURS GANDALF.
    oui s’est mieux de manger des végétaux.
    puis les fruits son donner pour nous nourrir.
    il y a des graine dans les fruits,il ne se digère pas nous semons a notre insu plus aujourd’hui bien sur avec les wc .
    il y a aussi des énergie dans les aliment,des énergie basse ou haute.et la viande s’est de très basse énergie.