Gaz de Schistes : NON CE N’EST PAS FINI !

On ne va pas se priver du droit de faire circuler l’info….L’enfumage continue et on joue sur les mots..Merci à Folamour du site Crashdebug.

Si vous n'allez qu'à une seule manif dans votre vie, allez à celle-là.

Tract à imprimer et à reproduire ici. Merci.

A Paris, mobilisation au Trocadéro sur le parvis des droits de l’homme à 11h30.
http://www.stop-petrole-de-schiste77.com/

MERCI DE TRANSMETTRE A TOUS VOS CONTACTS

Pétrole de schiste en Ile-de-France : pourquoi le Bassin parisien est-il toujours en danger ?

Pourquoi est-il faux de dire que « la France ferme la porte aux gaz et huile de schiste » ?

Réaction des collectifs citoyens à l’annonce de François Hollande.

Paris, le 17 septembre 2012

« Gaz de schiste, c’est terminé ? ». C’est ce que le discours du Président de la République à la Conférence environnementale de ce week-end laissait croire. Pourtant, au-delà de l’effet d’annonce escompté, il n’a évoqué que le rejet des 7 demandes de permis en cours d’instruction. 

7 sur combien ? Qu’en est-il des autres projets ? Au vu du raccourci fait par presque tous les médias entre « les 7 demandes rejetées » et « la fin des gaz de schiste », un exercice de calcul s’impose.

Afin de clarifier le propos, les collectifs mobilisés contre l’exploitation du pétrole (huile) de schiste dans le Bassin parisien tiennent à porter à l’attention du public et de la presse les précisions suivantes :

Tout d’abord, notez que les 7 demandes rejetées étaient des demandes de nouveaux permis et non pas des permis accordés. Le rapport  “Les Hydrocarbures de roche mère en France” publié en mars 2012 par le CGIET et le CGEDD identifie clairement 39 autres demandes de permis de recherche portant sur l’exploration d’huile et de gaz de roche mère (elles étaient donc 46 avant l’annulation annoncée le 14 septembre). Cette liste peut être consultée en ligne :http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Annexes_rapport.pdf. Aucune annonce n’a été faite concernant les 39 demandes restantes.

Quant aux permis de recherche déjà accordés, au 1er janvier 2012, 64 étaient en validité. Nicolas Sarkozy en abroge 3 (Nant, Montélimar et Villeneuve de Berg), ce qui en laisse 61 permis, dont la documentation peut être consultée surhttp://www.nongazdeschiste.fr/index.php/savoir-lessentiel/173-les-permis/64-liste-des-permis-exclusifs-de-recherches-dhydrocarbures-liquides-ou-gazeux-titres-miniers-dexploration. Ils sont toujours en cours de validité.

Pour ce qui concerne le bassin parisien[1],

–       Dans le bassin parisien, il n’y a pas de gaz de schiste, mais du pétrole de schiste (huile de roche mère),

–       Les territoires menacés par l’exploration de l’huile de roche mère sont concernés par :

o  des permis de recherche accordés par M. Borloo en 2009 et pour lesquels des demandes de travaux ont été accordées par la préfecture (par exemple le permis de Château Thierry et les demandes de travaux accordées à Doue),

o  12 nouvelles demandes de permis en cours d’instruction,

o  des concessions d’exploitation accordées il y a longtemps et sur lesquels les compagnies peuvent faire des recherches. Certaines d’entre elles ont déjà demandé et obtenu des autorisations de travaux portant sur des forages profonds (3000 mètres) et horizontaux dont la cible est clairement la roche mère. C’est probablement là que le danger est le plus immédiat (exemple de la concession de Nonville).

Par ailleurs, tant que la loi du 13 juillet (dite loi Jacob[2]) n’est pas modifiée, les forages profonds à titre d’expérimentations scientifiques ne sont pas formellement interdits en France. C’est de cette façon que des travaux doivent recommencer cet autonome en Seine-et-Marne (notamment à Doue).

Enfin, contrairement à la position du PS 2011, celle qui a motivé le refus du vote de la loi du 13 juillet par les députés socialistes[3], dans ses déclarations, François Hollande Président ne s’oppose qu’à la fracturation hydraulique et ne ferme en rien la porte à d’autres techniques en cours d’expérimentation  (fracturation pneumatique, fracturation par injection de propane gélifié, etc.).

Pour toutes ces raisons :

–          Nous demandons aux journalistes et agences de presse de vérifier leurs sources avant de titrer « c’est la fin ». Un erratum de toutes les annonces faites dans les 3 derniers jours serait plus que bienvenu, au risque de laisser les citoyens dans l’erreur.

–          Nous appelons à maintenir et à renforcer la mobilisation jusqu’à l’abrogation définitive de TOUS les permis accordés, le rejet de TOUTES les demandes de permis en cours d’instruction et l’interdiction, sanctionnée par le législateur, des forages pétroliers expérimentaux à grande profondeur, y compris quand ces derniers sont menés sur des concessions déjà accordées.

Le 22 septembre, plusieurs mobilisations auront lieu simultanément :

http://aldeah.org/fr/rue-des-mobilisations-22-septembre

 

NON AUX GAZ ET PÉTROLE DE SCHISTE ET DE HOUILLE,

NI ICI NI AILLEURS, NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN

Collectif citoyen Ile-de-France « Non aux gaz et pétrole de schiste », Collectif Carmen, Collectif Briard, Collectif Sud 77 Stop-pétrole-de-schiste, Non au pétrole de schiste Bocage gâtinais, Collectif 92

Contacts :

collectif-citoyen-idf-non-aux- gpds@lists.riseup.net,

Pour la mobilisation du 22 septembre 2012 :   22septembreGPdS@aldeah.org

 

 


[1] Du point de vue géologique, le bassin parisien est une zone d’environ 110 000 km carrés (chiffre retenu par l’Amicale des Foreurs). Cette zone est constituée de plusieurs régions : l’Île-de-France, la Picardie, la Champagne Ardennes, le Centre, la Basse et la Haute, l’Yonne et la Sarthe.

[2] Loi n° 2011-835 du 13 juillet 2011 publiée au Journal Officiel du 14 juillet 2011

[3] Dans l’exposé des motifs, les députés socialistes qui ont présenté cette proposition – parmi lesquels Jean-Marc Ayrault, Arnaud Montebourg ou Aurélie Filippetti – assurent :”Le texte adopté n’interdit nullement l’exploration et l’exploitation d’autres hydrocarbures non conventionnels. Il interdit simplement la fracturation hydraulique […] Or, d’autres techniques existent et sont aussi impactantes pour l’environnement que la technique interdite par le texte. ». Source : Gaz de schistes : Hollande ferme la porte à la fracturation hydraulique. Le Monde.fr | 14.09.2012

 

Source : Stop-petrole-de-schiste77.com  via Frank Hatem

Article relayé par Crashdebug

Informations complémentaires :

Delphine Batho ferme la porte aux gaz de schiste

15 commentaires

  • chivrac

    non à ce gaz de merde,tous ces pourris veulent la destruction de l’environnement,nous laisserons pas faire ces voyous du profit

  • Merci les moutons pour votre geste citoyen ; )

    Amicalement,

    F.

  • stereo4

    Les gaz de schiste = les OGM des pétroliers !
    A bon entendeur….

  • Tesla

    bien sur que c’est pas fini vous êtes pourtant pas naïf non ?

    mais bon dieu lâcher votre voiture !!! dite merde au système !!!

    j’ai une vieille voiture acheter en 2003 à ce jour j’ai fait 5000 km !!! juste dans des cas indispensable .

    si gaz de schiste il y’a c’est que de notre faute et de notre soif d’énergie et pas la peine de me sortir des excuses bidon je sais pas lire …

    est ce que vous vous rendez compte finalement de notre consommation d’énergie à tous ? le mot astronomique ne convient même pas ! il n’y a pas que les riches qui veulent le beurre , et la crémière les cerfs aussi …

    • stereo4

      Tesla, le vrai! pensait à l’énergie libre!

    • nat

      Pour les trajets ponctuels où le vélo sans EPO n’est pas possible, c’est aujourd’hui la journée nationale du co-voiturage. Des chiffres très parlants sur cette page http://www.covoiturage.fr/blog/journee-nationale-covoiturage

    • rouletabille rouletabille

      C’est pas possible de lâcher la voiture pour ceux embouteillés sur les routes de 06H à 08H du matin et 18 à 20H soir, pour arriver à l’heure au boulot en se levant très tôt et ne pouvant camper à coter …payer l’hypothèque ,l’école,la sous bouffe etc etc ,bref SURVIVRE sans voitures alors que tout est fais pour décourager les transports urbains.
      Nous rendre dépendant du superflus a eut son apogée,maintenant on s’en prend à l’Essentiel,la nourriture,le chauffage ,les déplacements ,la santé..
      Quand il ne restera plus rien de cela ils s’en, prendrons à l’Univers..

  • nat

    Les industriels, groupes pétroliers et gaziers mettent leur grain de sel et encouragent l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste. Ils demandent (notez l’hypocrisie) : « « Nous demandons donc au président de la République d’engager un grand débat national et public sur les gaz de schiste, qui impliquerait toutes les parties prenantes : les citoyens, les ONG, les industriels et les chercheurs ».
    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/19/gaz-de-schiste-des-industriels-appellent-a-relancer-le-debat_1762448_3244.html
    Gros risque d’enfumage en vue… Et les sondages ? (risibles) « un sondage publié par Le Parisien le 11 septembre 2012 indique que 72% des Français demandent «l’interdiction définitive de l’exploration et de l’exploitation» du gaz de schiste en France. Le lendemain, les Echos ont publié un autre sondage révélant que «40% des Français ne sont pas opposés à l’exploitation du gaz de schiste si les conditions sont satisfaisantes». Visiblement, ce ne sont pas les mêmes Français qui ont été interrogés.
    Malgé tout, la bonne nouvelle anti-enfumage, un grand média publie l’étude catastrophe de la revue « Nature » http://www.liberation.fr/terre/2012/08/09/la-terre-voit-venir-le-changement-d-ere_838897.
    Au trocadéro samedi ou ailleurs avec un vieux t-shirt, un marqueur, une inscription « Non au gaz de schiste », c’est rien et c’est beaucoup.

  • domdom26

    NON AU GAZ DE SCHISTES

    RAZ LE BOL DE CES CONNARD QUI NOUS MENTENT A LONGUEUR DE JOURNÉE

     » LE CHANGEMENT C’EST MAINTENANT  » QU’IL DISAIT TOUT MOU A BEN OUI ONT LE VOIS DUCON AVEC SA VALÉRIE

    a quand une bonne grève et révolution générale MERDE les autres pays plus pauvre que la France le font bien et nous nous marchons en file derrière NOTRE BOURREAU ça suffit non ????????

    dés demain elle sera sur ma voiture , DAME NATURE ET BIEN PATIENTE JE TROUVE , mais jusqu’a quand ????

    désolé de ce coup de gueule mais y’en a marre de ce cirque

    AMICALEMENT A TOUS ET A TOI AUSSI FOLAMOUR

  • domdom26

    info qui na rien a voir a moins qu’en Australie il a déjà des puisement de GAZ DE SCHISTES ?????

    info trouvé hier matin et vraiment TRÈS IMPRESSIONNANTE

    http://www.huffingtonpost.fr/2012/09/18/video-tornade-de-feu-australie_n_1893425.html?utm_hp_ref=france

  • Denis

    Devant le danger extrême et réel de l’exploitation du gaz de schiste le Québec dit non pour toujours et d’autres pays vont suivrent l’exemple.